AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de greg320i


greg320i
  02 janvier 2016
Et voilà ,hasta la fista, fini, exit 2015 . Bienvenue désormais dans une nouvelle ère révolutionnaire de l'horreur 2016 ,où vos présentateurs dont je me fait leur auteur (et inversement) vont vous présenter ici leur meilleurs souhaits ensanglantés.
Les vérités les plus atroces de leurs divorce avec le bon genre, les plus saignantes complaisances de leur aisance à vous faire peur . Bref pas d'erreur, la terreur sera leur terrain de jeu.

Compteur réglé bien après minuit, la folie de ces écrits n'équivaudra que l' imagination de leurs plumes. Soyez donc à l'heure,, sinon gare à l'amertume !
Donc,pas un instant à perdre ,procurez-vous une nuit blanche ou deux d'avance pour apercevoir le résultat de leur heurs dans l'ambiance :
Ambitionnant la crème du crime la plus tenace et compact , le démentiel potentiel décimant ce charmant recueil sera distingué par des noms plus ou moins bien connus .

Présentation des inconnus :
- En premier lieu ,maître de cérémonie, un mystérieux individu au nom douteux synonyme de royauté, habitant modestement dans un pavillon clôturé d'une immense propriété du Maine . le titre de sa modeste contribution " le tigre de papier "

- Vint ensuite un écrivain distingué, mais si souvent associé à ses si chers chair de poule , qu'on ne pense qu' à lui qu'en terme jeunesse .Bref le bat me blesse de ce sacrilège d'une réputation trop connu . Attention toutefois ici à son sacré " Sortilège "

- Mon troisième personnage est une image ,que dis-je, un symbole vivant de la science fiction d'avant. Ce temps d'antan que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître ( mais qu'ils peuvent bien lire ! ) Certain cuiront encore à 451 degrés fahrenheit leur bouquins que son ombre ressurgira des flammes tel le Phénix divin . " le locataire du premier étage " pourrai bien vous surprendre ..

4ème bonhomme ! On le dit imprévisible et impressionnant , son côté détonnant à écrire sa propre vision du petit chaperon rouge où le loup se fit flinguer par la petite fille sortant de sous sa jupe une arme dissimulé ne peuvent qu'imposer un certain respect . Et dire qu'on ne le connaît désormais plus que pour deux oeuvres intitulé James et la pèche géante et Charlie et la chocolaterie me désole vraiment .. " La poudre à boutons " ne sera certes pas le plus long récit -3 pages ! - mais heureusement pas le plus sage.

En vrac .. goutez-moi ces titres : " Une créature abominable "; "Une si belle vie " ( on n'en doute pas..) " le treizième jour après Noël " ( c'est bientôt, commencer à trembler ! ) ou encore " Silence ! " qui risque de faire bien du bruit ne sont que quelques exemples de l'imagination vagabonde de ces esprits un peu fou , tous tenant dans le creux de leur main votre destin nocturne. de quoi vous mettre à leurs genoux .

AH, j'ai dû en oublier deux ,excuser du peu. L'étourdissement de ces valeureuses histoires lu d'une traite sans doute , ou peut-être le manque d'hémoglobine soudain après la lecture de :
-" Bois mon sang rouge " qui est à mettre au casier judiciaire d'une personne dont le nom résonne de tant d'Echec que l'écho lui-même préféra lui répondre ceci : Mat et sonne,,sonne,,
- " le Cri " ..
. . .de mon dernier prénommé Ramsey .

Sur cette dernière charade de derrière les oreilles, je vous souhaite donc pour ces 366 jours d'année bissextile de fertile et tranquille frisson, de bonnes claques littéraire à vous glacer le sang ; une sacré dose de thriller ainsi qu'un peu d'épouvante dans votre bastion .
Mais de tendre et mélodramatique Harlequin, il n'en est pas question !

Bien à vous chers amis.
Commenter  J’apprécie          240



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (23)voir plus