AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781793435927
197 pages
Éditeur : Auto édition (13/04/2019)

Note moyenne : 2.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Avertissement : certains lecteurs du manuscrit de ce livre ont fait des cauchemars. La lecture est déconseillée aux personnes souffrant de claustrophobie ou de de sensibilité à la description de crimes et de scènes de crime.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   09 janvier 2020
Les bons sentiments se ramassent à la pelle mais
l’organisation du tournage laisse à désirer. Des enfants aux yeux bridés sont recrutés illégalement et on les fait travailler de nuit dans un environnement dangereux. Lors des tournages, des armes crépitent alors que d’énormes explosions sont déclenchées pour reproduire une atmosphère de guerre. Afin de
contourner le code du travail, les parents sont payés en liquide ; ils
reçoivent 500 dollars cash dans une enveloppe. Ce sont des immigrés chinois et vietnamiens. Ils ne parlent pas un mot d’anglais mais on leur fait la leçon :les enfants sont volontaires et participent pour s’amuser uniquement. Dans la production, certains en plaisantent : « si ça se découvre, on va tous en prison
! », mais la lutte contre le racisme vaut bien quelques sacrifices.

Pour la scène qui va suivre, des
assistants expriment leurs doutes. Faire jouer des gamins au milieu d’un champ de mines survolé en rase-mottes par un hélicoptère semble trop dangereux. Comme ces vènements seront surtout filmés en plan large, ils recommandent l’utilisation de poupées ou de mannequins en taille réelle et
habillés de manière à faire illusion. De loin et dans le feu de l’action, le letéléspectateur ne verrait pas la différence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 janvier 2020
Quand un homme est placé en situation verticale tête en bas, les
viscères - foie, intestins, estomac – viennent reposer sur le muscle diaphragme
et écrasent les poumons. Avec le temps, la respiration devient laborieuse puis
c’est l’asphyxie progressive. La personne lutte pour respirer alors que
l’épuisement guette. Peu à peu, les efforts deviennent inhumains. L’effort
musculaire coute plus cher que l’énergie apportée par la respiration saccadée.
Le sang arrivant dans le bas du corps aggrave la situation. Son eau filtrant à
travers les parois pulmonaires forme un mucus mousseux qui, à lui tout seul,
peut tuer.

Le docteur donna à John « 10
à 20 heures » sans pouvoir être plus précis. Au bout de ce temps, soit il
est secouru, soit il est mort.

Dans la matinée, les radios
locales parlent de l’accident et dans un Etat où la solidarité a encore un
sens, des gens de bonne volonté affluent de partout. On ramène un baril d’huile
végétale, des bidons de produit-vaisselle – pour « faire glisser » -
et même un fourgon bourré de caisses de dynamite. Des volontaires accompagnés
de chiens s’éparpillent et battent les buissons pour chercher une autre entrée pour
cette grotte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 janvier 2020
Le Corbeau est un film d’horreur
violent où un homme assiste au viol de sa femme par un gang de barbares. Le couple est finalement tué mais le mari sort de sa tombe et se transforme en
revenant assoiffé de vengeance. L’agression initiale permet de justifier les 90 minutes de violence qui vont suivre.
Le rôle principal est tenu par le
fils unique de Bruce Lee, Brandon Lee. C’est ce dernier qui sera flingué pour de vrai durant le tournage. En fait, il a été tué par une arme chargée à blanc mais dans une séquence d’évènements totalement extraordinaire. Lors de la
première répétition, on met dans le pistolet une cartouche sans poudre mais avec une vraie balle. Quand l’arme est actionnée, l’amorce brule et provoque
Juste un peu de pression pour déloger le projectile qui va s’engager dans le canon et y rester. Par la suite, le pistolet est rangé dans le coffre d’une
voiture pendant une semaine jusqu’au moment où on vient le chercher pour le tournage de la scène définitive.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 janvier 2020
Tourné en 1956 avec un budget de 6 millions de dollars, Le Conquérant reste dans les mémoires comme l’un des pires films de l’histoire du cinéma. Près de 60 ans après sa sortie dans les
salles, les commentaires sont toujours acerbes et les critiques ne décolèrent pas. John Wayne looké en Gengis Khan déclamant des poèmes shakespeariens fait
office d’une gaffe de casting. Le public le plus complaisant va jusqu’à le trouver drôle tellement il est grotesque. 
Pourtant, ce film aux allures de
mauvaise blague a causé la plus grande hécatombe de l’histoire d’Hollywood.

Afin de simuler les steppes
arides de Mongolie, toute l’équipe de tournage s’est déplacée vers le désert de Mojave. Ils ont localisé un coin propice près de la ville de St-Georges aux confins de trois Etats : l’Utah, l’Arizona et le Nevada. Ces lieux désolés
servent tour à tour de décors pour films western, d’épopées historiques ou de voyages sur la lune.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 janvier 2020
Durant ce temps, il fut une sombre copie, en moins aimable de l’inspecteur Harry Francis Callahan incarné au cinéma par Clint Eastwood. Pour obtenir du résultat, il n’hésitait pas à
violenter les suspects ou même placer de la drogue qu’il retrouvait miraculeusement lors des perquisitions. Il devenait redoutable parce qu’il ne jouait pas selon les règles. Les dealers qui narguaient les autorités parce que jamais personne ne put les prendre la main dans le sac, se réveillaient soudain avec un SWAT Team à leur porte et assez de pièces à conviction pour les forcer à négocier avec le juge pour ne pas prendre 99 ans. Thornton ne faisait pas cela pour l’argent, ni même par amour pour la justice, mais il cherchait
l’aventure et l’excitation ; ce que sa fortune ne pouvait pas acheter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : crimeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2083 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre