AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290007846
Éditeur : J'ai Lu (02/03/2009)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 17 notes)
Résumé :

En moins de cinquante ans, les fils de Tancrède, le tueur de sangliers, conquièrent l'Italie du Sud et la Sicile. En moins d'un siècle, ils en font le royaume le plus riche et le plus puissant du second millénaire naissant. Un royaume exemplaire où, pour un temps, cohabitent en harmonie islam, judaïsme et chrétienté d'Orient et d'Occident. Quelles vertus d'exception coulaient donc dans le sang des Hauteville pour va... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
BazaR
  20 décembre 2013
Les fils d'une obscure famille aristocrate normande - les Hauteville - rêvent de se forger un royaume comme leurs ancêtres vikings. Ils se divisent en deux groupes: "les premiers" fils de Tancrède et Murielle, et "les derniers" fils de Tancrède et Fressende.
Les premiers quittent le nid d'abord. Ils sont trois, guidés par "le premier des premiers" Guillaume Bras de Fer. Ils partent se faire engager comme mercenaires pour les princes lombards de Salerne. Ils portent leur épées contre les musulmans de Sicile, puis surtout contre les Byzantins dont ils spolient nombre territoires d'Italie pour leur propre bénéfice. Les trois premiers deviennent successivement comtes de Pouille au grand dam de leurs alliés lombards qui ne les contrôlent plus.
Les derniers suivent. Robert Guiscard d'abord, extrêmement rusé, joue un rôle important dans la bataille de Civitate où une ligue de Grecs, d'Allemands et d'Italiens guidée par le pape Léon IX veut briser la puissance normande naissante. Il agrandit ensuite les terres dominées par sa famille et finit par prendre le titre de Duc de Pouille. Son frère Roger le rejoint, l'aide et surtout entame son rêve, la conquête de la Sicile, dont il deviendra plus tard comte.
Un début de saga épique et somptueux, où à la grisaille de la manche succède l'exotisme oriental de la Sicile mais aussi des fastes Byzantins, où le courage et la persévérance de guerriers sans biens trouvent leur récompense dans un riche duché, où l'amour trouve aussi sa place à travers la relation fusionnelle de Roger de Sicile et d'Adélaïde. Complots politiques, trahisons, coups d'éclat, religion, tout se mixe dans ce récit romancé qui pourtant suit de près L Histoire telle qu'on la connaît (cf l'Aventure de Normands de François Neveux). Et les dialogues ne tombent pas à plat comme cela arrive souvent quand on cherche à rendre L Histoire sous la forme d'un roman (Roger Caratini, si tu m'entends...).
On ne peut qu'avoir envie de poursuivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
JunoR
  27 septembre 2019
Voici un livre bien ardu à lire... J'ai donc du m'y reprendre à deux fois pour le terminer. Mais je dois dire que je suis finalement arrivée au bout avec plaisir et intérêt.
Même si le nom de Guillaume le Conquérant est connu de tous, les enjeux géopolitiques de l'époque à laquelle il appartient sont plutôt méconnus. de plus, la période concernée par ce roman est assez longue et l'histoire ne manifeste pas toujours clairement cette notion de temps qui passe. Un personnage nouveau né quelques chapitres plus tôt devient si rapidement un homme qu'on se demande si c'est toujours bien de lui qu'on parle... D'autant plus puisque l'époque a voulu que bon nombre de personnages historiques aient le même prénom, parfois un père et son fils, parfois sans aucun lien, ou bien encore qu'ils changent de nom au cours de l'histoire, afin de finir de nous embrouiller.
Néanmoins, c'est un livre amusant par quelques épisodes drôles et intéressant sous de nombreux rapports. L'intrigue y est clairement historique et politique plutôt que personnelle et intérieure. D'ailleurs, on ne s'attache pas tellement à un seul personnage mais l'attention saute de l'un à l'autre au fil du temps.
On se demande souvent quelle réalité historique se cache derrières ces faits incroyables (ou comiques), la part de documentation rigoureuse, la part de fiction historique et la part d'anachronismes contemporains.
Mais du coup, si vous lisez un chapitre tous les soirs avant de vous endormir, vous vous retrouvez après un mois à ne plus du tout savoir qui est qui, qui fait quoi, qui est l'ennemi de qui, et à complètement passer à côté de l'histoire (et de l'Histoire). Je finis par croire qu'il ne faut pas trop aborder ce livre en recherche de plaisir ou d'un bon moment sous peine d'être déçu. Il doit être lu avec sérieux et curiosité pour L Histoire et le plaisir de l'histoire vient ensuite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Birette
  03 février 2016
Les années 1000 en Normandie. Quels gaillards, ces Hauteville ! le père d'abord, surnommé " bras de fer ", modeste laboureur du Cotentin, élevé au titre de baron par le Duc de Normandie Richard II auquel il a sauvé la vie en tuant d'un coup de pieu une laie en furie au cours d'une partie de chasse.
Leur modeste fief ne leur laissant aucun perspective, les jeunes Hauteville vont partir tels des loups affamés vers cette Italie du sud où leur dit-on les seigneurs locaux recrutent des chevaliers pour combattre les Bysantins et les Arabes qui occupent alors la Sicile.
Affamés d'aventures, de richesses et de reconnaissance, ils vont peu à peu conquérir les Pouilles, la Calabre puis la Sicile sur laquelle ils vont régner pendant plus d'un siècle et marquer de leur empreinte en gouvernant avec sagesse et tolérance.
De nombreux monuments témoignent, aujourd'hui encore, de cet " âge d'or " comme le palais des Normands de Palerme, les superbes cathédrales de Monréale et de Céfalù.
Sans s'écarter à aucun moment de la vérité historique de cette saga familiale, Michel Subiela l'articule habilement avec ce qu'il faut de fiction pour en faire une aventure passionnante, racontée un peu à la manière d'une chanson de geste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Phebe14
  25 janvier 2014
Ce roman vous permettra de mieux connaître cette fabuleuse histoire de ces chevaliers normands, dont la lignée débuté avec un chasseur de sangliers, distingue chevalier pour sa bravoure.
Des brumes normandes, vers le Cotentin, ses fils, iront conquérir le sud de l'Itali, devenir ducs de Pouille et de Calabre, puis la Sicile ...
Grâce à ce roman, j'ai pu découvrir l'histoire de cette conquête et cette fameuse destinée. Ce roman est bien équilibré : découverte d'une partie d'Histoire, sans description ou passage assommants, autour de l'histoire romancée de tous les protagonistes. J'ai lu les 4 tomes, sans me lasser.
Dans l'édition que j'ai lu, les cartes, les descriptions des personnages et les arbres généalogiques permettent de bien situer tous les lieux et personnages, ce qui est un plus dans la compréhension de la lecture.
A recommander !
Commenter  J’apprécie          10
Kjeld
  26 novembre 2016
Un pari réussi car il est difficile de garder une cohérence dans l'histoire quand la dimension temporelle s'étale autant. Michel Subiela réussit parfaitement l'alternance entre temps longs et temps courts.
Les cartes, les arbres généalogiques et les petites biographies aident le lecteur à se retrouver dans la multitude de personnages et de lieux.
Les personnages sont réussis, chacun possédant un portrait moral bien spécifique.
La lecture est fluide tant le style est agréable et simple.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
JunoRJunoR   01 mai 2019
Tancrède était de ces hommes qui ne peuvent imaginer passer une nuit sans user d'une femme, non tant pour leur plaisir que pour leur vanité, comme si le Créateur n'avait conçu une partie de l'espèce humaine que pour servir de miroir à l'autre, pour qu'elle puisse s'y contempler avec orgueil dans sa bestiale prétention.
On avait trouvé une brave paysanne, veuve depuis peu, pour s'occuper des derniers-nés de Murielle et la paysanne estima tout naturel, après avoir couché les enfants, de rejoindre le père dans son lit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JunoRJunoR   15 septembre 2019
Spontanément, des actions de grâce venaient aux lèvres de chacun. Comment ne pas adorer ce Dieu qui avait voulu donner à l'univers tant de visages, créer tant de beauté? Et tous, au sortir de ces rudes épreuves, éprouvaient la sensation d'être accueillis dans une autre royaume.
Ils redescendirent, remontèrent, redescendirent encore. Il n'existait plus ni fatigue, ni crainte, mais le seul bonheur d'être vivant dans la splendeur du monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Phebe14Phebe14   29 janvier 2014
Les désormais sujets du baron Bras de Fer eurent tôt fait de comprendre qu'il n'est pire disgrâce que de tomber sous l'autorité d'un homme qui, la veille encore, partageait votre condition. Il sait tout de vous, devine vos mensonges et vos prétextes, connaît les limites de vos forces et le moyen de vous contraindre à les dépasser.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Michel Subiela (13) Voir plusAjouter une vidéo

La Bête du Gévaudan
Tribunal de l'impossible : Première émission d'une série d'histoires fantastiques de Michel SUBIELA. "Mon propos n'est pas de faire peur, dit celui-ci. Ce qui m'intéresse dans ces histoires fantastiques, qui sont basées sur des faits réels et des témoignages, c'est d'essayer de comprendre pourquoi les gens vivent des aventures hors du commun." - de 1764 à 1767, en Lozère dans le...
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1848 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre