AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081423448
Éditeur : Flammarion (11/04/2018)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
«L'étude des oiseaux nous éclaire sur ce que nous sommes. Leur éthologie offre un miroir qui nous invite à réfléchir sur les comportements humains. Par chance pour nous, les oiseaux sont partout, il suffit de les regarder attentivement.»

Débordants de vie, imprévisibles, dotés d’émotions et de remarquables formes d’organisations sociales, sous la plume de Noah Strycker, les oiseaux révèlent leur intelligence et affirment une individualité que nous leu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
popie21
  10 juillet 2018
Tout d'abord un sincère et grand Merci à Babelio et aux Editions ARTHAUD, j'ai pris un plaisir énorme à lire ce livre. D'ailleurs j'ai pris mon temps, je l'ai lu, relu, c'est du condensé de plaisir.
Je pensais vous parlez du découpage du livre, des différentes parties, physiologie, personnalité et intelligence développées par l'auteur mais c'est impossible. Tout est tellement admirable, incroyable, foisonnant d'informations que mon billet ferait quinze pages et j'aurais beau faire je ne serai jamais aussi passionnante que l'auteur. Alors bon je vais tout de même vous citer quelques exemples parmi ceux qui m'ont le plus marqué :
- ATTENTION à ne pas lire si vous désirez lire le livre, rendez-vous au dernier paragraphe. -
Les étourneaux sansonnets : Il y a en dans nos jardins, on aurait tendance à les prendre en grippe tant ils sont nombreux à se poser sur nos pelouses et pourtant... L'auteur s'attaque au mystère des grandes nuées d'étourneaux qui ont mis au défi de nombreux scientifiques. Andrea Cavagna, un physicien italien et son équipe sont parvenus à modéliser le vol de ces nuées et ont démontré qu'il s'agissait d'un modèle "mathématiquement équivalent à un célèbre modèle de systèmes magnétiques critiques connu sous le nom de modèle Heisenberg, qui utilise la mécanique quantique pour décrire les orientations magnétiques." Et oui, rien de moins, de quoi vous laisser pantois non ?
Le cassenoix : Alors celui-là c'est un de mes préférés. L'auteur démontre en s'appuyant sur les différentes expériences réalisées que cet oiseau de l'espèce des corvidés et vivant dans les montagnes Rocheuses est capable de mémoriser pas moins de cinq mille localisations différentes (où il cache ses petites réserves de nourriture) avec une exactitude quasi complète. Extrapolé à l'être humain, il semblerait que sa technique soit comparable à celle du Palais de la Mémoire. L'auteur nous explique cette technique à travers un chapitre passionnant sur les incroyables capacités de la mémoire humaine et il conclut par cette phrase à retenir pour nous tous "si vous ne voulez pas perdre la tête, utilisez votre tête."
La pie : Je l'admire depuis bien longtemps ce bel oiseau aux reflets bleus irisés et je savais que c'était un oiseau intelligent puisqu'il fait partie des corvidés. Ce qui surprend le plus ici, c'est que la pie est le premier oiseau a passer le fameux test du miroir. Tandis que certains oiseaux tels le rouge gorge continuent indéfiniment à se battre contre leur reflet, la pie, elle, se reconnaît dans le miroir. Noah Strycker confirme aussi que la pie observe des rites funéraires, rite auquel j'ai eu le grand privilège d'assister dans mon modeste jardin (à l'époque je ne comprenais pas à quel point ce que je voyais était exceptionnel) et qui suppose des capacités émotives d'habitude associées aux seuls humains. Cette probable conscience de soi de la pie associée à un caractère bien particulier et à son comportement social ressemble à s'y méprendre à une intelligence réelle et souvent mésestimée.
Un petit dernier pour la route ?
L'oiseau jardinier : Il construit de magnifiques palais pour séduire SES belles (bah oui, il passe dix mois de l'année à les construire, il faut amortir, comprenons-le) et à l'instar des tableaux peints par des animaux, certains témoins de ces incroyables édifices ont cru y voir la patte de l'Homme, preuve que l'Art, supériorité humaine par excellence est peut-être plus universel qu'on ne le pense.
Sous ses dehors amusants, ce livre est extrêmement sérieux. Chaque constatation sur les facultés extraordinaires de certains oiseaux est prouvée, expériences et démonstrations mathématiques à l'appui et les conclusions sont d'une grande honnêteté car l'échelle de valeurs utilisée étant humaine, il est parfois impossible d'obtenir des certitudes.
Il paraît clair cependant, si l'on s'intéresse aux espèces aviaires et aux autres mammifères, que l'homme n'a pas l'apanage de toutes les qualités dont il se pare, et que rien, définitivement rien, ne nous autorise à nous considérer comme une espèce supérieure. La seule chose certaine, au vu de la destruction de notre environnement, est que nous sommes définitivement le plus grand prédateur de l'Histoire de la Vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          423
trolette
  24 juillet 2018

Le jeune américain Noah Strycker nous raconte d'intrigantes histoires dans son livre passionnant "Ce que les oiseaux disent des hommes". Cette enquête ornithologique nous montre les oiseaux sous un autre jour, tout en proposant des parallèles avec les humains. Noah Strycker a été inspiré par de nombreuses années d'études sur le terrain où il a étudié et photographié plus de 6 000 espèces d'oiseaux en 10 ans., tout en complétant ses recherches par des découvertes scientifiques récentes. Ce livre est coloré, rempli d'humour, vous allez rire plus d'une fois et changer votre regard sur les bêtes à plumes. Ce livre enrichit notre vision du monde, car comme dit si bien l'auteur : "L'étude des oiseaux nous éclaire sur ce que nous sommes. Leur éthologie offre un miroir qui nous invite à réfléchir sur les comportements humains. Par chance pour nous, les oiseaux sont partout, il suffit de les regarder attentivement."
Ce livre est débordant de vie animale, d'expériences inattendues, plein d'émotion et nous montre les remarquables organisations sociales des oiseaux. Noah Strycker nous montre toute l'intelligence et l'individualité des oiseaux comme nous l'avons rarement lu. Des perroquets danseurs sur des tubes pop de boys band, des oiseaux jardiniers créateurs d'oeuvres d'art, des albatros amoureux au long cours ... autant de chapitres qui nous apprennent beaucoup de choses en nous montrant que les oiseaux ne sont finalement pas si différents des humains.
Un livre passionnant et intéressant pour toute personne ayant envie de faire une plongée au coeur des us et coutumes des oiseaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
keisha
  10 juillet 2018
Noah Strycker est passionné par les oiseaux, ce qui est préférable quand on est ornithologue, et ce depuis son enfance, entouré par des parents que l'on imagine bienveillants et patients (ramener un cadavre récent de cerf dans le jardin, histoire de prendre en photo les vautours - je précise qu'en Oregon, cela se trouve aisément, - sans parler des odeurs subsistant longtemps dans la voiture, ça c'est fait)
Depuis il a parcouru le vaste monde, épiant des bestioles aussi diverses que les harfangs des neiges, les colibris, les mérions couronnés, dont le comportement interroge sur le notre (le dilemme du prisonnier), sans oublier du plus proche mais néanmoins fascinant, comme les poules ou les pies.
Moins de 300 pages qui informent donc sur les oiseaux et les hommes. de plus Noah Stycker fait partie de ces gens qui n'assomment pas avec des termes compliqués (ou en tout cas savent les expliquer et user d'images parlantes), qui sont passionnés par leur sujet, n'ont rien contre un poil d'humour et d'autodérision et savent conduire vers des réflexions sur nous-mêmes.
Savez-vous ce qu'est une murmuration? Je l'ai découvert (le terme, pas le phénomène) avec ce livre, et je laisse cette vidéo (voir le lien)
Lien : https://enlisantenvoyageant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Lauryn
  07 mai 2018
Un livre original et passionnant, qui compare l'homme et l'oiseau (à moins que ça ne soit l'inverse) et nous en apprend beaucoup sur l'un comme sur l'autre. le style, très simple et authentique, donne l'impression de lire un roman. Je recommande !
Lien : http://sciences.gloubik.info..
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
popie21popie21   09 juillet 2018
Les manchots, comme nous, ont une horloge biologique réglée sur le soleil.
[...]
Leur organisme est pourtant capable de fonctionner vingt-quatre heures par jour. Dans le jour continu de l'été, ils abandonnent leur rythme circadien. Ils entreprennent des voyages alimentaires de plusieurs jours. Alors que j'avais besoin d'un réveil pour garder un rythme sur vingt-quatre heures, je remarquai que les manchots étaient tout aussi actifs à minuit qu'à midi et qu'ils faisaient une sieste lorsqu'ils étaient fatigués, se blottissant les uns contre les autres sur un bloc de glace confortable à toute heure du jour ou de la nuit. New York a été détrônée : la vraie ville qui ne dort jamais est la métropole des manchots du cap Crozier en été.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
popie21popie21   06 juillet 2018
Prenez n'importe quel animal de la création, multipliez sa vitesse métabolique par son espérance de vie et vous obtiendrez un résultat étonnant : son cœur bat invariablement un milliard de fois au cours de l'existence, quelle que soit sa taille et sous quelque latitude qu'il vive. Ce chiffre peut être multiplié par deux ou trois chez l'homme, sans doute du fait des progrès de la médecine depuis deux siècles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
popie21popie21   02 juillet 2018
Que se passerait-il si les oiseaux nous étudiaient ? Quels caractères humains capteraient leur intérêt ? Comment s'y prendraient-ils pour tirer des conclusions ?
[...]
II leur faudrait bien entendu envoyer des équipes de techniciens sur le terrain pour recueillir les données. Imaginez sortir un beau jour de chez vous et vous retrouver empêtré dans un filet invisible, cerné par une troupe de jeunes rouges-gorges efficaces, armés de règles graduées et de balances.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
popie21popie21   04 juillet 2018
L'étourneau est un oiseau joyeux, quelque peu fantasque, et c'est surtout un chanteur hors pair capable d'imiter le chant d'une vingtaine d'autres oiseaux.
[...]
Mozart garda pendant trois ans auprès de lui un sansonnet auquel il apprenait à gazouiller des phrases musicales de ses partitions. Quand l'oiseau mourut, il l'enterra dans son jardin et lui dédia un poème.
Commenter  J’apprécie          260
popie21popie21   12 juillet 2018
Comme la liberté, les extraordinaires capacités du cerveau ne s'usent que si l'on ne s'en sert pas. Dans un cerveau humain normal, la taille de l'hippocampe s'atrophie de 1% à 2% par an (et jusqu'à 5% chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer), et un hippocampe qui n'est pas suffisamment sollicité peut diminuer plus vite encore de volume.
Commenter  J’apprécie          270
Video de Noah Strycker (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Noah Strycker
Birding Without Borders | Noah Strycker | TEDxSalem
autres livres classés : oiseauxVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
280 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre