AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791020904119
Éditeur : Les liens qui libèrent (14/09/2016)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Un livre qui déménage et qui va faire beaucoup de bruit. L'économiste vivant le plus lu dans le monde, prix Nobel, revient dans son premier grand livre consacré à l'Europe sur les contradictions inhérentes à une monnaie qui a été conçue pour rapprocher les peuples et amener la prospérité et qui a fini par les diviser et plomber son économie. 
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Aela
  16 septembre 2016
Joseph Stiglitz est économiste, Prix Nobel d'économie et il a longtemps travaillé à la Banque mondiale.
Dans ce livre, il dresse un constat impitoyable: si l'Europe ne se relève pas de la crise, c'est la faute de la monnaie Euro.
En 2015, l'Union européenne était la deuxième économie du monde, avec une population estimée à 507 millions d'habitants et un PIB de 16 200 milliards de dollars. Au sein de l'UE, 19 pays partagent une monnaie unique; l'euro, entré en circulation en 2002. En 2008 la région a été précipitée dans la récession.
Aujourd'hui la reprise est bien engagée aux USA. Force est de constater d'après l'auteur, que l'Europe reste enlisée.
Responsable: l'euro qui conduit à une aggravation de l'inégalité. Avec lui les pays faibles deviennent encore plus faibles.
L'auteur insiste sur le fait que selon lui l'euro n'a atteint aucun de ses grands objectifs: ni la prospérité, ni l'intégration économique.
L'accent a trop été mis sur les contraintes de déficits à respecter, au détriment de l'investissement et du développement économique.
Même en Allemagne des effets pervers apparaissent: précarité, diminution des bénéfices de sécurité sociale. Les conditions imposées lors de l'octroi de prêts aux pays en difficulté s'efforcent d'aligner les pratiques économiques du pays sur ce que les ministres des Finances des Etats de la zone euro (dominés par l'Allemagne) pensent que le pays devrait faire.
L'auteur dresse une liste de mesures pour enrayer la tendance: mutualisation des dettes, réduction des dettes pour les pays en difficulté.. des idées mais pas toujours réalisables.
En tout cas, ce constat bien impitoyable fait bien réfléchir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
ileana
  24 septembre 2016
Stiglitz serait-il un cabotin ? Au milieu du bouquin il propose des reformes structurelles sur 30 pages – d'ailleurs peu réalistes, à commencer par l'union bancaire. Mais au bout de 30 pages il conclut : « à ce que je vois, il est peu probable qu'il y aura des progrès suffisants pour entreprendre les profondes réformes de la zone euro à une vitesse suffisante » p 312. Ah bon.
Bon, alors passons à l'alternative suivante : le divorce à l'amiable. Ca devient intéressant. En prenant comme exemple la Grèce, JS déroule un scénario de sortie de l'euro, « sans détruire l'économie grecque, ni imposer des coûts intenables au reste de la zone ». Une des mesures phares de cet hypothétique Grexit : rétablir l'autorité intérieure sur la création du crédit. (p321) En clair, retirer aux banques le droit de créer de la monnaie (en octroyant du crédit) et mettre aux enchères ce même droit, tout en l'accompagnant de conditions. Pffff ! Et les banques grecques se laisseraient faire ? Alors qu'en FR, par exemple, M Hollande n'est pas parvenu à séparer les banques d'affaire et les banques de dépôt ?! Moi je dis : JS se paye ma tête.
JS est convaincant lorsqu'il critique, fustige, crie son réquisitoire contre les dysfonctionnements de la zone euro et plus généralement contre les dysfonctionnements générés par le marché tout puissant. Mais lorsqu'il préconise des changements, JS s'avère un rêveur ; ou alors, autre hypothèse, il aligne sciemment des mesures dont il sait parfaitement qu'elles ne verront jamais le jour. J'attends mieux d'un Prix Nobel.
J'ai un autre grief : son propos est redondant et verbeux. Il aurait dû réduire ce bouquin à 150 pages pour 8 euro. le volume fait 500 pages, dont 100 pages de notes, pour 25 euro.
Pour les lecteurs qui souhaitent un aperçu, voici une interview avec l'auteur : http://www.leslilasecologie.fr/2016/09/joseph-stiglitz-l-euro-n-a-pas-apporte-la-prosperite-promise.html
Un aperçu sur le site des Alternatives économiques : http://www.alternatives-economiques.fr/l-euro--comment-la-monnaie-unique-menace-l-avenir-de-l-europe_fr_art_1445_76722.html
Extraits :
"La Grèce a recouru massivement à l'aide de la zone euro, mais l'immense majorité des fonds de cette prétendue aide est allée en réalité à ses créanciers européens, pas à la Grèce." p327
"[Les banques] peuvent utiliser leur pouvoir en pratiquant ce que nous avons nommé « le crédit à des proches ». La Russie en offre l'exemple parfait : ceux qui avaient une licence bancaire [en créant ex nihilo du crédit] ont pu utiliser ce pouvoir pour acheter des actifs de l'Etat d'une valeur colossale, notamment dans les ressources naturelles. C'est, pour l'essentiel, à travers le système bancaire que les oligarques russes ont été créés. Dans les pays occidentaux, les choses se font avec plus de subtilité – mais en créant une énorme inégalité. "p321
"Il y a bien sur des dimensions politiques que le calcul économique ignore. [ ] le divorce [Grexit] rendrait sa dignité au peuple grec, que l'Allemagne et la Troïka ont traité honteusement ; il restaurerait la démocratie – [alors que] l'acceptation par Tsipras des exigences de la Troïka après un referendum où 62% de la population a voté CONTRE l'austérité a levé tous les doutes [quant à la perte de souveraineté]". p314
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Video de Joseph E. Stiglitz (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joseph E. Stiglitz
Joseph E. Stiglitz, Prix Nobel d'économie 2001 et lauréat du Prix Mutations 2007 de l'Institut Manpower pour l'Emploi, souligne la dissymétrie de la régulation des marchés effective au niveau des États et inexistante à l'échelle internationale.
autres livres classés : économieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Histoire et généralités sur la Normandie

TOUS CONNAISSENT LA TAPISSERIE DE BAYEUX, QUI EN EST LE HÉROS ?

RICHARD COEUR DE LION
ROLLON
MATHILDE
GUILLAUME LE CONQUERANT
GUILLAUME LE ROUX

20 questions
32 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , célébrité , économieCréer un quiz sur ce livre