AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782841722020
471 pages
Éditeur : L'Atalante (28/03/2002)
3.92/5   20 notes
Résumé :
La Méditerranée orientale a vibré aux exploits des héros grecs sous les murs de Troie. Désormais cette guerre est finie. La bouillant Akkhileus est mort. Troie gît sous les cendres. L'armée des Achéenes s'est dispersée.

Farouche princesse picte de l'île de la Puissante, Barra est arrivée trop tard. Elle s'est faite mercenaire et parcourt la côte et la mer, en quête d'une bonne fortune; son habilité à la hache a fait sa réputation. A l'issue d'une sai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Fifrildi
  10 février 2020
Le 26 février cela fera 4 ans que je suis inscrite sur Babelio et c'est incroyable le nombre de bons bouquins que j'ai découvert au détour de critiques et d'échanges avec ses membres. Ici c'est le billet de BazaR qui a ajouté un nouveau coup de coeur à ma liste. Merci ;)
L'histoire se passe à Tyr après la guerre de Troie – que je ne verrai plus jamais du même oeil à cause de cette réplique qui restera dans mes annales : « - Ramsès le Grand a pillé Qadesh en trois jours, poursuivit Khépéru, Les Habiru eux-mêmes - une meute de pillards sauvages - ont pris Jéricho en une semaine. Mais chaque fois qu'on évoque Troie, les yeux de tous les Achéens de cette fichue salle s'embuent de larmes au souvenir de leurs grands héros qui ont passé dix ans à jouer à touche-pipi sur la côte de Thrace. »
Barra une princesse picte revient pour une petite visite à ses parents adoptifs. Elle est accompagnée de deux hommes : Khépéru l'Egyptien et Leucas l'Athénien. Ils forment un trio de mercenaires détonnant qui fonctionne comme une montre suisse. J'ai adoré l'humour présent dans leurs échanges, cela donne le ton.
Ils sont engagés par un certain Idonosteus pour découvrir l'identité d'un sorcier qui terrorise la ville. Cette enquête va les mener à vivre des aventures horrifiques et épiques.
Un roman à dévorer.

Challenge mauvais genres 2020
Challenge livre historique 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3612
BazaR
  19 janvier 2014
Voici un livre épatant et beau (qualité L'Atalante, déjà différent au touché) passé à peu près inaperçu dans le monde de la fantasy, et c'est très dommage!
Nous sommes à la fin de l'âge du Bronze, les secrets du Fer sont jalousement gardés par les Hittites et seules quelques armes de ce métal circulent. La bataille de Qadesh a eu lieu il y a 50 ans, la Thèbes des Labdacides est tombée il y a quinze ans et Troie il y a dix ans seulement, à peu près à la même époque où les Hébreux rasaient Jéricho. Voilà pour le contexte mythico-historique.
Un trio de mercenaires hétéroclites et désargentés arrive à Tyr, ville dominée par de puissantes familles de marchands (rappelez-vous d'Epidemais dans Astérix): il s'agit de Barra la svelte Picte aux haches de pierre qui a passé son adolescence à Tyr (il semble que les navires phéniciens voguaient jusqu'en Grande Bretagne donc), du géant Achéen Leucas, placide en temps de paix et passionné au combat, qui a participé à la chute de Thèbes et à celle de Troie, et du "sorcier" égyptien banni Khépéru, roublard et nauséabond (au sens propre, les chiens s'écartent de lui en couinant quand même!). Désargentés, donc en recherche d'emploi ils trouvent à utiliser leurs talent auprès d'une des Familles: en effet on compte nombre de crimes inexpliqués, d'incendies, d'attaques de caravanes, de tavernes ensorcelées. Toutes les familles sont touchées. Chacun soupçonne tout le monde et cela menace de partir en vrille. L'objectif du trio: trouver le coupable.
A partir de là on part dans une aventure de type enquête policière (mais à l'âge du Bronze) dont le ton me rappelle un peu les comédies d'action américaines comme Bad Boys ou Independence Day; car les rapports de notre trio, surtout Barra et Khépéru, sont émaillés de dialogues savoureux lestés de piques. On se vanne en permanence, et Barra termine souvent la discussion en tapant sur Khépéru (c'est son côté Joe Dalton). L'enquête est aussi parsemée de combats dantesques dont un dans une taverne fait penser à un bon vieux western, et de sorcellerie et malédictions... et même de morts-vivants.
Le coupable sera trouvé à la moitié du livre. La suite montre la lutte acharnée et désespérée de Barra et ses amis contre ce méchant sans limite morale qui ordonne les pires ignominies le sourire aux lèvres ou une plaisanterie en bouche (extrêmement bien travaillé, haïssable à souhait, j'aurais bien vu Gene Hackman jeune dans ce rôle) et pousse nos héros dans leurs retranchements.
On n'est pas dans la tragédie grecque ici, et nos héros s'en sortiront (de n'est pas un spoil car on sait qu'ils auront une autre aventure dans Jericho Moon, resté inédit en France) non sans en avoir beaucoup appris sur eux-mêmes et les uns sur les autres. Leur aventure est du genre que l'on n'oublie pas et qui laisse pour toujours un agréable souvenir en tête. Elle prouve qu'il n'est pas nécessaire d'écrire des cycles en trois ou vingt volumes pour accrocher le lecteur. En revanche un peu de publicité ne peut pas faire de mal et l'oubli de Aube de Fer montre qu'il en a manqué.
Je lancerais bien un "Aube-de-Fer"-thon sur Babelio.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2813
Tatooa
  01 février 2019
Mouahahaha !!!
J'ai adoré !
Je ne dis pas que c'est le meilleur roman de fantasy historique que j'ai lu, mais j'ai adoré. Ce sont surtout nos "pieds nickelés"/mercenaires Barra, Leucas et Khépéru qui font tout le charme de ce bouquin, et les personnages secondaires ne sont pas en reste...
Le style est ultra-moderne, l'auteur ne cherche absolument pas à nous mettre dans une pseudo-ambiance antiquisante, et pourtant le vocabulaire et la mythologie sont riches, les détails historiques également, les noms en grec, le fait que la femme mène la petite troupe passe plutôt mal auprès du reste des mâles, ce qui est cohérent avec l'époque, bref, c'est plutôt un parti pris qu'une absence de culture. Et même si ça surprend au début, ça fonctionne vraiment très bien sur la durée.
Barra/Red Sonja, la guerrière picte, est complètement barrée, à foncer dans le tas tête baissée, je me demande si l'auteur sait que son prénom est plutôt bien trouvé en français ! Mdr ! Ses acolytes sont non moins barrés, l'humour est omniprésent (Khépéru y étant pour beaucoup), et pourtant l'ambiance est plutôt glauque et noire, c'est un mélange explosif et très bien fait !
Les méchants sont des vrais gros méchants, dont on découvre les buts au fur et à mesure que nos pieds nickelés font leur enquête, les pages se tournent toutes seules, les rebondissements incessants, tout le monde en prend plein la tronche et c'est juste un divertissement du plus haut niveau ! Ne cherchez pas de "sérieux" dans tout ça (hors le contexte historique), l'auteur s'est amusé, on le sent bien, et c'est comme un divertissement qu'il faut le lire.
Le fantastique est intriqué à la réalité d'une excellente façon, et monte en puissance au fur et à mesure qu'on avance dans le livre.
Bref, coup de coeur ! Merci BazaR pour l'avoir mis "sur mon chemin", celui-là ! Je vais peut-être craquer pour la suite en anglais... Il faudrait d'abord que j'arrive à finir la série des manteaux de gloire, en anglais, en fait. Mais après, qui sait ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          245
Alfaric
  18 septembre 2013
Dans les rues étroites de la cité-Etat de Tyr au XIIe siècle avant la naissance du Christ, Barra Coll Eigg Rhum nous présente une population cosmopolite : Phéniciens, Égyptiens, Hittites, Amorites, Indusiens, Grecs, Celtes et Pictes… A 29 ans, Barra est devenue une guerrière accomplie, mais complètement fauchée au presque, qui rentre dans sa bonne vieille ville Tyr, accompagnée de Leucas Déodakaidès d'Athènes, un redoutable vétéran de la Guerre de Troie rencontré en Sicile, et de Khépéru de Thèbes, un roublard sehperankh banni d'Egypte.
Mais entre bateaux coulés, caravanes pillés, entrepôts brûlés, meurtres en série et une mystérieuse histoire de malédiction lancée par un non moins mystérieux sorcier, la tension monte entre les 5 Grandes Maison dirigeant la cité : la Maison Penthédès dirigée par l'achéen Agapenthès, la Maison Meinéidès dirigée par le Sémite Idonosteus, la Maison Mursuwalli dirigée par le Hittite Xuxusimilli, la Maison Tomitri dirigé par l Égyptien Nephrol et la Maison Jephunah dirigée par l'Amorite du même nom.
L'Aube de Fer forme un joli diptyque qui fait le choix de l'originalité en traitant du Proche-Orient à l'Âge du Bronze final :
* La 1ère partie intitulée "le recrutement" prend d'un côté la forme d'un polar antique, dans une ambiance finalement assez proche de séries comme "Garrett P.I." ou "Vlad Taltos", et nous apprenons à découvrir les personnages et le fonctionnement du trio (« Leucas combat, Khépéru calcule et Barra… est Barra » dixit Leucas). Dans le même temps nous redécouvrons l'univers de l'Âge du Bronze finissant avec Barra nous contant un Extrême-Occident divisé en Vieilles tribus (les Pictes) et Nouvelles Tribus (les Celtes), avec Leucas nous contant les exploits des héros achéens et troyens, et avec Khépéru nous contant les us et coutumes de l'Empire des Horus Vivants.
* La 2e partie intitulée "la reculade ulate" est nettement plus violente, sombre sinon désespérée : les calamités s'abattent sur notre trio qui doit lutter seul contre tous et les nerfs des personnages et des lecteurs sont mis à l'épreuve. Mais Barra est une Picte et les Pictes ne capitulent jamais !!!
Les 3 personnages principaux sont sympathiques et attachants : bien décrits et bien campés, ils n'ont toutefois pas livré tous leurs secrets malgré tout ce qu'on apprend d'eux en 500 pages.
Avec Remmie, son acolyte, ses sbires, ses marionnettes et ses dupes, nous avons vilain flamboyant dont les apparitions constituent autant d'interludes qui nous racontent l'histoire du point de vue du méchant. C'est assez réjouissant finalement car dans cette optique, le qui et le pourquoi importent moins que le comment. Et là, les choses se corsent car c'est rapidement mission impossible pour Barra et ses amis.
Les autres personnages sont beaucoup moins fouillés, mais contrairement à beaucoup d'autres séries on a pas du tout une impression de vide : le séduisant mais psychopathe Chrysios, les chefs des Grandes Maison et leurs seconds tantôt fidèles tantôt fourbes, les légendaires Myrmidons de Kamadès de Phtia, Lidios le tenancier d'auberge grande gueule, l'alchimiste Tekrop-nekt, le gouverneur Akhu-shabt, le roi de Chypre Démétor et sa suite, Péliarchus et sa maisonnée… sans oublier le fidèle canidé Graegduz !
Le scénario mêle mystification et démystification en alternant low fantasy et high fantasy pour aboutir à un récit de Sword & Sorcery classique dans ses enjeux mais assez dynamique dans son déroulement.
Entre la trilogie Troie de David Gemmell et le diptyque des Immortels de Michel Pagel, j'ai été particulièrement séduit par cette "Aube de Fer" car l'auteur a trouvé une formule équilibrée et harmonieuse : un traitement à la fois réaliste et fantastique, qui fourmille de détails historiques et mythologiques (que nécessite plusieurs lectures pour les apprécier à leur juste valeur) qui mêle à la fois action, émotion et aventure, moments lumineux et moments sombres avec des dialogues bien ficelés remplis d'humour ou de rage à l'image de Barra.
Bref tous les ingrédients sont là, et il y avait matière à de nombreuses suites : malheureusement il n'y eut qu'une seule et celle-ci est non traduite, mais ceci est une autre histoire… ("Jericho Moon" est un démontage en bonnes et dues formes de l'Ancien Testament avec des Palestiniens résistant désespérément contre les Israéliens et leur Sombre Seigneur)
Lien : http://www.chemins-khatovar...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
boudicca
  21 mars 2012
Avec « Aube de fer », Matteuw Woodring Stover nous propose de suivre les aventures d'un petit groupe de mercenaires offrant leurs services dans la partie orientale de la Méditerranée peu après la fin de la mythique guerre de Troie. le choix de situer l'action au coeur de la période antique et après les évènements bien connus relatés dans l'Iliade apporte une indéniable originalité au roman, de même que celui de restreindre l'action à la seule ville de Tyr et à son bazar dans lesquels se cachent bon nombre de mystères et de dangers qui n'ont pas fini d'en faire baver à nos héros. L'intrigue n'est certes pas d'une très grande complexité mais est parfaitement maîtrisée par l'auteur qui nous embarque finalement assez aisément dans cette histoire de magie noire, de farouches guerriers et de complots politiques machiavéliques.
Les personnages pour leur part sont tous très attachants, qu'il s'agisse de Barra, téméraire guerrière picte à l'esprit vif et à la langue bien pendue, de Leucas, placide guerrier athénien et vétéran de la guerre de Troie, ou encore de Khépéru, égyptien opportuniste et adepte de sorcellerie. L'action se déroule sans temps mort et c'est avec plaisir que l'on suit l'enquête menée par ces aventuriers au sein de la ville de Tyr ainsi que leurs efforts pour ne pas se laisser engluer dans les multiples intrigues politiques animant les différentes grandes maisons de la cité. Une très bonne découverte qui donne envie de retrouver Barra et ses compagnons dans d'autres aventures. Une suite est d'ailleurs bel et bien parue même si elle n'a malheureusement, à ce jour, pas encore été traduite en français.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
FifrildiFifrildi   07 février 2020
L'homme fonça vers la porte.
Barra le suivit des yeux en soupirant, non sans esquisser un léger sourire. Rien ne lui rendait plus vite sa bonne humeur que de virer un connard; elle n'avait même pas eu besoin de lever la main sur lui, ni même de dégainer sa hache. La salle commune explosa en applaudissements. Elle se retourna et accueillit rires et vivats d'une gracieuse révérence.
Commenter  J’apprécie          130
BazaRBazaR   18 janvier 2014
-- Ramsès le Grand a pillé Qadesh en trois jours, poursuivit Khépéru, Les Habiru eux-mêmes - une meute de pillards sauvages - ont pris Jéricho en une semaine. Mais chaque fois qu'on évoque Troie, les yeux de tous les Achéens de cette fichue salle s'embuent de larmes au souvenir de leurs grands héros qui ont passé dix ans à jouer à touche-pipi sur la côte de Thrace.
-- Troie se trouvait sur la côte de Lydie, fit remarquer Barra. Et si tu ne la boucles pas, je te fracasse la mâchoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          93
boudiccaboudicca   20 mars 2012
Les récits des Achéens narrant les combats épiques livrés de part et d'autre par les fils et petits-fils de dieux, Aiantès, Diomédès, Odysseus, Agamemnon, Ménélaos le roi rouge, Hektor et Aénas, Sarpédon et Penthésilée, reine des Amazones, avaient commencé d'infiltrer le Bazar. (…) De tous les regrets qui la rongeaient lorsqu'elle regardait en arrière, le plus cuisant était d'avoir raté cette occasion : voir les grands héros achéens et troyens combattre devant les murailles de Troie élevées par les dieux
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
TatooaTatooa   26 janvier 2019
Bien que Leucas et moi ne fassions cause commune que depuis deux mois, nous formons une très bonne équipe, que l'arrivée de Khépéru a encore étoffée. Je ne me fie toujours pas beaucoup à lui (il est bien trop intelligent pour être honnête) mais Leucas est solide comme un roc (il n'est pas assez malin pour être déloyal et m'aide à faire marcher Khépéru au pas).
Commenter  J’apprécie          101
TatooaTatooa   30 janvier 2019
- Ce porc d'Idonosteus achète notre silence. (Barra)
Khépéru haussa les épaules.
- Je répète : et alors ?
Barra s'agrippa au rebord de la table, baissa la tête comme un taureau prêt à charger et s'efforça, en dépit de sa fureur, d'imprimer à sa voix un ton modéré. Elle ne comprenait que trop le point de vue de Khépéru. Ils étaient tous, même elle, étrangers à cette ville...
Commenter  J’apprécie          60

autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1912 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre