AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Lombrederrierelesmots


Lombrederrierelesmots
  11 mars 2019
J'ai lu ce livre dans le cadre de Masse Critique et je me suis donc lancée dans un ouvrage qui aborde la question de la conscience sous un aspect scientifique, philosophique voire même spirituel.

Qu'est - ce que la conscience ? Peut - elle être mesurée, identifiée voire imitée ? Est - elle propre à l'homme ou peut - elle être reproduite via le numérique/ la mécanique ? Toutes ces questions parsèment la pièce en tentant d'y répondre, sans jamais y parvenir complètement. Ce thème est complexe, ne pas réussir à le résoudre est évident.

Il y a beaucoup de références, que ce soit au domaine littéraire comme au traitement des domaines scientifiques (sciences humaines, finances, neurobiologie etc.). Avec une culture suffisante, il peut être aisé de suivre le déroulement de la pièce. J'avoue avoir eu quelques difficultés pour suivre les passages qui pour moi étaient flous, mal amenés (ou peut-être trop complexes pour un lecteur lambda ?). Il est possible aussi que cette pièce soit une pièce à regarder, et non pas à lire comme le célèbre ouvrage De Musset : Un spectacle dans un fauteuil. L'auteur fait le choix de jouer sur la mise en scène pour appuyer son propos et parfois même en brisant le quatrième mur. J'aime beaucoup ces pièces qui jouent avec leur format parce qu'elles en deviennent plus intéressantes, plus riches.

J'avais l'impression de me replonger dans mes études de lettres, quand je lisais des oeuvres riches et complexes avec des sujets qui méritent la réflexion. Ici, la conscience est remise en question par Hillary, le personnage principal. Toute la pièce gravite autour d'elle, de sa remise en question philosophique à son passé affectif, notamment lorsqu'elle évoque l'adoption de sa fille. Cet aspect est visible dans le titre anglais et la traduction française a réussi à rendre compte de ce double sujet : "au coeur du problème" de la conscience, "problème de coeur". La traduction en ce sens est bien travaillée et permet de nous exposer les choix dramaturgiques et littéraires de l'auteur.

À l'inverse, je n'évoquerai pas le format, l'illustration ni la mise en page de la couverture. Je ne me suis intéressée qu'au contenu. L'apparence du livre est pour moi mal traitée malgré la symbolique de l'illustration.

Une bonne lecture, à lire la tête reposée. Et surtout, une pièce à voir.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura