AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782360121175
Éditeur : La ville brûle (06/09/2019)
3.67/5   6 notes
Résumé :
L'art et la science sont au cœur de la saga Alien, une œuvre aussi exceptionnelle que dérangeante qui a marqué plusieurs générations de spectateurs et contribué à révolutionner le film de science-fiction.

Pourquoi ce monstre est-il si perturbant ? Où le situer dans l'arbre phylogénétique des espèces ? Est-il le superprédateur ultime ? Les voyages interstellaires en sommeil cryogénique sont-ils pour demain ? Pourra-t-on un jour coloniser d'autres planè... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
pdefreminville
  23 mai 2020
(petite question pour vous à la fin de cette critique, pouvez-vous y répondre ?)
Un livre passionnant rédigé à quatre mains (ou plutôt huit car en général il faut deux mains pour un clavier).
Tous les aspects d'Alien sont vus sous plusieurs angles :
- L'anatomie: mais quelle est donc cette créature ? Il est amusant de découvrir que nombre de caractéristiques de notre monstre parfait préféré existent déjà dans la nature.
- La physique et toutes les disciplines connexes : il y est question de plausibilité des films (planète, terraformation, voyages interstellaires, hibernation). Les chiffres sont vertigineux et passionnants. On regrette juste que l'hibernation de soit traitée que sous l'angle humain (cryogénisation) et non animal.
- La robotique et l'intelligence artificielle. le parallèle / contraste est extraordinaire entre les robots que l'on prend pour des humains et la machine "Mother" qui gère le vaisseau spatial - le "Nostromo" - dont le niveau est digne des ordinateurs des années 70.
- L'art de H.R. Giger qui inspira le monstre et une bonne partie de l'imagerie des différents états de la bête. Nous entrons dans les coulisses du film avec de nombreuses anecdotes ainsi que des analyses ou psychanalyses, puisque Alien est un animal qui nous viole, nous dérange et nous domine sexuellement.
Nous bénéficions d'un certain nombre d'explications sur les cinq films composant la saga Alien. Pas un instant d'ennui. Il manque peut-être un peu plus de questionnement sur l'intelligence de cet animal (qui est rusé et dont le quotient émotionnel nous le savions, est plutôt bas, mais qui doit tout de même être rudement intelligent, non ?).
Il y a beaucoup de photos en noir et blanc des oeuvres de Giger qui sont analysées dans le texte et c'est un gros plus pour ce livre. Il nous manque cependant leurs pendants en images des films afin que nous puissions comparer et étudier en détails la morphologie si particulière de la vilaine bébête.
Enfin un petit bonus personnel pour tous ceux qui m'auront lu jusqu'au bout : ma question !
Lorsque j'ai parlé d'Alien à d'autres personnes, j'ai indiqué que selon moi la créature avait une esthétique, une forme de beauté (crâne luisant, mâchoire sans caries, bave parfaite). C'est pour moi une évidence, que l'on aime ou pas l'oeuvre de Giger, la bête apparaît si lisse, si pure dans les films. Je me suis fait traiter de tous les noms.
Et vous, qu'en pensez-vous ?
Lien : https://pdefreminville.wixsi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          65
Radwan74
  01 juillet 2021
Plusieurs spécialistes se penchent sur le film Alien et notamment sa créature et font appel à la science pour analyser la biologie de la créature.
Ils s'attardent aussi sur le procéder de terraformation vue dans Aliens, le retour, sur la technologie de l'hybernation (ou cryogénie) et sur les nombreux androïdes rencontrés dans les différents films de la saga.
C'est extrêmement passionnant pour ceux qui s'intéressent à la science et surtout à cette saga horrifique.
La partie sur la biologie de la créature et la partie sur les androïdes sont bien plus développées que les autres et sont passionnantes : des explications abordables et claires qui nous font de découvrir les protagonistes du film d'une autre manière, par le prisme de la science. Évidemment, c'est un jeu amusant qui nous fait découvrir que le film est parfois pas très loin de la réalité et parfois, que les éléments scientifiques sont tellement déroutant que la réalité est bien éloignée de la fiction…
Commenter  J’apprécie          42
py314159
  27 mars 2021
Quatre universitaires reconnus se penchent sur Alien, la légendaire série cinématographique de science-fiction, qui nous terrifie depuis 40 ans. Au programme, le monstre lui-même et sa reproduction agressive, les planètes, les voyages interstellaires, les androïdes ou les inspirations de l'artiste H.R. Giger. La première partie sur la biologie de l'Alien n'est pas facile à suivre, notamment à cause du vocabulaire spécifique. Les illustrations sont peu nombreuses mais pertinentes. L'ensemble est très intéressant.
Commenter  J’apprécie          50
Charybde2
  23 septembre 2019
Une redoutable exploration à quatre voix des contenus scientifiques et artistiques de l'une des plus célèbres créatures de la fiction contemporaine.
Sur le blog Charybde 27 : https://charybde2.wordpress.com/2019/09/23/note-de-lecture-lart-et-la-science-dans-alien-collectif/
Lien : https://charybde2.wordpress...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   23 septembre 2019
On l’aura compris, la terraformation complète est un processus de longue haleine, s’étalant sans doute sur plusieurs millénaires, et extraordinairement complexe. On pourrait aussi lui reprocher son absurdité, son arrogance ou sa démesure. Les humains se prendraient-ils pour des dieux ? Dans sa fameuse trilogie martienne, Kim Stanley Robinson tente de répondre à cette grave question : l’humanité doit-elle se lancer dans la terraformation de Mars ? Deux groupes, aux idées radicalement différentes, s’opposent dans le livre : pour les Verts, la terraformation est dans l’ordre des choses, tandis que les Rouges considèrent que Mars est un sanctuaire géologique qui doit absolument être préservé. Pourtant, la terraformation de Mars est peut-être, à très long terme, inéluctable. Après tout, notre planète est fragile et isolée, un impact d’astéroïde peut, en quelques instants, effacer l’humanité de la surface terrestre. Certes, terraformer Mars améliorerait nos chances de survie dans le Système solaire. Mais il vaut mieux que l’humanité commence par éviter que son action destructrice ne « dé-terraforme » la planète qui lui a donné naissance (Roland Lehoucq, « Aux frontières du réel »).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Charybde2Charybde2   23 septembre 2019
Au regard des trois films de la série réalisés par Ridley Scott (Alien, le huitième passager, Prometheus et Alien : Covenant), on est frappé de la place occupée par les androïdes, aussi bien dans la narration que plus globalement dans l’univers d’Alien. Cette place est sans doute à mettre en relation avec le film Blade Runner, réalisé par Ridley Scott en 1982, dans lequel il poursuivait avec les Réplicants cette réflexion autour de la figure de l’androïde. Ce qui nous faisait dire un peu plus tôt que la figure centrale d’Alien, la plus ambiguë, la plus complexe, et sans doute aussi la plus effrayante, n’était peut-être pas l’Alien, celui qui fait crier dans l’espace – sans que personne ne nous entende -, mais bien l’androïde, celui avec qui on discute dans l’espace. (Frédéric Landragin, « L’androïde, figure centrale d’Alien ? »)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
py314159py314159   26 mars 2021
Les auteurs de science-fiction, pour qui l'imagination est la seule limite, vont plus loin que les chercheurs et aboutissent logiquement à des machines qui parlent et comprennent sans problème. Mais en termes d'IA, le langage s'avère bien plus insaisissable que l'élaboration de stratégies permettant de battre des humains aux échecs ou au jeu de go.
Commenter  J’apprécie          40
Radwan74Radwan74   01 juillet 2021
[…] cette toxine, tellement concentrée que le mucus d’une seule petite grenouille est suffisant pour tuer plus de dix humains, est un excellent antiprédateur et antiparasite. Elle n’est produite ni par les grenouilles ni par les passereaux, mais proviendrait des petits scarabées cosmopolites (famille des Melyridae) qui composent leur alimentation.
L’acidité du sang d’Alien viendrait-elle de son alimentation ? Et s’il ne craint vraiment aucun autre prédateur (ou parasite), pourquoi son sang est-il acide ? Certaines questions restent pour l’instant sans réponse…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Charybde2Charybde2   23 septembre 2019
Œuvre majeure de science-fiction, Alien est également passionnant au regard des sciences naturelles et des sciences de l’évolution : à quoi ressemble le monstre et comment évolue-t-il ? Quels sont les traits qu’il emprunte à des espèces connues, et quelles sont ses caractéristiques propres ? Pour répondre à ces questions, considérons le monstre comme un organisme réel et tentons de le disséquer – à nos risques et périls – pour mieux le comprendre : s’il est si efficace en matière de terreur et d’effroi, c’est parce qu’il emprunte aussi les traits les plus repoussants du vivant terrestre. Aussi extraterrestre soit-il, Alien nous permet donc d’explorer les « dessous » de la biodiversité actuelle et fossile connue sur Terre. (Jean-Sébastien Steyer, « Anatomie d’un monstre »)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jean-Sébastien Steyer (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Sébastien Steyer
En direct d'Arrakis : les vers géants des sables de Dune ! Depuis sa première parution en 1965, Dune, le chef d'oeuvre de Frank Herbert, a fait rêver des générations de lecteurs. L'un des éléments les plus marquants du roman est le ver des sables, créature géante à l'origine de l'épice de longue vie — substance cruciale au coeur du roman. Surnommé Shai-Hulud par les Fremen, le peuple autochtone de Dune-Arrakis, le ver des sables n'a eu de cesse de fasciner. Mais comment ce ver pourrait-il exister ? Comment pourrait-il produire l'épice ? de quels animaux réels Frank Herbert s'est-il inspiré ? Trois spécialistes se penchent sur le chef-d'oeuvre de Frank Herbert et dissèquent, littéralement ou presque, l'une de sa créatures la plus emblématique : Roland Lehoucq, astrophysicien au CEA, Jean-Sébastien Steyer, paléontologue au Muséum National d'Histoire Naturelle, et Fabrice Chemla, professeur de chimie à l'université de la Sorbonne.
Retrouvez-les, ainsi que d'autres chercheurs, au sommaire de “Dune – exploration scientifique et culturelle d'une planète-univers”, ouvrage de vulgarisation scientifique paru en octobre aux éditions du Bélial' : https://www.belial.fr/collectif/dune-exploration-scientifique-et-culturelle-d-une-planete-univers
Illustrations : Cedric Bucaille (https://www.instagram.com/cedricbucaille/) Musique : Brian Eno, “Prophecy's Theme”
+ Lire la suite
autres livres classés : aliensVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
6172 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre