AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Pamela Colman Smith (Illustrateur)Michel Meurger (Préfacier, etc.)François Truchaud (Traducteur)Cécile Desthuilliers (Traducteur)
EAN : 9782843622175
285 pages
Éditeur : Terre de brume (15/01/2004)

Note moyenne : /5 (sur 0 notes)
Résumé :
Qui est Lady Arabella, et quel ignoble secret la lie-t-elle pour l'éternité au Ver blanc qui hante le coin tranquille de l'Angleterre où vient de débarquer Adam Salton ? Par quelle ruse le jeune homme pourrait-il sauver la jolie Mimi Watford des griffes du monstre tapi dans les entrailles de la terre ? Jusqu'à quelle fantastique découverte les mènera leur hallucinante enquête à travers l'histoire, la géologie et la biologie.
Un an avant sa mort, l'auteur de D... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
OumG
  01 avril 2018
Le cerveau reptilien est impénétrable, à moins que ce ne soit celui des mamnifères des classes sociales supérieures de l'époque édouardienne, les motivations, les actions et les non actions, de tous ces personnages, me sont demeurés entièrement incompréhensibles, surtout celles des « ennemis », impossible d'y trouver le moindre sens, c'est ce qui m'a le plus embêté, le reste, je m'y attendais un peu, même si pas autant, le racisme, la misogynie, l'invisibilité des classes inférieures, le sentiment aigu d'être moderne, tout en obéissant aux moeurs tribales les plus étranges, on sait ce que l'on risque, quand on s'aventure en certains lieux, here there be dragons, mais tout de même, au même moment, écrivait un dénommé jack London, par exemple.
Roman riche de thèmes, et de symbolique, de pistes à demi explorées, d'idées ne menant nulle part, l'histoire, la géographie, la géologie et la paléontologie, l'orientalisme et l'hypnose, la toponymie, et le galvanisme, réunis en une histoire, qui m'a paru... mal fichue.
Beaucoup de points communs avec le Dracula, mais il y a des différences, fondamentales, le thème fantastique plus porteur, la fascination, l'exotisme du comte, tandis que dans le ver blanc, on demeure dans un mouchoir de poche entre quatre propriétés, quatre pôles magnétiques, et peut-être surtout le caractère épistolaire, qui subjectivise, et humanise.
Et ce génocide de mangoustes ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2910
Joualvert
  30 mars 2017
Tapie discrètement derrière le monument glorieux que représente son oeuvre maîtresse ''Dracula'', une bibliographie substantielle de Bram Stoker existe. Ayant suffisamment ressenti son pouvoir d'attraction, j'ai finalement attrapé ce livre pour connaître ce qu'il a à offrir.
Beaucoup de points intéressants. Même que je sentais une ambiance à la Meyrink commencer à lever, avec les multiples éléments étranges (le cerf-volant par exemple) et les aspects occultes du monde devenants palpables. Mais l'exécution, aïe aïe aïe ! Le récit, saccadé, est très maladroitement combiné, m'a semblé truffé d'incohérences, et les situations et les personnages m'ont paru d'un manque de naturel désolant.
Mais que s'est-il passé ? B. Stoker, dans la dernière année de sa vie, était-il amoindri ? A-t-il, pour une raison ou une autre, hâté la composition de ce roman au détriment de la qualité ? Je doute que la traduction soit en cause. Son histoire demeure cependant quelque peu nébuleuse. J'ai lu l'édition Terre de brume 2004, dans laquelle on apprend qu'il s'agit de la première édition française conforme à l'original, les précédentes étant basées sur une réédition anglaise ''raccourcie et réécrite''. Après avoir lu le roman ''complet'', je me demande si cette version courte n'avait pas eu pour objectif d'en corriger les défauts manifestes...
Je me console en me disant qu'entre l'excellentissime ''Dracula'' et celui-ci, il y a énormément de place pour de l'acceptable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
helhiv
  29 janvier 2017
En voulant me donner des frissons d'horreur avec l'auteur de Dracula, je me suis surtout beaucoup ennuyée. Au moins, on peut dire que l'angoisse monte crescendo mais sans jamais atteindre des sommets. Sur un déroulement un peu plat, les rebondissements ressemblent plus à des complications censées rendre l'intrigue encore plus inquiétante. Je reconnais que du temps a passé depuis la parution du Repaire du ver blanc et que la lectrice du début du XXIe siècle est peut moins impressionnable que la lectrice du début du XXe siècle mais même si le texte avait la capacité d'éveiller en moi l'effroi, l'effort pour démêler toutes les informations déversées m'aurait prémunie de la peur (peut-être que la lectrice d'il y a cent ans avait aussi l'esprit plus vif !).
Bref, entre les incontournables du genre (le héros et la gentille envoûtée contre le méchant et l'infâme créature) et les phénomènes fantastiques, la fin du livre, un peu terne aussi, a été la bienvenue.
Commenter  J’apprécie          50
ClaireBillaud
  23 mars 2020
Après avoir vu le film qui en est (librement) adapté, je me devais de jeter un coup d'oeil au roman original de Bram Stoker. le principe est le même bien que tous les personnages soient différents : Adam Salton, jeune homme passionné de sciences, revient sur ses terres natales, et avec l'aide d'un vieux naturaliste qui rappelle un peu van Helsing dans Dracula, il se met à enquêter sur les mystères des propriétés environnantes, en particulier celle de la venimeuse Lady Arabella, dont le domaine était autrefois surnommé le "Repaire du Ver blanc". Si le principe de base est excellent, l'histoire est brouillonne, les intentions des "méchants" manquent de cohérence (heureusement au fond, sinon tous les héros seraient vite morts sans pouvoir intervenir), les dialogues sont très longs et pas toujours faciles à suivre et la fin fait s'interroger sur le plan de Lady Arabella si du moins elle en avait bien un. Étrangement, les défauts du livre sont un peu les mêmes que ceux du film (qui n'est pas épargné dans la préface), celui-ci était-il finalement une excellente adaptation ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
JoualvertJoualvert   23 mars 2017
Déjà nous sommes mêlés à un vol, à un homicide involontaire, et probablement à un meurtre mille fois pire que tous les crimes du monde, dans une affaire sombre et mystérieuse qui n'a ni commencement ni fin ─ une affaire de magie et de démons, et même de forces de l'espèce la plus effroyable qui prennent leur origine à une époque où le monde était différent de celui que nous connaissons. Nous retournons aux origines de la superstition, à l'âge où les dragons primitifs s'entre-déchiraient dans leur limon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JoualvertJoualvert   25 mars 2017
Nous les femmes ne raisonnons pas ─ nous savons.
Commenter  J’apprécie          21

Videos de Bram Stoker (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bram Stoker
Bram Stoker (1847-1912), dans l'ombre de Dracula. Par Céline du Chéné et Marie-Ange Garrandeau. Diffusion sur France Culture le 29 décembre 2009 pour l'émission “Une vie, une œuvre”. Si tout le monde sait que “Dracula” est un roman, moins nombreux sont ceux qui connaissent le nom de son auteur : Bram Stoker (1847-1912) fait, en effet, partie de ces écrivains que le succès de leur œuvre a éclipsé. Un anonymat peu mérité puisque l'écrivain irlandais est à l'origine de l'un des plus grands mythes de l'histoire de la littérature et du cinéma : Dracula, son personnage, étant devenu l'archétype même du vampire. Qui était vraiment Bram Stoker ? Certains le considèrent comme l'auteur d'un unique chef-d'œuvre, d'autres comme un prude bourgeois victorien, farouche partisan de la censure... Pas si sûr ! Dans son roman “Dracula”, on perçoit un tout autre visage : la figure monstrueuse du vampire, l'érotisme des personnages laissent transparaître une âme bien plus trouble. Derrière le costume du conservateur conformiste se cache de toute évidence un autre être, un Bram Stoker que ce documentaire vous invite à découvrir.
Invités :
Dacre Stoker Noel Dobbs Jean Marigny Alain Pozzuoli Philippe Chassaigne, professeur d'Histoire contemporaine à l'université Michel de Montaigne Bordeaux 3
Thèmes : Littérature Etrangère| Dracula| Vampire| Littérature gothique| Bram Stoker
Source : France Culture
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Dracula

A quel genre littéraire appartient ce roman ?

au genre épistolaire
au théâtre
à l'autobiographie
à la poésie

8 questions
1215 lecteurs ont répondu
Thème : Dracula de Bram StokerCréer un quiz sur ce livre