AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de jg69


jg69
  02 mai 2017
La petite fille de Noélie nous retrace le parcours de sa grand-mère, une femme au destin peu ordinaire.
Noélie est née en 1909 dans une ferme près de Gènes. Née de père inconnu, elle vit avec sa mère Camilla et ses grands parents maternels dans la pauvreté, la famille vit de la culture des fleurs et Noélie est élevée dans le silence.
La vie de Noélie va être une succession d'arrachements puisqu'à l'âge de 7 ans, elle va être accueillie avec sa mère par son grand-père paternel, un riche industriel de Gènes. Après trois années passées à Gènes où elle découvre la modernité, l'électricité, l'eau courante... c'est le retour dans la ferme familiale jusqu'à ce que son père réapparaisse alors qu'elle a 18 ans.
Ses parents se marient et elle part vivre avec eux en Libye, alors colonie du Royaume d'Italie. Son père est le représentant de Mussolini en Lybie et la famille vit dans un palais des Mille et Une nuits.

Son séjour à Gênes a permis à Noélie d'acquérir une certaine confiance en elle, ses facultés d'adaptation sont tellement développées qu'elle est autant à l'aise sur un marché berbère que dans une réception du petit milieu colonial. Elle se comporte en jeune femme libre et moderne, riche de sa personnalité forgée par les départs successifs qu'elle a subis.

Quand elle se marie avec un militaire aviateur, elle obtient qu'il la fasse monter dans son avion comme copilote puis qu'il lui apprenne à piloter lors d'escapades romantiques en vol de nuit. Elle sera ainsi, à une période de sa vie, taxi poules pour les Bédouins dans le Sahara...

Noélie est décrite comme une femme toujours prête pour toutes les aventures, pour toutes les entreprises, elle va naviguer dans les hautes sphères de l'état, devenir, une fois rentrée à Rome, trader en hydrocarbures avec la Lybie, pays dont elle garde une grande nostalgie.
Passionnée, entière et têtue Noélie bénéfice de la complicité de son mari qui a compris et accepté le caractère de sa femme "On n'attache pas les gens comme elle, on y tient". C'est une femme dont l'objectif de vie est de rêver et faire rêver et qui parvient à merveille à faire vivre ses rêves

J'avoue que j'ai trouvé toutes ces péripéties peu vraisemblables. le grand-père paternel qui se manifeste d'un coup puis le père qui refait surface, le mari militaire qui prend le risque de faire monter sa femme dan son avion et de lui confier les commandes m'ont laissée plus que dubitative. J'ai trouvé également que la psychologie des différents personnages n'était pas très fouillée.

Pour moi c'est une lecture facile, assez agréable si on accepte les nombreuses invraisemblances du récit de la vie on ne peut plus romanesque de cette petite paysanne devenue pilote d'avion, de cette femme à la morale assez souple. Un rebondissement final réussi clôt ce roman que j'ai pris comme une lecture détente sans plus. L'écriture est fluide, agréable mais je reste cependant surprise de voir ce titre sélectionné pour le Goncourt du premier roman.

Ce roman est sélectionné pour le Goncourt du premier roman avec L'abandon des prétentions de Blandine Rinkel et Marx et la poupée de Maryam Madjidi.

J'ai lu 3 des 4 livres sélectionnés et ma préférence va de loin à Marx et la poupée de Maryam Madjidi.


Lien : http://leslivresdejoelle.blo..
Commenter  J’apprécie          70



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (7)voir plus