AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782491742287
123 pages
Editions L'atinoir (01/01/2021)
4.12/5   4 notes
Résumé :
Avec La Havane en toile de fond, les personnages de ces histoires racontent leurs aventures urbaines, oniriques, fantastiques et bien réelles. Des femmes fébriles, abandonnées, seules, furieusement libres ou totalement dépendantes. Des personnages prisonniers de leurs propres rituels ou déterminés à échapper à la routine de leur quotidien. Des histoires que racontent une voix sereine et subtilement cynique.
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
christinebeausson
  02 février 2022
Karla Suarez ..une auteure déjà croisée … « La Havane, année zéro » … rencontre ratée … « tropique des silences » … rencontre avec la nostalgie, appréciée … « Cuba, les chemins de hasard » … un carnet de voyage qui m'a permis de revivre une partie de mon périple sur cette île … alors « écume et autres histoires » … masse critique … une bonne façon de revenir dans l'univers de cette dame.
Surprise de découvrir que ce texte a été publié en 1999 à Cuba et qu'il n'a trouvé son éditeur français qu'en 2021 !
Il y a donc écume …
Où il faut attendre, attendre le retour de Nonon, celui qui a voulu se transformer en écume … alors que l'on sait que l'écume est éphémère … éphémère ou éternelle comme l'amour.
Et puis il y a ces autres histoires …
Ce sont parfois des rituels que l'on s'impose, plutôt qui s'imposent à vous, de ceux que l'on subit sans se poser les bonnes questions …
Ce sont les moments où l'on se demande si l'homme qui se trouve dans notre lit … est-il vraiment l'homme de notre vie …
Et … Les choses que l'on fait jour après jour, indispensables à notre équilibre mais pas parce qu'elles nous font faire, mais plutôt parce qu'elles nous obligent à nous rencontrer …
Les drames de la vie et la difficulté d'en parler et de s'en échapper …
Ne pas oser faire ce qu'on doit faire et subir ce que les autres font et s'adapter …
Être convier par un étranger à voir son propre pays de l'intérieur mais comme un étranger le voit, c'est délicieux …
Se rappeler que la terre est ronde… que tout départ peut devenir une arrivée … et constater que la terre est peut être carré…
Se chercher, se chercher encore et toujours même quand on se cache derrière des jeux de miroirs …
Un jour … un mardi à 5 heures… après savoir s'il s'agit du matin … de l'après midi … de la soirée … de la nuit… on s'en fout …
Il y a de la folie dans l'air, quand les fantômes prennent la place des vivants et quand les vivants deviennent fantômes …
Deux femmes au même nom, qui se retrouve à vivre côte côte sans pour autant vivre ensemble, deux femmes qui n'ont pas la même histoire … qui est derrière le miroir?
Des nouvelles parfois simplement belles, d'autres mystérieuses ou époustouflantes … dans tous les cas, des nouvelles à découvrir, comme un bouquet odorant venant de Cuba, parfois puant ou charmant mais toujours si vivant !
Il aurait été agréable, qu'une relecture soigneuse du texte avant édition, permette une lecture plus fluide et que l'on ne soit parfois arrêté par des coquilles dommageables à la compréhension du texte.
Merci pour cet envoi qui me permet de découvrir une autre facette de l'univers de Karla Suarez. Une exploration que je continuerai avec plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LesEvasionsLivresquesDeKarina
  12 février 2022
Mon ressenti: Un roman qui reprend 11 nouvelles qui se passent à Cuba. Un roman que j'ai lu peu à peu, en lisant quelques nouvelles par jour, en parallèle avec d'autres lectures.
~ J'ai beaucoup aimé le personnage d'Elena dans la 11ème nouvelle. Je l'ai trouvée très attachante. Elena qui a été enceinte, qui trouve que la grossesse, c'est quelque chose de fantastique. Mais Elena qui est confrontée à cet homme qui ne veut pas de cet enfant. J'ai trouvé cette nouvelle touchante.
~ J'ai aussi été très touchée par la 7ème nouvelle, intitulée "Écume". le thème de l'absence douloureuse d'un être cher qui est décédé m'a particulièrement touchée. Je trouve vraiment que c'est un bel écrit.
~ J'ai adoré la 5ème nouvelle qui, pour moi, est un vrai coup de coeur. Cette nouvelle montre parfaitement la différence de traitement entre les touristes et les Cubains dans l'île. Quand on connaît aussi un peu Cuba, on comprend bien les difficultés des Cubains au niveau de l'approvisionnement à cause de l'embargo.
~ D'autres nouvelles m'ont un peu moins touchée. Je pense par exemple à la nouvelle "Un poème pour Alicia", que je trouve particulièrement dure. Je pense aussi à la nouvelle « point de départ».
~ La plume de l'auteure est vraiment intéressante. Elle est différente de ce que je lis habituellement. Je trouve que Carla Suárez sait bien retranscrire ce que vivent beaucoup de Cubains au quotidien. Elle sait très bien manier les mots, c'est très bien écrit. Elle arrive à aborder des thèmes très difficiles, de manière très singulière, et à faire comprendre à son lecteur ce que vivent les Cubains au quotidien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Camille1981
  03 février 2022
11 nouvelles dans ce petit livre de 123 pages.
Des nouvelles percutantes avec plusieurs points communs : ce sont des femmes les héroïnes et nous sommes à Cuba.
Certaines nouvelles m'ont fait froid dans le dos de part leur violence et leur tristesse.
Il y a aussi beaucoup de spiritualité dans ce livre, cela peut être touchant.
Je recommande vivement.




Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
christinebeaussonchristinebeausson   01 février 2022
Personne ne comprend rien de ce qui se passe chez les autres. Quand on veut vraiment comprendre quelque chose il faut être à l’intérieur, au dedans, dans les profondeurs.
Commenter  J’apprécie          20
christinebeaussonchristinebeausson   01 février 2022
Tout était bon pour ne pas perdre de temps, pour ne pas sentir les minutes s’échapper et nous rendre plus vieux sans les avoir vécues.
Commenter  J’apprécie          00
LesEvasionsLivresquesDeKarinaLesEvasionsLivresquesDeKarina   11 février 2022
Les sacs des femmes sont toujours très lourds.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Karla Suárez (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Karla Suárez
Karla Suarez - Le fils du héros
autres livres classés : cubaVoir plus





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
543 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre