AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782755684742
461 pages
Éditeur : Hugo Poche (08/10/2020)
4.21/5   180 notes
Résumé :
Et s'il suffisait de quelques flocons de neige pour réparer les coeurs ?

Malgré un quotidien bien huilé, Irène a l'impression de passer à côté de son destin. Alors, quand elle apprend que la vieille amie de sa grand-mère lui lègue sa maison en Angleterre, elle n'hésite pas et saute seule dans le premier avion, direction Charlestown.

À l'aube des fêtes de fin d'année, elle démarre une nouvelle vie avec de nouveaux voisins : un septuagéna... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (91) Voir plus Ajouter une critique
4,21

sur 180 notes
5
51 avis
4
29 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis

Yvan_T
  28 mars 2021
A 35 ans et dans l'incapacité d'avoir des enfants, Irène se lasse du couple qu'elle forme avec Edouard depuis déjà dix- huit ans. Lorsqu'elle hérite d'une maison en Cornouailles, elle décide de tout plaquer et de refaire sa vie de l'autre côté de la Manche. Une fois sur place, elle sympathise très vite avec son voisin septuagénaire, Jacob, ainsi qu'avec Quincy, le fils de 9ans et demi de son autre voisin. le père du gamin, véritable ours mal léché prénommé Rudolph, semble par contre beaucoup plus hermétique à l'arrivée de cette française un peu trop envahissante…
« Les ours mal léchés s'apprivoisent à Noël » est une comédie romantique qui se déroule à l'approche des fêtes de Noël et qui invite à suivre la rencontre de deux êtres en pleine reconstruction qui, à la base, ne semblent pas avoir grand-chose en commun. Situé à Charlestown, petite bourgade côtière en Cornouailles où tous les habitants se connaissent et où les secrets ne font pas long feu, ce roman de Valentine Stergann est également une invitation au voyage et au dépaysement.
En plein confinement COVID-19 cela fait beaucoup de bien de côtoyer des personnages tellement attachants et en particulier le petit Quincy, à la maturité déconcertante et à la franchise on ne peut plus touchante. Même son père, totalement bourru et casanier, finit par trouver une petite place dans notre coeur au fil des pages.
Parsemé de scènes cocasses et de répliques marrantes, ce roman d'une grande légèreté se lit le sourire aux lèvres. En abordant plusieurs thèmes douloureux, tels que la pression sociale, le deuil, la dépression, le burn-out ou l'infertilité, l'auteure ne manque pas non plus de toucher les cordes un peu plus sensibles du lecteur.
Un roman qui devrait donc même pouvoir apprivoiser les ours mal léchés, peu importe la période de l'année. Même moi, qui était plutôt hermétique au genre, je me retrouve à vous conseiller une deuxième romance de Noël après l'excellentissime « Les étoiles brillent plus fort en hiver » de Sophie Jomain. Ça doit être un effet secondaire du lock-down !
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          535
Saiwhisper
  19 décembre 2020
À l'approche de Noël, la télévision est envahie de téléfilms hivernaux dégoulinants de bons sentiments. Certaines personnes préfèrent éteindre ou zapper sur un autre chaîne, tandis que d'autres visionnent avec plaisir pour se remettre dans l'ambiance. Les plus puristes attendent ces films de pied ferme afin de les (re)visionner avec un délicieux chocolat chaud rempli de guimauves… Depuis quelques années, les maisons d'édition surfent également sur cette tendance, proposant alors une pluie de nouvelles romances de Noël. Pour ma part, j'aime en lire quelques-unes (quel que soit la période de l'année) toutefois, je me fie surtout aux différents avis qui sont sur la toile, car il est difficile de faire le tri, d'espérer lire quelque chose de mignon mais pas trop niais ou de tomber sur des éléments sortant légèrement des sentiers battus ! Je préfère donc écouter les chroniques des copines. Or, face à son résumé, je craignais « Les ours mal léchés s'apprivoisent à Noël » soit un peu trop classique pour moi. Cependant, les critiques de cette comédie romantique étaient unanimes : c'est un bonbon à savourer au moment des fêtes ! (ex : Kimy ou La pomme qui rougit) Je le reconnais : c'est un ouvrage léger, mêlant humour, tendresse et émotions, qui va prôner de belles valeurs comme l'entraide, l'amitié, la famille et l'optimisme. Bien que certaines choses soient un peu trop parfaites à mon goût, j'ai apprécié le côté positif du récit.
Les personnages sont relativement stéréotypés : on a l'héroïne protectrice avec du mordant, le beau-gosse traumatisé par la mort de son épouse, le fils gentil et enthousiaste, le vieux râleur sympathique, l'ex qui débarque, … Néanmoins, à ma grande surprise, on finit par s'attacher à la plupart d'entre eux. Car, bien que leur tempérament soit habituel dans ce genre de littérature, l'auteure va les nuancer petit à petit. Par exemple, j'ai beaucoup aimé le développement de Stella, l'ancienne petite-amie du beau Rudolph ! Les choses commencent avec la jalousie habituelle, puis vont évoluer différemment de d'habitude. J'ai également été agréablement surprise par la place donnée à la famille proche, en particulier les parents du veuf. de coutume, les histoires d'amour hivernales montrent toujours des familles un peu loufoques, mais surtout soudées, aimantes et accueillantes qui suivent la romance naissante avec un regard bienveillant. Pour une fois, les choses vont être complètement différentes et vont prouver que tout n'est pas rose dans la vie. Heureusement, la famille ne concerne pas uniquement le sang…
Le quatuor principal (Irène, Rudolph, son fils Quincy et leur vieux voisin Jacob) a finalement réussi à trouver une place dans mon coeur. Certes, tout ne m'a pas plu dans leur caractère toutefois, ils sont très attachants et on prend plaisir à voir leurs relations évoluer progressivement. Il faut également avouer que l'humour, omniprésent sans être lourd, a une jolie place dans le récit. Jacob a des liens taquins, doux et paternels avec les trois autres personnages principaux. Il a réussi à me décrocher quelques sourires grâce à ses répliques pleines de malice ! Évidemment, j'ai également apprécié les joutes verbales du couple principal qui va commencer par se chamailler avant d'entamer une relation indéfinissable. le petit Quincy m'a également fait fondre avec son répondant et sa franchise sans filtre. Ainsi, même si j'ai du mal à imaginer un garçon de neuf ans et demi aussi mature, je l'ai trouvé adorable ! Enfin, la narration fluide, pleine de peps contenant des références à des films, des séries ou à de la pop-culture m'a également conquise. C'est pile ce qu'il me fallait après la lecture d'un roman noir et morbide dont je vous parle bientôt !
« Les ours mal léchés s'apprivoisent à Noël » ne propose pas qu'une romance se déroulant à l'approche du réveillon. Ce point est d'ailleurs assez léger : on n'est pas sur des actions traditionnelles, mais sur une histoire qui se déroule à Noël. de ce fait, si vous cherchez une aventure plus classique, vous serez peut-être déçus par ce point. Ce n'est pas mon cas toutefois, cela a été le souci relevé par un ou deux lecteurs. Pour moi, c'est surtout un texte qui aborde des sujets sensibles et contemporains. Il y a bien sûr la thématique du deuil, de la résilience et du bonheur, mais on distingue également la parentalité (famille monoparentale, éducation, pression sociale pour être mère, impossibilité de tomber enceinte, rejet de la faute sur la femme, etc.). Je ne pensais pas que l'on toucherait à ces points et, pourtant, ces derniers auront une très grande place dans l'intrigue, en particulier du côté d'Irène. Certes, il y a encore des choses à dire sur ces sujets pour pousser davantage la réflexion néanmoins, ce roman se veut avant tout positif, réconfortant et non moralisateur. Ce n'est pas le meilleur titre hivernal que j'ai lu cette année cependant, ce livre est distrayant et vous mettra dans l'ambiance des fêtes. Je suis contente d'avoir passé un bon moment en compagnie de tous ces personnages…
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
LabiblideVal
  08 décembre 2020
Chaque année, au mois de décembre, je me lance le défi de lire une romance de Noël. Oui, c'est un défi car je déteste tout ce qui dégouline de bons sentiments à la guimauve, sature d'odeurs de barbe à papa à coups de passages « cucul la praline ». Et c'est en me baladant sur Youtube que je suis tombée sur un replay de la chaine « Prends un livre et détends- toi » consacrée à quatre auteures de romance. Parmi elles, Valentine Stergann a su me toucher, et me donner envie de lire son dernier opus.
Je ne regrette pas mon choix. Irène, le personnage principal de cette romance, est un personnage complexe. A 35 ans, elle est tiraillée par son envie, un peu tardive et donc problématique, d'avoir un enfant et l'idée de mettre les voiles… Il faut dire que cela fait déjà dix- huit ans qu'elle forme « le couple idéal » avec Edouard. Mais la lassitude, le train- train quotidien et l'impression de faire déjà partie d'un vieux couple ringard la poussent à se remettre en question.
Une dispute cruciale, un chasseur d'héritier et une maison en Cornouailles plus tard, et voilà une Irène toute neuve qui se permet enfin d'être elle- même. Son célibat lui va comme un gant, d'autant plus qu'elle sympathise très vite avec ses nouveaux voisins : Jacob, un septuagénaire loufoque (aux répliques hilarantes !), Zoey, la serveuse qui n'a pas sa langue dans sa poche, Quincy, son petit voisin de neuf ans, un chenapan adorable, et le père de celui- ci, Rudolph, veuf inconsolable depuis deux ans. Ce dernier est un homme bourru, qui passe l'essentiel de son temps enfermé chez lui, en pyjama, à déprimer… Objectif d'Irène à l'approche des fêtes de fin d'année : lui redonner le sourire !
« Rudolph est beaucoup plus agréable à regarder quand il ne ressemble pas aux trolls des montagnes dans "Harry Potter". Ce n'est pas idiot de le lui faire remarquer, si ? » L'arrivée d'Irène dans la vie de ces gens va leur faire l'effet d'un ouragan. Son impulsivité et un petit côté naïf lui font régulièrement prononcer tout haut des vérités bien souvent retenues. J'avoue avoir ri plus d'une fois (rho ! les répliques qu'elle balance au père de Rudoplh !!!)
Certes, il y a eu beaucoup de peines, de déceptions et de rancoeurs dans la vie des principaux protagonistes, mais l'humour et la jolie plume de l'auteure, aux accents souvent poétiques, font de cette romance un très chouette moment de lecture ! N'hésitez pas à vous y plonger !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
MaggyM
  20 décembre 2020

A 35 ans, sans enfant, Irène s'ennuie dans une relation qui dure depuis presque vingt ans. Quand elle apprend qu'une amie de sa grand-mère lui lègue une maison dans une petite ville de bord de mer en Cornouailles, elle ne réfléchit pas longtemps pour sauter dans un avion et tenter de se donner une nouvelle chance. Dans sa petite maison rose, elle va d'abord rencontrer et s'attacher à Jacob, son septuagénaire de voisin, un brin facétieux, toujours optimiste et bien déterminé à lui redonner le sourire. de l'autre côté du mur, Rudolph, jeune veuf, et son fils de 9 ans et demi (important le demi!) tentent de reconstruire une vie de famille. Bourru, aux allures d'ours ma léché, le père aux yeux verts a bien l'intention de ne pas se laisser envahir par la jeune française qui vient de débarquer dans sa vie.
En voilà une bien belle romance de Noël ! Tous les ingrédients classiques sont là. Une jeune femme seule, un peu triste par moment; un jeune veuf, tel le loup terré dans sa tanière pour lécher ses plaies; un jeune garçon qui voudrait bien profiter de la vie et voir son père à nouveau heureux; un voisin un tantinet envahissant mais ô combien décidé à ce que tout le monde profite du bonheur quotidien; le tout dans une petite ville de bord de mer, équipée d'un café accueillant.
