AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Studio Variety Artworks (Antécédent bibliographique)Florent Gorges (Traducteur) Variety artworks (Adaptateur)
EAN : 9782302013223
192 pages
Soleil (19/01/2011)
3.73/5   61 notes
Résumé :
Sais-tu de quoi est fait l'argent que nous utilisons?
Au milieu du XIXe siècle, la révolution industrielle se met en marche en Europe, chamboulant notre manière de voir, de consommer et de vivre. La production en masse est désormais possible, mais les inégalités qui résultent des nouvelles pratiques économiques et sociales creusent un fossé qu'il est difficile de combler. La nouvelle donne profite à une minorité d'entrepreneurs tandis qu'elle dessert considé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,73

sur 61 notes
5
1 avis
4
4 avis
3
5 avis
2
3 avis
1
0 avis

lemillefeuilles
  21 mai 2022
J'étais très curieuse de découvrir un tel manga, un qui vulgariserait la pensée de Marx (reprise ensuite par Engels) et les idées développées dans le Capital - que je n'ai par ailleurs pas lu.
Ainsi, nous suivons l'histoire d'un fromager artisanal, Robin, qui va rencontrer Daniel, un entrepreneur - qui n'a pour objectif que de devenir riche - qui va le pousser à développer son entreprise... ce qui le mènera inévitablement à exploiter ses salarié·es, de plus en plus.
Grâce à une intrigue assez simple, le collectif qui a illustré et scénarisé ce manga permet de mieux appréhender le propos de Marx. J'ai trouvé l'idée très intéressante : même si je n'y ai pas appris grand chose (étant déjà bien sensibilisée aux dérives du capitalisme et du productivisme), j'ai apprécié cette lecture.
Selon moi, ce manga en deux tomes peut vraiment intéresser les plus jeunes et moins jeunes qui ont envie de comprendre le Capital sans avoir à lire les centaines de pages qu'il comporte...
Commenter  J’apprécie          342
Erik_
  24 novembre 2020
Ce manga est une excellente idée car il permet de nous faire comprendre les mécanismes assez complexes qu'exposaient Karl Marx et, par la suite, son disciple Friedrich Engels. Cela a d'ailleurs été un véritable succès au Japon d'autant qu'il n'y a que deux tomes. L'auteur a choisi le parti de prendre une situation donnée à savoir la fabrication artisanale de fromage de chèvre dans une ferme, puis la rencontre avec un financier pour transformer cela en véritable usine pour un seul but : devenir riche. Il y aura ensuite un véritable cours d'économie assez descriptif pour nous démonter tout le mécanisme de manière assez ludique.
La préface est signée Olivier Besancenot, le gentil facteur qui a créé le Nouveau Parti Anticapitaliste. le ton est donné d'emblée : il s'agit de montrer toutes les dérives et les failles du capitalisme. Les crises sont là pour rappeler quand le système va mal. Malheureusement, ce sont toujours les petites gens qui payent l'addition. On peut se voiler la face surtout quand on se situe de l'autre côté. La réalité est que les inégalités sociales se creusent de plus en plus. Et si on peut être un farouche partisan de la liberté, l'égalité est également une valeur qui compte.
Ce manga va inviter à la réflexion de ce qui se passe dans le monde au travers des crises et des inégalités. Son achat me semble indispensable pour comprendre même si l'on n'est pas d'accord avec la théorie exposée. La simplicité de certaines explications fera sourire car les choses sont généralement bien plus complexes que cela. Bref, cela pourra paraître un peu infantile par moments. Cela reste néanmoins une lecture très agréable car didactique et distrayant.
C'est d'ailleurs étonnant que c'est l'éditeur Soleil qui publie cela : c'est un pari tout de même osé. Je vais être méchant mais je pense que Soleil vend pour faire du fric. Combien de séries bd ont été abandonnées car elles n'étaient pas commercialement rentables ? Bref, on peut avoir l'impression de lire "le capital pour les nuls" invitant à remettre en cause le capitalisme mais produit par des capitalistes. Cela fait un peu trotskyste habitant à Neuilly qui va manifester à Nanterre. Quelle hypocrisie quand même !
En conclusion, j'invite tout de même à lire ce manga qui peut nous permettre de comprendre les enjeux actuels.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          23
Nominoe
  26 septembre 2012
Le Capital fait partie de ma longue liste de livres que je souhaite lire mais que je n'aurais jamais la force d'attaquer si ce n'est à la retraite donc au bas mot dans une quarantaine d'années. Ainsi, mon étonnement fut grand lorsque qu'au détour d'une librairie, je découvris l'adaptation en manga du capital, le livre emblématique de Karl Marx. Première grande interrogation, comment peut-on transposer un essai en une histoire ? C'est vrai, après tout, il n'y a jamais eu d'adaptation au cinéma du Discours de la méthode de Descartes ni du Léviathan de Hobbes.
En fait, la réponse est toute simple, pour adapter Marx, les auteurs se sont contentés d'inventer une histoire - très simpliste - qui présente les mécanismes et les ressorts du capitalisme (selon Marx). le travail se veut donc avant tout pédagogique et il ne faut pas s'attendre à un suspens de folie pour cette histoire quelque peu insipide qui peine à décoller.
Notons aussi que le manga contient une préface de Olivier Besancenot pour obtenir une certaine caution sur l'ouvrage et ne pas être perçu comme une oeuvre bassement mercantiliste. Malgré tout, je trouve que cette initiative reste une bonne chose car cela permet à un large public d'aborder voire de se familiariser avec les idées de Marx. Mais affubler ce manga du nom du livre de Marx (Le Capital) est un peu une usurpation, le capitalisme pour les nuls ou le capitalisme expliqué à ma fille aurait mieux convenu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
silverfab
  11 octobre 2015
Après l'évocation de l'oeuvre qui évoquait l'homme (cf. la chronique de Marx), il est temps de passer à l'évocation de l'oeuvre qui évoque… l'oeuvre. A tous ceux qui trouveraient saugrenue, ou vaine, cette tentative d'adapter le Capital en manga, précisons que le 8ème art a déjà prouvé sa capacité à s'emparer de sujets abstraits pour les rendre accessibles au grand public, il n'y a qu'à (re)lire La survie de l'espèce ou Logicomix (tous 2 chroniqués ici) pour s'en assurer. Ceci étant posé, il s'agit de déterminer si cette adaptation libre de l'oeuvre emblématique de Marx - servie par un dessin aussi anonyme que le collectif qui l'a produite - remplit, ou non, sa mission d'éducation des masses. Dans le premier tome, nous apprenons que lorsqu'un artisan devient chef d'entreprise, le système le pousse inéluctablement à exploiter ses ouvriers pour produire des biens de piètre qualité. le second tome, plus théorique, nous fait entrer en compagnie d'Engels dans les rouages du capitalisme : création du système d'échange, surproduction, fonctionnement des prêts bancaires, crises financières… autant de joyeusetés économiques qui nous sont présentées à grand renfort de petits schémas explicites ou de saynètes parlantes (et fort laides !). Tout cela se révèle au final très instructif et, d'après mes sources, fidèle à la pensée de Marx… dans une version extrêmement simplifiée. On ne peut donc que recommander la lecture de ce manga à tout ceux qui veulent avoir un petit aperçu d'une pierre angulaire de la pensée moderne, en gardant à l'esprit qu'une reproduction de la Naissance de Vénus en carte postale ne remplacera jamais une visite à la Galerie des Offices, pour une confrontation directe avec l'oeuvre de Botticelli. Une ambiance musicale: http://bobd.over-blog.com/2015/10/chroniques-marxiennes-2-le-capital-vs-l-argent.html
Lien : http://bobd.over-blog.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DamienR
  28 mars 2011
Je connaissais certains courants "didactiques" du manga mais quelle surprise quand je suis tombé sur une mise en image du "Capital" de Marx ! Il s'agit d'une coédition Soleil / Démopolis. Il n'est pas question ici de reproduire l'intégralité du propos de Marx, mais de l'adapter, de l'illustrer. Suivant la préface d'Olivier Besancenot, le public destinataire serait plutôt adolescent, mais on peut très bien le faire lire par des adultes pour qui Marx se résume aux purges staliniennes des années 30.
Ce premier tome s'inscrit dans la tradition du manga "docu-fiction" : l'histoire est là pour illustrer les thèses de Marx. On est surtout dans la mise en place du scénario, la présentation des personnages et leurs relations (voir par exemple des débuts d'histoires d'amour, malheureusement inutiles). Par le développement d'une petite usine on voit comment le capitalisme s'insère progressivement dans la vie de tous les protagonistes. Dirigeants profiteurs, production de masse desservant les travailleurs, développement des inégalités, révolution des modes de vie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
lemillefeuilleslemillefeuilles   03 mars 2022
- Robin ! Sais-tu de quoi est fait l'argent ?
- ...
- De labeur ! L'argent est la matérialisation du travail humain et du temps passé à suer !
Commenter  J’apprécie          120
lemillefeuilleslemillefeuilles   04 mars 2022
- Quant à vous ! Jamais une goutte de sueur sur vos fronts ! Mais tout l'argent vous revient !
Commenter  J’apprécie          140
lemillefeuilleslemillefeuilles   04 mars 2022
- Les capitalistes exploitent les faiblesses des gens dans la précarité.
Commenter  J’apprécie          141
lemillefeuilleslemillefeuilles   03 mars 2022
Le capitalisme n'est donc pas ce système virtuel où, par magie, l'argent se générerait de lui-même. Non, c'est un système réel qui produit de l'argent en volant le fruit du travail de tous les salariés.
Commenter  J’apprécie          10
Erik_Erik_   24 novembre 2020
Le domaine de la liberté commence là où cesse le travail.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : karl marxVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura