AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2956705709
Éditeur : Sylphe Rouge (09/05/2019)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Il était une fois au Royaume d’Or, un petit page aux boucles blondes et à l’âme tendre nommé Cœur de Lorelonne. Confié à la cour du Roi pour le protéger des menaces qui planent sur sa vie, il va y découvrir un tout autre monde que celui de sa province d’origine, frontalière du royaume de Torraure.

Il était une fois en Torraure une Sorcière de Fer, reine crainte d’un pays honni.
Entouré des plus sombres rumeurs, son règne oppresse chaque jour u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Etoilelivresque
  21 juillet 2019
J'ai grandement aimé ce roman, aux airs médiévaux / post-Renaissance. Il m'a fait penser dès ses débuts aux romans chevaleresques, agrémentés d'une touche moderne très plaisante. On ressent une vraie imprégnation de ces récits anciens, mais aussi une grande culture et recherche au niveau de l'histoire. Bien que le page de l'aurore soit un roman de fantasy, l'inspiration de la Renaissance, de son histoire et de ses coutumes reste fortement présente. Coeur est un personnage humble, honnête, et presque parfait, à l'image d'un chevalier servant. Ce livre, tout comme ceux de la Renaissance, tente de retranscrire les bonnes moeurs, mais, encore une fois, le roman est tout de même mis au goût du jour. Il est vrai que le comportement de Coeur aurait pu m'exaspérer dans un autre contexte - mais en prenant compte de l'inspiration et de l'histoire du roman, j'ai pu apprécier son caractère qui est davantage représentatif et caractériel.
Au niveau du fantastique, il n'est pas omniprésent dans l'intrigue. Seuls trois personnages présentent des pouvoirs notables, mais qui restent originaux et intéressants. le fantastique est finalement en parfait équilibre avec le réalisme, nous faisant croire à un univers rapproché du nôtre, avec une dose de mysticisme supplémentaire.
J'ai aussi aimé le fait que l'on passe d'un univers utopique, où notre héros, Coeur, est un enfant, qui va devoir finalement surmonter de nombreuses épreuves dans un monde pas si parfait que ça. le mal et ses différentes expériences vont finalement lui permettre de grandir. Métaphoriquement, sa croissance est très rapide à cause des pouvoirs machiavéliques de la Reine sorcière. Finalement, ce ne sont pas tant les pouvoirs mais plus la difficulté des épreuves traversées qui font grandir ce jeune personnage.
Ce roman nous livre aussi un très bon récit de guerre - les enjeux royaux, les conseils et les réflexions autour des décisions à prendre sont décrits dans le récit sans être pour autant ennuyeux. A travers la guerre, l'autrice nous montre qu'aucunes décisions n'est facile à prendre et que l'intérêt général est parfois dur à considérer car à un intérêt personnel. En outre, de nombreux messages se dégagent de ce roman vraiment très intéressant et , comme vous l'aurez compris, différent de ce qu'on peut lire d'habitude. de plus, la plume d'Astrid Stérin est très belle et retranscrit bien le style de la Renaissance, en édulcorant certaines descriptions parfois trop longues dans ce genre de récit. Son travail de recherche est clairement remarquable et je ne peux que la féliciter pour ça !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
makingofderoman
  12 août 2019
J'ai beaucoup aimé lire ce roman qui m'a emporté dans un autre monde par les noms de ses personnages, les lieux et l'environnement dans lequel Coeur vit et les phrases de l'autrice qui sont toujours placés au bon moment, au bon endroit.
Aux yeux de Coeur, la guerre est inutile et affreuse et à travers les sorts que la sorcière de Torraure inflige aux soldats du Royaume d'Or qui consistent à les faire vieillir, j'ai trouvé une sorte de métaphore avec le fait que les soldats arrivent toujours chez eux à la fin d'une guerre avec des rides en plus, celles de la fatigue et de la tristesse.
En cours de lecture, j'étais un peu partagée par l'envie d'arriver au bout de ses 500 pages, absolument pas parce que le livre m'ennuyait mais plutôt pour savoir comment le petit Chevalier de Lorelonne s'en sortirait, et celle de rester un peu plus en compagnie du Roi d'Or, des ducs, des marquises ou des barons aux noms médiévaux qui me plaisaient tant.
En bref, si vous aimez les romans historiques avec une pointe de fantasy, au style médiéval et aux personnages attachants, le Page de L'Aurore est pour vous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Astrid_et_la_plumeAstrid_et_la_plume   29 mai 2019
Fouettée par le vent violent, la rue dégringolait jusqu’au port en un long ruban de pavés blonds. Au pied de la colline s’amoncelaient des bicoques de pêcheurs, délabrées et délavées par des années d’intempéries. À la façon dont elles s'épaulaient les unes les autres, Cœur croyait voir de tenaces matrones prêtes à braver mille nouvelles tempêtes ensemble. Face à elles, trônant sur les flots où le bleu se mêlait au vert, les fiers navires de la Marine d’Or se drapaient dans leurs voiles blanches comme des duchesses dans leurs dentelles. Leurs coques parées de couleurs et de dorures soutenaient des forêts de mâts et des entrelacs de cordages pareils à des toiles d’araignées. Sur les ponts et sur les quais grouillait une agitation incessante : les cris, les appels et les chants des marins montaient vers le ciel dans un indiscernable chaos. L’air frais sentait le sel et les marées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : royaumesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Oyez le parler médiéval !

Un destrier...

une catapulte
un cheval de bataille
un étendard

10 questions
818 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , vocabulaire , littérature , culture générale , challenge , définitions , histoireCréer un quiz sur ce livre