AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782365773942
112 pages
Éditeur : Urban Comics Editions (04/07/2014)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Jon Osterman, fils d’horloger, est devenu un scientifique spécialisé dans le domaine du nucléaire. Mais un accident dans une chambre d’essai de canon à particules l’a métamorphosé à jamais. Devenu le Dr Manhattan, il est désormais l’égal d’un dieu. Capable de restructurer la réalité à sa guise, il perçoit l’espace-temps comme une chose finie : la contrepartie est qu’il se désolidarise petit à petit de l’humanité.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Pavlik
  10 septembre 2014
Malgré les critiques suscitées lors de sa sortie aux Etats-Unis (notamment parce qu' Alan Moore n'a pas voulu être associé au projet, ce qui est habituel,tant pour les bd que les films découlant de son oeuvre) la série Before Watchmen, initialement parue, dans nos contrées, en kiosque, avant d'être rééditée par Urban, personnage par personnage, fait néanmoins preuve de qualité. Il y a, en effet, quelques auteurs reconnus qui participent au projet, ne laissant pas passer l'occasion de nous montrer, et leur talent, et leur affection pour ce comic qui fit date dans l'histoire du neuvième art.
C'est le cas de J. M. Straczynski (Rising Stars, Midnight Nation,The Twelve, Spiderman...) qui, en plus des épisodes consacrés au Hibou, a également imaginé cette histoire traitant du Dr Manhattan,le plus puissant et énigmatique des Watchmen. Rappelons que,suite à un accident survenu dans un accélérateur de particules, le Dr Jon Osterman, physicien à la base de Gila Flats au Nouveau Mexique, est devenu cet être, quasi divin, connu sous le nom de Dr Manhattan. Quand je dis divin je veux dire que Superman, en comparaison, serait ce qu'est votre niveau ceinture verte de judo face à Teddy Riner. Manhattan peut, en effet, voir simultanément passé,présent et future, remodeler la matière à sa guise, courber l'espace-temps pour se téléporter, vivre sur Mars, se dédoubler à l'infini et adopter une taille allant du géant au microscopique. Il est, à lui tout seul, l'incarnation de la dissuasion nucléaire. Pourtant, comme ses collègues Gardiens, il a une faiblesse : il n'y entend rien à l'âme humaine, ses pouvoirs, engendrant une perception de la réalité particulière, le coupant peu à peu de tous sentiments humains.
Je n'en dirais pas trop, en ce qui concerne l'histoire, mais sachez qu'elle est basée sur l'expérience du chat de Schrödinger : celle-ci postule qu'en physique quantique un chat, placé dans une boîte avec un mécanisme ayant une chance sur deux de le tuer, n'est pas soit vivant, soit mort, mais vivant ET mort. La seule solution pour résoudre le paradoxe de l'expérience est d'admettre l'existence d'univers parallèles. Ainsi Straczynski ambitionne de nous mettre dans la peau du Dr Manhattan,au plus près de sa perception des choses (et quand on voit en même temps passé, présent et futur, c'est pas simple tous les jours). Là ou la bd est une vrai réussite c'est que le dessinateur, l'excellent Adam Hugues (super dessin au demeurant, même si les contours, au niveau de l'encrage, font parfois un peu bûcheron) en profite pour matérialiser, dans la composition des planches, la complexité de cette perception. Ne vous attendez pas à des pages linéaires, il faut parfois tourner la bd dans tous les sens afin de suivre le sens de lecture. Néanmoins cela ne nuit jamais à la compréhension de l'histoire mais, au contraire, la magnifie, dans une osmose parfaite entre aspect graphique et scénario (un peu l'essence de l'art quoi ).
Dr Manhattan est donc une bd très réussie à tous les niveaux. Il est néanmoins préférable d'avoir déjà lu Watchmen pour la savourer pleinement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
Yvan_T
  11 octobre 2015
Plus de vingt-cinq ans après la sortie du chef-d'oeuvre d'Alan Moore, Dave Gibbons et John Higgins, DC Comics a lancé plusieurs mini-séries qui reviennent sur le passé des différents personnages de Watchmen. Ces récits regroupés sous le label « Before Watchmen » furent confiés à des auteurs de renom, tels que Joe Michael Straczynski, Darwyn Cooke, Joe et Andy Kubert, Brian Azzarello, Adam Hughes, Amanda Conner et J. G. Jones.
Après une première intégrale (Minutemen) signée Darwyn Cooke qui proposait de découvrir les premiers pas des Minutemen, un deuxième recueil (Compagnon) qui revenait sur l'histoire de trois personnages croisés dans « Watchmen » (William Benjamin Brady, alias Dollar Bill, Moloch et le corsaire Gordon McLachlan), une troisième intégrale qui s'attaquait au personnage le plus emblématique de Watchmen (Rorschach), un quatrième tome (Spectre Soyeux) qui s'intéressait à la jeunesse de la fille de Sally Jupiter , un cinquième volet qui plaçait Adrian Veidt, alias Ozymandias, sur le devant de la scène, un sixième album consacré au Hibou (deuxième du nom) et une très mauvaise intégrale qui s'intéressait au personnage par qui tout a commencé (Le Comédien), ce dernier tome revient sur les choix effectués par Jon Osterman, depuis cet accident qui l'a transformé en Dr. Manhattan.
Au lieu de simplement revenir sur l'origine du personnage de manière totalement linéaire, Joe Michael Straczynski a la bonne idée de présenter la vie du Dr. Manhattan comme une succession de choix parmi un nombre infini de probabilités. Cette approche est intéressante car il restitue à merveille le manque d'humanité de ce surhomme qui perçoit son quotidien comme une série de décisions et de probabilités qui mènent à une vie différente. Ce sont ces choix et ces motivations qui contribuent à mieux cerner le personnage, sans forcément le rendre humain. Ce portrait détaché et froid ne plaira pas à tout le monde, tout comme les questions métaphysiques, mais j'ai trouvé cela assez intelligent et agréable à lire. le fait de revenir constamment sur le même problème de physique quantique concernant le contenu d'une boîte fermée a certes un côté légèrement rébarbatif, mais l'auteur a du coup l'intelligence de limiter son récit à quatre épisodes. de plus, la rencontre entre le Dr. Manhattan et Ozymandias s'avère particulièrement intéressante.
La mise en scène originale des différents choix du Dr. Manhattan s'installe très vite au diapason de ce récit. Les planches d'Adam Hughes sont très belles et accompagnent à merveille le portrait de ce personnage distant et déshumanisé.
Un dernier tome original et plaisant à lire !
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Erik_
  02 septembre 2020
Dernier tome de la série, on va terminer véritablement en apothéose sur une note assez positive puisque ce volet est plutôt réussi de l'avis général.
Le personnage du Dr Manhattan est l'un des plus intéressants malgré sa froideur. Jon Osterman, fils d'horloger, est devenu un scientifique spécialisé dans le domaine du nucléaire. Mais un accident dans une chambre d'essai de canon à particules l'a métamorphosé à jamais. Devenu le Dr Manhattan, il est désormais l'égal d'un dieu ce qui le rend dangereux dans l'équilibre des forces entre les deux superbes-puissances USA et URSS.
J'ai bien aimé ce tome car il est basé sur une construction assez audacieuse avec des trouvailles plutôt extraordinaire. Cela étonne. le personnage est très bien cerné. Certes, il y a les délires de physiques quantiques mais cela s'insère assez bien.
Au final, chacune des séries de Before Watchmen a été plaisante à lire car cela a apporté son lot de mystère et d'intrigue sans compter une lecture assez plaisante. Je pense qu'il ne faut pas faire l'impasse sur l'uin de ces titres et acquérir toute la collection. D'ailleurs, l'ensemble des dos de la bd forme une espèce de fresque intitulée Before Watchmen du plus bel effet dans une bibliothèque.
Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 4,5/5 – Note Globale : 4.25/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LOccitanelitteraire
  05 décembre 2015
Il faut savoir que je ne suis pas très comics, en général j'ai énormément de mal à me plonger dans une histoire de super-héros, mais une jour mon père m'a amené voir le film "Watchmen" et ce jour l'a j'ai été subjuguée par une homme à la peau bleu : Dr. Manhattan.
J'avais vraiment envie d'en apprendre plus sur ce personnage mais les dessins des premiers comics des Watchmen étaient vraiment trop...spéciaux pour moi. Heureusement DC Comics ont eu la très bonne idée de refaire une nouvelle série sur cette bande de "super-héros" et là je dit oui.
Les dessins de ce tome consacré à Dr. Manhattan sont vraiment très bien fait et beaucoup plus fins et dégradés que les précédents avec des couleurs plus nuancés et moins criardes qui donnent un aspect très réel à l'histoire, que j'ai beaucoup aimée.
Le travail des auteurs sur le découpage est lui aussi très bien fait et est très symbolique comme par exemple, lorsque Jon sort d'une case pour rentrer dans la suivante en Dr. Manhattan; pour nous montrer l'évolution du personnage.
On découvre ici un personnage des plus fascinant qui a des capacités dépassants la compréhension des Hommes, et de le voir avoir le contrôle aussi bien sur le plan physique que métaphysique est une vrai régale pour les yeux et l'imaginaire.
Enfin bref... Si je n'avais qu'un seul personnage de comics a vous conseillez, ce serais sans aucune hésitation : Dr. Manhattan. En particulier dans cette nouvelle série avec un trait de crayon qui sublime le personnage.
Lien : http://bookymary.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Clinkerfr
  06 juin 2015
Pour cette fois, je ne souscris pas au travail scénaristique de Straszynski. L'angle quantique est un choix qui ne me parait pas approprié. Soit, la tâche se révélait ardue, ce qui peut expliquer ce choix malheureux. A souligner de belles interactions avec Ozymandias.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
ActuaBD   08 décembre 2014
Les lecteurs qui n’auraient pas lu l’œuvre originelle seront ravis de ne rien y comprendre. Toutefois cette fin a le mérite d’illustrer les derniers mots de Dr Manhattan issus du chef d’œuvre de Moore & Gibbons : une conclusion paresseuse, à l’image de ce tome.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Bedeo   18 août 2014
Joe Michael Straczynski et Adam Hughes on fait un travail splendide, et le mot est faible. Jonathan Osterman alias Docteur Manhattan est certainement le personnage le plus complexe de la série.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
PavlikPavlik   08 septembre 2014
Il peut voir au cœur des neutrons et des positrons, entendre danser les particules subatomiques...mais parce qu'il est incapable de lire dans le cœur humain, il est vulnérable à la chose la plus simple de l'univers. Le mensonge.
Commenter  J’apprécie          192
PavlikPavlik   23 août 2014
J'observe la mise en terre de cette boite qui contient une énigme. Une boite vide qui ne contient rien. Qui me contient. Qui contient les derniers vestiges de tous mes choix. Je suis mort et enterré.
Commenter  J’apprécie          150
PavlikPavlik   08 septembre 2014
Un accident, ça arrive. C'est ce qu'on dit. Mais dans un univers quantique, il n'y a pas d'accidents. Rien que des possibilités. Des probabilités matérialisées par leur perception (...) Mais pourquoi suis-je ?(...) Pourquoi suis-je ce que je suis ?
Commenter  J’apprécie          90
Erik_Erik_   12 septembre 2020
Les miracles, les événements ayant des chances astronomiquement faibles de se produire, tel l'oxygène se transformant en or ; j'étais impatient de voir un tel miracle mais tout ce temps j'oubliais celui de l'accouplement humain ; le fait que des millions de cellules étaient en compétition pour créer la vie, générations après générations jusqu'à ce que enfin un jour, ta mère aime un homme, Edward Blake, le comédien, un homme qu'elle avait toutes les raisons de détester et que de cette contradiction, contre tout ce magma d'improbabilités, c'est toi, nulle autre que toi, Laurie, qui est venue au monde. Distiller une forme aussi spécifique à partir de ce chaos, c'est comme transformer l'air en or... C'est un miracle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
laulauttelaulautte   15 mars 2015
Parfois on ne peut pas comprendre le problème sans s'approcher. Sans regarder à l'intérieur. C'est lorsqu'on observe au delà de ce qu'on croit savoir qu'on peut enfin parvenir à la vérité.
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : univers parallèlesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3534 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre