AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Patrice Repusseau (Traducteur)
EAN : 9782869304239
83 pages
Éditeur : Payot et Rivages (02/01/1991)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Tendue, nerveuse, et essentielle par les ambiguïtés autobiographiques qu'elle soulève, cette nouvelle inédite de Stevenson, retrouvée seulement l'année dernière (1989) dans les archives de la Beinecke Library à Yale University, a été composée par l'auteur vers la fin de sa vie, aux îles Samoa, où il s'était installé en 1888.L'auteur de l'Etrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde expose ici avec concision l'éventail des ambiguïtés et des duplicités humaines, à travers l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Cer45Rt
  19 avril 2019
"La Magicienne" est un joli court roman de Robert Louis Stevenson.
L'auteur de "L'Île au trésor" y conte avec pittoresque les aventures du héros du texte. Ce bref récit a du charme et suscite de l'intérêt ; Robert Louis Stevenson, sans être envoûtant, sait accrocher relativement bien son lecteur.
Il s'agit d'un petit texte agréable à lire et le seul bémol que je trouve n'est autre que le style que Stevenson a adopté dans ce récit, où je n'ai pas retrouver le Stevenson pittoresque, au style nerveux, vivant et expressif de "L'Île au trésor". Mais ce n'est là qu'un petit reproche mineur-car, le style de Stevenson reste ici passable. Ce bref roman m'a fait passer un agréable petit moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          190
Titine75
  11 juillet 2011
La magicienne” est une nouvelle écrite par Robert Louis Stevenson à la fin de sa vie lorsqu'il vivait sur les îles Samoa. Lors d'une croisière, les invités devaient inventer une histoire à la façon du Decameron de Boccace et Stevenson écrivit “La magicienne”. La nouvelle fut donc rapidement rédigée, ce qui souligne le talent de Stevenson car l'histoire est excellente.
Le narrateur, Mr. Hatfield, est un jeune gentleman désargenté. Il est en France et a perdu tout son argent au jeu. Par désespoir, il décide de faire la manche. Il tombe alors sur une jeune femme, Miss Croft, qui semble prête à lui porter secours. Mais d'une bien étrange manière puisqu'elle lui propose rapidement de l'épouser.
Robert Louis Stevenson renverse totalement les rôles dans sa nouvelle. le narrateur s'en rend d'ailleurs bien compte et c'est ainsi qu'il s'adresse à sa future épouse : “Mais vous en avez décidé autrement ; vous n'avez pas voulu demeurer inconnue et me voilà dans une drôle de posture, je n'aurais jamais cru pouvoir un jour m'abaisser à ce point ; vous êtes l'homme dans cette histoire, et moi la femme. Et que puis-je dire d'autre sinon Amen ! Vous avez ramassé un instrument Miss Croft ; que comptez-vous en faire ? Vous avez acheté un esclave ; j'espère que vous serez satisfaite de mes services.” Mr. Hatfield tombe sous le charme de Miss Croft, il est candide et romantique. La jeune femme est calculatrice et utilise le narrateur à des fins qui n'ont rien de sentimentales. Stevenson venge avec “La magicienne” toutes les femmes victoriennes ! Miss Croft sait utiliser les convenances de l'époque pour améliorer sa situation. L'ironie de l'histoire est qu'elle se marie pour se débarrasser du joug des hommes. Son cynisme est véritablement réjouissant, de telles héroïnes sont rares dans la littérature victorienne.
L'écriture de Stevenson est toujours aussi plaisante, les dialogues brillants. Cette magicienne est vraiment un petit bijou.
Lien : http://plaisirsacultiver.unb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
johndiz
  04 septembre 2019
Petit récit drôle avec le mordant bien propre à Stevenson. Il y parle avec cynisme la position féminine de l'époque (vraiment ?) en présentant une femme forte, indépendante et distante face à un homme perclus de romantisme. Je l'ai perçu comme du féminisme victorien, ce qui n'a rien de surprenant venant de Stevenson.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
johndizjohndiz   24 septembre 2019
Je m'assis sur un banc du parc et méditait sur ma situation. Coincé dans un pays étranger où je ne pouvais me flatter d'être compris, pas même de mes très rares connaissances, car ces tout derniers temps d'adversité je ne m'étais pas présenté sous mon meilleur jour ; à des centaines de kilomètres de mes parents les plus proches qui me détestaient tous et que je détestais pareillement ; incapable de faire valoir un art utile ou agréable ; dépourvu de tout bagage ; ayant perdu toute confiance en moi ; avec pour seul avantage ce qu'il est convenu d'appeler un air distingué et une mise du plus bel effet : dans quelle direction (me demandais-je avec inquiétude) peut bien se tourner une personne dans une telle situation ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Robert Louis Stevenson (64) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Louis Stevenson
Les Editions Futuropolis republient "Hermiston", l'adaptation en BD par Jean Harambat du livre de Stevenson. Il explique ici à Anne Douhaire comment il s'y est pris pour la dessiner. How to draw, "Hermiston", the graphic novel adapted from the book of Robert Louis Stevenson ? Jean Harambat explains. Plus d'informations sur la BD : https://www.franceinter.fr/livres/bande-dessinee-six-adaptations-litteraires-en-bd-qui-valent-le-detour Plus de leçons de dessin : https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
autres livres classés : féminismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

L'ILE AU TRESOR

Au début de l'histoire, le vieux flibustier arrive a l'auberge avec

une brouette
un sac
un coffre
un cheval

10 questions
376 lecteurs ont répondu
Thème : L'Ile au trésor de Robert Louis StevensonCréer un quiz sur ce livre