AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782809816266
380 pages
L'Archipel (04/02/2015)
4.08/5   219 notes
Résumé :

Adolescente, Toni Murphy a une vie compliquée entre un petit ami, Ryan, qu’elle adore, des parents avec qui la relation est conflictuelle et des camarades de classe qui lui mènent une vie d’enfer.

Sa vie tourne au cauchemar quand sa sœur cadette est assassinée une nuit d’été. Toni et Ryan sont reconnus coupables de meurtre et envoyés en prison.

Aujourd’hui âgée de 34 ans, Toni se retrouve en liberté conditionnelle. De retour dan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (77) Voir plus Ajouter une critique
4,08

sur 219 notes
5
32 avis
4
24 avis
3
16 avis
2
2 avis
1
0 avis

FrancoMickey
  18 août 2021
L'été c'est la saison idéale pour sortir son calebar (ou bikini pas de sexisme) fétiche et se caler pépère à l'ombre d'un platane (le châtaignier je valide aussi) afin de s'abandonner corps et âme à la lecture. Mais attention, le contexte est primordial. Un petit cocktail citronné (tout doux sur l'alcool je vous vois venir) à portée de main, une brise délicate pour nous rafraichir de la chaleur écrasante et un bon vieux polar ou thriller des familles sont indispensables à la session lecture parfaite. Ne vous insurgez pas, la fantasy ça passe, le roman graphique aussi, mais le reste c'est non ne cherchez pas.
Bref, cela tombe bien car il y avait un Chevy Stevens qui trainait dans la valise. Coïncidence ? Je ne crois pas. Au vu des notes élogieuses des Babélionautes, j'étais tout excité d'attaquer ce petit pavé. Bon, crevons l'abcès tout de suite, j'aimerais vous dire que l'histoire est aussi trépidante que son auteure est jolie (mesdames, pas de mauvaise foi et messieurs, on se passe un petit coup d'eau fraiche sur le visage), mais malheureusement non. Mais commençons avec le positif, car il y en a.
Tout d'abord, le rythme est soutenu et l'histoire se suit avec plaisir, très bon point d'entrée. Ensuite, l'héroïne est (très) attachante et l'écrivaine offre une belle palette de personnages secondaires somme toute sympathiques. Enfin, la plume se veut agréable, sans être des plus raffinées, grâce à un calibre sobre et nerveux parfaitement adapté au genre. Malgré tout, une identité plus marquée de la part de l'auteure eut été plus appréciable.
Rentrons dans le dur à présent. Primo, la trame est très (trop ?) linéaire, malgré la construction alternant les espaces spatio-temporels qui donne un peu l'impression de (faussement) meubler. Deuxio, la vie de Tonie (le personnage principal ndlr) c'est un peu celle de Scrat m'voyez ? En gros c'est une succession d'emmerdes telle qu'on se demande si elle n'est pas née sous une échelle. du coup, la crédibilité en prend un sacré coup. Il en va hélas de même pour le dénouement, à la limite du ridicule.
Brefff, je ne vais vous mentir, je n'ai pas boudé mon plaisir devant ce bon petit thriller des familles qui se lit tout seul, mais à côté de certains poids lourds du genre c'est un peu léger à mon goût. Malgré tout, les moins exigeants y trouveront parfaitement leur compte et puis, quand on y regarde de plus près, ce roman réunit suffisamment de critères pour être apprécié à l'ombre d'un platane lors d'une belle journée d'été.
PS : Soyons solidaires, une minute de silence pour nos camarades bretons qui ne connaissent pas (ou très peu) la joie de savourer un bon petit bouquin à l'ombre d'un châtaignier en plein été vu qu'ils ne connaissent qu'une saison, l'automne. Parole d'un semi-breton.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3813
cannibalector
  25 novembre 2020
Tonie nous raconte sa dramatique histoire en alternant la dernière année avant le meurtre de sa soeur, puis son procès et ses premières années de prison et , enfin sa liberté conditionnelle, son retour dans sa ville natale, et comment elle retrouvera le meurtrier .
Un très bon thriller psychologique!
Quatre thèmes prédominent:
- le rejet de soi même et donc le rejet par les autres .
Tonie est aimée par son père mais celui ci , happé par son boulot et sous le joug de sa femme ne sera jamais là aux moments opportuns
- sa mère ne la comprend pas ou peut être ne comprend elle pas que l'on puisse penser différemment d'elle , elle ne comprend pas les notes moyennes, le look grunge , son amour pour le fils d'un ex taulard: bref sa rébellion. ( original pour un ado!). Elle va donc reporter tout son amour sur la petite soeur (16 ans) genre " jeune fille modèle" , obéissante, gracieuse et évidemment très bonne élève. Tonie est fort bien consciente de ce désamour et elle devient encore plus revêche, plus provocante, et s'isole complètement de ses copines de classes qui deviennent ses pires ennemies!
- L'injustice. La petite soeur est assassinée , Tonie et son mec sont rapidement suspectés puis incarcérés puis puis.....16 ans de taule . L'autrice dissèque parfaitement les différentes phases du sentiment d'injustice: tout d'abord l'incrédulité puis la colère, puis la triste acceptation de son sort
- La prison : la résignation, la violence, les amitiés ... etc
- La quête de vérité: quand elle sort , en liberté conditionnelle, et retrouve sa ville natale, elle ne cherche pas à se venger, ni même à trouver absolument le vrai meurtrier de sa soeur, elle souhaite d'abord survivre, trouver un boulot, un logement et surtout elle recherche l'amour de ses parents
mais c'est pas gagné!

Toute cette histoire est marquée par un petit coté " fleur bleue" qui pourrait en agacer certains mais qui, à mes yeux , aère ce roman tout de même bien dur
Bref un excellent moment et un thriller que l'on n'oublie pas
Mais ce n'est que mon humble avis
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
tousleslivres
  15 août 2015
Encore un très gros coup de coeur pour mon second thriller signé Chevy Stevens, en effet j'avais connu cet auteur avec Séquestrée il y a deux et j'avais craqué avec un coup de coeur !!! Aujourd'hui je réitère ma note car avec Cette nuit-là, je me suis encore de nouveau régalée. L'auteur Chevy Stevens nous emporte dans un tout autre monde de chapitre, car ici, nous avons affaire à des ados dans un premier temps, puis nous les suivrons jusqu'à l'âge adulte, mais une très grande partie du livre est consacrée à leur adolescence.
En effet, nous découvrons la vie presque paisible d'un groupe d'ados lycéens notamment Tonie et Ryan qui sortent ensemble, ils ont 16 ans, ils ont la vie devant eux, jusqu'au jour où ils emmènent la petite soeur de Tonie lors d'une soirée au bord du lac. Ce soir là Nicole est assassinée, elle est retrouvée par Tonie et Ryan dans l'eau le visage en bouillie, morte... Les deux adolescents sont immédiatement inculpés du meurtre et vont purger, bien sans mal, 18 ans de prisons, ils auront passés plus de temps enfermés que dehors, mais à leur sortie de prison, ils vont retourner dans la ville qui les a condamnés et vont mener leur propre enquête, eux ils savent qu'ils sont innocent malgré que tous les témoignages les ont accusé surtout les dépositions des « amis »... Mais comme tout à une justice, encore heureux !!! Ils pensent s'en sortir... mais vont-ils tout de même y arriver... vont-ils trouver qui sont ou qui est les/le meurtrier de Nicole ???
Quand tous vos amis sont contre vous, quand toutes les peuvent sont toutes dirigées contre vous, quand vous êtes ados et que vous ne pouvez pas vraiment vous défendre, quand vos propres parents ne croient plus en vous et qu'ils ne peuvent plus vous regarder en face et qu'ils ne vous écrivent plus, ne viennent plus vous voir en prison pendant des années, quand tout vous accuse comment prouver que vous êtes innocent alors que toutes les prisons partout sont pleine de personnes qui crient leur innocence... Même à votre sortie, quand on veut tout de même que vous disparaissiez et qu'on vous vole votre liberté conditionnelle... tout devient insurmontable !!!
Un thriller psychologique très dure qui m'a fait monter les larmes aux yeux !!! Tonie m'a touchée, Ryan aussi mais moins, l'histoire de cette fille qui se bat contre tout et partout est très compliqué à supporter, même si, ici nous avons une histoire, un roman. Il m'a beaucoup fait pensé à : Meurtres pour rédemption de Karine Giebel qui aussi dépeint la vie en prison, j'avais aussi eu un très gros coup de coeur...
Lien : http://tousleslivres.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
kuroineko
  08 mai 2018
Après la nuit fut d'abord Cette nuit-là, traduction littéral du titre original anglais. Pourquoi cette modification? Mystère. Et peu importe au final.
Je m'étais déjà essayé à Chevy Stevens avec Il coule aussi dans tes veines, qui m'avait laissé un ressenti mitigé. C'est également le cas ici. Je crois que le style de la Canadienne ne me convient tout simplement pas.
J'y ai trouvé trop de longueurs et des personnages qui finirent par me taper très vite sur les nerfs. Les crises répétées de "J'en ai trop marre de ma mère" deviennent vite fatigantes, à mon goût. Surtout qu'il y a comme un goût de réchauffé par rapport au relationnel familial d'Il coule aussi dans tes veines.
L'auteure jongle entre l'année du meurtre - 1996 - et la sortie de prison en 2013. le but étant, on s'en doute, de savoir ce qui s'est passé Cette nuit-là. Pour autant, le suspense ne m'a pas paru palpitant et il me tardait juste de terminer le livre.
Un ouvrage dont j'aurais pu me dispenser. Et je ne pense pas réitérer avec Chevy Stevens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Ziliz
  10 février 2015
Que s'est-il passé cette nuit où Nicole a été assassinée pour que sa soeur aînée Tonie soit accusée du meurtre et passe dix-sept ans derrière les barreaux comme son petit copain ?
Alternance entre trois périodes dans le récit : les semaines qui ont précédé le drame en 1996, les débuts en détention de Tonie, et sa sortie de prison en 2012 - sa réinsertion difficile à cause de quelques garces, et ses recherches pour prouver son innocence.
La première partie a tout du thriller psychologique centré sur l'adolescence : petite délinquance, harcèlement pervers entre lycéennes, tensions entre soeurs, relations tissées d'incompréhension et même très conflictuelles entre mère et fille. Par ces thèmes, ce roman rappelle ceux de Thomas H. Cook, sans en avoir l'envergure. Il m'a évoqué également certains romans noirs de Linwood Barclay.
Si l'intrigue m'a semblé de moins en moins crédible, j'avoue avoir été happée du début à la fin.
Un polar pas vraiment original mais "efficace" donc très agréable à découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200

Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   08 février 2015
Il était interdit de pénétrer dans une autre cellule que la sienne, et tout contact physique avec une autre détenue était proscrit. Au début, je me fichais bien d'une telle mesure, je n'aurais touché quelqu'un d'autre pour rien au monde. Il m'a fallu des années pour comprendre à quel point l'absence de contact physique est insupportable. (p. 30-31)
Commenter  J’apprécie          120
kuroinekokuroineko   07 mai 2018
A trente-quatre ans, j'avais passé la moitié de ma vie derrière les barreaux pour un crime dont j'étais innocente.
Pas le genre de truc qu'on oublie facilement.
Commenter  J’apprécie          222
ZilizZiliz   09 février 2015
Plus maman s'entêtait à vouloir contrôler mon quotidien, plus je me sentais prisonnière, avec l'impression de ne plus pouvoir respirer. Du coup, je faisais le contraire de ce qu'elle voulait. Le plus douloureux, pour moi, était de voir qu'elle ne m'aimait plus comme avant. J'étais devenue un sujet de déception, de honte et de colère pour elle, ça la rendait dingue que je ne sois pas comme elle l'aurait voulu. Je finissais par me demander si elle m'aimait encore. (p. 39-40)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
emi13emi13   14 février 2016
Il l'avait reconduite chez elle un soir où elle était sérieusement bourrée , sans que rien se passe entre eux , malgré les efforts de Shauna.
Commenter  J’apprécie          80
rkhettaouirkhettaoui   12 février 2015
C’est fou ce que des taulardes peuvent faire avec de la colle et du papier de couleur. On fabriquait des cartes pour se les offrir, on préparait des gâteaux d’anniversaire avec des ingrédients achetés à la cantine. On échangeait des cadeaux : une canette de Coca, des paquets de nouilles, des sachets de chips.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Chevy Stevens (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chevy Stevens
Chronique rapide, résumé et avis en deux minutes max, book'n'furious revient cette semaine avec du noir, du sombre du suspense avec "Séquestrée" de Chavy Stevens. Alors avant de vous dévoiler son contenu, sachez que ce roman a également été édité sous un autre titre : La cabane de l'enfer. Ambiance...
Ecrit à la première personne sous forme de huis clos pour la grande majorité du livre, ce thriller est aussi addictif que terrifiant. Pourquoi ? Je vous en dis plus en vidéo...
Lien blog : https://bookncook.over-blog.com/2021/07/book-n-furious-sequestree-chevy-stevens.html
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2378 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre