AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Jean Bonnefoy (Traducteur)
EAN : 9782070418343
392 pages
Gallimard (30/11/-1)
3.5/5   23 notes
Résumé :

2031. L'effet de serre a provoqué dés changements catastrophiques sur l'environnement. De gigantesques tempêtes s'abattent régulièrement sur le Middle West, des millions de personnes ont fui ces contrées désormais invivables. Mais faute de pouvoir maîtriser ces tornades, sans doute est-il possible de les comprendre. Et donc de les prévoir.

Telle est la tâche que s'est assignée le Front de tempête, une équipe d'informaticiens fantasques qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
finitysend
  21 septembre 2016
Bruce Sterling est un auteur extrêmement talentueux qui donne des textes solides comme le roc . Des textes centrés sur des thématiques sérieuses et argumentées .
Voici donc , un solide roman apocalyptique , qui est de plus capable de charrier toute la tristesse ou encore la mélancolie intense , inhérentes , aux grandes plaines américaines .
Si vous connaissez ces environnements monotones ou le temps devient une valeur aussi abstraite que imaginaire , du fait des grandes distances et du grand vide omniprésent à l'infini .
Alors que pareillement les distances énormes sont , elles , non moins figées dans une sorte d'éternité , de par des paysages monotones et semblables , visibles à perte de vie , de mémoires et de vue , au fil des jours , du passé , du présent comme de l'avenir .
L'auteur en connait un rayon sur ces environnements géographiques et psychologiques car il est texan . Un pays où le vent vous secoue constamment la gelée que vous avez dans la tête .
Il a imaginé un monde qui se délite du fait du réchauffement climatique en particulier . Et du fait également du savoir être et du savoir-vivre de notre espèce humaine inventive , au naturel si raisonnable , comme chacun le sait .
Les grandes plaines Etasuniennes sont tout simplement devenues inhabitables , à cause des vents terribles qui décapitent tout ce qui n'est pas capable d'anticiper leurs apparitions dévastatrices et inimaginables . du moins tout ce qui n'est pas capable de fuir au plus vite vers un autre nul part , inhabitable ou encore à peine habitable ( pollution , assèchement des nappes phréatiques ) . Il y a une mélancolie lancinante constante , presque douloureuse dans ces lignes …
L'action tourne autour de l'exploration scientifique qui offre ici toutes les caractéristiques d'un exode volontaire , plus que celles d'une équipe scientifique en labos qui se noie dans la caféine et qui croule sous les diagrammes .
Il y a de la curiosité scientifique assez forcenée dans ces pages , mais très connoté désespérée , légèrement morbide , doucement angoissée aussi , pleine d'appréhensions . Sinon l'action est aussi plus généralement dédiée à la survie évidement et à la vie de cette communauté .
C'est un roman qui porte en partie sur la thématique de la route . C'est donc de ce fait une suite de paysages intérieurs avec des descriptions éloquentes et tragiques , de paysages réels et miroirs d'un regard subjectif porté sur l'environnement , qui est décrit précisément comme relevant d'un registre absolument factuel , tout en délivrant du sens sur l'univers , mais également , qui matérialise le paysage intérieur des personnages.
Une équipe de scientifiques , presque un petit peuple de nomades si on considère la faune qui s'est agrégée à eux , arpente le pays monotone et désespérant , dans l'espoir de connaitre mieux ces tornades spécifiques et d'évaluer si elles peuvent devenir encore plus mauvaises , jusque l'émergence de la grande tempête ultra-dangereuse et définitive . Une tempête qui métrait un point final à tout ce qui reste de civilisation et même de vie tout court ( hors bactéries et petites bestioles et petites plantes ) .
C'est un véritable roman cyberpunk par ailleurs , à ce titre il creuse aussi une veine sociale où l'état s'est bien délité et où s'exprime une sorte de misère collective nimbée de restes technologiques qui sont plus du ressort d'un passé figé et en péril , que d'un horizon prometteur . C'est aussi un roman apocalyptique authentique qui campe efficacement comme il se doit , un contexte dangereux et risqué humainement et sous l'angle environnemental comme selon celui de la sécurité .
Un roman paysage , un texte d'ambiances , plein d'action mais qui ne met pas l'accent sur l'action . Un récit qui se colore d'une atmosphère de fin du monde , très ancrée dans le vécue des personnages et dans des descriptions argumentées et éloquentes . Mais néanmoins c'est un texte qui n'est pas pourtant , un véritable roman d'action .
La dimension scientifique est au premier plan aussi , mais ce n'est pas non plus un véritable texte de hard-science .
Beaucoup trop de mélancolie et de descriptions dans ce texte rigoureux , pour pouvoir le conseiller sans réserves aux amateurs d'action et d'adrénaline .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          550
Riduidel
  14 mars 2020
J'ai dû avoir un été extra-lucide. Parce qu'après avoir lu [book:Titan], qui est une vision très anticipée des souçis de la NASA, j'ai lu [book:Gros temps] de [author:Bruce Sterling], celui-là même de [book:Schismatrice] (fabuleux) et des [book:mailles du réseau] (formidable). Bref, un auteur dont on pourrait dire avec peu de mauvaise foi que j'en suis fan. Mais là n'est pas l'objet de cet avis. Gros temps est un roman qu'on pourrait décrire comme un “Twister” (le film sur les tornades) remis à une sauce cyberpunk. Dans ce roman, on suit un frère et une soeur, aussi déjantés l'un que l'autre, qui aident un scientifique pas mal non plus à traquer les tornades dans les vastes plaines du middle west, à la recherche de LA tornade, l'énorme, celle qui pourrait rester permanente (comme le dit l'auteur, exactement comme la tache orange de Jupiter). Je n'en dirais pas plus sur l'histoire, ça n'est pas vraiment nécessaire. En revanche, le sujet choisi mérite l'attention. En effet, son histoire de tornade lue durant l'été m'a, cet automne, frappé comme une anticipation assez formidable de ce que provoquent les cyclones sur les côtes américaines. Pardon ? Ma comparaison ne tient pas de bout , Tant pis, je l'aime bien quand même. je sais bien que la puissance des phénomènes météo aux USA n'a pu qu'inspirer les artistes, mais j'ai bien apprécié cette vision fondamentalement contemporaine qu'a l'auteur à la fois de la météo, de ce qu'elle peut faire subir à un pays réputé puissant, et de l'impact qu'elle a sur tout un chacun. M'enfin, tout ça, ça n'est peut-être, malgré son intérêt, qu'un décor, un peu comme [book:le monde inverti]. Ce qui me fait également apprécier [author:Sterling], c'est sa capacité à utiliser un décor, en adéquation avec un environnement techno-politique, qui ne peut que résonner à nos oreilles. Dans le cas présent, on retrouve des trouvailles propres au cyberpunk (la voiture sauteuse, les combinaisons caméléon, le réseau) dans un environnement très alter-mondialiste, je trouve, et du coup très approprié à la thématique du roman. Car finalement, cette tribu de chasseurs de tornades, qu'est-elle d'autre qu'une transposition, pour l'homme de la rue que je suis, de ces groupes survivalistes dont le message essentiel est “notre environnement mérite notre protection”. J'ai d'ailleurs été assez frappé par la similitude pouvant exister, dans certtains passages volontiers éco-guerriers, entre ce texte et certains passages de [book:Dune] (recyclage de l'eau et des déchets naturels, philosophie de la survie, etc, ...). Quant à l'environnement proprement politique, c'est le bien connu et moult fois anticipé effondrement des Etats-Unis qui s'opère “par le bas”. C'est-à-dire que, par le moyen de la privatisation, [author:Sterling] développe le postulat, délirant mais finalement pas tant que ça, de la privatisation de … l'argent. Et d'un seul coup, l'Etat garantissant la monnaie disparaît, et ne devient plus qu'un fournisseur de services parmi tant d'autres. C'est sans doute la dénationalisation la plus terrifiante que j'aie jamais eu l'occasion d'envisager, parce que la plus réaliste. Une fois cet environnement mis en place, les personnages peuvent apparaître. J'‘allais écrire que ce sont les seules déceptions de ce roman, mais en fait même pas. Car si les deux personnages principaux de l'intrigue ne sont que des pions, c'est sans doute une volonté délibérée de l'auteur qui nous permet de bien comprendre à quel point le noeud de l'intrigue n'est pas dans les occupations de ces pions, mais dans la puissance hors des proportions humaines que peut dégager la Terre. C'est, somme toute, très bien vu, non ? Car s'il s'était intéressé d'avantage au scientifique qui dirige ces chasseurs de tornade, peut-être que le récit aurait été moins subi, et que du coup la dévastation occasionnée par les tornades aurait été moins visible. Bref, c'est à mon sens un très bon roman, cyberpunk, mais pas trop. Et, puisqu'on parle de Sterling, n'hésitons pas à forger le terme de cyber-écologisme. Mais, quelque soit l'étiquette sous laquelle on le range, ce roman est à mon sens à lire
9782290330685"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Vermer
  25 décembre 2019
C'est toujours agréable de lire du Sterling : c'est très immersif et le monde ainsi que les personnages sont crédibles et vivants. le truc ici est que c'est un très mou dans la trame narrative. ; des le début il semble que le frère soit accepté bien vite par le groupe juste pour permettre à l'auteur de nous faire une visite guidée de son petit univers, on ne sent pas vraiment une histoire qui aille quelque part. Il y aussi le fond du sujet: des chasseurs de tempête, mois cela ne m'intéresse absolument pas et j'ai du mal à m'intéresser à cet univers.
Je me suis donc rapidement ennuyé du propos (/ de l'absence de) de ce livre.
Commenter  J’apprécie          20


Videos de Bruce Sterling (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bruce Sterling
À l'occasion de la sortie dans notre collection Intégrale de la Schismatrice + de Bruce Sterling, Marc Ang-Cho nous parle de ce roman et de ces nouvelles qui ont en partie fondé le cyberpunk et inspiré de nombreux auteurs !
*** La Schismatrice + de Bruce Sterling est disponible en librairie depuis le 26 août 2022.
autres livres classés : tornadesVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4110 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre