AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B08FJ6BZDX
239 pages
Editions du chat noir (12/08/2020)
3.5/5   2 notes
Résumé :
Je suis sorcière.
Je parle aux morts, je perce les secrets de la nuit, les cimetières sont mon refuge. Je suis une hérésie, comme l'homme qui se tient à mes côtés : John, mon amour, une flaque opalescente dans les ténèbres revenue d'outre-tombe. Nous regardons danser les toits d'Oakwood dans la pâleur de l'aube.
Là-bas, au village, ils l'ignorent encore, mais ils auront besoin de moi. Moi, l'ensorceleuse qu'ils haïssent tant. Le solstice d'hiver apport... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
elhyandra
  18 décembre 2020
Dans ce roman, Marianne Stern retourne au village d'Oakwood qu'elle avait exploré à l'occasion d'un recueil il y a quelques années, Les chroniques d'Oakwood, avec cette fois, en plus des sorcières et des fantômes maudits, une entité démoniaque :
L'intrigue :
Nous sommes en 1607 lors de la période de Yule (qui est devenue Noël par la suite), où le maire, le Comte Edward, a autorisé l'installation d'une caravane de saltimbanques pour l'occasion sur la place centrale du village d'Oakwood au grand dam du prêtre Irwin, qui hurle contre cette fête païenne qui va dévoyer les faibles citoyens. Lors de cette nuit fatidique, une jeune femme est retrouvée assassinée et atrocement mutilée dans une ruelle juste à côté de la fête sans que personne n'ait rien remarqué et un des saltimbanques est retrouvé mort également dans une étrange configuration en plein coeur du cimetière. Il n'en faudra pas plus au prêtre Irwin pour hurler aux démons et aux sorcières et tenter de prendre le pouvoir sur le maire en soulevant la population, car le Comte Edward tarde à intervenir et les cadavres s'amoncellent.
L'ambiance :
Le roman se passe entre nuits noires et jours blafards emprisonnés d'un froid glacial, entre balades dans le cimetière jusqu'au fond d'une cave où s'aligne les cadavres. Qui dans le village sème des corps mutilés, est-ce l'oeuvre d'un démon comme l'affirment pour la jeune Elaine et un de ses amis, l'apothicaire Swann Greylock et son assistante qui vient à peine d'arriver à sa demande au village ? Qui est-elle ? Et d'ailleurs, qui est ce Swann, homme de science taiseux qui ne se mêle pas beaucoup aux villageois. En plus des morts qui ne cessent de survenir, il y a également la jeune Emily qui est portée disparue depuis une énième humiliation lors de la fête de Yule, se cache-t-elle, est-elle partie du village pour échapper au mariage arrangé que son père organise ou est-elle également victime du démon ?
Le fanatisme du prêtre Irwin est à son comble, il est prêt à cramer tout ce qui bouge et porte un jupon, il jubile d'avance de mettre la main sur le coupable et de le châtier lui-même à la place du maire et devenir le héros du village, il a un profond désir d'humilier son adversaire ce qui n'est pas très catholique ^^
Swann Greylock est un personnage très énigmatique, Lynn ne ressent pas de pouvoir en lui, ce n'est donc pas un sorcier mais il se dégage de lui une impression de danger qui l'intrigue beaucoup. Lynn et Irwin sont les personnages les plus emblématiques des chroniques d'Oakwood mais il ne sera pas nécessaire de lire le recueil avant le roman car les détails qu'on a besoin de savoir sont parfaitement insérés dans le récit, on situe parfaitement la relation entre ses personnages et d'où vient la peur de Lynn à l'encontre du village d'Oakwood.
Méh :
J'ai bien aimé globalement ma lecture mais la relation entre Swann et Lynn m'a beaucoup déplu, je l'ai trouvé très malsaine, une sorcière badass qui se liquéfie devant le mâle et devient faiblarde c'est un trope que j'ai trop vu dans la bit-lit et que je ne veux plus voir. Ces personnages sont suffisamment intrigants pour eux-mêmes, il n'y avait pas besoin de créer cette relation pseudo amoureuse bizarre.
En bref :
Malgré cette fausse note sur la relation spéciale entre nos protagonistes les plus énigmatiques, j'ai bien aimé ma lecture pleine de fantômes et de sorcellerie, lugubre à souhait entre ruelles sombres et cimetière. Un roman à l'ambiance gothique que je vous recommande pour Halloween.
Lien : https://lemondedelhyandra.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Esa
  10 septembre 2020
Globalement, il s'agit d'une bonne lecture. Je n'ai rien à redire sur la terrifiante écriture de l'autrice, qui nous plonge tout de suite dans une intrigue sombre et macabre. Je tiens à saluer ses descriptions, parfaites pour le genre, ce qui fait qu'il s'agit d'une lecture que je ne peux que vous conseiller pour le PUMPKIN…. . J'ai eu un peu plus de mal avec le nombre de personnages, et je n'ai pas apprécié la manière dont la « romance » est amenée : ceci correspond au fait que je ne trouve pas le format adapté pour ce roman puisque j'ai eu l'impression que tout allait un peu trop vite. Je pense qu'il aurait été préférable d'étendre un peu le récit avec l'ajout de plusieurs chapitres, mais ce n'est que mon avis. Pour finir sur une note positive, j'ai adoré la complexité des personnages et l'ambiance générale, ce qui fait que je ne peux que conseiller ce roman aux fans du genre et aux curieux qui souhaitent frissonner.
En bref, il s'agit d'une lecture de saison que j'ai beaucoup aimé malgré tout.
Merci à l'éditeur de sa confiance.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lauryn
  28 juillet 2021
Avec ce roman, Marianne Stern nous ramène à Oakwood, petit village médiéval déjà exploité dans son recueil de nouvelles "Les chroniques d'Oakwood". Nous retrouvons la sorcière, Lynn, le prêtre fanatique Irwin et quelques personnages secondaires. L'ambiance est toujours très sombre, l'intrigue sanglante et stressante à souhait. Il y a toutefois un bémol qui m'a gêné dans ma lecture : la relation entre Swann et Lynn. La sorcière qui tombe en pamoison devant le mystérieux inconnu, beau et ténébreux, très peu pour moi.
La suite sur mon blog :
Lien : https://lauryn-books.blogspo..
Commenter  J’apprécie          41
OmbreBones
  30 août 2020
Bénies soient vos entrailles est un roman fantastico-gothique qui rend hommage au genre et permet aux éditions du Chat Noir de retourner à ses racines au sein de la collection Griffe Sombre. Marianne Stern (re)met en scène le village d'Oakwood et sa Demoiselle dans une intrigue qui fleure bon la sorcellerie et le satanisme, signant ainsi une belle porte d'entrée dans ce type de littérature.
Lien : https://ombrebones.wordpress..
Commenter  J’apprécie          20


Video de Marianne Stern (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marianne Stern
Montres Enchantées Précommande : http://editionsduchatnoir.com/shop/fr/38-montres-enchantees.html Anthologie steampunk sur le thème du temps Sortie Avril 2014 aux Editions du Chat Noir
Auteurs : Marie Angel, Marie Lucie Bougon, Esther Brassac, Fabien Clavel, Sophie Dabat, Hélène Duc, Clémence Godefroy, Cécile Guillot, Claire Stassin, Geoffrey Legrand, Lucie G. Matteoldi, Pascaline Nolot, Laurent Pendarias, Marine Sivan, Marianne Stern, Vincent Tassy, Adeline Tosello
Indécis entre fuite et union, le temps est un amant insaisissable. Omniprésent, dès qu'on le regarde, il s'efface pourtant, déjà évanescent. Inlassablement, il permet croissance ou use jusqu'à l'extinction. L'être humain pourchasse depuis toujours ce dieu créateur et destructeur, en quête de son asservissement. Secondes, minutes, heures... L'esprit cartésien a beau le fractionner, il n'en demeure pas moins incontrôlable. Et si la relecture de notre passé, de notre culture, ou encore du progrès scientifique nous en accordait la maîtrise, l'Homme saurait-il mieux gérer son temps ? Plongez-vous sans perdre une minute dans cette anthologie et peut-être, parmi ses pages, percevrez-vous le tic-tac de ces montres enchantées.
+ Lire la suite
autres livres classés : sorcièresVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Vampires!

Tommy rencontre Jody mais sa belle a été mordue par Flic Ben Sapir, un vampire âgé de huit siècles qui a fait d'elle une morte vivante. Vous lisez un roman bien déjanté intitulé Les Dents de l'amour, et il est signé:

Carl Hiaasen
Christopher Moore
Jerry Sthal

10 questions
13 lecteurs ont répondu
Thèmes : vampires , vampirisme , vampire et amour , surnaturel , fantastique , horreur , romans policiers et polars , roman noir , littérature , cinema , adapté au cinéma , adaptation , bande dessinée , comicsCréer un quiz sur ce livre