AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Claire Jouanneau (Traducteur)
ISBN : 2811204407
Éditeur : Milady (19/11/2010)

Note moyenne : 2.83/5 (sur 26 notes)
Résumé :
L’adaptation du jeu vidéo à succès God of War...

Kratos, un guerrier brutal, est l’esclave des dieux de l’Olympe et il est prêt à tout pour s’affranchir. Au moment où il pense que tout espoir est perdu les dieux lui confient une mission qui lui permettrait de mettre fin à sa servitude : il doit tuer Arès, le dieu de la guerre. Mais quelles chances peut avoir un simple mortel contre un dieu ? Kratos doit partir en quête de la seule relique assez puissa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Crossroads
  12 décembre 2010
A y ai !! Livre tant attendu , dans le cadre de Masse Critique (que je remercie au passage ainsi que la maison d'edition , on se croirait presque aux Cesar...) arrivé a bon port , lu et , hélas , vite oublié..
Je m'explique . N'ayant absolument aucune reference dans le domaine du jeu video , c'est vierge de tout a-priori que j'attaquais ce roman . de plus , au vu de l'editeur (Milady , maison d'edition de Gemmell , Feist..) , je m'attendais a du lourd , du tres lourd et effectivement , ça l'a été a la limite de l'indigeste!!
Mais commençons par le commencement , il etait une fois un gentil barbare , Kratos , nom aussi rugueux que son proprietaire , dont la seule et unique passion dans la vie etait de tuer : que tu sois un homme , une femme , un enfant , un cochon d'inde malveillant ou tout a fait inoffensif , pas de difference et surtout pas de quartier !!! Kratos est une machine de guerre qui ne s'embarrasse pas de sentiments.
Tout etre vivant se trouvant a moins d'1 metre de son perimetre est voué aux abimes d'Hades sans autre forme de proces .
Aveuglé par cette soif de sang , cadeau d'Ares , dieu de la guerre et accessoirement patron l'ayant embauché en CDI , il en vient malencontreusement a tuer sa femme et sa fille dans un leger exces de colere (oups , la boulette , mais qui n'a jamais commis de petites maladresses , hein ?) . C'est alors qu'il decide de reprendre sa liberté pour devenir le heros heraut d'Athena , deesse de la raison , de la prudence et de la sagesse (les gouvernants
cumulaient deja les boulots a l'epoque egalement!!) , soeur d'Ares pour qui elle voue une haine sans limite et voyant en Kratos son bras vengeur capable de la debarrasser definitivement de ce frere encombrant...C'est alors que commence la quete de la boite de Pandore , objet sans lequel un humain ne peut tuer un Dieu...
J'ai aprécié deux choses : le prologue et le fait de refermer enfin ce livre mal ecrit (ou mal traduit...) , sans style , d'une platitude sans egal...God of War fait partie de ces ouvrages que l'on ouvre par obligation (dans le cadre de masse critique , je me devais de le finir , oui , je sais , je suis tres courageux..) et non par plaisir..Mon jugement
aurait pu etre tout autre si ce n'etait cette lassante repetition de combats s'enchainant sans repit et sans transition..Un ça va..(Hortefeux , sors de ce corps!!) .Bienvenue a la boucherie Sanzot eut été un titre plus approprié...
Dernier supplice infligé au lecteur , celui de la goutte d'eau.. pourquoiiiiiiiiiii infliger au lecteur ce chapelet de Kratos au fil des pages , hein pourquoiiiiiiiii ? Ce livre s'adressait-il aux personnes souffrant de perte de memoire immediate ou encore d'Alzheimer et donc incapables de se souvenir du nom du heros apres plus de deux pages ?Il m'est arrivé de comptabiliser 12 Kratos en une seule , ceci s'ajoutant a la pénibilité d'une lecture fadasse , d'ou ces deux etoiles presque trop genereuses et certainement dues a l'esprit de Noel qui m'anime...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MarcBibliotheca
  01 décembre 2010
La novelisation est un principe littéraire bien connu, consistant à transposer sous forme de roman le contenu d'un autre média culturel, souvent des films de cinéma ou des séries télévisées). Avec la place de plus en plus prépondérante que prennent les jeux vidéos dans le paysage culturel en ce 21e siècle, il fallait bien s'attendre à des novélisations se faisant à partir de ces jeux.
C'est notamment le cas de God of War, une série de jeux vidéo d'action lancée en 2005 par Sony Computer Entertainement et sous la direction de David Jaffe. Les différents jeux en s'inspirant de la mythologie grecque invitent le joueur à incarner le guerrier fantôme Kratos, un guerrier brutal et esclave des Dieux anciens, prêt à tout pour s'affranchir. Les jeux connaissent un immense succès populaire, présents depuis 2005 sur la majorité des consoles de jeux existantes. 2010 verra d'ailleurs un nouvel épisode paraître sur PSP, on comprend donc que Sony ait voulu mettre un maximum sur le marketing pour bien accompagner cette sortie.
Or qu'en est-il donc réellement de ce roman ? Etant moi-même un fan du jeu j'ai été pris par la curiosité et je me le suis donc vite procuré. Ce roman, écrit par deux auteurs adeptes des novélisations en science-fiction et fantasy, sortes de mercenaires de l'écriture, ne fait finalement que reprendre très fidèlement le scénario du jeu. C'est quelque part le principe d'une novélisation. Mais où cela devient plus dérangeant c'est qu'à aucun moment les auteurs n'apportent le moindre détail en plus à l'histoire déjà bien connue des joueurs, comblant les 400 pages du livres d'évidences inutiles. Une certaine logique de jeu et d'énigmes subsiste même dans le texte, éléments totalement inappropriés à la lecture qui devient de plus en plus lourde et pénible au fur et à mesure où l'on avance dans ce texte à l'écriture pourtant efficace. de plus le personnage de Kratos, certes idéal pour incarner le héros d'un jeu, devient dans un roman bien trop superficiel. Car n'oublions pas qu'il s'agît avant tout d'un jeu d'action pure, malgré certains éléments de scénario bien dosés. Bien trop léger pour en faire un roman.
Dès lors la question qui se pose est de savoir à qui s'adresse ce livre. Les amateurs du jeu connaissent déjà tous les tenants et aboutissants de l'histoire et ils feraient mieux de retourner à leur console de jeu pour la revivre. Les autres, intéressés par ce jeu, feraient également mieux de se procurer le logiciel.
Car ce livre, au final, est comme le jeu, avec l'interactivité et les animations en moins, et qui de plus réussit à mettre en évidence des manques scénaristiques qui ne dérangent pas sur écran.
Pour tous ceux qui sont intéressés par cette exceptionnelle série de jeux qu'est God of War, mieux vaut retourner à leurs manettes et consoles !
Lien : http://bibliotheca.skynetblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
leda
  19 décembre 2010
Mon avis sur ce livre est très mitgé. Je ne dirais pas qu'il est mauvais car je deteste dire d'un livre ou d'une oeuvre d'art que cela est nul. Je prefère dire qu'il ne m'a pas plu, mais peut être pourra t il plaire à d'autres, Tous les gouts sont dans la nature. Je ne suis peut être simplement pas le bon public pour ce livre.Je peux dire que je me suis forcée au moins jusqu'à la moitié du livre. Il m'était offert dans le cadre de masse critique, je ne pouvais donc pas abandonner.Et puis je me suis laissée prendre par l'intrigue pas si mal menée, j'était curieuse de savoir ce qu'allait devenir Kratos le héros du livre, rester le monstre faconné par Ares le dieu de la guerre ou redevenir un ëtre humain avec ses faiblesses et sa sensibilité. Lisez le et vous le saurez! !!! Ne chercher surtout pas de moral dans ce livre ! Ames sensibles s'abstenir.
Commenter  J’apprécie          30
dazboness
  30 janvier 2011
Exercice de style très difficile que d'adapter en roman un film, une série télévisée, et plus encore un jeu vidéo. Car même s'il répond tout autant que les deux premiers à un scénario, il laisse une petite place au contrôle et à la volonté du joueur (par exemple éviter une zone, se servir plutôt de telle ou telle arme, voire son personnage mourir car n'ayant plus de point de vie).
Donc, la "facilité" avec laquelle Kratos se débarrasse sans hésitation de ses adversaires (et sans devoir chercher le moyen d'y parvenir, tout à l'instinct et comme par hasard ça marche), est frustrante pour les joueurs, et lassante pour ceux qui ne connaissent pas le jeu.
Les auteurs ont visiblement eu du mal à écrire à 4 mains et maintenir un style d'écriture unique et fluide tout au long de l'ouvrage. L'idée de rajouter le point de vue d'Athéna et ses manoeuvres auprès des autres dieux de l'Olympe est intéressante mais aurait pu soit être menée plus loin, avec plus de subtilité aussi parfois. Ou tout simplement oubliée car cassant parfois le rythme déjà poussif du roman en intervenant à des moments plutôt mal choisis.
Pour faire simple, ce roman n'est pas une référence. Ni en tant que roman ni en tant que novellisation d'un jeu video. Son meilleur atout étant de retranscrire fidèlement le parcours de Kratos dans sa quête pour éliminer Arès. L'on peut donc prendre plaisir à retrouver l'histoire de Kratos sans avoir à allumer une console (à plus forte raison pour ceux qui n'y auraient jamais joué ou ne seraient pas parvenu à finir le jeu par manque de dextérité ou d'intérêt).
Lien : http://homelaet.canalblog.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Davpunk
  16 juillet 2015
A l'annonce du roman God of War, et de son histoire reprenant directement celle du jeu sortit en 2005, la plupart des gens se sont demandés ce que ça pourrait donner sans trop y croire. En effet, comment retranscrire la violence parfois extrême du jeu vidéo et de son charismatique personnage principal dans un livre ? Si on ne peut pas dire que le pari soit réussit à 100%, ce roman n'en demeure pas moins digne d'intérêt : Explications :
Pour commencer, il faut savoir que, plutôt que d'adapter bêtement le titre comme on pouvait le reprocher à un Assassin's Creed : Renaissance, les auteurs se sont réellement posé la question de savoir ce qu'il était nécessaire de conserver et ce qui pouvait être ajouté ou retirer. prenant conscience que les combats auraient moins d'impacts dans un roman, ils sont écourtés tout en maintenant la violence de Kratos. L'ouvrage s'attarde donc plus sur la progression menant le héros jusqu'à son objectif plutôt que sur le reste, tout en ajoutant quelques dialogues entre les Dieux. Malheureusement, de ce point de vue, on note quelques incohérences avec le reste de la saga, notamment le 3éme opus.
On peut également remarquer que Kratos semble plus « humains » car les auteurs s'attarde plus sur les blessures du personnages après chaque batailles. Un choix qui peut sembler des plus étranges mais qui, finalement, ne fonctionne pas mal du tout.
Bien sur, les fans du jeu ne trouveront que peu d'intérêt au livre mais il s'avérera être un bon petit livre pour ceux souhaitant se pencher sur cet univers et qui n'auraient jamais touché aux jeux. En espérant que les suites aient droit à une adaptation également dans ce cas.
Lien : http://www.jeuxvideo-live.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          05
autres livres classés : jeux vidéoVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1338 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre