AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2745980629
Éditeur : Milan (07/09/2016)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 45 notes)
Résumé :
Leslie est une lycéenne à la dérive, en conflit avec ses parents et ses professeurs, lâchée par sa meilleure amie. Arrive Jason, un nouveau en terminale, beau et charmeur. Un soir, elle sort avec lui, ils boivent, elle se réveille nue... Jason révèle progressivement sa vraie nature : pervers, violent, violeur et manipulateur. Leslie réagit mais Jason n'est pas prêt à laisser saper son image.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
Ziliz
  30 novembre 2016
Elle n'est pas en forme, Leslie.
Ses parents viennent de se séparer, elle vit avec sa mère dans un petit appart' miteux. La maman en question n'est pas en forme, elle non plus, alors c'est une cible facile pour se défouler, et Leslie, avec l'arrogance impitoyable de ses quinze ans, ne s'en prive pas.
Au lycée, c'est pas terrible non plus, la meilleure copine élargit son cercle d'amies, et parmi les nouvelles élues, une peste en veut particulièrement à Leslie.
Aussi, quand un nouveau, super beau gosse, arrive dans l'établissement et commence à s'intéresser à Leslie, c'est une aubaine : enfin la jeune fille compte pour quelqu'un ! Enfin de l'amour dans ce monde pourri !
Avec un tel début, on peut s'attendre à une bluette pour ados, ça commence comme 'La Boum' : trop beau, ce Jason, j'y crois trop pas, il m'a regardée, il me kiffe, moi ! moi et pas les autres, en plus c'est un 'vieux' de 18 ans ! waoow ! il m'aime, il m'offre des cadeaux, il est jaloux, il me protège, etc. Mais alors, « pourquoi ne me suis-je jamais sentie aussi seule depuis que je suis tombée amoureuse de lui ? » Pourquoi suis-je aussi mal à l'aise ?
Le conte de fées se transforme en film d'horreur.
A lire ! Parce que ce roman dérangeant rend bien compte de la spirale insidieuse du harcèlement moral et des violences physiques.
A faire lire aux adolescent(e)s, pour montrer les dangers de « l'amour ». Certes, on espère que nos enfants n'en connaîtront jamais une telle version, qu'ils/elles ne tomberont pas entre les griffes de ce genre de dingue. Mais mieux vaut prévenir que guérir, même si ça ne sert pas à grand chose - on se croit toujours plus fort, plus malin que les victimes.
Jeunes gens, sachez qu'il vaut mieux être seul que mal accompagné. Ça fait mal d'entendre ça, oui, et de s'en convaincre. A tout âge, d'ailleurs. Mais surtout à quinze ans, où l'on est avide de reconnaissance, de bisous, de câlins, de tendresse, et de sexe éventuellement, mais dans un processus d'évolution de la relation, pas comme ça, tout de suite, abruptement - là je pense plutôt aux filles, mais c'est bien que les garçons le sachent...
Autre message : même si vous vous pensez affranchi(e) des autres qui vous pourrissaient la vie avant (parents, profs, vieux amis décidément trop crétins/gamins/coincés...), vous pouvez trouver de l'aide auprès de gens à l'écoute quand tout vous échappe. Vos parents, aussi 'vieux cons' vous semblent-ils être, pourraient même être de ceux-là.
• Merci à Babelio et aux éditions Belin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          455
Khalya
  29 novembre 2016
Dans la lignée des romans comme Risk de Fleur Ferris sur les dangers des rencontres internet, Blacklistée de Cole Gibsen sur le harcèlement scolaire ou encore Little sister de Benoît Séverac sur le djihadisme, Allan Stratton alerte les adolescents sur la violence conjugale au sein des couples adolescents au travers de l'histoire de Leslie.
Leslie est une adolescente un peu à la dérive. Elle a du quitter sa ville et ses amie pour émigrer dans un coin un peu perdu du canada suite à la mutation de son père, lequel, très vite, a quitté le foyer conjugal pour une midinette. Sa mère, devenue mère célibataire ne sait pas comment gérer à la fois sa fille et son chagrin et multiplie cris et attaques verbales contre le père. Leurs revenus ayant drastiquement baissés, elles ont du déménager dans un petit appartement dans un quartier guère reluisant. Pour couronner le tout, sa seule amie la délaisse pour se rapprocher de ses camarades d'église.
Alors déjà que l'adolescence n'est pas franchement une période de félicité familiale, là Leslie a beaucoup de mal à faire face.
Son professeur d'anglais va demander aux élèves d'écrire, pendant 15 minutes à chaque début de cours, dans un journal intime et c'est à travers ce journal que l'on découvre l'histoire de Leslie.
Quand elle rencontre Jason, 18 ans, nouveau au lycée, Leslie voit ici l'occasion d'avoir enfin une personne à qui se confier et qui soit là pour elle (et aussi de clouer le bec à l'insupportable Ashley, celle qui lui « vole » sa meilleure amie).
Allan Stratton amène l'intrigue lentement mais sûrement. Bien sûr, on ne le découvre qu'en même temps que Leslie, puisque c'est elle qui nous le raconte et le doute s'installe.
Même si, pour ma part, je n'ai eu aucun doute dès lors que Leslie nous relate la première scène ambiguë avec Jason, je pense que ça tiens aussi au fait que je suis adulte et que, même s'il est manipulateur, Jason reste un ado, avec la subtilité que ça implique. Mais je comprends qu'une adolescente de 15 ans soit complètement déboussolée devant ce qu'il se passe et ne sache plus où elle en est.
Au fil des pages, Leslie montre un courage et une force de caractère incroyable, même s'ils sont noyés dans de mauvaises décisions (mais bon, si elle avait pris la bonne décision dès le départ, il n'y aurait plus eu d'histoire).
Jason…je ne sais pas si on doit le plaindre ou le blâmer. Ce qu'il fait est répréhensible, je ne dis pas le contraire. Mais je me demande comment un ado de 18 ans en arrive là. J'ai eu l'impression d'un gosse qui a grandit seul et à qui on a passé tous les caprices pour pallier l'absence des parents, entre une mère de tout évidence alcoolique et un père plus intéressé par sa carrière que par son fils. Un gamin qui n'a jamais fait que ses quatre volontés et dont le père a « arrangé » chacun de ses actes soit par son argent, soit par ses relations. Je ne pense pas que quiconque ait inculqué à ce gosse les notions de bien et mal ou de respect de l'autre. Je ne dis pas qu'il devrait être absous mais que ses parents devraient payer autant que lui.
J'ai trouvé la fin frustrante. D'une part parce qu'elle est un peu rapide et cela tient à l'auteur. Mais surtout à cause des conséquences qui en découlent et cela, en revanche, tiens au système. L'auteur n'a fait que montrer ce qui se serait passé si Leslie et Jason n'avaient pas été des personnages de fiction.
C'est une histoire très bien menée, qui maintient sous tension jusqu'à la conclusion et qui fait monter en nous une colère incroyable à la fois contre Jason mais aussi contre la société qui permet à des Jason d'agir en toute impunité pendant des années.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire-une-passion
  25 septembre 2016
Ayant adoré son dernier roman « les chiens », il était évident que je lirai son prochain. Et je dois dire que son résumé était assez intriguant pour que je le tente. Même s'il est vrai que je m'attendais à avoir le côté psychologique beaucoup plus présent, il n'empêche que j'ai passé un très bon moment à tel point que je n'ai pas posé une seule fois mon livre une fois commencé !
Comme toutes les autres filles, Leslie craque sur le nouveau : Jason. Pour elle, sortir avec lui, pouvoir s'afficher à ses côtés, serait un rêve à réaliser. Et très vite, ses envies seront comblées. En effet, Jason semble attiré par elle, et avec des petites attentions, se rapproche d'elle, pour très vite se mettre en couple. Malheureusement, ce n'est que le début d'une mauvaise histoire. Rapidement, Jason tisse sa toile autour d'elle, telle une araignée qui attend le meilleur moment pour attaquer. Il la veut pour lui seul, et à travers des gestes qui pourraient paraître tendres et amoureux, lui fait comprendre que maintenant, elle lui appartient. C'est le début du cauchemar pour Leslie, qui ne comprend pas tout de suite qu'elle est tombée amoureuse du mauvais. Mais ne dit-on pas que l'amour rend aveugle ?
Leslie est un peu une fille en retrait : elle n'aime pas avoir tout un groupe d'amis, et surtout, de se faire remarquer. Sa seule amie lui suffit, mais elle voit qu'au fil du temps, cette dernière commence à s'éloigner. Alors quand la fille la plus populaire lui donne le défi d'aller parler à Jason, elle ne veut pas passer pour la peureuse et s'approche de lui. Dès lors, un lien se crée entre eux, et pour Leslie, tout est clair : c'est lui qui deviendra son copain, ainsi, elle pourra se faire envier des autres. Mais ce dont elle ne se doute pas, c'est que Jason a d'autres idées en tête. Lui, il veut qu'elle lui appartienne, corps et âme. Il va y aller en douceur, elle va croire qu'il est sincère, alors qu'en réalité, il cache sa vraie personnalité.
Même s'il est vrai que je m'attendais à ce que le côté psychologique soit bien plus présent et prégnant, il n'empêche que c'est un livre qu'on a du mal à reposer, une fois commencer. Encore une fois, on se retrouve happé par cette histoire, avec un sujet lourd à traiter, mais qui est emmené avec plein de finesse. L'auteure décrit très bien les phases par lesquelles passe Leslie, mais n'entre pas forcément dans des détails macabres, ce que j'ai beaucoup apprécié.
Mais je dois dire que le point fort de ce roman, c'est Leslie. Alors que je m'attendais à voir une jeune fille se laissant faire et abattre, on se retrouve face une jeune fille forte, qui ne se laisse pas faire. Généralement, dans ce genre de cas, la victime se replie sur elle-même, exclut tous ses proches et ment. Mais ici, c'est tout le contraire. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'elle en parle à tout le monde, mais il y a un événement qui fera qu'au final, tout se saura. Même s'il est vrai qu'au fond d'elle, elle ne se rend pas compte tout de suite qu'elle est face à une mauvaise personne, ses questions apportent les réponses dont elle ne s'attendait pas. Une fois qu'elle comprend ce qui lui arrive, au lieu de se laisser aller, elle se bat contre ce garçon qu'elle trouvait pourtant si charmant et attentionné.
Elle constatera rapidement qu'il n'est pas celui qu'il prétend être, et qu'il est capable du pire pour instaurer une aura de peur autour d'elle. Néanmoins, il semble qu'il soit tombé sur la mauvaise personne, ce qui l'agacera encore plus. Elle fera preuve de courage, et surtout, elle ne sera pas seule dans cette épreuve. Mais au-delà du cas Jason, il y a aussi sa relation avec sa mère qui est mise en avant et qui n'est pas au beau fixe. Je dois avouer que j'ai été triste pour elles, de voir qu'elles n'arrivaient pas à communiquer, et que même si Leslie cache ce qui lui arrive, que sa mère ne voit aucun signe précurseur. On dit que l'instinct maternel est le plus fort et développé, malheureusement, on ne peut pas dire que ce soit le cas pour sa mère. Bon, il faut bien avouer que Leslie parvient à bien cacher les choses, aussi.
En résumé, c'est un livre que je n'ai pas réussi à lâcher avant d'avoir tourné la dernière page. J'ai aimé le fait que Leslie soit forte et déterminée, qu'elle se défende au lieu de se laisser faire. de ce fait, nous voyons vraiment bien à quel point Jason est mauvais et prêt à tout pour gagner la partie. La relation mère/fille est aussi bien mise en avant, même si elle n'est pas au beau fixe. En tout cas, j'ai passé un bon moment de lecture, et je conseille ce livre à tous ceux qui sont curieux.
* Je remercie Milan et Elodie pour leur confiance ! *
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Colombedelesperance
  14 mai 2017
Bon, on se remue pour rattraper (encore et toujours !) le retard que j'accumule à force de procrastiner. Il est temps pour moi de vous raconter ce que j'ai pensé de L'échappée !
Leslie est une jeune femme assez difficile, qui fait sa rebelle et cache ses sentiments. Elle est un peu considérée comme une paria, une fille facile, et ne fait rien pour aller à l'encontre des idées reçues. Jusqu'au jour où Jason entre dans sa vie, et devient son petit-ami. Leslie ignore pourtant tout à fait dans quel piège elle vient de tomber en se laissant approcher par ce beau garçon à l'air innocent.
Difficile pour moi de vous faire un résumé assez objectif quand j'ai eu tant de mal à m'accommoder du caractère de Leslie. Franchement, j'ai détesté sa façon de considérer le monde, de tenir les autres à l'écart. Vraiment, c'était pour moi une peste avec laquelle je n'aurais jamais pu m'entendre dans mes jeunes années, d'autant qu'elle ne se remet jamais en question.
Pour autant, malgré cette barrière, cela ne m'a pas empêchée de me laisser embarquer dans son histoire et dans l'enfer dans lequel elle va plonger. Si elle m'apparaît moins antipathique sur la fin du bouquin, c'est parce qu'elle semble avoir mûri, et qu'au-delà de l'apparence d'une ado bien agaçante, il y a cette jeune fille que nous pouvons tous être.
L'intrigue mise en place est celle d'un malade qui va prendre entre ses mailles une jeune femme pas facile mais innocente, et qui va se servir d'elle. La manipulation est clairement à l'ordre du jour, et pour quelqu'un d'aussi isolé que Leslie, il est facile pour Jason de tisser sa toile. Pourtant, Leslie est loin d'être une proie facile, et même si elle va vivre des épreuves difficiles, elle va savoir se relever et reprendre sa vie en main.
J'avoue avoir trouvé l'histoire très intéressante. Jason est vraiment un cinglé. Ce qu'il fait à Leslie ne pourra que révolter les lecteurs qui se plongeront dans le roman. C'est à la fois aberrant, parce que Leslie refuse au début de voir les choses telles qu'elles sont, affreux et révoltant. On a envie de hurler, de demander comment s'est possible, enfin bref, difficile de rester de marbre devant. Sans compter que si Leslie ne remporte pas notre sympathie, on en vient à souhaiter de tout coeur qu'elle se sorte de cet engrenage infernal. Et ça, ça nous rapproche d'elle. Ses peurs, sa rage d'avancer, tout ce qui brise sa carapace de vipère qu'elle s'est forgée… tout ceci nous la rend plus humaine, vraie, et là, on avance avec elle.
Ce bouquin fait beaucoup réfléchir, notamment parce qu'il réveille des craintes assez actuelles. La manipulation de Jason est très subtile, et les menaces qui pèsent sur Leslie sont assez terrifiantes. Il y a des moments où je n'aurais pas aimé me trouver dans le bouquin, sérieux ! Mais ça nous questionne sur la confiance que nous offrons aux autres, de bien de façons : sur celle que nous avons pour nos meilleurs amis, pour nos parents, et pour d'autres personnes. Les apparences sont tellement trompeuses…
En même temps d'être prenant et haletant, ce roman nous livre un beau message d'espérance et de ténacité. Même dans une situation qui paraît sans issue, nous pouvons toujours vaincre. La vérité peut éclater et la justice peut régner. le combat de Leslie, que nous suivons à travers son journal, devient un bel exemple. À ce titre, il ne peut pas laisser indifférent. C'est un roman court, mais puissant, marquant.
La plume d'Allan Stratton est assez particulière : il a réussi à rendre vivante la prose d'une jeune fille que j'ai eu du mal à encadrer, tout en me rivant à l'histoire pour que je veuille réellement en savoir la fin. Il a le don de planter un suspense important, même au travers d'une narration de journal intime. Je trouve qu'il a bien réussi à se mettre dans la tête d'une ado (irritante, certes) et qu'il a souligné avec justesse plusieurs traits de caractère chez elle.
En conclusion de cet avis qui est légèrement moins long que d'habitude, je dirais que L'échappée a été une découverte inattendue. J'ai vraiment eu du mal avec l'héroïne, Leslie, que j'ai trouvé irritante au possible, mais je me suis prise dans son histoire en espérant que tout finirait au mieux pour elle. Elle en ressort grandie, et ce qu'elle a vécu marquera certainement les lecteurs, les fera réfléchir après les avoir tenu en haleine pendant toute la durée du roman. C'est un thème pas facile, bien abordé, sous un angle assez innovant. Mais il rappelle la nécessité de se battre, d'avancer, même quand on croit ne pas pouvoir s'échapper. Ce sera un 15/20 pour moi ! Un roman percutant que je conseille !
Lien : http://leden-des-reves.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Apikrus
  20 décembre 2016
Leslie est une adolescente délurée, ce qui lui vaut des rapports houleux avec ses camarades, ses enseignants, et les autres adultes de son lycée. Dans la famille, l'ambiance est également tendue ; c'est la guerre entre la jeune fille et sa mère fragilisée par son récent divorce - le père de Leslie est en effet parti vivre avec une « une pom-pom girl adulte ».
Katie, la seule amie de Leslie, est son opposée : respectueuse de l'autorité et d'une piété à toute épreuve. Ce sont d'ailleurs leurs solitudes respectives qui les ont rapprochées quelques années plus tôt.
Leslie se confie plus volontiers à son journal intime qu'à Katie, et c'est par le biais de ce journal que le lecteur découvre une adolescente plus fragile que son impertinence ne le laissait penser. L'arrivée du beau Jason au lycée, de trois ans son aîné, sera révélatrice de ses faiblesses : avec lui Leslie semble se lancer dans une aventure risquée, et les catastrophes arrivent rapidement.
Cette fiction expose des difficultés du passage de l'enfance à l'âge adulte, d'autant plus importantes ici que les échanges de Leslie avec des proches se raréfient. Elle comprendra finalement - mais trop tard ? - que ces adultes qui la contrarient tant lui veulent du bien…
A partir de quatorze ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ZilizZiliz   29 novembre 2016
- Et ces marques sur tes bras, c'est quoi ?
- Rien.
- C'est pour ça que tu ne viens plus en gym ?
Là, elle m'a coincée ! Je n'aime pas me faire frapper, même si ce n'est arrivé qu'une ou deux fois, et même si c'était pour « me donner une leçon », comme dit Jason. Mais pour moi, ce qui est pire encore que de recevoir des coups, c'est de penser que d'autres personnes pourraient l'apprendre. Les gens ne comprendraient pas.
(p. 114)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
ZilizZiliz   29 novembre 2016
Elle s'appelle Brenda. Je le sais sans qu'on ait besoin de me le dire, parce que son nom revenait souvent dans les disputes entre papa et maman, avant qu'ils se séparent. Et maintenant, je la vois en chair et en os, toute mignonne et guillerette. Une pom-pom girl adulte, qui s'applique à me faire bonne impression.
- Salut ! me dit-elle.
Elle me tend une main, comme si j'allais la serrer. Je fusille papa du regard.
- C'est ça, ta surprise ?
Brenda ignore le message, pourtant assez clair.
- Tu dois être Leslie, dit-elle, radieuse.
- Et toi, tu dois être la salope...
(p. 28-29)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          125
CauralyeCauralye   19 avril 2019
- Et ces marques sur tes bras, c'est quoi ?
- Rien.
- C'est pour ça que tu ne viens plus en gym ?
Là, elle m'a coincée ! Je n'aime pas me faire frapper, même si ce n'est arrivé qu'une ou deux fois, et même si c'était pour « me donner une leçon », comme dit Jason. Mais pour moi, ce qui est pire encore que de recevoir des coups, c'est de penser que d'autres personnes pourraient l'apprendre. Les gens ne comprendraient pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Allan Stratton (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Allan Stratton
Vidéo de Allan Stratton
autres livres classés : violVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz: Le Secret De Chanda

Où meurent le père et les frères de Chanda ?

Dans une mine
Dans un champs
Dans leur maison

3 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Le secret de Chanda de Allan StrattonCréer un quiz sur ce livre
.. ..