AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0000DS60D
Éditeur : Marabout (30/11/-1)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Le cauchemar, la terreur... Une dérision perpétuelle — ici, devant, derrière, à nos cotés, dans le tumulte effervescent de la vie de tous les jours...
Crever les limites du futur, frayer parmi les espace interstellaires, approcher d'autres mondes, d'autres espoirs, d'autres amours... Recouvrer la parole, revivre, renaître — là-bas dans cet univers de merveilles, de silence et de quiétude...
Ub gouffre que seul Jacques Sternberg pouvait nous aider à fra... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
tiri_noiret
  24 février 2019
Surprenant (comme Sternberg en a l'habitude) ce recueil dans la série science fiction Marabout trahit son genre. Bien sûr, il y a des voyageurs de l'univers, des êtres extraterrestres fabuleux... mais peu d'aventures, peu de découvertes ou si elles se font, c'est sur le thème du regret, sur le ton blasé, désabusé des voyageurs déçus, de qui n'a plus rien à apprendre ou de qui approche la fin.
Plus qu'à la découverte de nouvelles planètes ou de civilisations impensables, c'est à la rencontre de la mort que l'auteur nous invite. Sacré voyage, pour l'habiller sous toutes ses formes, de tous ses habits, ses parures érotiques ou désinvoltes, son caractère mystérieux ou sa proximité étouffante.
Sternberg garde son art de la conclusion, son sens la surprise, sa fascination pour les sociétés ou les individus qui courent à leur fin.
Commenter  J’apprécie          160
gloubik
  12 avril 2016
Je passerais sous silence les trois premiers textes qui ne m'ont pas plus pour diverses raisons : personnage inexistants ou presque, absence de trame,... Et pourtant, il y a de l'idée. Idée qui n'est pas absente non plus des deux suivantes (Le délégué et le passé), mais je les trouve mal exploitées. Et nous voilà déjà à la fin du premier tiers qui a bien failli me faire abandonner cette lecture. Cette première partie, se terminant par Les Conquérants, s'intitule Géométrie incertaine. Et l'incertitude est bien se qui reste de cette lecture.
La deuxième partie, Géométrie impossible, regroupe des nouvelles très courtes à connotation fantastique ou humour noir. Elle est plutôt dans mon humeur du moment. Mais onze nouvelles en 25 pages, c'est peut-être abuser.
Les trois dernière sont regroupée sont l'étiquette Géométrie passionnelle. Et, pour moi, le Reste est silence mérite qu'on s'arrête sur ce recueil le temps de la lire. Son style me fait penser aux romans existentialistes tels La nausée de J.-P. Sartre, mais avec, bien sûr, la petite touche de fantastique que le lecteur est en droit d'attendre d'un texte présent dans ce volume. Marée basse est, elle aussi, très bonne ; bien qu'un peu moins réussie. Malheureusement, Arrête-toi et regarde retombe dans les travers des premiers textes.
Ce recueil ne m'a globalement pas plus, hormis deux nouvelles qui sortent nettement du lot. Mais pour ces deux là, si vous trouvez ce volume à un prix raisonnable, n'hésitez pas à vous l'approprier.
Lien : http://livres.gloubik.info/s..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
tiri_noirettiri_noiret   09 février 2019
Car nous croyons le savoir, pour les Actuphages, la vie est synonyme. de poison et ils ne vivent que pour arriver à se supprimer mutuellement en utilisant les ruses les plus subtiles avec toutes les ressources d’une délirante imagination. Pourquoi agissent-ils ainsi ? C’est un de leurs secrets. Pourtant, ils ne se nourrissent pas de sang. Ils ne sont pas nécrophiles; Ils ne mangent pas de cadavres comme certains animaux. Mais il n’est pas exclu d’admettre qu'ils vivent, d’une façon obscure et abstraite, de la mort. Comme si pour naître et survivre, ils devaient prendre le vide laissé par la mort d’un de leurs semblables. A moins d’admettre que l’odeur de la mort alimente leur potentiel de vie. Ou sa présence invisible. Nous ne savons pas, mais nous sommes certains du fait que la vie de chaque Actuphage est étroitement liée à cette condition secrète : tuer d’autres Actuphages. Ou tuer d’autres êtres. .. Et ceci nous concerne. Ceci concerne tous les habitants de l’univers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
TrepanBouBTrepanBouB   01 octobre 2011
LA TIMIDITÉ

Il avait un tel souci de ne pas causer de dérangement qu'il referma la fenêtre derrière lui, après s'être jeté dans le vide du haut du sixième étage.
Commenter  J’apprécie          110
tiri_noirettiri_noiret   23 février 2019
Tous sentaient le terrestre à plein nez, le terrien, le terrier, le terre à terre.
Commenter  J’apprécie          90
TrepanBouBTrepanBouB   04 octobre 2011
Aujourd'hui, j'y pense. Et demain, je serais mort. Ainsi va la vie. Du berceau au cercueil, il n'y a finalement qu'un mètre d'écart.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Jacques Sternberg (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Sternberg
Nicolas Ancion présente L'employé de Jacques Sternberg, Labor
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2859 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre