AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782919547562
413 pages
Editions Rue Fromentin (12/04/2018)
3.91/5   70 notes
Résumé :
Dans les années 1950, Nora et Theresa Flynn, âgées de 17 et 21 ans, quittent leur village d’Irlande pour vivre à Boston, aux USA. Nora est la sœur raisonnable et Theresa vit cet exil comme une chance d’émancipation. La grossesse de cette dernière modifie en profondeur la vie des deux jeunes filles.
50 ans plus tard, une mort soudaine rapproche Nora et Theresa. Elles devront affronter les choix faits dans le passé et qui resurgissent soudain.
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,91

sur 70 notes
5
4 avis
4
10 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

iris29
  23 août 2022
Fin des années 50, deux soeurs de 21 et 17 ans quittent leur ferme irlandaise , pour l'Amérique.
La pauvreté , le droit d'aînesse, le fait qu'elles soient des femmes, tout les pousse à partir, mais la raison principale, est Charlie, parti un an avant elles, et fiancé de l'ainée, Nora. La ferme de sa famille était la plus proche de celle de la famille de Nora . Cette dernière a servi de mère de substitution à sa soeur dés l'âge de huit ans, aussi leurs liens sont-ils très forts malgré leurs différences de caractère.
Mais une fois arrivées , rien ne se passera comme prévu, Nora n'est pas sûre de vouloir se marier avec Charlie, déclaré fiancé après juste un baiser, et Thérésa... Thérésa va faire une chose qui impactera les vies autour d'elle et la génération suivante.
Ce roman ne raconte pas vraiment l'arrivée en Amérique d'émigrées, les découvertes, les étonnements, l'adaptation ( comme dans le "Brooklyn "de Colm Toibin ) . Il raconte les faits, la vie de ces soeurs, de leur départ d'Irlande jusqu'en 2009, lors d'un événement dramatique, le point final pourrait-on dire ... Une porte qui se ferme, et à la toute fin, une autre qui s'ouvre, littéralement...
C'est un roman psychologique, qui révéle les failles d'une famille, les disputes, les mésententes, les choix sexuels des uns, l'ascension sociale d'un autre, l'argent, la différence, l'échec , le chouchou, le petit dernier, la seule fille, les espoirs maternels déçus, l'adoption, ...et tout ça dans la même fratrie .
C'est un roman sur une époque, les années 50, le poids de la religion sur ces familles irlandaises, ce que le " quand-dira-t-on" a fait comme mal.
Les mauvaises décisions, les décisions cruelles.
On en ressort en se disant qu'il y avait comme un énorme potentiel d'amour et d'entraide avec ces gens biens , et que la religion a tout gâché, que des personnes sont passées à côté de leur vie tout doucement, sans faire de bruit, ou avec aigreur, ou avec l'alcool, mais que le résultat est le même : un gros gâchis ! On en ressort en se disant que la vie d'une femme n'est pas la même selon l'époque ou le pays dans lequel elle nait.
414 pages et une fin qui arrive un peu abruptement comme si elle vous claquait la porte au nez, d'autant qu'après il y a (avec les remerciements), encore neuf pages dont certaines sont vierges, et que du coup elles m'ont trompé et fait croire qu'il me restait encore un peu de temps avec les familles Flynn et Rafferty, que j'avais appris à aimer.
J'aurais aimé être une petite souris et les suivre encore un peu...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
sabine59
  16 avril 2021
Après" Des diables et des saints", magnifique, voici" Les anges et tous les saints"! Décidément, le thème religieux me poursuit! J'avais beaucoup aimé de l'auteure" Les débutantes". Un peu moins celui-ci. Cependant, il est intéressant.
le roman commence en 2009. Nora se rend à l'hôpital, où Patrick, cinquante ans , un de ses enfants, vient de mourir dans un accident de voiture. La fin du chapitre surprend le lecteur, c'est le moins que l'on puisse dire! Cette révélation sera au coeur de l'histoire. Puis retour en arrière, dans les années cinquante. Comme beaucoup de jeunes de leurs âges, Nora et sa cadette Theresa quittent leur pauvre campagne irlandaise natale pour les Etats-Unis, à contre-coeur, pour l'aînée. Un événement, lorsque les deux soeurs sont à Boston, va bouleverser de nombreuses existences, sur plusieurs générations...
L'auteure excelle dans l'analyse psychologique de ses personnages. Je n'ai pas tellement aimé Nora, timide jeune fille devenue exigeante , rigoriste et assez froide. Mais je reconnais que son évolution, due aux circonstances, est très bien rendue; de même le parcours de Theresa est surprenant et passionnant à étudier.
Quelques longueurs pourtant, dans ce va -et-vient entre passé et présent. Ainsi que des attitudes qui m'ont hérissée, même si je sais bien qu'il en était ainsi à l'époque, dans les milieux très catholiques. Et la fin m'a moyennement convaincue.
Néanmoins, j'ai aimė suivre le destin des deux soeurs, et constater, une fois de plus, que les secrets, les omissions, causent des ravages bien plus grands, même cinquante ans après, que la vérité, si pénible à dire soit-elle.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262
zabeth55
  13 juin 2022
En 1957, deux soeurs quittent l'Irlande pour Boston.
L'aînée, Nora, sérieuse, froide, doit y épouser son fiancé.
La seconde, Theresa ne rêve que d'émancipation.
On les retrouvera en 2009, chacune ayant pris des directions complètement différentes.
Malgré qu'elles soient brouillées depuis des années, elles se retrouvent confrontées à un terrible secret familial.
C'est une belle histoire intéressante, mais que j'ai trouvée plutôt longue et bourrée de détails.
On y parle d'exil, de famille, de secrets, de deuil, de société, de progrès .......
C'est une belle saga, sans aucun doute, avec des personnages plus ou moins attachants, tous bien analysés.
Nora, par exemple, ne m'a pas été spécialement sympathique.
L'écriture est agréable, et pourtant, j'étais contente d'avoir fini et de passer à autre chose.
Commenter  J’apprécie          250
Nadouch
  06 juillet 2020
Il y a des romans, comme ça, que l'on sait qu'on va aimer dès les premières lignes. J'ai lu ce livre comme si j'étais à la maison, en bonne compagnie, il m'a donné une impression d'agréable familiarité, l'histoire est bien, le style est prenant, les personnages crédibles et touchants, le rythme parfait.
Une histoire bien menée, pas inoubliable mais vraiment bien faite, avec un secret de famille comme base, des relations complexes entre soeurs, le rapport à la maternité, les liens fraternels, l'exil aussi (c'est une famille d'irlandais émigrés aux USA), enfin le deuil et l'alternance entre les époques...
Vraiment très agréable !
Commenter  J’apprécie          190
kathel
  14 septembre 2022
Dans les années cinquante, deux soeurs sont contraintes de quitter l'Irlande pour les États-Unis. Nora et Theresa arrivent à Boston, où le fiancé de Nora vit déjà depuis un an. Elles cohabitent avec le fiancé et une cousine dans une pension de famille. Nora aurait aimé plus de temps de réflexion pour être sûre de vouloir épouser Charlie, mais ce départ rend leur mariage inéluctable. Pendant ce temps, Theresa compte profiter de la vie plus libre offerte par leur pays d'accueil. Les deux soeurs sont aussi différentes que possible, et c'est une surprise de les retrouver cinquante ans plus tard dans des rôles qu'on n'aurait pas imaginés, notamment en ce qui concerne Theresa, devenue religieuse. Plus classiquement, Nora est mère de quatre enfants adultes, et grand-mère. Un drame va pousser les deux soeurs à communiquer, elles qui ne s'étaient pas parlé depuis de longues années.
Le roman revient avec beaucoup de justesse sur leurs parcours, sur les décisions, petites et grandes, qui ont déterminé leurs vies, mais aussi sur le poids de la famille, des traditions et de la religion qui ont façonné ces choix.
Malgré une légère impression de « déjà lu » au départ, si on connaît des auteurs qui ont relaté l'immigration irlandaise (Brooklyn de Colm Toibin ou du côté de Canaan de Sebastian Barry) le style fluide et agréable fait avancer ensuite rapidement dans cette histoire de famille plutôt originale, avec des personnages immédiatement intéressants, en particulier Theresa et les enfants de Nora.
Je n'ai pas toujours été convaincue par la traduction, et globalement, j'ai préféré lire Les débutantes et surtout Maine. Dans ce roman familial, l'histoire aurait gagné à être un peu plus concise pour répondre parfaitement à mes attentes, ce qui aurait mieux mis en valeur les très beaux personnages et les observations toujours pertinentes de l'autrice.
Lien : https://lettresexpres.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   19 août 2022
Il leur avait fallu des mois pour choisir [ un donneur de sperme ]. Des soirées entières, allongées dans leur lit, à faire défiler les profils. Vous pouviez partir de n'importe quoi. La couleur des yeux, le groupe sanguin, et même le son de la voix d'un homme, enregistré dans un court clip audio, ou l'âge de son parent le plus vieux encore en vie. Elles s'ennivraient d'exigences particulières.
- Il doit avoir au minimum une mention bien au bac, dit Natalie un jour.
- Tu es consciente que si tu avais utilisé ce critère pour trouver une partenaire, je serais disqualifiée. De beaucoup, ajouta Bridget.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
iris29iris29   24 août 2022
La communication était censée être la grande révolution de notre époque. En théorie, vous pouviez joindre n'importe qui à n'importe quel moment. Quand Nora voyait ses enfants, ils avaient en permanence leur téléphone à la main. Quand elle appelait ses enfants, ils décrochaient rarement.
Commenter  J’apprécie          160
iris29iris29   21 août 2022
Depuis quelques années, Kitty [ 82 ans] vivait dans une maison de retraite. (...). Sa vue baissait, elle ne pouvait plus conduire. Mais elle gardait sa vieille Cadillac garée sur le parking. " En cas d'urgence", disait-elle.
Commenter  J’apprécie          180
iris29iris29   23 août 2022
Le passe-temps favori de Tante Kitty [82 ans] consistait à raconter autour d'une tasse de thé comment chacun de ses frères était mort. Le lendemain, elle recommençait, si vous la laissiez faire. Elle semblait froissée d'avoir survécu à toute sa fratrie, un peu comme si Dieu l'avait snobée.
Commenter  J’apprécie          130
iris29iris29   20 août 2022
Le bonheur était un état auquel Nora n'avait jamais aspiré. Elle avait toujours répété à ses enfants que les personnes de sa génération ne se souciaient pas d'une chose aussi futile qu'être heureux ou non.
Commenter  J’apprécie          140

Videos de J. Courtney Sullivan (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de J. Courtney Sullivan
À l'occasion du festival "America" 2022 à Vincennes, J. Courtney Sullivan vous présente son ouvrage "Les affinités sélectives" aux éditions Les Escales.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2622351/j-courtney-sullivan-les-affinites-selectives
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : couventVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus





Quiz Voir plus

Quiz de la Saint-Patrick

Qui est Saint-Patrick?

Le saint patron de l’Irlande
Le saint-patron des brasseurs

8 questions
189 lecteurs ont répondu
Thèmes : fêtes , irlandais , irlande , bière , barCréer un quiz sur ce livre