Si tout semble bien prévisible dès le début, l'autrice aborde tout de même quelques thèmes pas vraiment guimauves comme la solitude, le désir d'enfant, la mort de l'être aimé, la reconstruction,... Et c'est là tout le charme de ce roman. Parce que rien n'y est mièvre. L'histoire tient la route, même si tout va très vite, bien entendu. L'autrice se fend même de se moquer des clichés des téléfilms de Noël à plusieurs reprises, rendant son roman encore un peu plus ancré dans la réalité. Et cerise sur le gâteau, l'humour délicat mais omniprésent de Valentine Stergann arrache régulièrement des sourires, voire quelques éclats de rire, aux lecteurs consentants.
Une jolie romance de Noël, à déguster bien au chaud, armé d'un chocolat ou d'un thé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
viedefun
  13 novembre 2020
"Les ours mal léchés s'apprivoisent à Noël" est pour le moment la meilleure romance de Noël que j'ai lue en cette année 2020. L'auteure française, Valentine Stergann a réussi à m'émouvoir, tout en me tenant en haleine durant toute la durée du récit.
Ce que j'ai aimé dans cette romance, c'est que les personnages sont tous atypiques mais finalement très "ordinaires".....D'abord, nous avons Irène, notre héroïne, qui nous confie ses pensées, ses doutes, ses joies et ses désillusions (pas forcément dans cet ordre, remarquez...).
Loin du cliché de la jeune femme pure et innocente qui tombe sur le prince charmant, dans "Les ours mal léchés s'apprivoisent à Noël", nous faisons la connaissance d'une française de 35 ans qui vit en couple depuis 18 ans avec Edouard, son amour de jeunesse.
On le sait dès le début, leur relation tourne au vinaigre...Il faut dire que notre héroïne se fout une pression pas possible pour tomber enceinte (tic tac tic tac, l'horloge interne de sa fécondité...) et la raison principale est qu'elle se sent coupable car elle a toujours refusé d'avoir des enfants plus tôt avec son compagnon pour privilégier sa carrière de journaliste (qui a tourné au drame puisque elle a finit par faire un burn-out)...Et évidemment, à 35 ans, c'est plus "compliqué" de tomber enceinte qu'à 25 ans....Surtout quand on a un compagnon qui ne remet pas du tout en doute sa virilité et qui part du principe que le problème de fécondité vient (toujours) de la femme...
Dans cette romance, le petit coup de pouce du destin va arriver dans la vie d'Irène par un héritage tombé du ciel d'une petite maison en Angleterre.
Personnellement, j'ai beaucoup apprécié la manière dont l'auteure a introduit son héroïne, ses galères de "femme moderne" qui subit la pression de la société, de son compagnon, du regard des autres etc.
Et bien évidemment, j'ai encore plus adoré la suite, quand Irène débarque à Charlestown, ce petit village anglais, au bord de la mer !
Sa nouvelle maison appartenait à Margaret, une ancienne amie de sa mère. Cette anglaise était un peu "excentrique" (c'est comme ça que l'on qualifiait les femmes libres qui voulaient rester célibataires, sans enfants, indépendantes financièrement sans toutefois renoncer aux hommes pour réchauffer leur lit de temps à autre...) et Irène se souvient vaguement d'elle quand elle venait leur rendre visite en France quand elle était enfant...
Une fois arrivée sur place, notre héroïne va d'abord faire la connaissance de Jacob, le vieux voisin anglais excentrique (lui aussi - et c'était un très bon ami de Margaret...) de la maison d'à côté. Puis, elle va rencontrer son autre voisin bougon, ce fameux ours mal léché, Rudolph, qui est vraiment un sale con mal élevé au début du récit.
Notre bel anglais au caractère de cochon est un londonien qui s'est installé à Charleston il y a maintenant 2 ans, suite au décès de sa femme....Il a un adorable fils, Quincy, 9 ans et demi, qui va vite se prendre d'amitié pour Irène...
Notre jeune femme va donc devoir s'acclimater à cette nouvelle vie (heureusement, elle parle très bien anglais, ça aide !), elle va découvrir peu à peu le passé de ses voisins et je dois dire que j'ai vraiment été happée par le récit et je n'avais qu'une envie : partir vivre à leurs côtés !
Evidemment, dans une romance de Noël, il y a la fête de Noël....Qui va devenir un moment mémorable riche en rebondissements !
Nous avons aussi des personnages secondaires féminins très intéressants qui apportent un peu de peps (et de solidarité féminine pour Irène) mais il y a aussi un personnage détestable au plus haut point dans ce livre...Cela met du piment dans le récit mais apporte aussi une bonne leçon de vie (Un conseil que j'essaye moi aussi de m'appliquer pour mon propre bonheur : s'éloigner des personnes toxiques.....Même s'il est vrai que c'est parfois difficile quand ils font partie de la votre famille ou que vous devez travailler avec eux tous les jours....Mais nos héros y arrivent, eux !...).
Irène, par sa personnalité lumineuse, par son trop plein d'amour à donner (notamment son envie "contrariée" d'être mère), par son altruisme, ses doutes sur son charme (pourtant évident !), va changer -voire chambouler - la vie de ses voisins.
La petite tornade française a vraiment fait de l'effet dans ce petit village so british !
Les thèmes abordés dans cette romance sont loin d'être frivoles ou "cul-cul la praline", nous avons ici des personnages avec des backgrounds assez lourds voire traumatisants (notamment la gestion du deuil, de la culpabilité, la dépression, le burn-out, l'infertilité...). Et surtout, le message de cette histoire, c'est qu'il faut toujours garder espoir et que la roue tourne et on a tous droit au bonheur et à l'amour ! Que ce soit à 35 ans ou à 70 ans (n'est-ce pas Jacob !).
J'apprécie aussi que l'auteure, Valentine Bergann, fasse revenir son héroïne en France pour "boucler la boucle", notamment vis à vis de l'homme qui aura partagé sa vie durant 18 années et qui méritait mieux comme mise au point (et explications) que la rupture abrupte qu'Irène lui avait fait subir au début du récit (et qui aurait pu nous la faire passer pour une garce, à nous lecteurs, si nous ne suivions pas ses pensées et comprenions donc ses réactions parfois un peu "folles" comme tout plaquer pour aller vivre dans petit village anglais...).
Je vous recommande totalement cette romance, qui se déroule, certes, au moment des fêtes de Noël, mais qui est surtout un livre sur l'espoir, le bonheur et l'amour sous toutes ses formes (amical, filiale ou romantique...Etc). Vous pouvez donc la lire à n'importe quelle période de l'année, son effet "feel good" devrait agir sur vous et vous remonter le moral, je vous le garantie !
Ma note : 18/20
Lien : https://lespassionsdeviedefu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
filledepapiersfilledepapiers   29 octobre 2020
Le jeune garçon me lance un sourire rayonnant. Son père nous observe du coin de l'œil. Remarque-t-il qu'un lien particulier m'unit à son fils ? Un lien inexplicable, un peu mystique. Comme si nos routes étaient faites pour se croiser.
Commenter  J’apprécie          80
filledepapiersfilledepapiers   29 octobre 2020
C'est un ours qui hiberne toute la journée. Nous avons souvent tenté de le sortir de sa tanière, mais ça n'a jamais fonctionné. Et toi... toi, tu débarques du jour au lendemain et tu arrives à le faire quitter son trou à trois reprises. Tu ne te rends pas compte à quel point c'est incroyable.
Commenter  J’apprécie          40
AmelineCAmelineC   06 novembre 2020
Foutu pression sociale !
Les gens ne se rendent pas compte, mais leurs questions sont déplacées. Ils ne sont pas dans l'intimité des autres et, le plus souvent, ils feraient mieux de s'occuper de leurs fesses.
Commenter  J’apprécie          60
LabiblideValLabiblideVal   08 décembre 2020
Là, face à l'immensité de la mer, au milieu de ces flocons qui tombent avec régularité, nos cœurs s'offrent l'un à l'autre de la plus belle des manières.
Nous aurons peur demain.
Commenter  J’apprécie          70
PerrineSuinenPerrineSuinen   17 décembre 2020
Les éclats de rire qui résonnent dans la maison me mettent du baume au cœur. A cet instant, j'en suis convaincue : la famille n'est pas forgée par les liens du sang, et nous en sommes la preuve.
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : noëlVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4248 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..