AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de PopcornandGibberish


PopcornandGibberish
  14 mai 2018
Les mondes de Sam est un roman feel-good qui met en avant le thème de l'autisme ainsi que la relation difficile entre un père et un fils. Sans l'attendre particulièrement, j'étais curieuse de le lire et de découvrir cette histoire qui sentait l'émotion à plein nez.

D'emblée, je me dois de vous annoncer qu'il a été difficile d'apprécier le roman à son début. J'avais envie de crier sur Alex, le papa de Sam, assez souvent. Je m'explique ! Alex se fait virer de chez lui, de son boulot, et « OH MON DIEU, MON ENFANT EST UN AUTISTE ! » .. Voilà bien la moitié du roman avant que Monsieur se bouge les fesses et décide de s'impliquer un peu plus dans la vie de son fils. Oui parce que Monsieur, ça ne le dérange pas que Jody, sa femme, s'occupe de son fils H24, mais dès qu'il doit le garder 5 minutes, il en est à avoir des sueurs froides. Et moi, ça me gêne. Ça me gêne parce que même si avoir un enfant autisme est difficile (je ne remet certainement pas en cause la maladie), un enfant ça se fait à deux et je pars du principe que ça s'assume à deux. CQFD. Bon, on lui pardonnera tout de même : il a des remords et il veut bien faire par la suite. OUF.

Bref, excusez-moi de cet égarement parce que malgré tout le roman est super chouette et que je ne voudrais pas vous dégoûter dès les premières lignes. Donc vous avez le topo de l'homme-looser qui va devoir se bouger les fesses pour remettre de l'ordre dans sa vie et cela va passer par créer une relation avec Sam. Sam qui du haut de ses 8 ans est super méga choupi. Oui, il n'aime pas l'imprévu, le bruit, les interactions sociales mais ce petit est juste merveilleux. Tout le long du roman, il va se montrer courageux, passionné et hyper attachant.

Une galerie de personnages gravite autour de nos héros : Jodie évidemment, mais aussi Dan, le meilleur ami d'Alex, Emma, la soeur d'Alex qui fuit sa famille ou encore Clare et Matt, le couple d'ami (presque) parfait. Et en les découvrant, on s'aperçoit que ce n'est pas seulement Alex qui a des soucis, mais bien toutes ces personnes et chacun va se reconstruire, se redécouvrir dans ce récit.

Mais évidemment, ce que j'ai trouvé de plus touchant c'est la relation entre Alex et Sam qui va se nouer grâce à Minecraft. Ce jeu aide Sam à se concentrer et lui permet de dialoguer plus facilement avec son père. Alex va apprendre plein de chose sur son fils, chose qu'il ne soupçonnait même pas et qui lui montrera que Sam reste un enfant avec des rêves et des envies.

Globalement, j'ai beaucoup aimé ce roman malgré le début où Alex avait tendance à beaucoup se plaindre. J'ai aussi beaucoup apprécié que Keith Stuart ne nous prenne pas pour des courges en matière de jeu vidéo (bon le monsieur est journaliste JV, il ne va pas diaboliser le médium..) et comment Minecraft va réussir à nouer une relation entre Alex et Sam. A découvrir !


Lien : https://popcornandgibberish...
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (2)voir plus