AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782919547562
413 pages
Éditeur : Editions Rue Fromentin (12/04/2018)
3.97/5   54 notes
Résumé :
Dans les années 1950, Nora et Theresa Flynn, âgées de 17 et 21 ans, quittent leur village d’Irlande pour vivre à Boston, aux USA. Nora est la sœur raisonnable et Theresa vit cet exil comme une chance d’émancipation. La grossesse de cette dernière modifie en profondeur la vie des deux jeunes filles.
50 ans plus tard, une mort soudaine rapproche Nora et Theresa. Elles devront affronter les choix faits dans le passé et qui resurgissent soudain.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,97

sur 54 notes
5
4 avis
4
8 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

sabine59
  16 avril 2021
Après" Des diables et des saints", magnifique, voici" Les anges et tous les saints"! Décidément, le thème religieux me poursuit! J'avais beaucoup aimé de l'auteure" Les débutantes". Un peu moins celui-ci. Cependant, il est intéressant.
le roman commence en 2009. Nora se rend à l'hôpital, où Patrick, cinquante ans , un de ses enfants, vient de mourir dans un accident de voiture. La fin du chapitre surprend le lecteur, c'est le moins que l'on puisse dire! Cette révélation sera au coeur de l'histoire. Puis retour en arrière, dans les années cinquante. Comme beaucoup de jeunes de leurs âges, Nora et sa cadette Theresa quittent leur pauvre campagne irlandaise natale pour les Etats-Unis, à contre-coeur, pour l'aînée. Un événement, lorsque les deux soeurs sont à Boston, va bouleverser de nombreuses existences, sur plusieurs générations...
L'auteure excelle dans l'analyse psychologique de ses personnages. Je n'ai pas tellement aimé Nora, timide jeune fille devenue exigeante , rigoriste et assez froide. Mais je reconnais que son évolution, due aux circonstances, est très bien rendue; de même le parcours de Theresa est surprenant et passionnant à étudier.
Quelques longueurs pourtant, dans ce va -et-vient entre passé et présent. Ainsi que des attitudes qui m'ont hérissée, même si je sais bien qu'il en était ainsi à l'époque, dans les milieux très catholiques. Et la fin m'a moyennement convaincue.
Néanmoins, j'ai aimė suivre le destin des deux soeurs, et constater, une fois de plus, que les secrets, les omissions, causent des ravages bien plus grands, même cinquante ans après, que la vérité, si pénible à dire soit-elle.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262
Nadouch
  06 juillet 2020
Il y a des romans, comme ça, que l'on sait qu'on va aimer dès les premières lignes. J'ai lu ce livre comme si j'étais à la maison, en bonne compagnie, il m'a donné une impression d'agréable familiarité, l'histoire est bien, le style est prenant, les personnages crédibles et touchants, le rythme parfait.
Une histoire bien menée, pas inoubliable mais vraiment bien faite, avec un secret de famille comme base, des relations complexes entre soeurs, le rapport à la maternité, les liens fraternels, l'exil aussi (c'est une famille d'irlandais émigrés aux USA), enfin le deuil et l'alternance entre les époques...
Vraiment très agréable !
Commenter  J’apprécie          180
MAPATOU
  05 juillet 2018
Cette auteure aime raconter des histoires de famille et celle qu'elle raconte dans le présent roman m'a bouleversée.
Certes, le point de départ peut sembler déjà lu et faire penser à d'autres romans : deux jeunes soeurs irlandaises doivent quitter leur petit village d'Irlande pour Boston.
Nora, 21 ans, doit y rejoindre Charlie, seul homme qui l'ait jamais embrassée et qui a décidé de l'épouser. Elle emmène avec elle Theresa, 17 ans, qui voit dans ce voyage une grande aventure et l'émigration aux Etats-Unis comme une chance de vivre libre. En effet, la vie sur « l'île verte » était difficile pour les femmes dans les années 1950.
Les deux soeurs ne vivront pas leur installation de la même façon en raison de leurs caractères si différents. Mais un terrible événement va transformer leurs vies de façons irrémédiables.
Je me garderai bien de révéler l'intrigue pour ne pas gâcher le plaisir du futur lecteur. Bien que la force de cette histoire réside plus dans la psychologie des personnages, remarquablement décrite par l'auteure, que dans l'événement en lui-même.
J.Courtney Sullivan nous montre à quel point chaque décision prise dans notre vie peut influencer notre destinée, même 50 ans plus tard ; que chaque non-dit, chaque secret pèse lourdement sur les membres d'une même famille (de façon consciente ou inconsciente).
Et que seuls l'amour et le pardon peuvent tout changer mais encore faut-il le vouloir.
« Les anges et tous les saints » est pour moi un roman magistral.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Nadael
  10 mai 2018
J. Courtney Sullivan n'a de cesse d'écrire sur la famille – ses liens inextricables, ses non-dits, ses secrets, son poids, son héritage – et sur la femme – sa place et sa condition dans la société américaine à travers les époques, le mariage, la maternité, la vieillesse, son émancipation, ses désirs, ses frustrations, ses luttes, ses responsabilités, sa culpabilité parfois, ses désillusions aussi. Elle entrelace avec habileté le cheminement psychologique de ses personnages et l'évolution sociétale. On perçoit forcément des échos de notre propre vie dans ses histoires et des ressemblances dans ses portraits de femmes. Je vous invite vraiment à lire, si ce n'est déjà fait, Les débutantes, Maine et Les liens du mariage.
Depuis des générations dans le Comté de Clare en Irlande, les Flynn et les Rafferty, deux familles de fermiers cohabitent et s'entraident. Dès la fin du 19ème siècle, la précarité pousse les jeunes gens à quitter le pays pour s'exiler à Boston aux États-Unis. En 1957, Nora Flynn traverse l'océan, avec sa jeune soeur Theresa, pour rejoindre Charlie Rafferty son fiancé.
J. Courtney Sullivan raconte l'arrivée des soeurs sur le sol américain, et leur chemin de vie, à l'une et à l'autre. de caractères diamétralement opposés, elles sont souvent en désaccord. Nora est raisonnable et pondérée alors que Theresa est aventureuse et exaltée. Ivre de liberté, cette dernière qui échappe régulièrement à la surveillance de sa soeur pour se rendre dans un dancing à la mode, tombe éperdument amoureuse d'un homme… Quelques mois plus tard, Theresa est enceinte, et son amoureux déjà marié… À dix-huit ans, on l'envoie dans un couvent à l'ombre des regards pour finir sa grossesse accoucher et confier son enfant… Je ne peux pas en dire davantage de peur de dévoiler l'intrigue.
On suit ainsi le cheminement de ces deux femmes que la vie sépare puis va rapprocher, par la force des choses, cinquante ans après. L'une des deux fondera une famille, l'autre deviendra religieuse…
Un roman prenant et poignant, des personnages complexes, une écriture sans jugement et sans complaisance.
Lien : https://lesmotsdelafin.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Michigan32
  16 juin 2018
"Les anges et tous les saints" relatent l'histoire de deux jeunes filles irlandaises, Nora et Theresa, qui quittent leur famille dans les années 50 pour venir s'installer à Boston où réside depuis peu, Charlie, le garçon auquel Nora est fiancée. Nous les suivons également cinquante ans plus tard. Nora a eu quatre enfants avec Charlie (Patrick, John, Bridget et Brian), tous différents tant dans leur personnalité que dans la voie qu'ils se sont choisis. de son côté, Theresa est entrée dans les ordres et n'a pas parlé à sa soeur depuis des années suite à une dispute. Nous les rejoignons en 2009 au moment du décès de Patrick dans un terrible accident de voiture.
"Les anges et tous les saints" nous relate l'histoire de ces deux soeurs que tout oppose. Nora est l'aînée, elle est sérieuse et plutôt réservée. Elle vit mal d'abandonner sa famille en Irlande pour aller rejoindre Charlie, un garçon qu'elle connait peu mais auquel elle est promise. Elle n'est d'ailleurs pas sûre de vouloir l'épouser et retarde au maximum la fixation d'une date pour le mariage. Theresa est jeune, frivole, elle a envie de s'amuser et noue facilement le contact. La traversée de l'Atlantique est d'ailleurs à l'image qu'elles renvoient à cette époque. Nora, malade, reste enfermée dans sa chambre tandis que Theresa se lie d'amitié avec une bande de filles avec lesquelles elle rigole pendant tout le voyage. Quand elles arrivent à Boston, Nora veut se montrer discrète et reconnaissante de la famille qui les héberge et les aide en attendant le mariage avec Charlie. Theresa, au contraire, n'a qu'une seule envie, sortir au bal et rencontrer des gens, elle sort en cachette de Nora dont elle pressent qu'elle désapprouverait ses escapades.
Et finalement le parcours de ces femmes sera bien différent de ce que l'on pouvait imaginer lorsqu'elles étaient jeunes. Les petites décisions qu'elles prennent alors, auront un impact sur toute leur vie.
C'est un très beau roman sur la famille, sur les liens que l'on peut entretenir avec ses proches qui croient tout connaitre de vous alors que l'on est bien éloigné de la réalité et que l'on n'ose pas parler. C'est particulièrement intéressant de suivre Nora qui se sacrifie pour sa soeur et qui entretient ensuite des liens particuliers avec chacun de ses enfants, notamment Patrick et Bridget. C'est un roman qui porte également sur une époque - on espère révolue (mais pas tellement en réalité) - où les jeunes filles étaient promises à des garçons alors même qu'ils se connaissent à peine et où les "filles mères" étaient condamnées à abandonner leur enfant. C'est un roman sur le rapport à la religion, à Dieu, et sur la solitude, que l'on s'impose à soi-même ou que la vie vous impose. Bref c'est un livre très riche qui mérite vraiment le détour !
Lien : https://riennesopposealalect..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
BrizeBrize   11 juin 2018
Elle parla aussi du poids de la technologie. Pas une seule novice ces dernières années n’avait passé la porte du couvent sans mentionner à quel point elle serait heureuse de ne plus avoir de messagerie, de téléphone portable. Le mot qu’elles utilisaient toutes était le bruit. Elles pouvaient à peine supporter le bruit. La vie en était devenue trop pleine. Plusieurs moniales dans la hiérarchie de l’abbaye mettaient en doute cette motivation. Certaines pensaient qu’elle démontrait un manque de dévotion, mais mère Cecilia n’était pas d’accord. Chaque génération était arrivée à l’abbaye chargée de ses propres fardeaux. Chaque religieuse était un produit de son époque, comme tout un chacun.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
NadaelNadael   10 mai 2018
« Ses seins devinrent gonflés, étrangers, au fil des semaines. Son ventre était tendu comme un tambour. Elle ne pensait pas à la chose à l’intérieur de son corps comme à un enfant. C’était une chose indésirable qui lui arrivait, l’assiégeait puis passerait comme une brûlure, une ecchymose ou une grippe. Elle se sentait horriblement seule. Elle pensait que Dieu avait été ingénieux de la punir d’être allée seule au dancing en la laissant vraiment seule ici. Parfois, elle était réveillée au milieu de la nuit par des cris. Des filles disparaissaient et nul n’en parlait plus. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
NadaelNadael   10 mai 2018
« Il était étonnant qu’on ne devienne pas un chagrin ambulant, dégoulinant de peine. Il pouvait rester en sommeil pendant des jours, des semaines, des années. Vous aviez l’air d’une personne tout à fait normale aux yeux des autres. Sans prévenir, le chagrin pouvait vous transpercer les côtes, vous cogner l’estomac, vous couper la respiration. Mais même alors, vous faisiez bonne figure. La Terre continuait de tourner. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MathyCMathyC   27 octobre 2019
Il était étonnant qu'on ne devienne pas un chagrin ambulant, dégoulinant de peine. Il pouvait rester en sommeil pendant des jours, des semaines, des années. Vous aviez l'air d'une personne tout à fait normale aux yeux des autres. Sans prévenir, le chagrin pouvait vous transpercer les côtes, vous cogner l'estomac, vous couper la respiration. Mais même alors, vous faisiez bonne figure. La Terre continuait de tourner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MathyCMathyC   27 octobre 2019
Les gens lisaient des récits de meurtre, de viol, de scandale ou bien ils regardaient la télévision pour se distraire de tout ce qui n'allait pas dans leur propre vie.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de J. Courtney Sullivan (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de J. Courtney Sullivan
"Ce livre vous brisera le coeur avant d'en recoller les morceaux." J. Courtney Sullivan, auteure des Débutantes. Été 2013. Edward Adler, 12 ans, embarque avec ses parents, son frère aîné et 183 autres passagers à bord d'un vol pour Los Angeles au départ de New York. Parmi eux un jeune loup de Wall Street, un soldat blessé en Afghanistan, une femme ébranlée par la nouvelle de sa grossesse, une autre croyant en la réincarnation. Mais tandis que tous songent à ce que demain leur réserve, l'avion s'écrase dans un champ du Colorado… Edward est l'unique rescapé du crash. Pendant des mois, son histoire émeut l'Amérique et, entre stress post-traumatique et insomnies, le garçon doit faire face à la perte de sa famille et à une morbide célébrité. Confié à son oncle et sa tante, il tente de donner un sens à sa survie, aidé en cela par sa nouvelle et singulière voisine, Shay. C'est alors que les adolescents font une découverte inattendue…
Un roman lumineux, de ceux qui font du bien et qui réparent.
Dans la liste des best-sellers du New York Times dès sa sortie aux États-Unis début 2020.
https://bit.ly/33LnGyU
+ Lire la suite
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1222 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre