AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782012035287
408 pages
Éditeur : Hachette Black Moon (02/10/2013)

Note moyenne : 2.98/5 (sur 57 notes)
Résumé :
Tout a changé depuis le jour du Jour. Le jour où les fenêtres ont explosé. Le jour où l'électricité a été coupée. Le jour où la famille de Doloria a été frappée par la mort. Le jour où la Terre a perdu une guerre dont elle ignorait qu'elle était en cours. Depuis, Dol vit une existence simple à la campagne, à l'abri des Icônes et de leur terrifiant pouvoir. Mais elle ne pourra pas se cacher éternellement de la vérité. Elle est différente. Elle a survécu. Pourquoi ? D... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
harmo20
  07 octobre 2013
A la réception de ce livre j'étais toute excité de lire ce roman, rien que de découvrir l'auteure dans un nouveau genre, surtout que c'est de la dystopie et que j'aime beaucoup ce genre. Mais voilà, beaucoup d'avis négatifs ou mitigés sur ce livre, je ne me suis pas découragée et je me suis fais mon propre avis. Et j'ai bien aimé ma lecture !
On suit l'histoire sous les yeux de Dol, une jeune fille de dix-sept ans qui vit à la Mission chez le Padre avec Ro. Dol et lui sont très proches, un lien les unit. Tous les deux vont faire la rencontre de Lucas et de Tima. Les coïncidences arrivent, tous les quatre ont une marque au poignet et ils sont nés la même date… Des révélations arrivent et ils vont devoir prendre des décisions.
L'univers que l'auteure a créé s'installe tout doucement. J'avoue qu'au début on est perdu par tous les thermes utilisés et qu'on ne connaît pas vu qu'on entre dans le livre, mais au fil de la lecture, on commence à comprendre petit à petit. le début se passe à la Mission, d'ailleurs, c'est un peu long avant que l'intrigue prenne le dessus, elle arrive vers les cent cinquante pages. Donc il faut s'accrocher. J'avoue que j'ai eu du mal au début mais dès que l'élément déclencheur (Fortis) arrive je n'ai plus lâché ce livre, je voulais connaître ce que l'auteure nous a réservé.
Par contre, il manque beaucoup d'informations sur l'univers que l'auteure a créé. Après avoir fermé ce livre, on se pose pas mal de questions. L'auteure n'a pas su exploiter son imagination et laisse le lecteur dans l'ignorance de certaines informations.
Le style de Margaret Stohl est vraiment agréable à lire, l'histoire défile et on est pris dedans. Pour une fois, je vais dire qu'il manque des descriptions, j'ai eu un peu de mal à m'imaginer certaines scènes. Sinon, je n'ai pas vu défiler la fin du livre vu que j'ai trouvé l'intrigue captivante.
A chaque fin de chapitre, l'auteure a inséré des extraits de recherche sur les Enfants Icônes, du coup, on comprend l'univers grâce à ça et j'ai trouvé cette façon de faire intéressante.
Pour les personnages, j'ai adoré les quatre, même si à certains moments ils ne prennent pas forcément la bonne décision.
Dol est une héroïne forte, elle sait prendre des décisions, même pas facile. Elle n'aime pas faire du mal aux gens qu'elle aime. Ro, son meilleur ami, fait tout pour la protéger quitte à se mettre dans des situations très dangereuses. J'ai beaucoup aimé le fait qu'il dise ce qu'il pense même dans des moments impensables. Il est fort et n'hésite pas à provoquer les gens.
Tima est une personne mystérieuse, elle cache ses émotions car elle ne veut pas qu'on voit qu'elle est vulnérable. J'ai eu un peu plus de mal à cerner Lucas, ce personnage est vraiment compliqué. En même temps, il n'a pas un rôle facile vu que c'est le fils de l'Ambassadrice…
En conclusion, des hauts et des bas dans ce livre, un univers très sympathique à découvrir mais assez approfondi. On ressort de ce livre avec encore des questions. J'ai trouvé l'intrigue prenante et intéressante. D'ailleurs, heureusement que l'intrigue arrive car sinon, je me serais ennuyée. J'ai bien aimé découvrir Dol, Ro, Tima et Lucas. On sent que l'univers est complexe et maîtrisé. de plus, après ce dénouement, on sent que le tome deux va être rempli d'actions, enfin j'espère.
Lien : http://livres-films-series.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Hillel
  24 septembre 2013
Je sens que je vais me faire des ennemis.
Alors oui, c'est poétique, le style est original. Les émotions sont présentes à chaque page. Oui c'est de la science-fiction. Il y a une invasion extra-terrestre, un ordinateur super intelligent... Oui les personnages sont attachants et charismatiques... Et pourtant je n'ai absolument pas adhéré. Alors, je me demande si je suis complètement passée à côté de ce récit ou si je deviens de plus en plus critique sur mes lectures?
J'ai trouvé le tout d'un confus... je n'ai rien compris au contexte, à la trame de fond dans laquelle évoluent nos héros. Je me suis sentie perdue, j'ai eu envie d'éclaircissements, plus que de détails sur les états d'âme de l'héroïne narratrice. Et je me suis réellement accrochée pour continuer.
J'ai surtout trouvé le tout, flou, alambiqué, rafistolé, essayant de trop jouer sur l'originalité. Tout comme j'ai eu l'impression d'un mélange eprunté entre "La 5è Vague" et "Kaleb". Deux romans qui n'ont strictement rien à voir. C'est vous dire si cette intrigue m'est apparue brouillonne.
Alors reprenons ce que j'en ai compris.
Au départ nous suivons Dol, Dolly ou Dolria pour les intimes et Ro ou Furio. Deux orphelins recueillis par le padre dans son humble mission paysanne au coeur des Glaneurs. Ces deux jeunes gens sont des miraculeux rescapés du Jour. le Jour, où, un champ magnétique extraordinaire venu d'ailleurs a tué en un clin d'oeil un Milliard de personnes. Dol et Ro n'auraient pas dû survivre à cela. Sauf que voilà, ils ne semblent pas être des humains comme les autres. Un petit signe à leur poignet et beaucoup d'émotions les caractérisent. Ces deux personnages sont, de plus, fusionnels. Eux seuls arrivent à se comprendre, à se calmer.
Et puis un jour, des Sympathisants, sorte de militaires, les retrouvent, tuent le padre et les embarquent dans un train à bestiaux. Oui ça rappelle un peu de mauvais souvenirs, j'avoue.
Bref, ni une ni deux, je vous passe les détails, ils se retrouvent otages de l'Ambassadrice. Car depuis le jour du Jour, celui de la Chute, (vous suivez? La Chute c'est cette grande catastrophe provoquée par des Icônes, bon j'y reviendrais), il y a des Ambassadeurs à la tête de chaque mégalopole mondiale attaquée le jour du Jour. Ces ambassadeurs font le lien entre les humains rescapés et les Seigneurs. Ils leurs doivent des comptes, et sont soumis à un grand chef, le AGP Miyazawa. Ne me demandez pas qui c'est, je n'ai rien compris du tout.
Quant aux Seigneurs, on ne sait rien d'eux, mais il semblerait qu'il s'agisse des méchants, les très puissants chefs extra-terrestres, les sans-visage, car personne ne les a encore vu. Mais je ne suis pas sûre.
Et puis il y a planté là, dans ces villes, des Icônes, ces grands bâtiments venus d'on ne sait où, et qui continuent de menacer les populations de leur champ magnétique mortel.
Rajoutez à ça, des Rebuts esclaves offerts aux Seigneurs qui travaillent sur des Chantiers, quelques Sympathisants et rebelles, des Mercenaires, des enfants icônes, dont nous découvrons l'existence en même temps que l'héroïne, etc. Je crois que j'ai fait le tour de la terminologie des personnages. Quant au rôle de chacun, on pourra repasser.
Dans tout ce fatras, nos deux héros vont rencontrer deux autres jeunes comme eux, aux dons particuliers... et l'histoire peut enfin commencer. OUF!
De quoi s'y perdre et s'y reperdre, pour ma part, "trop d'originalité tue l'originalité"! Car à la fin du bouquin, je n'ai toujours pas cerné qui faisait quoi ni pourquoi.
Ainsi, dans ce contexte pour le moins inquiétant, nos 4 protagonistes, semblent avoir un rôle à jouer, une mission. Chacun a une particularité émotionnelle propre et puissante, qui fait de lui un atout ou une arme. Doloria ressent des émotions telle une télépathe doublée d'une empathe. Ro, lorsque sa colère gronde, comme l'incroyable Hulk, se dote d'une force incontrôlable. Lucas, lui, séduit, charme, personne ne peut lui résister. Enfin Tima est intimidante, mais je n'ai pas réussi à comprendre son don. En gros dans cette vision apocalyptique et futuriste, nos quatre héros cherchent à comprendre ce qu'ils sont, et quoi faire de leur personne, ou plutôt de leur don...Tout un programme!
Au final, je n'ai absolument pas pu embarquer dans une intrigue aussi décousue et tirée par les cheveux. Ponctuée, ici et là, comme pour nous aider, de rapports et écrits informatifs. Ça ne m'a aidé en rien. C'est décoratif.
Pourtant, je me suis quand même attachée à trois des personnages. J'ai aimé les petits moments d'émotion où Dol se blottit pour réconforter Ro. Elle est la seule à pouvoir le calmer de sa fureur. J'ai été émue par les "trop plein" de colère et d'émotions ressenties par ces deux derniers.
Mais finalement, quelle caricature. Lucas est exaspérant, et Dol un peu trop indécise à mon goût. de bons stéréotypes de personnages de romans Young-adult. le bad-boy, le romantique, et la fille au milieu.
Oui, car il est d'une évidence qu'une romance pointe son nez et se dévoile. Ce n'est néanmoins pas le fil conducteur de tout ça. Elle présage d'un triangle ou même d'un rectangle amoureux...Et oui encore le fameux triangle.
Pour les émotions brutes, l'auteur sait magnifiquement retranscrire des sentiments. Pour l'intrigue de science-fiction, je doute plus de son talent.

Lien : http://leslivresdalily.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
lilu60
  08 octobre 2013
Depuis " le Jour", le monde a complètement changé. Une force extraterrestre a envahi la Terre et asservi les Hommes qu'elle n'a pas tués. Doloria a survécu 16 ans dans une mission en pleine campagne qui a réussi à vivre loin de tout ça. Elle a la particularité de ressentir les émotions de ceux qui l'entourent et particulièrement de Furo, son meilleur ami qui a un caractère de feu. Mais personne ne peut échapper définitivement à l'Ambassade, qui dirige tout le secteur. Et lorsque celle-ci retrouve la trace de la mission et des gens qui y vivent, la vie de Doloria et de Furo va complètement basculer. Que leur veut l'Ambassadrice? Existe - t-il d'autres personnes comme eux? Pour le savoir, il faudra le lire^^.
Pourquoi ce livre?- J'ai eu la chance de rencontrer Margareth Stohl lors d'une interview, il y a quelques mois de cela. A cette occasion, elle nous avait rapidement parlé de son prochain romain, et le résumé et surtout la phrase d'accroche " votre coeur ne bat que s'ils l'autorisent" m'avait vraiment interpellée. Alors forcément, je n'ai pas hésité un instant lorsque la possibilité m'a été offerte de le découvrir en avant-première.
Tout commence ce fameux jour. Alors que notre calendrier fait la distinction avant JC/après JC, celui du monde que l'on découvre pourrait distinguer ce qu'il y avant LE jour et Après LE jour. Que s'est-il passé ce jour? Une puissance extraterrestre s'est installée sur terre (façon Independance Day) sous la forme "d'Icônes" et pour montrer à tous ce qu'ils étaient capables de faire, ils ont tuer toutes les personnes qui se trouvaient dans un certain rayon autour des icônes. Mais certaines personnes ne sont pas mortes ce jour là, c'est le cas de nos héros Doloria et Furo. Ils se connaissent depuis toujours et partagent un lien unique. Doloria a un don d'empathie hyperdéveloppé et peut ressentir les émotions des personnes qu'elle touche. Furo quant à lui, a un tempérament de feu, il aime l'action et peut se mettre dans un état de fureur difficilement gérable lorsqu'il est en colère ou que Doloria est en danger. J'ai apprécié ces deux personnages et la façon dont ils sont connectés, et même dépendants l'un de l'autre. Ils vont être amenés à rencontrer 2 autres personnes qui ont un don similaire aux leurs, et vont devoir découvrir ce qui les lie. Il s'agit de Timora et Lucas, l'une représentant la peur et l'autre l'amour. Timora est assez antipathique mais la suite de l'histoire nous donnera des éléments pour s'attacher à elle. Par contre, je n'ai pas du tout accroché avec le personnage de Lucas, trop versatile, influençable et indigne de confiance.
L'originalité de cette dystopie tient surtout dans le côté " extraterrestre", qui n'avait pas encore été exploité à ma connaissance, mais aussi à ces personnages représentant chacun une émotion forte, et qui peuvent s'en servir pour sauver le monde.
La phrase d'accroche laissait penser qu'il y avait un vrai lien entre ces extraterrestres et les humains et j'avais imaginé que l'on en saurait plus sur eux, pour comprendre leurs intentions, leur histoire etc, mais cela n'a pas été le cas. Ils restent une sorte d'entité, que personne n'a rencontré et nous encore moins. Cela ne m'a pas empêché d'apprécier cette histoire mais on ressent malgré tout un manque de pronfondeur à ce niveau.
A la fin de ma lecture, je me suis posée la question de savoir s'il s'agissait d'un one-shot, ou d'une saga. Apparemment, il s'agirait d'une trilogie mais j'avoue que j'aurais bien vu ce roman comme un tome unique, laissant au lecteur le loisir de s'imaginer la suite. J'ai peur que les tomes suivants se répètent, mais ils seront peut-être justement le lieu pour en savoir plus sur tous les détails qui n'ont pas été abordés dans ce premier tome.
Un roman qui m'a plu grâce à l'originalité de son thème mais qui mériterait d'être plus détaillé. A suivre dans le prochain tome^^.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
xnewlo
  14 mars 2019
J'avais envie de lire ce livre depuis sa sortie en 2013, même s'il n'a eu sa place dans ma gargantuesque PAL que depuis quelques mois. C'est maintenant chose faite.
L'histoire prend place dans un contexte un peu particulier. Les Seigneurs (des extra-terrestres) ont colonisés la Terre, et exploitent les survivants pour qu'ils produisent de l'Énergie, qui permet leur survie. Treize Icônes (vaisseaux) occupent les grandes villes de la planète et pompent l'Énergie, mais entrainent la mort autour d'elles. Personne ne peut les approcher, sous peine d'y laisser la vie.
Dol et Ro sont deux adolescents qui ont perdu leur famille lors du "Jour" (invasion). Ils ne savent pas pourquoi ils ont survécus, mais l'Ambassade s'est mis en tête de les capturer pour les étudier... Pourquoi ?
Doloria est une jeune adolescente sensible, perturbée, loyale envers ses proches. Elle ne comprend pas toujours ce qui lui arrive, et accorde facilement sa confiance aux autres. Néanmoins, avide de vivre, elle est déterminée à aider l'humanité...
Ro est le meilleur ami de Dol. C'est quelqu'un de têtu et de très impulsif. Il n'hésite pas à imposer son point de vue, quitte à montrer peu de capacité d'écoute envers les autres. Toutefois, pour ses proches, c'est quelqu'un de serviable.
Lucas est un jeune homme étrange et mystérieux que vont rencontrer les deux compères. Il vit à l'Ambassade. C'est quelqu'un de difficile à cerner, qui ne dévoile pas grand chose de sa personnalité et de son passé...
Tima est une jeune fille qui vit depuis longtemps à l'Ambassade. C'est la meilleure amie de Lucas. C'est une jeune érudite qui n'hésite pas à sortir les crocs pour préserver ce qu'elle possède...
D'un avis global, je dirais que l'histoire est très longue à démarrer. J'ai eu du mal à m'intégrer dans l'histoire en raison du vocabulaire employé (le Jour, Icônes, Seigneurs etc.). Au début, les explications sont inexistantes, et je me suis demandé pendant un certain nombre de pages à quoi correspondait les termes. de même, au début, on assiste à "l'avant", puis à "l'après", d'un seul coup. On y découvre donc un certain nombre d'informations un peu pèles-mêles. Je me suis donc demandé où était le fil conducteur de l'histoire, mais j'ai persévéré. En effet, je voulais percer les secrets des différents personnages, et j'ai bien fait.
Effectivement, la deuxième partie de l'ouvrage est beaucoup plus dynamique, et les indices semés un peu partout m'ont permis de faire la lumière sur certains détails de l'histoire. Ce qui m'a plu dans ce livre, ce sont les personnages, tout en nuances. Ni bons, ni mauvais, ni gentils, ni méchants. Une ribambelle de sentiments et de relations compliquées pour notre plaisir.
En globalité, je dirais que l'histoire m'a plu, mais qu'elle méritait un peu plus de clarté à propos du "Jour", des "Seigneurs" et des "Icônes". J'ai le sentiment que le récit n'a abordé qu'un seul angle de l'histoire: les humains. C'est un peu dommage car je suis restée sur ma faim pour ce qui est du côté "science-fiction". L'univers crée par l'auteur méritait d'être plus détaillé, c'est un peu flou. Heureusement, les personnages m'ont tenu en haleine, et j'espère pouvoir lire rapidement le deuxième tome, en l'espoir d'en apprendre davantage sur ces fichus envahisseurs ! Bonne lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Megworld
  06 octobre 2013
J'avais bien aimé 16 lunes dont Margaret Stohl est co-auteur. J'étais donc impatience de découvrir ce roman de Science-Fiction/Dystopie au résumé prometteur. Malheureusement, je n'ai pas du tout aimé. Icônes est une grosse déception car je n'ai réussi ni à entrer dans l'histoire ni à m'attacher aux personnages...
J'ai trouvé l'idée de base originale. Notre héroïne : Doloria est une "enfant Icône" et elle a, comme trois autres jeunes, un pouvoir spécial et unique lié aux émotions. Ce premier tome nous présente un monde futuriste qui a changé depuis le Jour où les Icônes (des extra-terrestres) ont pris le pouvoir sur la Terre. Si l'idée était bonne, son développement ne l'est pas du tout. L'ensemble manque de profondeur. L'auteure ne nous donne que très peu d'explications et ne décrit quasimment rien. Impossible de visualiser, je suis restée dans le flou.
Contrairement à la romance paranormale, la SF est un genre plus difficile à maîtriser puisqu'il faut réussir à mettre un univers logique et construit en place. Nous comprenons quelques éléments grâce notamment à des "tracts" de la Rébellion ou à des "rapports de recherches" de l'Ambassade, ce que j'ai trouvé bien pensé. Néanmoins, à part ça, nous n'avons aucun éclaircissement et on est rapidement perdu entre les différentes factions : Sympathisants, Glaneurs, Rebelles dont on ignore tout. Les relations entre les personnages sont en revanche, mises en avant mais au détriment de l'univers qui passe complètement au second plan.

Concernant les héros, je n'ai pas réussi à m'attacher à l'héroïne : Doloria. Contrairement aux autres du genre, Dol n'a aucune personnalité. C'est un personnage fade et superficiel qui manque clairement de caractère. Je suis restée indifférent à son sort du début à la fin...
Les personnages secondaires ne sont pas en reste. Ro et Lucas n'ont pas plus de charisme. Seul Fortis a trouvé grâce à mes yeux, dommage qu'il soit si peu présent. le "méli-mélo amoureux" ne m'a pas emballé car j'étais plutôt focalisée sur le peu d'indices me permettant de comprendre l'histoire. L'auteure insiste sur l'aspect romantique du roman alors que nous avons d'abord besoin d'explications!

Ma chronique est très négative, certes, mais je tiens à relever un point positif : le style de l'auteure. Même si j'ai eu un peu de mal à m'y faire dans les premiers chapitres, je l'ai trouvé fluide et poétique. Je ne suis donc pas contre l'idée de lire à nouveau cette auteure... si elle se remet à la romance paranormale.

Pour conclure, j'ai eu du mal à venir à bout d'Icônes car ce premier tome est bien trop brouillon. Ce roman avait du potentiel mais les idées ont été mal exploitées. Je ne continuerai pas cette série mais j'attends maintenant le roman de Kami Garcia (co-auteur de la saga 16 lunes avec Margaret Stohl) : Unbreakable, à paraître en 2014 chez Black Moon. En espérant l'apprécier d'avantage qu'Icônes!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (55) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   30 septembre 2013
Mon cœur cesse de battre la chamade.
Mon cœur cesse de battre.
Mon cœur cesse
Mon
Un fracas pareil au tonnerre se répercute dans le ciel. Une bouffée d'énergie me traverse, manquant de me soulever du sol. On dirait que toute la puissance électrique des vaisseaux se déverse sur la population de la Chute et en moi.
Commenter  J’apprécie          150
EffyMathersEffyMathers   22 septembre 2013
« Toute ma vie, j’ai redouté de me noyer dans les sensations. Qu’elles soient trop grosses pour moi, et trop nombreux les gens, et trop immense la souffrance. J’ai consacré chaque minute de chaque heure de chaque jour à me protéger contre mon instinct de compassion envers ce qui m’environnait.
Parce-que les sensations sont des souvenirs, et que je ne veux pas me souvenir.
Parce-que les sensations sont dangereuses, et que je ne veux pas mourir.
Cette nuit est différente, toutefois. L’instant présent est différent. Ce que nous avons perdu, nous l’avons perdu ensemble. J’aspire à éprouver la perte. J’aspire à éprouver la Chute. J’aspire à éprouver le vaste merveilleux de la vie. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CielvariableCielvariable   24 mars 2018
Un à un, je les perçois. Curieux. Lents.

Ils sont essoufflés et haletants. Ils pleurent et ils ont peur. Ils sont inquiets et prudents. On les a battus comme des chiens, et ils redoutent d'être de nouveau battus. Ils sont malades. Ils sont pauvres. Ils ont perdu leur mère, leur fils, leur frère. Ils se blottissent sur un matelas nu derrière la fenêtre à barreaux d'une pièce sombre. Respirer leur est douloureux. Espérer l'est.

Mais ils sentent.

Ceci est ce que nous sommes. Ceci est ce que nous sommes devenus. Cette douleur extraordinaire est la vie. Cette joie, cette peur et cette colère le sont aussi.

Cet espoir.

Il nous appartient.

Chumash Rancheros Espagnols Californiens Américains Glaneurs Les Seigneurs La Chute. Nous.

Nous sommes de nouveau ici, comme l'ont été nos mères et leurs mères avant elles. Nous avons vécu, nous sommes morts, nous ressuscitions.

Nous avons été les premiers à arriver en ces contrées, nous en serons les derniers habitants.

Sentez ce que vous avez perdu.

Sentez ce que vous avez perdu et ne le perdez plus jamais.

Écoutez vos propres voix.

Laissez vos coeurs battre.

Soyez courageux. Vivants. Libres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   24 mars 2018
La fillette suçote son poing. Cinq doigts miniatures ayant la taille de vers de terre qui se tortillent. Les murs se mettent à trembler, des flocons de plâtre tourbillonnent comme des feux d'artifice, comme des confettis. Le bébé cligne des yeux quand les fenêtres explosent, quand le ventilateur fixé au plafond se fracasse sur le tapis, et que les hurlements retentissent.

Il bâille lorsque son père dévale les marches comme une poupée de son et ne se relève pas.

Il ferme les paupières alors que les oiseaux s'écrasent sur le toit comme des gouttes de pluie.

Il se met à rêver, cependant que le cœur de sa mère cesse de battre.

Je me mets à rêver au moment où le cœur de ma mère cesse de battre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   24 mars 2018
Cette nuit-là, je dors près de Ro, Tima, Lucas et Fortis sur les tommettes tièdes de la cuisine. Quand je me réveille, Fortis m'a couverte de son cache-poussière dingo tout plein d'étranges merveilles et de curiosités secrètes. Je suis si fatiguée que je ne peux que rester allongée et respirer. Seule une pensée surnage à la surface de mon esprit.

Ils ne sont pas parfaits. Ils ne sont pas nombreux. Spoiler(cliquez pour révéler) Je ne connais pas toute leur vérité ni la vérité qui se cache derrière les vérités.

Ce n'est pas grave, cependant. Nous sommes ici pour le meilleur et pour le pire. Nous sommes là les uns pour les autres.

Telle est ma famille désormais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Margaret Stohl (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Margaret Stohl

Sublimes Créatures le Roman Graphique
Retrouvez le roman graphique sur pikagraphics.com Résumé : Ethan Wate, un lycéen, vit depuis toujours dans une petite ville de Caroline du Sud, une ville tranquille, sans histoire... et à vrai dire ennuyeuse ! Il rêve de partir loin de tout ça, de voyager, de voir d'autres horizons. Mais l'arrivée de Lena Duchannes dans le manoir reculé de Ravenwood va changer toute sa vie ! Car Lena, 16 ans, appartient à une famille d'enchanteurs et elle devra bientôt affronter la malédiction qui hante sa famille depuis des générations. Ce roman graphique est une adaptation du roman Beautiful Creatures, publié en France sous le titre 16 lunes (Black Moon). Cette saga fantastique de Kami Garcia et Margaret Stohl a atteint plus de 350 000 exemplaires vendus en France. Les quatre premiers volumes ont été publiés en grand format sous la marque Black Moon et les deux premiers tomes sont paru au Livre de Poche Jeunesse. le premier volet de l 'adaptation cinématographique de la saga sortira sur les écrans français le 27 février 2013.
+ Lire la suite
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Icones tome 1

Qui est le personnage principale ?

Doloria Marie de la Cruz
Doloria Maria de la Cruz
Dolora Maria de la Cruz
Dolora Marie de la Cruz

21 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Icônes de Margaret StohlCréer un quiz sur ce livre

.. ..