AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2745962825
Éditeur : Milan (11/09/2013)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Fergus Bonheur part à l'aventure sur la mer d'Emeraude.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Colibrille
  09 janvier 2015
A peine entamé, déjà terminé ! Les livres de Chris Riddell et Paul Stewart se dévorent tout aussi vite que la meilleure des pâtisseries, le plus merveilleux des gâteaux. Je parle bien évidemment des florentins Archiduc Ferdinand, gâteaux favoris de leur nouveau héros: j'ai nommé Fergus Bonheur!
L'appartement où vit Fergus et sa mère Lucia n'a rien d'un palace. C'est un petit appartement sous les toits. Pas le luxe, quoi. Il faut dire que financièrement, la famille Bonheur ne roule pas sur l'or. Elle parvient tout juste à joindre les deux bouts grâce aux deux petits boulots de Lucia : l'un dans une boulangerie, l'autre pour le compte d'une mystérieuse compagnie commerciale au nom tout aussi mystérieux : le voyage du destin. Tandis que l'une travaille, l'autre étudie. Enfin, en quelque sorte... Car l'école de Fergus est un navire nommé Betty-Jeane! Une école gratuite dirigée par des professeurs aux allures de brigands et voleurs. Louche, me direz-vous. Et vous avez sacrément raison...
Ainsi commence les aventures de Fergus Bonheur, l'écolier baroudeur. Sous ses airs de petit blondinet frêle et timide se cache en réalité une âme d'aventurier. Et de l'aventure, ce n'est pas ce qui manque dans ce roman. de la première à la dernière page, on voyage : on chevauche un cheval ailé mécanique, on vole au-dessus des mers et océans, on explore les sous-sols d'un volcan, on découvre des diamants...
Textes et dessins s'accordent à merveille. Rien d'étonnant étant donné le duo de choc qui est aux commandes de ce roman jeunesse. Inventivité, humour, créativité, émotion, tout y est pour nous faire vivre une belle aventure. Un sans-faute pour cet énième roman du duo Riddell/Stewart. Vite, vite, la suite!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
darko
  14 octobre 2013
Dans la lignée d'Apoline, un roman d'aventure drôle et farfelue qui se dévore.
L'univers de ces aventuriers du très très loin présage de nombreuses et palpitantes aventures.
Il y a un côté magique dans tout cela.
Commenter  J’apprécie          80
cible95
  05 décembre 2013
Fergus Bonheur est un jeune garçon qui vit seul avec sa mère, Lucia. Lucia travaille dans une boulangerie et fait de très bons florentins, le dessert préféré de Fergus. Elle réalise également quelques travaux manuels chez elle pour le compte d'une mystérieuse société "les voyages du destin".Fergus va dans une école spéciale car c'est un bateau-école le Betty-Jeanne. Mais les enseignants ressemblent plus à des pirates qu'à des professeurs et pour cause : en fait c'est un piège... Ils entraînent les enfants à réaliser des parcours difficiles car ils ont besoin d'enfants pour parcourir les tunnels d'un volcan en feu. Ce volcan se trouve sur une île lointaine qui recèle plein de pierres précieuses! Un soir, Fergus reçoit une boîte ailée qui lui apporte un message étrange de la part de son oncle Théo qu'il ne connaît pas... Celui-ci le prévient qu'un danger rôde. le lendemain, en effet le bateau-école a levé l'ancre ! Les pirates ont emmené les enfants très loin dans des îles lointaines à la recherche de diamants de feu. Mais grâce à son oncle Théo Fergus sauvera ses amis et retrouvera également quelqu'un de très cher qui avait disparu...

Un très bon roman d'aventure pour les 9-12 ans par l'auteur d'Apolline. Illustré et plein d'humour ("ragout de sardines à l'huile", "rascasses de l'enfer" étant mes expressions préférées). C'est drôle bien enlevé on ne s'ennuie pas et les méchants sont bien croqués...Coup de coeur
(Bib Vauréal)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sharon
  22 décembre 2013
J'aime l'univers plein de charmes et de fantaisie de Paul Stewart et de Chris Riddell. Leurs récits sont toujours remplis de trouvailles drôles et touchantes. Dans Fergus Bonheur, ils reprennent le thème de l'orphelin, pauvre mais digne. La mère de Fergus a du mal à joindre les deux bouts avec son métier de pâtissière, aussi accepte-t-elle un second emploi afin que son fils mène une vie descente. Comme une bonne surprise n'arrive jamais seule, elle parvient à scolariser Fergus dans le seul établissement gratuit de la ville.
Bien sûr, le lecteur s'aperçoit très vite qu'il y a quelque chose de louche dans ce navire-école, dont les professeurs ressemblent plus à des pirates qu'à des membres du corps enseignant. Leur critère pour recruter des élèves ne semblent pas non plus très philanthropiques.
Heureusement, le destin veille, sous une forme inattendue. Il faut dire que Fergus n'est pas aussi naïf que certains personnages de littérature jeunesse – j'ai du mal à supporter les personnages bêtas à qui il faut tout expliquer, et Fergus a dix ans, pas six. Les aventures sont remplies de péripéties, de fantaisie, comme si Oliver Twist avait rencontré Robinson Crusoé. Bien sûr, le dénouement est très moral – quoique, je suis sûr que certains auteurs auraient choisi une fin bien plus sirupeuse – mais l'épilogue promet d'autres aventures à la famille Bonheur.
Lien : http://deslivresetsharon.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CollegeTremblay
  16 décembre 2016
Fergus Bonheur est garçon aimant l'aventure. Sa mère est une grande pâtissière. Elle passe beaucoup plus de temps à la boulangerie qu'à la maison. Sa mère ne gagnant pas assez d'argent pour lui payer une école. Elle l'inscrivit donc à l'école Betty-Jeanne, le bateau-école. Mais depuis quelques soirs, une boîte mécanique dotée de deux ailes venait frapper à sa fenêtre. Fergus ouvrit la fenêtre pour laisser entrer la boîte l'intérieur. Il découvrit un petit papier sur lequel il y avait des questions, enfin sur les deux premiers, car sur le dernier message, il était écrit : FERGUS BONHEUR , TU EST EN GRAND DANGER ! JE T'ENVOIE DE L'AIDE.
Ce livre est plein d'aventure, je l'ai adoré.
Je conseille ce livre aux lecteurs jeunes et fans d'aventure.
Matéo T.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
ColibrilleColibrille   09 janvier 2015
Une odeur. Une odeur délicieuse. Le parfum le plus merveilleux du monde entier.
- Florentins ! murmura Fergus.
Mme Bonheur faisait des gâteaux toute la journée : des croissants dès le matin, des cakes et des pâtisseries pour le déjeuner ; des brioches, des viennoiseries et toutes sortes de tartes, l'après-midi. Mais ce n'était pas une odeur de croissants qui emplissaient les narines de Fergus. Ni de beignets à la confiture de myrtille... C'était le parfum inimitable de noisettes, de chocolat, de caramel du plus merveilleux des gâteaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ColibrilleColibrille   09 janvier 2015
Oui, tout le monde connaissait Fergus, le fils de Lucia Bonheur, qui parfois aidait sa mère à la boulangerie-pâtisserie Beiderbecker. Quand ils l'apercevaient, les voisins de Fergus pensaient à la vitrine emplie de cornets à la crème, de macarons au chocolat, de tartes à la framboise ou encore - c'était le meilleur de tous les gâteaux - de florentins Archiduc Ferdinand. Pas étonnant qu'ils soient souriants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ColibrilleColibrille   09 janvier 2015
La vue, depuis la chambre mansardée, était magnifique : c'était un véritable paysage de toits, de cheminées, de flèches dressées, dans un patchwork de gris, de mauves et bruns orangés, niché au pied des montagnes.
Fergus attendit patiemment que le soleil se couche et qu'à l'horizon le ciel se strie d'orange et de rouge. Lentement, la lumière du jour faiblit et les étoiles s'allumèrent.
Commenter  J’apprécie          40
ColibrilleColibrille   09 janvier 2015
- Tu voulais savoir comment c'est d'être accueilli, de sentir qu'on est aimé et qu'on a manqué à quelqu'un ?
Le capitaine acquiesça. une étrange expression était peinte sur son visage.
- Entre, lui dit Fergus. Et tu le sauras.
Commenter  J’apprécie          50
ColibrilleColibrille   09 janvier 2015
Le cœur battant, l'estomac retourné, Fergus aurait été incapable de décrire ce qu'il ressentait. Était-il excité? Ou plutôt effrayé? Une seule chose était sûre: les cimes enneigées des montagnes approchaient.
Fergus Bonheur venait de s'embarquer pour la plus grande aventure de sa vie !
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : aventureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1068 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre