AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2227757272
Éditeur : Bayard (11/02/2000)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Tel est pris qui croyait prendre...

Le père de Jake est un petit farceur ! Réalisateur de la série télévisée "L'école de la peur", il ne recule devant rien pour effrayer son fils. Jake est à bout de nerfs.
Et puis, un jour, il accompagne son père en tournage dans un collège, dont la rumeur prétend qu'il est hanté... Jake n'est pas loin de tenir sa vengeance !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Hiroyuko
  18 juillet 2015
L'histoire est simple : Jake ne veut jamais admettre qu'il a peur et son père, fameux réalisateur de films d'horreur, tente par tous les moyens de le lui faire avouer...
Moi qui suis fort attiré par les coulisses du cinéma, j'ai apprécié le contexte de l'histoire. C'est simple, bien écrit et globalement efficace.
Le récit est parfait, très prenant, un peu prévisible par moments, principalement concernant le final. Et "malheureusement", la terreur ne prend pas vraiment sur toute la première moitié de l'histoire pour la simple et bonne raison qu'on est dans un univers cinématographique et qu'on a comme personnages un excellent réalisateur de films d'horreur, qui connait toutes les ficelles pour faire peur, et son fils. Les descriptions sont excellentes, mais on s'attend à ce que le tout ne soit que du flan au final.
Concernant le style, il est comme toujours simple mais très agréable à lire. R.L. Stine va à l'essentiel, évitant de s'épancher sur trop de détails. Les chapitres sont toujours très courts, avec une cloture en cliffhanger, totalement dans le style de l'auteur. En gros, l'écriture fait vraiment penser à un film.
Et délicieux plaisir : le dernier paragraphe du livre est totalement dans le style "Chair de Poule".
Un très bon tome.
Hiroyuko.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
Cronos
  14 octobre 2019
Pauvre gamin, son père le traumatise depuis tout jeune en lui faisant peur du matin au soir. Quand les rôles s'inversent, ça reste effrayant pour Jack. Sur la peur, il est plutôt bon même s'il reste sur la surprise avec des faux moments de suspens qui retombent quelques lignes plus loin. Une école hantée c'est un bon lui pour les sursauts.
Pour un enfant, il peut convenir mais si vous cherchez les sensations d'une lecture d'enfance, évitez celui-ci.
Commenter  J’apprécie          00
lovelybook
  09 octobre 2019
Une bonne leçon de vivre, et si ceci doit passer par des fantômes, pourquoi pas. Encore un bon roman pour les jeunes, ils sont très agréables à lire.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
HiroyukoHiroyuko   18 juillet 2015
Il s'arrêta au milieu de la salle, devant une pile de vêtements jetés à même le sol. Une peau de gorille trônait au sommet, posée sur une cape de Zorro. Jake s'en empara. Elle pesait une tonne et sentait le moisi.
— Génial ! murmura-t-il en regardant le visage en caoutchouc du singe.
Il s'apprêtait à remettre le costume à sa place quand la cape de Zorro se mit à onduler. Ébahi, Jake la vit glisser le long des autres vêtements. Deux paires de manches surgirent soudain du milieu de la pile. Elles couvraient des bras squelettiques, tendus vers le haut, comme pour agripper quelque chose. Soudain, des visages apparurent, des épaules, des torses... Deux personnages monstrueux - un homme et une femme - s'extirpèrent péniblement de la pile. Ils semblaient sortis du film La nuit des morts vivants. Des lambeaux de peau pendaient à leurs visages, découvrant les os. Leurs yeux sans vie étaient profondément enfoncés dans les orbites. Ils n'avaient pas de paupières, pas de sourcils. Leurs lèvres craquelées s'ouvraient sur des bouches sans dents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Robert Lawrence Stine (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Lawrence Stine
Comme tous les mois, Babelio vous présente les livres adaptés en films à découvrir au cinéma.
Bonne(s) séance(s) !
Le livre est-il meilleur que son adaptation ? Retrouvez sur Babelio toutes les critiques des livres adaptés sortis au cinéma en octobre 2018 :
Galveston, de Nic Pizzolatto : https://www.babelio.com/livres/Pizzolatto-Galveston/281363 Chair de Poule, de R.L. Stine : https://www.babelio.com/auteur/Robert-Lawrence-Stine/61043 Orages d?acier, d?Ernst Jünger : https://www.babelio.com/livres/Junger-Orages-dacier/6579
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs
Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : ?Babelio, le site : https://www.babelio.com/ ?Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio ?Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ ?Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
autres livres classés : horreurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox