AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266269178
Éditeur : Pocket Jeunesse (02/03/2017)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 42 notes)
Résumé :
Henry Page rêve du grand amour. Jusqu'au jour où il rencontre Grace, qui marche avec une canne et porte des vêtements de garçon trois fois trop grands pour elle. Henry tombe sous le charme de cette drôle de fille. Il a vite fait de comprendre que quelque chose en elle est cassé. Il ne demande qu'à l'aider. Mais Grace a un lourd passé…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
Saiwhisper
  22 juillet 2017
Une belle surprise ! Ce livre a pour atout d'aller un peu à contrecourant des romances habituelles, car la narration est vue d'un personnage masculin… Or, c'est malheureusement bien trop rare ! de plus, les protagonistes principaux ont un physique et une personnalité atypiques : on n'est pas dans une amourette avec deux ados beaux-gosses, mais bien des personnes avec leur propre style et un caractère approfondi. Enfin, si vous vous attendez à un happy end ou à un amour éternel, vous pouvez passer votre chemin, parce que ce n'est pas un « Et ils vécurent heureux et ils eurent beaucoup d'enfants ! » qui vous attend à la fin du voyage… Au contraire, préparez-vous à avoir la boule au ventre ou, si vous êtes un lecteur sensible, à sortir la boîte de mouchoirs ! Pour ma part, je m'en suis sortie avec la première option, mais je ne faisais pas la fière pendant quelques heures… Wow… Quelle histoire ! Je ne pensais pas trouver autant d'émotions dans cette romance young adult.
Pendant tout le récit, on va suivre Henry Page, un garçon gentil, ouvert, drôle, attachant, passionné et cultivé. Contrairement à certains ados, il n'est pas du genre collectionneur et ne désire pas faire plein d'expériences sexuelles avec tout ce qui bouge. Oh, certes, il est quand même intéressé par la chose néanmoins, il cherche avant tout une petite amie avec qui il pourra se stabiliser, voire vivre le grand amour… Avant de rencontrer Grace, son quotidien oscillait entre aller en cours et traîner avec ses deux meilleurs amis : Murray, alias « Muz », un ado australien assez sympathique et surtout Lola, alias « La », une demoiselle drôle, adorable, franche et affirmée au niveau de son orientation sexuelle. Non seulement, j'ai adoré son caractère et le fait qu'elle secoue Henry lorsque c'était nécessaire, mais j'ai également apprécié le fait qu'elle ne rentre dans pas le cliché de l'homosexuelle femme comme on en trouve parfois dans les romans, hélas. C'est une demoiselle directe et pleine de peps ! Elle est l'un de mes personnages coup de coeur. Avec eux, on a la sensation d'être vraiment inclus dans ce groupe d'amis. Il y a une belle ambiance, parfois délurée et drôle. J'ai par exemple aimé le coup de poisson ou encore le power point qu'Henry destinait à Grace.
Grace, parlons-en, justement ! Cette fille a un air, soit cadavérique, soit malheureux. Elle porte également des vêtements de garçon bien trop grands pour elle, a une hygiène douteuse ainsi que des cheveux hirsutes et pas soignés et, pour finir, dispose d'une canne pour s'aider à marcher. La demoiselle dégage un profond mal-être… Et c'est pourtant cette jeune fille dont Henry va tomber amoureux. J'ai vraiment apprécié le fait que l'on voie leur complicité et leur amitié se développer au fil des pages ! Tout cela sonne juste et semble crédible. Grace est un personnage réellement complet et complexe. de plus, ce duo original a beaucoup de culture ou de références à des films comme Harry Potter, les Minions, Fight Club, Star Wars, Gatsby le magnifique et bien d'autres ! On adhère aisément à leurs délires ou leurs échanges taquins. Pourtant, derrière cet humour se cache la douleur. En effet, Henry va se brûler les ailes et va découvrir que l'amour n'est pas celui des films ou des séries. Ce n'est pas non plus celui de ses parents qui semblent être un couple complice et aimant… L'amour ça fait mal. On peut toucher autrui et les autres peuvent aussi nous blesser… Surtout lorsqu'il y a un drame derrière ! Derrière cette romance et l'humour distillé au fil des pages se dissimulent des messages importants et développés avec justesse.
J'ai été bluffée par cette ambiance ainsi que par les sujets abordés… Comme Henry, le lecteur va devoir accepter les choses… Pour ma part, je comprends que Grace soit prisonnière d'elle-même et de son passé, mais elle m'a parfois agacée ! Je trouvais que le couple qu'elle formait avec Henry était tellement malsain… J'avais envie de secouer notre jeune narrateur, car il me faisait de la peine… Oui, c'est difficile d'accepter le fait qu'une personne, même s'il s'agit d'une fiction, souffre, s'acharne, rejette l'aide d'autrui ou se punit elle-même. On a envie de voir les barrières de Grace tomber afin de la laisser redevenir quelqu'un de plus joyeux… Quelqu'un qui irradierait de bonheur avec Henry. Hélas, c'est se bercer d'illusions… Dans un sens, j'appelle cela un roman coup de poing, car on ne s'attend pas du tout à un tel contenu ! C'est une lecture émouvante, puissante, réaliste, sombre et intéressante. Merci à Mikasa pour cet ouvrage ! Je vous invite à découvrir sa jolie critique pleine d'émotions. Si vous cherchez des histoires d'amour qui changent de ce que l'on a l'habitude de lire, je ne peux que vous inciter à découvrir « Nos coeurs en désaccord »…

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Mikasabouquine
  25 juin 2017
Moi qui aime croire aux contes de fées, à l'amour éternel et au prince charmant (princesses Disney, sortez de ce corps !) et bien, j'ai un peu déchanté. Mais attention, ne vous méprenez pas, j'ai adoré ma lecture. Simplement, toutes les histoires ne finissent pas toujours par « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants ».
Dans « Nos coeurs en désaccord », Krystal Sutherland nous balance l'amour à l'état brut. Écorché, dur, cruel. Elle nous explique que peu importe le temps que l'amour dure, s'il est présent, une minute, un jour, une année, une décennie ou une vie, il vaut le coup d'être vécu et n'en n'est pas moins important.
Ce livre aborde le thème de l'amour sous toutes ses formes. Premier amour, chagrin d'amour, première relation sexuelle, amour secret, amour éphémère, amour homosexuel, amour à sens unique, amour parental, amour amical, et l'Amour, avec un grand A : Le grand Amour. Mais celui-là, elle ne le ménage pas…
L'auteure aborde également beaucoup d'autres sujets, certains plus sombres que d'autres. Le divorce, la mort, le deuil, le suicide, l'amitié, les relations parents/enfants, le sentiment de culpabilité, la reconstruction de soi, la communication, les secrets, l'adolescence etc…
J'ai beaucoup aimé ma lecture, « Nos coeurs en désaccord » est un livre qui casse un peu les « codes » de la romance, il la désacralise un peu je trouve et c'est ce qui fait son originalité. C'est un livre différent de ses congénères. Tout n'est pas tout beau tout rose. Bien sûr, il n'est pas le seul mais ce que j'ai aussi particulièrement apprécié c'est de lire une romance du point de vue d'un garçon. Et oui, d'un garçon ! Et ça, c'est plutôt rare.
Notre protagoniste principal est Henry Page. Adolescent de 16 ou 17 ans (mince, je ne sais plus !), il est plutôt introverti quand il s'agit de sentiments. Absolument pas à la recherche d'une petite amie, l'Amour va lui tomber sur le coin du nez sans qu'il le veuille. Plutôt doué quand il s'agit d'écrire, il rencontre en revanche certaines difficultés à exprimer ce qu'il ressent à l'oral. Geek dans l'âme, c'est une machine de références cinématographiques et musicales.
J'ai beaucoup aimé Henry, sa sensibilité, son questionnement, ses pensées, son humour, c'est un mec bien, tout simplement. Il n'est pas le beau-gosse-stéréotypé-meilleur-footballeur-du-lycée, il est juste lui. Ce roman est loin d'un roman feel good, mais une chose est sûre, par moment j'ai ri, et c'est à lui que je le doit principalement. Mais aussi à ses parents et sa soeur Sadie (spéciale dédicace à sa chouette famille de « fous » ;-) ).
Que serait Henry sans Grace ? Grace, LA fille dont il tombe amoureux par inadvertance. (Et oui, on ne choisi pas… !). Grace m'a beaucoup touché et ému également, ce qu'elle traverse et endure est terrible. Une souffrance émotionnelle et psychologique. Je pensais avoir découvert son secret assez rapidement, et finalement, même si je n'avais pas tout faux l'auteure a réussi à me surprendre. Cette jeune fille m'a fait beaucoup de peine. Elle est brisée et anéantie.
Et pour finir sur les personnages, il y a Murray et Lola, dit respectivement Muz et La. Les deux meilleurs amis de Henry. Deux protagonistes au second plan mais leurs interventions sont toujours un plaisir, ils sont très attachants.

Triste et émouvante, cette histoire me laisse un peu nostalgique. Plus proche de la réalité que du conte de fée, c'est une fin logique que nous offre l'auteure. Une chose est sûre Krystal Sutherland n'épargne pas le grand Amour. Et ses personnages non plus d'ailleurs ! Pas un coup de coeur mais une très bonne lecture émouvante qui ne laisse pas indifférent. « Nos coeurs en désaccord » ou « Comment se reconstruire après un coeur brisé »…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          133
Gaoulette
  08 juin 2017
Coup de coeur inattendu mais je ne suis pas sûr qu'il le sera pour tout le monde.
Henry adolescent un peu à la ramasse croit au grand amour et souhaite l'excellence. Accompagné de ses acolytes de toujours Lola et Murray, il ne fait pas grand-chose d'excitant. Ses parents sont sa référence. Sa soeur Sadie est une punk, mère célibataire mais un vrai petit génie. Son voeu sera exaucé quand il rencontrera l'énigmatique Grace. Jeune fille taciturne, loin des stéréotypes de jolies filles américaines.
Vue la couverture et le titre racoleur je m'attendais à une histoire d'amour légère avec l'acceptation de différence. Un groupe de jeunes qui rentrent dans le monde adulte tout doucement mais surement. Beaucoup d'humour vu que le personnage principal est loin d'être le bad boy du lycée. Mais après avoir fini le roman, je me dis que j'étais à côté de la plaque et que j'aurais prendre le titre comme tel. Tout est dit avec Nos coeurs en désaccord et Krystal Sutherland le raconte avec beaucoup de tendresse et d'humour.
Je ne vais pas vous le cacher le sujet principal est sensible et larmoyant. Et c'est pour cela que je ne suis pas sure que le public visé soit le plus adéquate. Je me suis mise à la place d'un ado de 15 ans et je pense que la trame principale lui passerait à côté. Etant jeune, on a besoin de rêver, de croire au prince charmant et ce roman traite l'amour d'un autre revers.
D'ailleurs c'est pour cela que j'ai eu un coup de coeur. Traiter l'amour d'adolescent à contre-courant. Krystal Sutherland offre un message fort à son lectorat jeune mais qui pourrait même être un message intergénérationnel. La manière qu'elle définit le grand amour et toutes ses nuances est magnifique.
Sa plume est fluide, simple et bourrée d'humour. Beaucoup de références filmographiques où elle donne des explications à chaque fois. Beaucoup de vérités. Beaucoup de jolies citations. Beaucoup d'amour et de tendresse. Et encore une fois les parents jouent un rôle primordiale sur la communication mais aussi les idéaux qu'ils transmettent à leur progéniture. Et encore une fois on se remet en question si on aurait fait la même chose à leur place.
Je voudrais faire un aparté pour le personnage de Grace que j'ai trouvé touchante et émouvante. Dès que cette magnifique jeune fille commence à se dévoiler elle en donne des frissons. Elle pourrait agacer plus d'une lectrice mais il faudrait pouvoir se mettre à sa place pour le comprendre. Même si grâce à elle Henry évolue et le roman prend tout son sens, un spin-off sur elle serait la bienvenue. Franchement j'ai été bouleversée par mal-être et je n'avais envie que d'une chose rentrer dans le récit et la prendre dans mes bras.
C'est la première fois où c'est le personnage secondaire qui provoque mon coup de coeur. Une auteure que je vais suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
BOOKSANDRAP
  19 novembre 2018
> https://booksandrap.wordpress.com/2018/11/17/nos-coeurs-en-desaccord-krystal-sutherland/


Quel livre. Quel merveilleux coup de coeur. Je ne m'attendais pas en l'ouvrant à tomber sur une histoire aussi destructrice, aussi belle et à la fois aussi puissante. Je termine « Nos coeurs en désaccord » il y a à peine quelques heures et… waouh qu'elle lecture. Pourquoi personne ne parle de cette petite pépite beaucoup plus souvent ? Quand je l'ai pioché dans ma bibliothèque j'étais loin d'imaginer que je serais aussi embarquée dans cette histoire que je ne l'ai été. On ne s'imagine pas que l'on va y trouver autant de choses.
Je ne pensais pas être aussi émue et touchée par ce livre et pourtant j'ai pleuré, j'ai ri et j'ai vécu à cent à l'heure avec ces personnages que j'ai à la fois détester par moments et adoré à d'autres. J'avais cette envie qu'ils ne me quittent jamais, que je puisse les rassurer et les prendre dans mes bras pour effacer leur chagrin et apaiser rien qu'un instant la brulure de leur douleur. Ce bouquin est incroyable.
N'ayez aucun a priori sur la légèreté du récit car vous trouverez au contraire une histoire bien plus complexe qu'il n'y parait. En moins de 300 pages, Krystal Sutherland nous offre un drame à couper le souffle que je ne peux que vous recommander chaudement si vous êtes adeptes des romances impossibles.


Ce qui m'a le plus frappé c'est la manière qu'à l'auteure de parler des sentiments humains. J'ai ressenti le désespoir, la tristesse et le déchirement de Grace. J'ai trouvé son personnage fort et à la fois très fragile. Je lui en ai parfois voulu de faire espérer Henry et à la fois je ne pouvais que m'attacher à elle à cause de tout ce qu'elle a pu traverser. Elle vit des choses qu'une ado de son âge n'aurait jamais dût connaître. On aborde le deuil, la culpabilité de manière extrêmement réaliste. Krystal Sutherland à su trouver les mots justes pour pondre une histoire ni tire-larmes ni classique.
Les personnages dans ce livre sont exceptionnellement humains. Ils ont leurs défauts, leurs travers et leurs personnalités. Je ne peux que vous conseiller ce livre pour les rencontrer. J'ai été déchirée par certains moments, notamment face à ce qu'Henry accepte jour après jour, j'en ai eu les larmes aux yeux, j'ai souri de nombreuses fois mais j'ai surtout découvert une histoire profonde, simple, douce et authentique.


Ce fut une aussi bonne lecture car en plus d'être à la fois un drame, une jolie romance, un formidable récit d'amitié, c'est aussi un livre qui fait du bien, foncièrement drôle et hilarant. Il se passe tout le temps quelque chose, les personnages comme je vous le disais plus haut, sont tous très différents les uns des autres, on aperçoit le quotidien de ces ados, entre les fêtes, les questionnements, les premières fois et les erreurs qui les hantent. Et pourtant cela reste une histoire avec certains passages très légers qui m'ont fait rire aux éclats.
Je ne peux que vous le recommander pour la claque qu'il m'a mit. Je ne pensais pas trouver une histoire aussi complète, aussi riche et aussi bien écrite. C'est une romance des plus difficiles où rien ne leur est épargné et pourtant c'est aussi une romance extrêmement fragile et magnifique. Lisez-le ou bien dévorez-le, en espérant que vous passerez un aussi bon et percutant moment que moi.


Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Chtitepuce
  01 juillet 2017
Je lis très rarement les quatrièmes de couverture et quand je l'ai lit le plus souvent je les oublie. Si j'avais lu la quatrième de Nos coeurs désaccord, j'aurais sûrement passé mon chemin. Mais ne vous laissez pas conter par cette apparente banalité.
Henry Page a dix-sept ans et il rêve du grand amour, à l'image de ses parents passionnés et unis. Henry Page rêve aussi d'être rédacteur en chef du journal de son lycée, c'est là qu'il va rencontrer Grace Town. Cette fille, qui s'habille comme un garçon, n'est jamais coiffé et ressemble à une droguée, semble brisée, alors Henry Page va essayer de découvrir son secret et peut-être la réparer.
Nos coeurs en désaccord commence comme tous les romans young-adult qui parle d'amour adolescent. Deux lycéens différents, l'un est plutôt banal, l'autre est cassé. En général, on nous narre l'histoire du point de vue de celui qui a un lourd passé, mais ici, Krystal Sutherland nous partage celui de Henry.
Un choix de narration que j'ai trouvé original et judicieux. D'un seul coup, on ne vit plus le traumatisme, le passé destructeur, non, on rentre dans la vie d'un adolescent tout ce qu'il y a de banal. Henry est entouré de ses deux meilleurs amis, Muz, un australien séducteur et Lola, son premier baiser, lesbienne. Ces deux-là sont toujours fourrés chez lui, il faut dire que leurs parents respectifs sont plutôt cool, surtout quand on voit les échanges, parfois délirants entre Henry et ses parents. Il faut dire qu'Henry passe après une soeur ainée, Sadie, ancienne délinquante de son lycée, mais génie scientifique, au look décalé et mère célibataire. Ce beau petit monde gravite autour de notre héros apportant leurs expériences et leurs conseils, mais Henry ne voit que l'amour inconditionnel entre son père et sa mère, et c'est de cela qu'il rêve.
Puis, Grace Town rentre dans la vie d'Henry. Rien ne présageait que la garçon allait être attiré par cette fille discrète, habillée en garçon et marchant avec une canne. Pourtant elle a été sélectionnée pour travailler en binôme avec Henry sur la rédaction du journal du lycée. Entre eux, l'alchimie est effective, des dialogues piquant où se mêlent références à la pop culture et humour désopilant. Petit à petit, Henry tombe amoureux de Grace, mais est-ce réciproque?
A l'instar des vagues, Henry va venir se fracasser sur le silence de Grace, se retirer et revenir. Grace cache plus d'un drame qui l'a laissé vide. Elle dévoile parfois à Henry au détour d'une fête un peu trop alcoolisé, mais reste le plus souvent distante et secrète. Henry, lui, oscille entre cet amour déchirant, cette envie lancinante d'être avec elle et la raison qui lui dit qu'il va se briser. Il apparaîtra égoïste, poussant Grace vers les mots qu'il veut entendre, en même temps comment lui en vouloir. Pendant de nombreuses pages, Henry restera dans l'ignorance, s'adaptant aux humeurs de sa partenaire.
D'ailleurs, je n'ai pas trop apprécié Grace, mais je me demande si ce n'était pas fait exprès. Si la narration avait été de son point de vue, j'aurai été touchée, voire bouleversée par elle. Là, je ne voyais que ce qu'elle taisait à Henry, tout ce qu'il essayait de faire pour avoir son attention et pour la faire sourire. le roman m'a fait beaucoup réfléchi sur ce choix de narration et sur les sentiments qu'elle transmet selon ce choix.
Nos coeurs en désaccord est un roman atypique qui sort des sentiers battus. Krystal Sutherland dévoile la vie excitante et amer, pas toujours à la hauteur de nos espérances. Henry, gentil Henry, adorable Henry, va connaître les affres du premier amour, cette passion du coeur, et cette douleur du corps. Il va se découvrir, il va trouver du réconfort auprès de ses amis qui se moquent parfois de lui, mais seront un pilier et de sa famille, d'ailleurs, sa soeur sera une bonne surprise au fil des pages.
Lien : https://lapucealoreilleblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
MikasabouquineMikasabouquine   22 juin 2017
- [...] il y a une fille qui vient ce soir.
- Vous faites un devoir de groupe au lycée? demanda Maman.
- Elle te donne des cours? demanda Papa.
- Tu lui vends quelque chose?
- Tu l'as attirée par un stratagème quelconque?
- Elle croit que tu es un riche héritier?
- Tu la fais chanter?
Je levai les yeux au ciel.
- Ha-ha, vous êtes super drôles.
- On sait, dit Maman tandis que Papa faisait mine de lui taper dans la main.
(Je retire ce que j'ai dit, ils ne sont pas cool.)
- Alors, qui est-ce? dit Papa.
- Elle s'appelle Grace. On, euh, on publie le journal ensemble.
- Henry. Tu ne sais donc pas qu'on ne mélange pas boulot et quéquette?
- Justin, c'est dégoûtant, s'insurgea Maman.
- Je ne mélange ma quéquette nulle part, dis-je.
- Bon, continua Papa, ça doit être le moment de te dire "pas de sexe, de drogue ni de rock'n'roll sous notre toit", mais ta soeur a grandi ici, donc je suis certain à 99% que tout ça s'est déjà produit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          103
MikasabouquineMikasabouquine   20 juin 2017
- [...] je viens là chaque fois que j'ai envie de me rappeler à quel point je suis insignifiante sur la grande échelle de l'univers.
- Tu as l'air de t'eclater dans ta vie.
- L'espace est le meilleur remède à la tristesse que je connaisse.
- Se sentir insignifiant n'est pas vraiment le bon remède quand on est malheureux.
- Bien sûr que si. Quand je regarde le ciel la nuit, je me rappelle que je ne suis rien que les cendres des étoiles mortes depuis longtemps. L'être humain est une collection d'atomes qui s'assemblent pour former un certain modèle durant une courte période de temps, avant de se désagréger à nouveau. Ma petitesse me rassure.
- Je crois que tu ne vis pas sur le même plan de réalité que le reste le l'humanité, Town. Tu es censé être terrifiée par l'oubli et le néant, comme nous autres.
- Le meilleur cadeau que puisse nous faire l'univers, c'est d'être oubliés un jour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MikasabouquineMikasabouquine   25 juin 2017
Parce que je n'avais jamais pris conscience qu'on pouvait tomber amoureux d'un humain comme on tombe amoureux d'une chanson. À quel point un air qui ne veut rien dire au départ, une mélodie inconnue, peut vite se transformer en symphonie gravée dans la peau ; un hymne dans la toile des veines ; une harmonie cousue sur le revers de l'âme.
Commenter  J’apprécie          72
LivherynLivheryn   06 mars 2017
L'amour n'a pas besoin de durer toute une vie pour exister. Tu ne peux pas juger de la qualité d'un amour par sa durée. Tout meurt, l'amour aussi. Parfois, il meurt avec la personne, parfois il meurt tout seul. La plus belle histoire d'amour du monde, ce n'est pas forcément deux personnes qui passent toute leur vie ensemble. Ça peut être un amour de deux semaines, deux mois, deux ans, mais dont la flamme était plus brillante, plus chaude que n'importe quel autre amour, avant ou après. Ne pleure pas un amour raté : ça n'existe pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MikasabouquineMikasabouquine   21 juin 2017
Parce qu'aimer quelqu'un, c'est un vrai bazar.
Ton cerveau surchauffe, le mécanisme s'active jusqu'à ce que toute l'huile de tes pensées soit consumée.
Ta poitrine s'embrase, le feu carbonise tes poumons et réduit ton coeur en cendres. Et quand tu crois que les flammes ont tout ravagé, qu'il ne reste que ton squelette, l'étincelle bondit de tes os pour immoler non seulement ta chair, mais ta vie entière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Video de Krystal Sutherland (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Krystal Sutherland
Le mois février fut court, mais rempli de livres ! Ils me font tous si envie, vivement que je puisse les découvrir ♥ Et vous, ils vous tentent ?
* * * * * *
Livres cités : The Curse - Starpoint - Marquise - Nils et Zéna - Rien ni personne - Red Queen - Je vous sauverai tous - Jan - Blue Gold - Caraval - Roslend - Nos cœurs en désaccord - Le baiser de la déesse - Nil 3 - Tamara - Rose - La Faucheuse - Rock War - Flora Banks - Il était un secret - Une mère.
* * * * * *
ME CONTACTER : lesouffledesmots@gmail.com
* * * * * *
BLOG : http://www.lesouffledesmots.blogspot.fr
* * * * * *
RESEAUX SOCIAUX : • Instagram : http://instagram.com/lesouffledesmots • Wattpad : https://www.wattpad.com/user/souffled... • Facebook : https://www.facebook.com/lesouffledes... • Twitter : https://twitter.com/LeSouffledesMot • Snapchat : souffledesmots • Livraddict : http://www.livraddict.com/profil/le-s...
+ Lire la suite
autres livres classés : premier amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Krystal Sutherland (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3382 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..