AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811207473
Éditeur : Milady (22/06/2012)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Lorsqu’une jeune femme engage Royce et Hadrian pour l’aider à sauver son village isolé d’attaques nocturnes, les deux voleurs se trouvent de nouveau mêlés aux projets du magicien Esrahaddon. Royce fait tout pour percer les secrets d’une antique tour elfique tandis qu’Hadrian rallie les villageois pour qu’ils se défendent contre leur assassin invisible. Une fois de plus, un simple vol d'épée précipite le duo en pleine tourmente, mais l’issue pourrait bien changer l’a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Alfaric
  01 octobre 2013
Une belle histoire pour l'auteur qui s'est auto-édité sur le Net avant d'être repéré par Orbit.
Fortement refroidi par une critique presse que je sais maintenant écrit par un pisse-froid (dont vous trouverez le lien en bas de page), j'y suis allé à reculons par pure curiosité. Et au final, j'ai bien kiffé en avalant les 460 pages d'une seule traite : c'était très sympa ! Encore une lecture 100% détente qui remplit bien son office. Et merci à la traductrice Mathilde Roger qui a rendu cela très fluide.
Niveau personnage on prend les même et on recommence à quelques changements près. On laisse Jean-Kévin et Dylan à la maison pour découvrir les bouseux Thrace et Theron. C'est sympa de résumer le tome 1 avec La Conspiration de la Couronne, la pièce de théâtre la plus populaire de Melengar.
Quelques twits forcé limite deus ex machina pour faire avancer le schmilblick, et 2 ou 3 clichés (genre l'inquisiteur espagnol). Quelques révélations qu'on n'avait pas du tout vu arriver ! (2e degré inside) Mais l'auteur est clairement en progrès sur le fond comme sur la forme. Stylisquement cela s'améliore car on commence à offrir de la tonalité aux différents protagonistes, bref c'est mieux construit et mieux écrit que le tome 1 (l'alternance des POV est plus homogènes, et il y a plus de liant entres les différents moments du romans. Il reste toutefois des trucs mal fichus comme quelques dialogues foutraques, quelques passages explicatifs lourds, des personnages secondaires peu consistants.
On sent que l'auteur a envie de bien faire, mais :
- il n'arrive pas à tenir la distance dans les scènes de combats
- il n'arrive pas à distiller tension et souffle de manière régulière
l'humour ne fait pas toujours mouche avec quelques clichés trop souvent déjà usités
- les petits zooms humanistes censé apportés de l'émotion ne sont pas toujours bien troussés
Niveau worldbuilding cela s'étoffe avec les récits des guerres elfiques, de mythe du Kile, ou de la Grande Guerre Civile. Finalement on n'est pas si loin que cela d'une version soft de background d'"Un Monde sans Dieux". Et puis j'ai adoré toute les allusions explicites ou implicites au "Comte de Monte-Christo". L'auteur aime Dumas c'est sûr ! Donc vous pouvez comptez sur moi pour le tome 3.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          114
leinavaleski
  21 juillet 2012
Ayant apprécié le premier tome mais sans plus, je ne m'attendais pas à être pleinement conquise par ce deuxième tome. Je n'en attendais pas grand chose, je n'ai donc pas été déçue.

L'histoire est aussi bien rythmée que dans le premier mais c'est toujours aussi peu prenant : ne sachant pas où l'auteur veut en venir ou, pire, sachant très bien où il veut en venir, on n'attend rien. Les personnages sont parfois trop clichés et inutiles, c'est le cas pour la princesse (qui ne veut pas servir de potiche à n'importe quel roi/prince/seigneur) ou le roi qu'elle rencontre une seule fois (c'est bien connu que quand on est con, on est gras et crade). Je me demande aussi pourquoi l'auteur continue de parler de voleurs puisque, à chaque occasion qui se présente, nos deux héros ne volent rien. En ce qui concerne l'héritier, on n'est pas assez mis sur la piste et le fait que Arista et Royce y attachent peu d'importance n'aide pas beaucoup non plus.

On retrouve d'anciens personnages, j'en suis bien contente car j'étais restée frustrée du peu d'importance d'Esrahaddon dans le premier tome, mais on a aussi quelques nouveaux.
Esrahaddon est sûrement le meilleur personnage de la saga car il est le plus crédible. Il fait ce qu'il a à faire et agit pour quelque chose de plus grand que ceux qui l'entourent. Il est entouré de mystères et se dévoile petit à petit.
Royce est un personnage étrange, à la fois curieux et indifférent aux choses. Idem avec Hadrian : un jour ils sont inséparables et le lendemain, parce qu'un mage lui demande d'être ses mains, il le laisse ?! euh… Les conversations avec Esra sont un peu bizarres, on se demande ce que l'auteur veut faire passer avec leurs discussions. En ce qui concerne la révélations sur Royce, avec Hadrian et Esra qui disent “ah mais on avait deviné, c'était tellement simple” (euh, bah moi j'ai rien compris…) et ensuite où c'est dit limite à tout le monde tout le temps, je me suis demandée quel était l'intérêt de faire genre “on le dit pas” pour ensuite aller le placer toutes les 10 lignes.
Hadrian n'est absolument pas assorti à Royce, dans ce tome je me suis demandée ce qu'ils faisaient ensemble, quels liens pouvaient bien les unir. Il manque vraiment la petite étincelle qui fait qu'un “couple” fonctionne bien dans ce genre de livres. Pour sa révélation à lui, elle n'est pas faite explicitement mais j'ai vraiment eu l'impression que l'auteur lui collait un panneau au dessus de la tête “Regardez je suis …” tellement ils font d'allusions grossières à ce sujet.
Arista ne sert à rien.
Thrase m'a paru avoir un potentiel énorme au début mais elle reste beaucoup trop en retrait et finit par perdre tout intérêt. Par contre, j'ai été très surprise de ce que lui réserve l'auteur et j'ai hâte d'en apprendre plus. Sa relation avec son père n'est pas trop mal mais un peu trop cliché sur la fin.
Les villageois sont des personnages sympathiques mais pas franchement attachants.
L'Eglise ou les “méchants” ne sont franchement pas convaincants, ils n'ont aucune profondeur et en faire mourir à chaque fois n'arrange rien. C'est pas la peine d'en faire des tonnes mais au moins donner l'impression que ces hommes/femmes servent une cause, une idée, quelque chose qui leur donne un peu de consistance. Là ils ont l'air vides et donc, on n'y croit pas.

L'histoire est bonne et les idées sont parfois excellentes mais on a trop de clichés et de confusion (au niveau de la personnalité de Royce par exemple) pour que l'ensemble soit convaincant.
Lien : http://grignoteuse.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lianne
  01 septembre 2016
Nous sommes dans le second tome des Révélations de Riyria, qui m'a permis de finir mon intégrale appelée Les voleurs d'Epée.
Cette quête est l'occasion pour nos deux amis de faire d'une pierre deux coups. Ils aident une jeune femme qui n'aurais jamais pu se payer leurs services et ils se rapprochent de Esra le magicien qu'ils avaient rencontrés dans le tome précédent. Esra est un mystère pour eux, et ils veulent en savoir plus, et surtout savoir pourquoi il a envoyé une telle fille à leur recherche.
Pas mal de personnages de tome précédent ré-apparaissent dans celui ci, malgré le fait que l'action se passe des années et très loin de la ou avait eu lieu leur aventure.
On met un peu de temps à découvrir quel est vraiment le sujet du livre, ce qui c'est passé dans cette tour mystérieuse, quelle est cette bête qui terrorise la région et surtout quelles sont les manigances de l'église la concernant.
Il y a plein de détails que j'aime bien dans cette série. Premièrement c'est la place des elfes, loin du peuple savant, farouche et guerrier, supérieur à l'homme sur plein de points, ici ils sont considérés comme des moins que rien. Ils sont affublés de tous les défauts du monde, on les dit voleurs, menteurs, paresseux ... alors qu'en fait ils sont vraiment les esclaves des hommes.
Un second fait que j'aime bien c'est vraiment toute la double parole de l'église, qui n'hésite pas un seul instant à mentir à tout le monde pour assouvir un but millénaire qui cache d'affreux secrets que justement nos héros ont découverts par hasard.
En dehors des embrouilles de l'église j'adore surtout le fait qu'on ne cesse de découvrir des nouveaux faits. A chaque fois on crois avoir compris quelque chose et en fait finalement ce n'était pas tout ce qu'il y avait à savoir, et ainsi de suite. Un espèce de puzzle en forme d'énigmes successives qui se présentent à nos personnages. Et c'est vraiment fait de façon subtile, on s'aperçoit petit à petit de ce que représentent les choses.
L'ambiance est vraiment super, on est dans de la fantasy qui tire bien plus sur de l'aventure à l'ancienne, fun et au rythme rapide, sans temps mort. On ne s'ennuie vraiment pas !
On découvre le monde vraiment petit à petit, les secrets sur les secrets et les buts des uns et des autres ce qui fait qu'on a pas de long chapitres comme dans d'autres séries ou on a l'impression de passer des heures à apprendre le monde plutôt que d'avancer l'histoire.
Je recommande vivement cette série, même aux non-amateurs de fantasy parce que c'est très léger, pas prise de tête et une excellente lecture !
17/20
Lien : http://delivreenlivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Yoda_Bor
  13 février 2018
Après un premier tome visant essentiellement à nous présenter les personnages principaux et la situation politique en Elan, ce deuxième volume passe à la vitesse supérieure.
Pourtant, le scénario débute de façon assez classique, avec une jeune fille en détresse venant demander le secours de Royce et Hadrian. Son village est attaqué par une bestiole et le mage local, Monsieur Haddon, lui a recommandé de demander l'aide de Riyria.
Ça, c'est sur le papier, mais en pratique, le mage en question c'est bien entendu Esrahaddon, qui trainouille bien opportunément dans un coin se trouvant à la frontière avec des terres elfiques.
Du coup, voilà Royce préposé à voler une épée pouvant tuer le monstre volant, caché dans Avempartha, une tour plantée au milieu d'une rivière, pendant qu'Hadrian est chargé de former les bouseux du coin à la bataille. Rude tache en perspective.
J'ai un peu regretté que le petit Myron ne soit pas de la partie mais on retrouve le nain du premier tome, celui là même qui avait tenté de tuer Royce et la princesse, avec de biens meilleures dispositions.
Du coup, on a le temps de s'attarder un peu sur les deux personnages principaux et pas mal d'informations sont apportées au fur et à mesure de la lecture sur ce qu'ils sont réellement.
On court tout droit vers une double révélation et si celle concernant Royce me paraissait évidente et m'enthousiasmait dans le même temps (que voulez-vous, je ne résiste pas aux elfes, même ceux de cet univers qui ne sont pas vraiment bien lotis), tout ce qui tourne autour d'Hadrian a des conséquences qui pourraient être bien plus importantes sur le pays.
Le niveau politique est d'ailleurs bien plus développé que précédemment, notamment parce que Esrahaddon est un peu plus au centre des événements. Comme il s'agit d'un personnage ayant bien plus d'ambitions à long terme que les autres, c'est aussi par lui que le background de l'univers est apporté et ça permet de lui redonner une place intéressante.
Le monde et l'intrigue politique de fond finissent donc d'être posés, les personnages principaux gagnent un rôle bien plus important dans l'univers et les personnages secondaires continuent à s'étoffer.
Tout est désormais prêt pour que la situation bascule.
Lien : https://yodabor.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Phooka
  04 septembre 2012
De la bonne fantasy, qui se lit avec beaucoup de plaisir et sans prise de tête, des héros sympa et qui nous réservent de bonnes surprises, le tout en format poche. Mais que demande le monde?
Lien : http://bookenstock.blogspot...
Commenter  J’apprécie          52

critiques presse (1)
Elbakin.net   04 juillet 2012
Une fois au bout, et malgré une conclusion réussie, on se dit que si la série veut conserver son petit 6, voire nous surprendre en bien, les tomes suivants devront impérativement viser plus haut.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   09 mai 2014
- Comment savez-vous qui je suis ?
- Et bien, j’ai vu "La Conspiration de la couronne", lors de mon passage à Colnora. J’ai trouvé la mise en scène pitoyable et l’orchestration lamentable, mais l’histoire était bonne, j’ai particulièrement apprécié la fuite audacieuse de la tour, et le petit moine était hilarant… de loin mon personnage préféré. J’ai été ravi de constater qu’il n’y avait pas de magicien dans ce conte. Je me demande qui je dois remercier pour ce petit résumé ; pas toi je suppose.
- Et ils n’ont pas utilisé nos vrais noms. Donc, une fois de plus, comment les connaissez-vous ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
AlfaricAlfaric   12 mai 2014
- Mais vous êtes conscient que la responsabilité d’un seigneur est de protéger ses sujets ? C’est pour cela qu’ils lui versent un impôt. Si le seigneur n’est pas disposé à les protéger, pourquoi lui feraient-ils l’honneur de leur argent, de leurs cultures, et même de leur respect ?
Commenter  J’apprécie          90
AlfaricAlfaric   10 mai 2014
Exercer la magie, c’est un peu comme jouer du violon : c’est extrêmement difficile quand on n'a plus de mains.
Commenter  J’apprécie          90
AlfaricAlfaric   05 mai 2014
Les armures protègent des coups de taille ou des estafilades, mais elle ne dévient pas une pointe ; c’est pour cela que les combattants professionnels portent des armures lisses et sans ornements. On voit toujours ces princes et ces ducs avec des plastrons cuivrés et élégants, en petit métal fin lourdement incrusté… De véritables pièges mortels. Ils se pavanent comme des coqs, c’est tout.
Commenter  J’apprécie          11
AlfaricAlfaric   08 mai 2014
Il n’est pas ravi de céder son trône pour devenir vice-roi, mais peu de monarques le sont, même ceux que nous avons mis sur le trône. C’est incroyable comme les dirigeants s’habituent vite à être appelés « Votre Majesté ».
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1382 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre