AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782330009854
474 pages
Éditeur : Actes Sud (02/10/2013)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.65/5 (sur 336 notes)
Résumé :
La psychothérapeute Sofia Zetterlund suit deux patients particulièrement difficiles : Samuel Bai, un ancien enfant-soldat de la Sierra Leone et Victoria Bergman, une femme profondément meurtrie par un violent traumatisme d'enfance. Tous deux présentent des signes de personnalités multiples.
Un jeune garçon est retrouvé mort derrière des buissons, près d'une bouche de métro, le corps momifié et sauvagement mutilé. Pour l'inspecteur Jeanette Kihlberg, l'enquête... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (77) Voir plus Ajouter une critique
sandrine57
  27 janvier 2017
A Stockholm, le corps martyrisé, momifié et émasculé d'un jeune garçon est retrouvé dans un fourré près d'une station de métro. Visiblement d'origine étrangère, il est difficilement identifiable et ne semble pas avoir été signalé comme disparu. Pour l'inspectrice Jeanette Kihlberg, l'affaire est une impasse. Elle a beau chercher dans tous les sens, aucune piste sérieuse ne s'offre à elle. D'autres cadavres sont découverts, toujours de jeunes garçons, toujours des étrangers. Jeanette s'investit à fond et sa vie familiale en pâtit, son fils et son mari lui reprochant ses absences répétées. En se penchant sur le cas d'un père incestueux et pédophile, la policière entre en contact avec Sofia Zetterlund, la psychothérapeute qui l'a évalué. D'abord réticente, la jeune femme finit par accepter de coopérer avec la police, bien qu'elle soit très occupée avec deux cas très sérieux de personnalités multiples, Samuel Baï, un ex enfant-soldat du Sierra Leone et Victoria Bergman, une jeune femme très perturbée qui a subi les assauts de son père durant toute son enfance.
Torture, pédophilie, meurtres, inceste, enfants soldats, viols, folie...les auteurs n'y sont pas allés de main morte pour concocter cette histoire sombre, voire glauque qui explore la psychologie humaine et les profondeurs du mal. C'est d'ailleurs cette dimension psychologique qui fait l'originalité et l'intérêt de ce polar par ailleurs classique avec ses morts en série et sa policière qui tente en vain de concilier travail et vie privée.
Quoi qu'il en soit, cet univers torturé est une bonne surprise, au suspens bien mené et, si du côté des forces de l'ordre on reste dans le prévisible, la personnalité ambiguë de la psychologue intrigue et interroge.
Le livre se termine dans la tension et l'obligation de lire la suite dans les plus brefs délais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          377
SMadJ
  20 août 2014
Un roman venu du froid écrit à quatre mains. 2 garçons qui écrivent sur des personnage de femmes, intéressantes, complexes.
Intriguant car leur écriture est néanmoins très féminine, pleine de sensibilité et chargée en émotion.
Ce roman très noir et très sombre ne respire pas le bonheur. Ni la joie. Normal c'est un bouquin suédois.
Non je cherchais pas la rime mais c'est plutôt juste.
Ce n'est pas le meilleur de l'espèce humaine que les auteurs nous dépeignent.
Les femmes sont perturbées, souffrent de solitude, d'abandon, de trahison.
Et les mecs en prennent pour leur grade, ils sont lâches, menteurs, pervers et veules.
Évidemment ce n'est pas tendre : Il est question de tortures, de pédophilie, de traumatismes et de schizophrénie.
On sent malheureusement assez vite le retournement de situation malgré l'habilité des auteurs de l'agrémenter de nouveaux détails et de l'écrire avec talent. Ils nous immergent avec précision dans le cerveau d'une schizophrène et déploient des ressorts narratifs intéressants.
Mais le bouquin est lent. Et autant le personnage de Jeannette, la fliquette, est passionnante autant celui de la psy est plutôt fade. Paradoxal car c'est plus sur cette dernière que l'intrigue tourne. Logique vu le pitch. Mais dommage.
Il faut préciser que ce bouquin s'arrête sur un cliffhanger et qu'il faudra lire le deuxième volume pour y trouver les réponses. Un poil frustrant. Il faudra donc le juger à l'aune du tome 2.
2,5/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3510
Epictete
  16 mars 2017
Les auteurs (car il s'agit bien d'une écriture à quatre mains) n'y vont pas de main morte, dans un roman venu du froid (Suède) : Les thèmes abordés sont tout à fait dans l'actualité, tels la pédophilie, , l'enlèvement et l'esclavage des enfants immigrés sans parents, les enfants soldats en Sierra Leone, etc.
De plus, les scènes concernant ces crimes sont exposées de façon très réaliste et on se demande parfois quel type de livre on est en - train de lire.
L'histoire tourne autour de la découverte de corps martyrisés et émasculés de jeunes garçons, que l'on ne trouve pas comme signalés disparus.
Ce genre d'affaires n'est pas courant dans la région et Jeanette Kihlberg, policière locale, va chercher avec sa maigre équipe à élucider le mystère.
Elle va essayer de rencontrer des enfants victimes de pédophilie ou d'inceste, puis une psychothérapeute qui les suit, sofia Zetterlund.
Toutes les deux avec chacune leurs préoccupations personnelles, vont confronter leurs avis, leurs idées pour essayer d'avancer dans cette énigme.
Ce livre est bien plus qu'un simple polar, qu'une simple enquête policière. Il intègre de nombreuses références psychologiques et sociologiques liées à notre époque. (Aussi bien au niveau des guerres que de l''immigration mais aussi du burn-out des couples qui ont du mal à trouver leur équilibre...)
Bref, le texte est intense et riche en données. Mais on se prend facilement à la lecture et au style simple.
Comme ce volume se révèle être le premier tome d'une trilogie, je suis donc condamné à me procurer les deux suivants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Crazynath
  25 avril 2016
Il est rare que je mette du temps à écrire la critique d'un livre. Je préfère d'ailleurs le faire à chaud pour essayer d'être le plus fidèle quand à mes ressentis.
La, il m'a fallu une bonne semaine pour me lancer.
J'avais besoin de prendre du recul avec ce livre qui m'a laissé une impression assez mitigée.
Disons le clairement, autant j'aime beaucoup les polars venus du froid, autant j'éprouve beaucoup de répugnance à lire des histoires touchant les enfants .
Et la, j'ai été gâtée : pédophilie, meurtres, enfants soldats, j'ai eu l'impression un moment que le monde décrit par ces deux auteurs n'était qu'un vaste champ de prédateurs cherchant seulement à nuire aux enfants.
L'histoire est sombre, glauque, et plus on avance, plus on a l'impression de s'enfoncer dans cette atmosphère.
Pour l'instant, pas de vraie surprise pour ma part concernant les deux personnages féminins principaux, car cela ne sort pas du schéma classique selon mes critères personnels.
Alors, me direz-vous, pourquoi est ce que j'ai lu ce livre, qui finalement n'avait pas forcement grand chose pour me plaire ? Il m'a été prêté par une amie proche, qui m'a assuré que cette trilogie allait me plaire, même si les histoires de pédophilie ce n'était pas mon truc....
Mouaif......par politesse ( eh oui, suis trop bien élevée quelquefois ....) je lirais les deux autres tomes en procédant comme pour le premier ( lecture en diagonale des parties qui ne me conviennent pas ).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
frgi
  14 octobre 2016
Bon, que dire sur ce livre que je viens de terminer en me forçant un peu il faut l'avouer.
Les deux auteurs nous font plonger dans ce que l'être humain a de plus abject. Torture, pédophilie, .... ne sont que deux exemples des sujets développés dans ce récit.
Ce n'est toutefois pas cela qui m'a dérangé - j'ai déjà lu bien pire avec Patrick Senécal - mais plutôt la lenteur dans le développement du récit. Rien ou presque ne se passe pendant les 2/3 du roman puis tout s'accélère pour .... finir sur un cliffhanger qui m'a laissé sur ma faim. Aucune conclusion n'est apportée à la fin de ce premier opus, la lecture du deuxième tome "Trauma" s'avère indispensable.
J'espère que celui-ci aura plus de rythme et me donnera envie de continuer ma lecture sinon je devrai me faire à l'idée que je ne connaîtrai jamais la fin de cette saga.
Vous en saurez donc plus dans ma prochaine critique (oui je sais je ne suis pas très doué pour les cliffhanger .... chacun son métier ...)
Commenter  J’apprécie          190


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   30 décembre 2013
Premier tome d’une trilogie intitulée Les visages de Victoria Bergman, ce thriller fait partie de nos belles découvertes de fin d’année.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (47) Voir plus Ajouter une citation
nadejdanadejda   23 juin 2017
Épigraphe :
Ambre est notre vie. Profonde la déception innée -- qui fait éclore tant de légendes dans les forêts de Scandinavie -- morne se consume dans notre coeur le feu affamé. Beaucoup se font les charbonniers de leur propre coeur : infirmes à force de rêveries, ils posent l'oreille sur la meule et l'écoutent s'éteindre en sifflant. ( Harry Martinson, "Même les orties fleurissent")
Commenter  J’apprécie          230
mesrivesmesrives   01 septembre 2015
Stockholm est infidèle comme une catin. Depuis le XIe siècle, elle baigne dans ses eaux saumâtres et aguiche le passant avec ses îles et ses îlots, son air innocent. Elle est aussi belle que trompeuse et son histoire est jalonnée de bains de sang, d'incendies et d'excommunications.
Et de rêves brisés.
Commenter  J’apprécie          80
CrazynathCrazynath   18 avril 2016
Elle a sommeil mais, en son for intérieur, elle a compris depuis longtemps qu'elle ne pourra jamais s'endormir assez profondément pour s’échapper. Sa tête est comme une lampe allumée oubliée dans une maison silencieuse et sombre.
Commenter  J’apprécie          100
rkhettaouirkhettaoui   07 novembre 2013
Stockholm est infidèle comme une catin. Depuis le xie siècle, elle baigne dans des eaux saumâtres et aguiche le passant avec ses îles et ses îlots, son air innocent. Elle est aussi belle que trompeuse et son histoire est jalonnée de bains de sang, d’incendies et d’excommunications.Et de rêves brisés.
Commenter  J’apprécie          60
NatachaNEANatachaNEA   18 décembre 2017
Elle sait qu'elle a parfois une légère tendance à la naïveté politique, mais elle comprend bien que les vrais criminels ne sont pas les bourreaux ou les soldats. Ce sont ceux qui se trouvent à l'autre extrémité de la chaîne de production. Les directeurs de banques, les rois du diamant mafieux et ces femmes qui n'ont jamais assez de brillants mais ne se demandent jamais un instant d'où ils viennent.
Certains se font trancher les mains ou la gorge pour que vous puissiez porter vos bijoux, songe-t-elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Video de Erik Axl Sund (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Erik Axl Sund

MP 2014-05-07-156-003048BDD2D9.mp4
Payot - Marque Page - Erik Axl Sund - Trauma.
autres livres classés : littérature suédoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1912 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..