AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782070372515
256 pages
Gallimard (02/01/1981)
4.17/5   23 notes
Résumé :
Écrit en 1964, ce roman de Jacques Sternberg annonçait avec quelque avance la révolution sexuelle alors que l'auteur avait simplement voulu écrire un roman d'amour sur un fond de toile "d'erotic fiction".
Que se passe-t-il quand un homme rencontre une femme qui se refuse dans un monde où faire l'amour est devenu plus courant que prendre un verre d'eau ? C'est le point de départ de Toi, ma nuit, plongée passionnée et narquoise au seuil de l'an 2000.
Que lire après Toi, ma nuitVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Jacques Sternberg est un auteur français comme je les affectionne, tout en contrastes, capable du meilleur comme du pire, mais comme l'ombre pour la lumière, le pire a parfois aussi du bon…
D'accord, Jacques Sternberg n'est pas français, il est belge.
Eh bien c'est encore mieux, et je ne rentrerai pas dans la litanie des artistes franco-belges (ou l'inverse) qui rayonnent génialement dans nos firmaments.
Jacques (permettez-moi de l'appeler par son prénom) m'accompagne depuis mon adolescence. On s'est bien perdus de vue à certains moments, mais il est toujours là, bien présent, avec sa verve et ses idées fulgurantes qu'il abandonne derrière lui aussi vite qu'il les a interceptées. Allez donc lire ses recueils de contes et vous comprendrez ce que je veux dire.
Mais parfois, Jacques aime bien aussi s'enfoncer dans les méandres d'une idée et barbotter dedans avec une complaisance qui alors peut devenir pâteuse. C'est un de ses défauts, mais il faut savoir pardonner les défauts de ceux qui vous accompagnent depuis si longtemps.
J'ai choisi de poser cette contribution sur "Toi ma nuit" car je garde de ce livre, et notamment de son ultime personnage féminin (car il y en a beaucoup), Michèle, un souvenir ému. Peut-être bien parce qu'à l'époque, j'avais moi aussi rencontré une sorte de Michèle… Alors voilà, Jacques, pour tous tes talents d'écrivain aux multiples facettes, et pour vous aussi, les Michèle, je vous dédie ces cinq étoiles.
J'ai imaginé une couverture originale pour ce roman, que je vous invite à découvrir sur mon site.
Lien : https://www.lisiere.com/phot..
Commenter  J’apprécie          31

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Au, fond, dit-elle sans me regarder, comme si ce travail l'avait absorbée corps et âme, je ne m'ennuie jamais. Mais tout m'ennuie.
Elle leva alors les yeux vers moi et dota son regard d'une extraordinaire expression de fièvre, de soif et de voracité, celle qu'aurait pu avoir un fauve qui n'aurait jamais trouvé aucune proie à se mettre sous la dent.
-- Peut-être, ajouta-t-elle de sa voix neutre et assourdie, que mon seul plaisir est justement de voir les choses m'ennuyer à ce point.
Commenter  J’apprécie          72
Il me semble que si nous avions de temps en temps quelques instants pour nous arrêter, regqrder les choses, les juger, nous ne pourrions que demander grâce, reculer, effarés, prendre la fuite. Mais justement le piège est bien conçu: il est bardé d'horloges qui ne nous laissent pas ce quelques minutes de répis.
Commenter  J’apprécie          60
Cà ne sert à rien de savoir des choses. L'intelligence, c'est avoir l'intelligence de ne rien apprendre.
Commenter  J’apprécie          120
Je pense aussi que ce siècle m'a toujours paru assez ridicule, mais je ne vois pas du tout quel siècle du passé ou de l'avenir me paraîtrait plus tentant ou moins ridicule. Il me semble que c'est l'homme qui est en cause, responsable. Je lui ai toujours trouvé une remarquable faculté de tout gâcher, de tout avilir.
Commenter  J’apprécie          30
La force des penseurs était de toujours promettre pour le lendemain jamais pour le jour même.

Commenter  J’apprécie          100

Video de Jacques Sternberg (6) Voir plusAjouter une vidéo

Cinéma
- Robert BENAYOUN, Jean Louis BORY, Georges CHARENSOL, Pierre MARCABRU, débatent des films suivants : - "Le Point de non retour", de John BOORMAN - "Le Cameraman", de Buster KEATON - "Je t'aime, je t'aime", d'Alain RESNAIS (le co-scénariste du film Jacques STERNBERG prend la parole et répond aux critiques) - "Le Rapace", de José GIOVANNI - "Phantasmes", de Stanley...
autres livres classés : romanVoir plus


Lecteurs (75) Voir plus



Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
354 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre

{* *}