AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226239754
288 pages
Éditeur : Albin Michel (01/02/2012)
3.19/5   56 notes
Résumé :
Depuis la mort de sa mère, Holly cherche à ressentir quelque chose, n'importe quoi. Quand elle rencontre Paul, un garçon qu'elle trouve trop beau pour elle, elle pense à une aventure d’un soir. Mais Paul veut la revoir, et Holly accepte. Seulement voilà, Paul n’est pas libre. Il y a Saskia, la fille parfaite, aérienne et délicate, vers qui Paul ne cesse de revenir. Sans comprendre pourquoi, Holly accepte la situation, car elle se sent enfin vivante à nouveau. Les ch... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
3,19

sur 56 notes
5
3 avis
4
2 avis
3
7 avis
2
4 avis
1
3 avis

Tiboux
  02 mai 2013
Depuis quelques temps déjà, j'apprécie beaucoup les lectures légères où il est souvent question de romances entre adolescents. Bien souvent, l'histoire elle-même demeure simple, l'ambiance y est particulièrement légère. Aucune note fantastique puisque cela pourrait se passer près de chez nous. C'est aussi très jeunesse mais étrangement, ça passe plutôt bien. Je ne sais pas encore comment j'appellerai ce genre mais je l'affectionne de plus en plus.
Dans ce thème, j'ai eu le plaisir de découvrir certains titres tels que Nos étoiles contraires, L'été où je suis devenue jolie ou encore Irrésistible Alchimie. L'objectif de ses lectures est lire pour se faire plaisir sans attendre quoi que ce soit en retour. C'est d'ailleurs pour cela que je ne suis réellement jamais déçue de ces romans. Jusqu'à présent, chaque titre fut une chouette découverte. Toutes ne sont pas allées jusqu'à la révélation. En effet, il y a quelques paramètres qui changent d'un livre à l'autre : la plume de l'auteur joue un rôle, la trame de son histoire également et il y a aussi les personnages. Plus, je me sens proche d'eux, plus j'accrocherai au récit... Cela peut aller jusqu'à m'identifier.
Entre nous, je ne crois pas que l'ouvrage de John Green soit le premier lu néanmoins avec le temps qui passe, j'ai un peu de mal à me souvenir de tous les bouquins dévorés depuis le commencement de mon aventure livresque. Il faudrait que je me replonge dans mes lointains souvenirs mais pas tout de suite. Toujours est-il que j'adore m'immerger dans des livres légers sans prises de tête. Plus, j'en lis, et plus je veux en lire. Aussi, dès sa sortie La toute première fois s'est retrouvée sur ma liste d'envie.
Grâce à ma médiathèque - encore une fois - je suis ravie d'avoir eu l'opportunité de découvrir cette parution. Dans le fond, je ne suis pas surprise de la tournure des évènements. En quelques mots, il n'y a pas de suspens dans cette lecture. Cependant, j'ai passé un agréable moment en sa compagnie. L'écriture est basique, le récit est fluide, plutôt rythmé, ça passe comme du petit lait en somme.
La toute première fois résume l'apprentissage de la vie d'une adolescente. En tout cas, c'est ainsi que je le vois. Lorsqu'on a cet âge, on est davantage dans la spontanéité que la réflexion. Aussi, c'est humain de commettre des erreurs. C'est une manière de grandir en soi dont Holly va malheureusement en payer les frais.
Ceci n'engage que moi, Nils est le personnage qui m'a le plus touché. Sincèrement, sa sensibilité ainsi que son romantisme m'ont beaucoup émue, sans oublier sa dévotion, son caractère, sa personne. Rien à voir avec Gus mais bon quand même, je voulais le souligner. Quant à Holly, je ne me suis pas réellement sentie proche d'elle. Oui, elle est touchante - surtout quand on comprend qu'elle a été la victime d'un manipulateur - mais très naïve. J'ai eu envie de lui souffler dans l'oreille d'ouvrir les yeux, que nous ne sommes pas dans un pays de bisounours. Tout le monde n'est pas beau et gentil bien au contraire... Malheureusement ou heureusement (c'est à déterminer) elle ouvre les yeux mais une fois que c'est trop tard. Comme on dit, le mal est déjà fait.
En ce qui concerne la romance, ce n'est pas simple. D'un côté, il y a une manipulation dont elle victime. A ce niveau, il est clairement difficile d'appeler ceci une romance. Car - pour moi, dans une romance, il est question de sentiments. Ce qui n'est pas le cas du manipulateur. de l'autre côté, il y a une certaine profondeur dans les émotions, les sentiments de Nils. Attention, je ne parle pas de triangle amoureux. Les premières fois sont toujours compliquées... Moi-même, ce fut délicat lorsque je suis tombée amoureuse pour la première fois. Cela remonte à des années lumières pourtant, je m'en souviens comme si c'était hier que je le voyais pour la première fois. Bref, je m'égare. Toujours est-il que Nils est un garçon entier. du coup, ses sentiments le sont également. Je trouve que cet aspect du récit est magnifique. Oui, je suis fleur bleue.
Si vous êtes dans le même état d'esprit que moi, je vous conseillerai de plonger dans des livres tels que celui-ci. N'attendez rien de particulier sinon vous risqueriez d'être déçu(e.) Les lectures légères sont idéales pour replonger dans la période de l'adolescence et se laisser à rêvasser comme des gamin(e)s. En gros, c'est dans la même veine que les Harlequin, dans le sens où c'est prévisible quoi. La majorité du temps, on sait ce qui se passera, mais ça reste sympa à lire. Je trouve que ce genre « romans légers à caractère jeunesse » vaut largement le détour... Notamment parce que les auteurs en profitent pour délivrer toutes sortes de messages. du style, l'espoir avec Nos étoiles contraires ou encore de la tolérance avec Irrésistible alchimie... Il suffit que le romancier soit un magicien des mots pour que son écrit devienne une référence par la suite...
Pensez-vous que le temps puisse guérir toutes les blessures ?! Je me pose sincèrement la question suite à cette lecture, suite aux réflexions personnelles entraînées chez moi. Entre nous, je pense qu'il y a des maux qui ne se soignent pas ou en tout cas pas complètement. Comme quoi, même dans la légèreté, il est possible d'avoir de la matière à cogiter.
Lien : http://bookmetiboux.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Marie-O
  07 juillet 2012
J'ai choisi de lire ce livre après avoir lu les billets plutôt positifs sur la blogosphère sauf que ça n'a pas du tout été une lecture agréable. Une fois n'est pas coutume, je fais quelques révélations qui pourront gêner ceux qui n'ont pas encore lu ce livre...
C'est une histoire que j'ai trouvé très dure, presque violente. le personnage d'Holly m'a fait de la peine, sa mère est morte à peine quelques mois plus tôt et elle est seulement entourée de son père et de Nils, son meilleur ami mais elle semble seule et perdue. le mal être d'Holly s'exprime de manière dramatique et pathétique lorsqu'elle voit un médium pour tenter de dialoguer avec sa mère ou encore quand elle surveille constamment si elle n'a pas de tumeur comme elle. Son père ne voit pas la détresse et la souffrance de sa fille. Quant à Nils, même s'il la soutient, au premier coup dur et après qu'elle se soit confiée à lui, il l'abandonne. J'ai trouvé que sa réaction était disproportionnée et égoïste, il aurait dû lui pardonner. Il est blessé parce qu'elle est venue avec Paul dans leur cabane, leur endroit secret mais elle était quasi ivre morte quand c'est arrivé et elle ne se souvient de pratiquement rien.
D'ailleurs pour moi, ce qui est arrivé à Holly cette nuit-là est bien plus grave qu'il n'y parait... Et le fait que l'auteur n'y accorde pas davantage d'importance est ce qui m'a le plus choqué. Laisser croire aux jeunes lectrices (parce que c'est clairement le public cible) qu'un mec puisse coucher avec une fille ivre morte, presque inconsciente sans que ça soit important, c'est à dire sans employer le mot viol, soyons clair : c'est grave.
J'ai espéré qu'Holly se ressaisisse, qu'elle se relève, qu'elle affronte Paul, qu'elle donne des explications à chacun au lieu de gérer ça seule encore une fois. Mais c'est elle qui devient la risée de son école, la "salope", alors qu'elle est la victime, elle n'est qu'une jeune fille paumée qui a commis des erreurs. Elle a juste besoin que l'on soit là pour elle, elle se raccroche à Paul qui va clairement profiter d'elle de la pire manière qui soit et cela en toute impunité.
Pour moi, La toute première fois n'est pas une "lecture d'été", le ton n'est ni léger ni tendre, il est triste et parfois, presque glauque. Alors oui, les derniers chapitres se terminent sur une note d'espoir (et heureusement !), mais à quel prix ? Quelles séquelles gardera Holly après tout ce qu'elle a vécu et enduré ?

Lien : http://tribulations-litterai..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
mamzellepotter
  23 mai 2014
J'avais très envie de le lire, pourtant l'histoire pouvait paraitre assez banales, dans le sens ou j'avais déjà rencontré ce type d'histoire. Ce fut une lecture assez agréable même si la fin m'a quelque peu laissé sur ma faim. C'est une histoire très touchante par l'histoire d'Holly qui à perdue sa mère et qui la recherche quelque part par différents moyens. de plus, Holly par sa personnalité m'a beaucoup touché. Elle fait très forte extérieurement mais elle est blessée à l'intérieur et fragile. L'approche de l'université arrive et elle va devoir quitter son père, Jeff, son chien, sa "Cabane" qu'elle partage exclusivement avec son meilleur ami Nils. Elle est prise par l'envie de partir et rester dans ce cocon, cette bulle qu'elle aime tant. Cela m'a beaucoup touché et je pense que ce sentiment beaucoup l'ont ressenti car on en grandissant, on sort de notre monde pour faire face aux difficultés de la vie. Elle doit également faire face à son attirance pour Paul, qui est une relation, elle le devine assez vite qui va à l'échec. C'est un roman qui mêle les sentiments, des situations quelques on peut faire face en entrant dans le monde adulte. C'est très touchant de voir que Holly à ce besoin de se sentir vivante par n'importe quel moyen. J'ai été touché par tout le roman, qui m'a rappeler parfois ma propre vie, mais la fin, malheureusement, m'a laissé sur ma faim. On arrive vous le deviner au moment du départ d'Holly à l'Université se n'est pas un secret, mais je trouve qu'elle nous laisse dans le flou, qu'on reste à un moment le plus intéressant sur les conséquences des actes d'Holly sur elle même et quel seront ses liens dans le futur avec les autres personnages entre autre. C'est dommage car on s'attache très vite à elle et aux personnages secondaires et quelques pages de plus aurait été apprécié je pense. Peut être ce roman est le premier et qu'il aura une suite car c'est dommage d'en rester là je trouve...
C'est un roman qui se lira très bien, l'auteur à une jolie plume et pour un premier roman c'est très réussit. Je le conseille surtout pour cet été vu le cadre de l'histoire et pour se divertir des amours de vacances....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
cats26
  20 mai 2018
Le titre est, selon moi, trompeur car on s'attend à un récit initiatique, un récit des premières fois de l'héroïne.
En fait, on se retrouve avec celui du deuil d'un être cher, celui où une jeune fille désorientée va faire des choses qui ne lui ressemblent pas. Sa relation avec Paul, par exemple, relation toxique au possible, témoigne de ce désarroi intérieur dont le garçon profite ignominieusement et de cet esprit d'autodestruction qui touche Holly à la mort de sa mère. Elle gâche sa relation avec Nils son ami de longue date, gâche ce qui aurait pu être une belle amitié avec Saskia.
Même si j'ai compris les motivations d'Holly, je n'en ai pas moins trouvé inintéressant le récit de ses frasques. Personnellement, j'ai trouvé que le roman n'apporte rien. Il se lit sans plus. Il m'a donné un goût d'inachevé. Il n'y a pas vraiment eu d'explication entre Saskia et Holly, ni de réparation de ses liens avec Nils. Paul ne prend finalement pas un bon coup de poing dans le nez. Et dernière constatation déprimante, Holly découvre l'existence des amours avortées de sa mère.
Bref, un roman réaliste doux-amer mais en somme toute un peu déprimant.

A partir de 14-15 ans
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Livresquement
  30 janvier 2013
Wah quel roman ! J'ai sorti ce livre de ma bibliothèque dans l'idée de passer un moment détente et je ne m'attendais vraiment pas à quelque chose comme ça. Je signe mon premier coup de coeur de 2013 avec La toute première fois.
Dès le début, j'ai été embarquée dans l'histoire qui, pourtant, est plutôt banale. On suit Holly, lycéenne de dix-sept ans qui, suite à la mort de sa mère six mois auparavant, appréhende le futur. Elle essaie de se reconstruire et, surtout, de ressentir quelque chose; la mort de sa mère l'ayant laissée complètement dénuée d'émotions. Elle y parviendra grâce à Paul : elle tombera amoureuse de lui bien qu'il ait déjà une copine, Saskia. On accompagne donc Holly dans sa vie de lycéenne, vivant ses peines et ses joies. de temps en temps, un chapitre est consacré à son passé et l'on voit des moments qu'elle a vécu avec sa mère. On découvre la relation assez chaotique entre Holly et Paul, qui le devient d'autant plus lorsque Holly se liera d'amitié avec Saskia. Cependant, elle est prise dans cette roue infernale qui n'a qu'une seule fin possible. Je savais pertinemment comment finirait ce livre... néanmoins, j'espérais un miracle afin que la fin soit belle. Ce fût le cas, à sa façon; triste mais qui pourtant laisse échapper une petite lueur d'espoir.
J'ai retrouvé la même atmosphère que dans L'été où je suis devenue jolie de Jenny Han (série qui fût également un coup de coeur) : c'est simple, touchant, drôle... bref, des romans comme ça, j'en redemande !
De plus, je me suis réellement prise d'amitié pour Holly : elle n'arrive plus à s'en sortir malgré tous ces efforts et elle se sent coupable de sa relation avec Paul. Elle n'arrive même pas à en parler à Nils, son meilleur ami. Leur amitié est d'ailleurs très belle; ils sont faits pour s'entendre et j'ai tellement eu envie qu'ils deviennent plus qu'amis !
Saskia me semblait au début assez superficielle, comme le pensait Holly. Pourtant, on se rend compte peu à peu qu'elle est en réalité très gentille. Elle aime Paul, ce qui m'a fait encore encore plus haïr ce dernier. Il est absolument insupportable et manipulateur. Cependant, c'est dommage qu'on ne parle pas plus de lui vers la fin, de ce qu'il est devenu quelques mois plus tard.
En conclusion : J'ai adoré ce livre qui, je pense, peut plaire à beaucoup de monde : à première vue, il n'a peut-être rien d'exceptionnel mais, en le lisant, vous comprendrez qu'il est vraiment magnifique. Tout en délicatesse, nous sommes plongés dans l'univers d'une jeune fille dont la vie ressemble presque à celle de n'importe qui.
Lien : http://livresquement.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Marie123Marie123   17 avril 2012
― Comment se fait-il que tu ne sois jamais triste, Holly ? Je trouve ça bizarre que ça ne t'arrive jamais, d'être triste.
― Mais ça m'arrive. Ce n'est pas parce que tu ne le vois pas que c'est pas là.
Commenter  J’apprécie          140
sakura98sakura98   21 août 2014
" J’ai pensé : Il est plus beau qu’elle, plus intelligent, tout simplement mieux. Pas faits pour aller ensemble. Comme du champagne dans un gobelet en plastique."
"J’avais perdu du poids avec elle, comme elle, je ne pouvais plus dormir, j’avais la nausée et mon estomac brûlait.. Je pleurais tout le temps. Puis elle n’a plus été là, et mes malaises ont disparu avec elle. Calcinés. Partis en cendres dans le four crématoire."
"Elle paraissait heureuse, ce qui pour je ne sais quelle raison me rendit vraiment, vraiment dingue."
"J’avais envie de le frapper. Je voulais le cogner, lui faire mal et le faire pleurer, mais à la place, je suis restée plantée là,"
"C’était un long baiser, de quinze secondes au mojns – promis juré. À un moment, il a ouvert grand les yeux et m’a regardée de côté, pour bien s’assurer que je regardais. Je regardais."
"– Le temps guérit tout, pas vrai ?"
"Encore quatre heures et demie avant d’atteindre le soleil de Santa Cruz. Je baisse ma vitre et augmente le volume de mon autoradio.

Sur ma gauche, l’océan."

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marie123Marie123   19 avril 2012
― Le temps guérit tout, pas vrai ?
― T'as raison. Toutes les blessures finissent par se refermer, un jour ou l'autre.
Commenter  J’apprécie          110
bolulou3bolulou3   31 janvier 2013
Ce livre est à la foi passionnant, instructif et triste l'histoire n'est pas inconnue. En lisant ce livre je me suis sentit vibré c'était comme si je jouait le rôle du père de la fille. Chose qui manque à ce livre on nous raconte l'histoire de manière trop résumé et concentré. Ce qui fais qu'on oublie parfois de faire un grand plan sur les autres personnages. J'ai adoré lire ce livre même que j'ai pris plaisir à le relire .
Si vous ne l'aviez pas encore lu alors je vous le recommande très fortement .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MariloupMariloup   01 février 2013
" Pauvre petite, " j'ai pensé, en les regardant passer sous mon nez, leurs bras collés comme les personnages d'une guirlande. " Tu crois qu'il est à toi, mais tu te trompes. Tu crois qu'il est à toi, mais en réalité, il est à moi. "
#Holly#
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : deuilVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Lauren Strasnick (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
73 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre