AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749157919
Éditeur : Le Cherche midi (31/10/2018)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Un matin de mai 2008, le puissant patron de Peugeot Citroën, Christian Streiff, est terrassé par un AVC dans son bureau. Le corps est intact mais une partie de sa mémoire s'en est allée.
Ce livre est le récit de son combat pendant trois ans pour se délivrer de son handicap, et une terrible confrontation avec lui-même.
Le capitaine d'industrie, celui qui fut l'un des plus importants patrons de France, ne renoncera jamais à se projeter dans l'avenir, ave... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
FRANGA
  03 novembre 2014
C'est un témoignage que je conseille aux personnes qui croient à leur importance fondamentale dans une vie basée sur la performance professionnelle, qu'elles n'ont pas forcément choisie mais qui s'est imposée à elles sans qu'elles en aient vraiment conscience et sans qu'elles aient pu en mesurer les conséquences pour leur santé.
L'auteur a du tout réapprendre après ses deux AVC, il a mesuré aussi pour quelles personnes il était important en tant qu'individu et il a appris ou réappris le goût des choses simples, qui lui étaient devenues complètement indifférentes ou inexistantes par manque de temps.
Commenter  J’apprécie          210
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
FRANGAFRANGA   25 octobre 2014
Puis ce fut au tour des contacts semi-professionnels de cesser de m'appeler, toutes ces personnes dont vous êtes un "vieil ami" tant que vous êtes un grand patron, et pour qui vous n'existez plus lorsque vous n'êtes plus dans la place. Après une période difficile, où je me suis demandé si j'existais encore pour quelques personnes au moins, je me suis mis à dresser la liste des faux amis. Quelle libération de savoir que, quoiqu'il m'arrive maintenant, je ne perdrai plus jamais un instant de vie avec eux !
Mais ce sentiment de libération ne va pas sans angoisse. Car, parmi les vrais amis, il y a d'abord ceux qui n'osent pas vous appeler. En théorie pour ne pas vous ennuyer alors que vous avez besoin de vous retrouver. En pratique parce qu'ils savent qu'ils n'auront rien d'"intelligent" à dire pour vous réconforter. Et que la soudaine distance qui sépare nos deux mondes, entre bien portant et malade, les effraie. Alors que le simple fait de les retrouver, de passer quelques minutes avec eux, même dans le plus grand silence, m'aurait tant fait plaisir ! Mais comment auraient-ils pu le deviner ? C'était à moi de faire le premier pas pour renouer avec eux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
FRANGAFRANGA   04 octobre 2014
Dans le courant de l'après-midi, mon langage a pris une drôle de tournure, déroutant mes visiteurs. Entre des périodes où je m'exprime normalement apparaissent des phrases où les mots que j'utilise sont souvent inventés, déconcertants, inconnus du dictionnaire. Ma fille Lucie se souvient de deux d'entre eux, qui l'ont fait rire-d'un rire nerveux, je suppose : la "pluance" et "l'ancture"! Sortis de quel imaginaire ? Celui d'un cerveau touché par un accident vasculaire cérébral. Mais cela, je l'ignore encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
FRANGAFRANGA   28 octobre 2014
Un conseil à tous ceux qui ont eu un AVC, et ont encore la chance de pouvoir marcher : prenez le temps de marcher plusieurs heures par jour, et entraînez-vous, tout en marchant, à retrouver ce que l'AVC vous a volé. Vous verrez, il finira par vous le rendre. Mais après beaucoup d'heures de marche, après un temps bien plus long que tout ce que vous avez imaginé. Ne lâchez pas, tenez bon, même si vous avez dix fois, vingt fois, trente fois l'impression qu'il vous gagne, recommencez encore et encore. Et vous gagnerez ce combat indicible, car peu glorieux pour les hommes libres de leurs paroles. Gardez-la pour vous, cette victoire, mais profitez-en chaque fois que vous rencontrerez un autre homme, avec qui vous aurez à nouveau le bonheur d'échanger.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
FRANGAFRANGA   22 octobre 2014
J'ai dormi, en un an, autant que pendant les trois années précédentes. Quinze heures, seize heures, dix-sept heures par jour.
J'ai réappris à dormir. Et j'ai dormi. J'ai dormi tout mon saoul.
J'ai dormi sans préoccupations, toutes les heures dont j'avais besoin. Plus de réveils matinaux pour rattraper le retard pris la veille dans le travail, ou pour être prêt lors de l'arrivée d'un visiteur important, ou tout simplement parce qu'un problème m'empêchait de dormir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
FRANGAFRANGA   22 octobre 2014
J'ai recommencé à vivre. Comme "avant". Avant d'être patron.
J'ai d'abord retrouvé le temps.
Le temps de me déplacer. Moi-même. De mon plein gré. Tout seul. Depuis une dizaine d'années, ce temps, en dehors des vacances, avait disparu. Les déplacements étaient du temps passé dans ma voiture, mon deuxième bureau, avec mon chauffeur, Philippe, à travailler. Seul, avec mes dossiers sur les genoux, ou bien au téléphone, ou bien avec un collaborateur. A dormir les cinq minutes qui me requinquaient pour une heure ou deux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Lire un extrait
Video de Christian Streiff (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Streiff
TUP 2014 Christian Streiff : la leçon de vie d'un patron miraculé.
autres livres classés : industrieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Christian Streiff (1) Voir plus




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
95 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre