AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Looping (15)

JIMEDE
JIMEDE   05 avril 2018
Tu es comme une poule. Chaque fois que tu te sens bien quelque part, tu ponds.
Commenter  J’apprécie          110
shmileblik
shmileblik   18 février 2017
L’unité italienne, toute récente, ne s’embarrassait pas d’égalité des chances. Il fallait naître sous le soleil, près de la mer, et sur une terre fertile pour que la prospérité y semble naturelle. Elle restait relative. Sans argent, on avait à manger. Sans savoir lire, on pouvait travailler. Sans espoir, on vivait heureux.
Commenter  J’apprécie          50
-Olivier-
-Olivier-   31 mars 2017
Au début, on croit le désert vide et mort, puis on le découvre changeant et grouillant de vie. Pareil avec les pierres. Noelie les avait pensées muettes, voilà qu'elles parlaient. Il suffit souvent de s'intéresser aux choses pour qu'elles deviennent intéressantes. Cette leçon simple peut remplir une vie.
Commenter  J’apprécie          40
Euthib
Euthib   04 février 2018
Le père des enfants fit alors une chose impensable. Il s’assit face à Noëlie, posa sa lance et son bouclier au sol, descendit son chèche pour libérer ses lèvres. A son tour, doucement, il commença à chanter en dialecte berbère, la langue de son enfance à lui, celle de toute son histoire. Noëlie, hypnotisée, garda les enfants dans son giron pendant toute la mélopée de leur père et personne ne se rendit compte de l’avion en train de se poser près d’eux. L’appareil soulevait pourtant des tourbillons de sable chaud, qui piquaient les yeux et entraient dans les narines. Les lèvres du touareg remuaient sans qu’on entende plus rien. C’est seulement quand Bruno posa la main sur la nuque de Noëlie que la parenthèse s’acheva. Eut-il conscience d’arriver au seuil du paradis ?
Commenter  J’apprécie          20
ILLE
ILLE   10 septembre 2017
L'autre souci,qui n'en est peut-être pas un....c'est que le ministre exige de traiter avec toi,et toi seule.Tu serais leur seule interlocutrice agréée.
Commenter  J’apprécie          10
-Olivier-
-Olivier-   31 mars 2017
Peu importe l'éloignement géographique, un départ est cruel s'il fabrique un passé. L'aube vécue dans le secret de la chambre, le hi-han quotidien de l'âne des voisins ou le goût d'une tartine à la fleur d'oranger ne sont que merveilleux souvenirs. Ce n'est pas d'eux que viendra la blessure, mais de ce qui est irrémédiablement englouti. L'oubli surtout fait mal.
Commenter  J’apprécie          10
LeCombatOculaire
LeCombatOculaire   09 avril 2018
Noelie éprouva des sensations inconnues. Son corps s'ouvrit au ciel. Au-delà de la démonstration de force, elle comprit la leçon. Vu d'avion, un scorpion des sables ne différait pas d'un bouton de fleur. L'importance des choses devenait relative. Les souvenirs qu'on ne pouvait pas partager, les colères passées, tout cela disparaissait quand la vie ne tenait qu'à un écrou. S'il tenait bon, la vie brillait, grandiose. Fissuré, elle s'arrêtait d'un coup. La loi n'était plus celle des hommes. Seule valait celle du plancher et du plafond des nuages, et de ces décisions qui se prennent sans réfléchir, qu'on appelle le destin.
Commenter  J’apprécie          00
LeCombatOculaire
LeCombatOculaire   09 avril 2018
Car c'étaient les Russes de l'Armée rouge qui avaient « libéré » la Hongrie. Ils y étaient ensuite restés, trouvant sur le terrain une entente possible avec les communistes locaux. Si leur victoire aux élections de 1949 fut écrasante, on peut aussi la trouver relative. Tous les citoyens avaient été obligés de se rendre aux urnes. On menaçait de déporter dans les camps de Sibérie ceux qui rechignaient. Cerise sur le gâteau, il n'y avait eu qu'un seul parti pour lequel voter. Tout alla donc bien.
Commenter  J’apprécie          00
LeCombatOculaire
LeCombatOculaire   09 avril 2018
Leptis Magna avait été grande. Très, même. Elle avait bien sûr voulu le montrer aux caravaniers qui, après de dures semaines dans le désert saharien, y arrivaient exsangues. Las, cette apparition très Las Vegas dans l'idée, et pour l'époque dans l'effet, n'était due qu'à des artistes phéniciens. À personne d'autre. C'était pour devenir encore plus grande que Leptis avait accepté de se rapprocher de Rome et de lui vendre du blé, la meilleure huile d'olive du monde, des dattes, des fauves et, oui, déjà quelques esclaves comme ça se faisait à l'époque, mais alors à prix d'or. On était loin de l'absolue mainmise qui se jouait deux mille ans plus tard, sur un pays à qui non seulement on retirait ses droits, mais dont on essayait aussi de réécrire l'histoire. Vraiment contrariant pour Mussolini. Si ces pseudo-archéologues continuaient de travailler n'importe comment, le Duce ne tarderait pas à le faire rentrer au bercail, et surtout dans les rangs. N'avaient-ils pas compris, ces crétins, qu'ils étaient payés pour obéir à une Grande Idée plutôt qu'à des faits scientifiques ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LeCombatOculaire
LeCombatOculaire   09 avril 2018
Le moment vient de basculer en séquence de dessin animé. Ma grand-mère a parfois cet effet sur la vie. En tout cas, elle l'a sur moi.
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




    Quiz Voir plus

    Looping

    Qui raconte l'histoire ?

    Alexia Stresi
    Camilla
    Noélie
    Ned

    9 questions
    6 lecteurs ont répondu
    Thème : Looping de Alexia StresiCréer un quiz sur ce livre