AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782874154300
Luc Pire (01/01/2004)
2.67/5   3 notes
Résumé :
"Les filles de l'Est" a pour cadre le milieu est-européen du commerce sexuel, qui s'est considérablement développé ces dernières années et contre lequel on lutte avec grand tapage.
Ce livre est aussi un récit sur le bien et le mal, la vierge et la prostituée, la victime et le salaud, l'homme et le monstre. Ainsi que sur les rapports entre fait et fiction, être et apparence, mythe et réalité...
Ce livre a reçu le "Hibou d'Or", prix du lecteur 2004.
Que lire après Les filles de l'EstVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique

J'ai le sentiment que cet ouvrage est davantage un essai, qui ne veut pas dire son nom, plutôt qu'un roman. Pourquoi ?

Chris de Stoop a recours à deux personnages principaux :
1. L'écrivain ! Ne cherchez pas son nom, il n'en a qu'un : « l'écrivain » !
2. Xhina, jeune « travailleuse du sexe », albanaise, plus ou moins enlevée par son fiancé, Maksim, un jeune et beau maquereau qui compte se remplir les poches en la faisant « travailler » un peu partout en Europe. Au besoin n'hésitant pas à la vendre…

L'écrivain a connu une mésaventure sur laquelle il revient sans arrêt dans l'histoire, son enlèvement en Albanie, cinq ans auparavant alors qu'il s'était introduit via la Macédoine pour enquêter sur les filières d'émigration clandestine. Cet événement l'a fortement traumatisé.

Il est sur la piste de Xhina dont il voudrait écrire l'histoire, et pour ce faire, il parcourt l'Europe sur ses traces sans jamais la croiser, ayant toujours une guerre de retard, sauf peut-être à la fin.

L'intérêt de ce roman, selon moi un « essai » plutôt, c'est de comprendre la complexité de ces mouvements de population et, notamment, l'histoire de ces prostituées venues de l'est, entre les pattes de maquereaux qui les exploitent, sauf que c'est bien plus compliqué que ça et que de nombreux cas de figures se présentent où l'on voit que certaines femmes (et hommes même si on en parle moins) veulent vivre de leur prostitution. Ils préfèrent de loin être appelés « travailleurs/travailleuses du sexe ». le livre permet de comprendre pourquoi certaines femmes tiennent à ce travail, malgré les dangers, très nombreux, qu'il entraîne, en particulier lorsqu'il est pratiqué dans la plus complète illégalité !

C'est ainsi que l'on devine que ces personnes ont envie de coller des baffes aux « bien-pensants » qui mènent des campagnes contre la prostitution qui entraînent ces travailleurs du sexe dans des conditions de précarité et d'insécurité autrement plus graves que lorsque le commerce du sexe se déroule dans un cadre réglementé « bienveillant ». La chasse aux prostituées ne résout pas le problème, elle l'aggrave pour celles-là-mêmes qu'elle prétend aider. Elle déplace les filles, éventuellement les arrête et les renvoie, le plus souvent contre leur gré, vers leur pays d'origine où elles sont rarement les bienvenues, et risquent même de se faire tuer ayant entraîné le déshonneur pour la famille. Cette chasse ne ruine en rien les réseaux dits mafieux, bien au contraire, elle les renforce. La plupart de ces filles repartent presque aussitôt arrivées, en ayant tout perdu et en contractant de nouvelles dettes vis-à-vis d'hommes sans scrupules.

En fait, les « braves gens » qui veulent le « bien » des prostituées ne se font du bien qu'à eux-mêmes grâce notamment à des pactoles qu'ils reçoivent des états et de l'Union européenne pour les accueillir, pour donner des conférences, pour mener un combat contre la prostitution.

Attention, l'auteur ne déclare jamais : « La prostitution c'est bien ! C'est super chouette ! »

Il essaie de comprendre en donnant la parole aux prostituées, et c'est là que se trouve le problème de notre société, c'est que des tas de gens, sociologues, psychologues, procureurs, juges, policiers, politiciens, spécialistes en toutes spécialités, parlent en leur nom mais qu'on ne les entend presque jamais s'exprimer, elles !

Ce livre, une traduction, n'est pas forcément bien écrit, mais il est intéressant par les questions qu'il soulève.

Ah, encore un détail… Ce n'est absolument pas un livre érotique. Inutile de le lire si c'est cela que vous recherchez.
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
Le gros problème est que vous mélangez commerce d'êtres humains, trafic d'êtres humains, immigration illégale, travail au noir et travail du sexe, comme si tout était égal à tout. Alors qu'en réalité, ce sont des choses fondamentalement différentes. Mais vous préférez tout mettre dans le même sac, car cela vous donne un alibi pour renforcer la "forteresse Europe" et déclarer la guerre aux émigrés. Mais au lieu d'arrêter le flux, cette guerre a poussé les gens dans les mains des trafiquants. Le verrouillage de l'Europe a été pain béni pour le crime tout comme la prohibition aux États-Unis dans les années trente.
Commenter  J’apprécie          20
Le tabou qui entoure la prostitution est énorme. Si une fille se prostitue, la famille rompt avec elle, quand elle n'est pas assassinée. Et pour moi, la famille signifie tout. Donc, j'ai dit que nous vendions de la drogue. C'est une explication acceptable en Albanie.
Commenter  J’apprécie          40
Xhina. - Les gens qui vivent ici exigent une sécurité totale, ce qui est une illusion. Mais savez-vous ce que c'est que d'embarquer de nuit sur un bateau pourri pour traverser la mer? Savez-vous ce que c'est que de monter dans une voiture avec un parfait inconnu et de l'accompagner dans un endroit perdu ? Puis de partir avec un autre , puis un autre et encore un autre ? Nous vivons dans la peur continuelle des clients, des criminels, de la police, des racistes et des autres prostituées. Et tout ça parce qu'on est trop hypocrite pour reconnaître la réalité de l'immigration et de la prostitution.
Commenter  J’apprécie          10
Xhina. - Je trouve terrible que les pêcheurs de l'Italie du Sud ramènent parfois des cadavres albanais, et que les morgues soient pleines de corps non identifiés. Mais je trouve tout aussi terrible que l'Occident verse des larmes de crocodile à ce sujet. C'est la conséquence d'une politique dure contre les émigrants qui pousse ces gens dans les mains des trafiquants. Est-ce normal que mon amie qui n'a pas pu obtenir de visa, doive s'adresser d'elle-même à un passeur pour être emmenée en Italie ? Est-ce normal que je doive risquer ma vie rien que pour traverser la frontière vers un pays voisin ?
Commenter  J’apprécie          10
C'était donc ainsi. Le déclin moral devait être une nouvelle fois conjuré. La politique était à nouveau réduite à une affaire de bien et de mal, de faute et d'innocence, de vierge et de putain, d'homme et de monstre. La réduction d'une réalité complexe à une simplicité trompeuse, n'était-ce pas là le propre des mythes ? Apparemment, on avait à nouveau grand besoin de mythes, à la fois dans la presse et dans l'opinion publique, mais aussi chez tous ceux qui savaient les manipuler et exploiter leur rhétorique.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Chris de Stoop (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chris de Stoop
Chris de Stoop vous présente son ouvrage "Le livre de Daniel" aux éditions Globe.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2815792/chris-de-stoop-le-livre-de-daniel
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : prostitutionVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (6) Voir plus



Quiz Voir plus

Français ou Belge ?

Georges Simenon

Francais
Belge

10 questions
430 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature française , littérature belgeCréer un quiz sur ce livre

{* *}