AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B01DHEWKTY
Yen on Jul-2015 (30/11/-1)
3.9/5   25 notes
Résumé :
À Ikebukuro, les gangs, les gens étranges et les légendes urbaines sont monnaie courante… Mikado Ryûgamine, un lycéen d’apparence banale et sans histoires, est invité à s’installer dans le quartier tokyoïte d’Ikebukuro par son ami d’enfance. Son souhait le plus cher est de vivre des aventures extraordinaires et de découvrir l’ambiance des grandes villes ! Avec un type violent habillé en barman, un informateur fauteur de troubles, des vendeurs russes de sushis, le my... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,9

sur 25 notes
5
3 avis
4
8 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Ichirin-No-Hana
  18 septembre 2017
Durarara !! est le premier light novel que je découvre (enfin !). N'ayant pas vu l'adaptation animée, je me suis penchée sur ce light novel là car la couverture m'a tout de suite attiré l'oeil et même sans rien connaître de l'histoire, je me suis très rapidement jetée sur ce roman qui nous dépeint un Tokyo loufoque et plutôt sombre.
Ikebukuro, quartier tokyoïte, beaucoup de gang prennent le pouvoir chaque nuit. Un personnage à moto, sorte d'ombre aux pouvoirs inexplicables va faire son apparition et tout chambouler. Nous suivons principalement Mikado Ryugamine, jeune lycéen ordinaire, qui vient de quitter sa campagne pour rejoindre un ami d'enfance à Tokyo. Il se retrouvera pris dans des intrigues qui le dépassent complètement où science, organisations aux objectifs louches, légende urbaine et guerre de gang vont se côtoyer et nous proposer un cocktail explosif.
Durarara !! fait partie du genre littéraire des light novel, genre qui nous vient du Japon et qui commence à rencontrer son petit succès en France, notamment depuis la création de la maison d'édition Ofelbe. Plutôt ciblés littérature adolescente/YA, les light novels sont, tout comme les mangas, publiés tout d'abord dans des magazines. Récit agrémenté par des illustrations faites par des mangakas, les light novel sont des romans très cinématographiques où l'action domine. On retrouve totalement Durarara !! dans cette définition. Peu de travail d'écriture dans ce premier tome, l'action et les dialogues sont prédominants, les illustrations faisant souvent office de descriptions. Ce n'est pas forcément un défaut en soi, le récit est très divertissant et on tourne les pages sans s'en rendre compte. L'intrigue est très prenante, les rebondissements et les révélations s'enchaînent et on a peu de temps pour souffler. Il y a beaucoup de personnage et l'intrigue peut paraître bizarre par moments, mais j'avoue m'être complètement pris au jeu.
Ce premier tome de Durarara !! fait office d'introduction palpitante. Vu l'action et les rebondissements de ce premier tome, on ne peut que se poser des questions sur comment va être la suite. Vite, vite, le tome 2 (et peut-être le premier épisode de l'animé) !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          215
Seventh
  21 avril 2017
Durarara !! est un véritable OVNI littéraire qui vous fera vivre une expérience inédite.
Des liens obscurs, du mystère, cette touche de fantastique dans notre réalité, une multitude de personnages plus intéressants les uns que les autres... Sans doute pour ces raisons que je voue une telle adoration à Durarara!!.
Dès le début du Light Novel, on remarquera ce style d'écriture sortant du lot et pouvant dérouter à première vue; le lecteur est à plusieurs lieu à la fois, suivant différents personnages et différentes actions lors d'un même chapitre. On voit la situation sous différents angles.
Ajoutez à cela le fait que l'on suive plusieurs histoires en parallèles, difficile pour le lecteur de tout saisir immédiatement, notamment lorsqu'on lui demande de retenir le nom des divers et très nombreux personnages; commence alors un processus d'assimilation et de compréhension des informations qui, de mon côté, m'aura plus fait plaisir que dérangé: Loin de nous servir les renseignements sur un plateau d'argent, c'est bien à nous, lecteur, de tenter d'assembler les différentes pièces de puzzle et de s'impliquer un minimum.
L'intrigue est dense en partie du fait que plusieurs sous-intrigues la constituent; ces dernières sont toutes reliées entre elles, avec des liens plus ou moins importants selon chacune: Des éléments négligeables d'une trame peuvent être d'une importance capitale pour une autre, et c'est très bien géré par l'auteur; le mythe du motard sans tête, l'entreprise pharmaceutique Yagiri, les gangs et j'en passe... Tant de mystères et de trames qui s'entrecroisent avec brio. L'auteur nous offre une intrigue compliquée et ambitieuse, qui semble prendre un bon départ.
Toute l'histoire se passe dans le quartier d'Ikebukuro à Tokyo, un lieu bien réel donc, mais détrompez-vous: L'oeuvre est bien classée ''Surnaturel'', et ce n'est pas la présence du motard noir qui vous dira le contraire. Outre cet aspect fantastique, l'auteur peint un tableau assez sombre et donne un nouveau visage à ce quartier en n'hésitant pas à soulever des thèmes plus noirs les uns que les autres; les suicides collectifs, les trafics dans les bas-fonds de la ville, les kidnappings, les gangs, et etc. Une ambiance assez malsaine et déjantée plane constamment, on revisite des notions connues, telle que l'amour par exemple. Bref, pas à mettre entre toutes les mains l'air de rien (enfin ne filez pas le bouquin à votre cousin éloigné de 12 ans par exemple).
Au niveau des personnages, comme je l'ai dit plus haut, ils sont nombreux. Très nombreux (et j'ajoute qu'il y en aura encore beaucoup qui vont apparaître par la suite, pour notre plus grand plaisir). Pour autant, leurs personnalités sont énormément diversifiées, ils ont chacun un chara-design propre et sont reconnaissables. et tous les personnages se montreront intéressants d'une manière ou d'une autre, tant et si bien qu'il y aura bien au moins un personnage qui saura vous plaire. Et même si certains peuvent se montrer assez stéréotypés (je pense notamment à la soeur d'un bonhomme atteinte d'un sérieux Brother Complex), il n'en est rien, et ces pensées fugaces se verront réfutées par la suite: Les clichés sont devancés, et l'auteur joue de ce genre de remarques pour faire quelques plot-twist bien agréables. Donc: Des personnages nombreux et originaux, en plus d'être intéressants. Que peut-on faire de plus? Eh bien, leur développement. Chaque personnage est développé un minimum (à part exception, mais on se doute bien que leur tour viendra vu l'enchaînement des événements), un développement continu; et avec autant de personnages, c'est quelque chose à souligner.
Pour continuer sur cette lancée, j'aborderai le point du protagoniste de Durarara!!. A lire le résumé, on partirait du principe que le héros est Mikado Ryûgamine, mais de mon point de vue, il n'en est rien: En effet, le scénario et si dense et si copieux qu'il est difficile de ne définir qu'un seul personnage principal, ou deux, ou trois; ils sont tous complémentaires, l'oeuvre ne serait pas la même si on en enlevait ne serait-ce qu'un seul, ils ne sont pas ''réduits'' au stade de personnage secondaire servant seulement d'appui au Main-character (je généralise un peu). Et c'est quelque chose de remarquables: Chaque personnage est indispensable à l'oeuvre et en fait partie intégrante.
La lecture est rythmée et fluide; les informations données dans chaque chapitre concordent et permettent de tenir le lecteur en haleine. Pour les personnes ayant vu l'anime, les illustrations de Suzuhito Yasuda vous laisseront peut être un arrière goût amer; le chara-design n'est pas de même facture (même si, je tiens à rappeler que ce premier tome a déjà 12 ans au Japon! Son trait a depuis évolué, comme on peut le voir notamment dans Danmachi [Light Novel également édité chez Ofelbe]), mais elles restent néanmoins en adéquation totale avec chaque scène, et certaines sont très agréables à regarder.
Concernant l'édition, la série Durarara!! fait partie de la collection ''LN - Light Novel''; un roman donc de 250-300 pages, avec une prise en main facile, couverture à rabat, bref, fort sympathique (et je note aussi la présence d'illustrations en couleurs qui ajoute un plus).
Ce premier tome illustre déjà la complexité de l'univers de Durarara!!, et se montre fort ambitieux. J'admire sérieusement le talent dont fait preuve Ryôhgo Narita pour parvenir à créer un univers si ficelé et élaboré, au sein même d'un simple quartier. La série a un fort potentiel et a tous les ingrédients pour devenir excellente sur le long terme. Déjà une grande fan de l'anime, le Light Novel est un véritable coup de coeur pour ma part: je recommande, en espérant que le style de l'auteur vous plaira, et que vous vous laisserez prendre par les histoires du quartier d'Ikebukuro.
Lien : http://seventh.eklablog.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Maliae
  02 octobre 2016
Je connais l'animé de Durarara !! depuis pas mal de temps. Je savais que ça venait d'un Light Novel et quand j'ai vu que les éditions Ofelbe l'éditaient enfin en France, j'étais bonheur et joie. J'ai donc pu découvrir cet oeuvre sous sa forme originale et j'ai adoré. C'est du Light Novel, donc l'écriture est très light, justement. Y a pas vraiment de recherche de style, donc faut pas s'attendre à quelque chose d'hyper bien écrit. Bien, on est prévenu. Et pour le reste?
Bah cette histoire c'est juste de la bombe. Les personnages sont tous complètement tarés (et pourtant vachement attachants) et la représentation de l'amour est la plupart du temps, hyper hyper malsaine. le plus souvent, ils sont prêt à tout écraser autour d'eux pour avoir la personne qu'ils aiment, quitte à piétiner les désirs de cette même personne. Entre Namie amoureuse de son petit frère, ou Seiji (le petit frère en question) qui a également un gros gros pète au casque et dont l'amour est très malsain aussi. Mais ils ne sont pas les seuls personnages dont l'amour est louche, ceci dit pour d'autres, vous verrez bien.
Mon personnage préféré du Light Novel (qui était déjà mon chouchou de l'animé) c'est Izaya Orihara. C'est un personnage vraiment complexe, qui adore les humains et surtout jouer avec. Qui semble jouer sur tous les tableaux et dont les réelles intentions restent flous. Mais bon, il est hyper charismatique, et je l'adore. J'aime aussi beaucoup Shizuo et sa force légendaire, bien qu'il apparaisse assez peu dans ce tome là, on le voit, et sa rivalité et son inimitié avec Izaya sont mis en avant. On fait aussi la rencontre de Mikado. Ce dernier vient de la campagne, et est décidé à vivre une aventure en emménageant à Tokyo. Il paraît être le personnage le plus tranquille et le plus normal de tout le livre, comme quoi les apparences sont trompeuses. Sa soif d'aventure est limite malsaine. J'adore son meilleur ami, Kida, il est pas mal décalé et paraît vivre un tripe permanent, bien qu'il n'ait que peu d'importance dans l'histoire (pour ce premier tome en tout cas), je le trouve hyper attachant.
Dans cette histoire, il y a aussi un fond de fantastique avec le personnage de Celty. Une fée. Une Dullahan plus exactement. Celty est à la recherche de sa tête qui a disparu, et parcourt les rues d'Ikebukuro sur une moto silencieuse. Elle devient une légende dans Tokyo, sans en avoir tout à fait conscience. Celty se pose beaucoup de question sur l'humanité et ce qui la rend différente des humains (en plus du fait qu'elle n'ait pas de tête). Elle vit chez Shunra, un médecin un peu bizarre et pas super honnête. Ils sont tous les deux très proches, puisque ça fait vingt ans qu'ils vivent ensemble.
Finalement on rencontre un type russe, Simon, qui fait du démarchage devant un restaurant de Sushi, et des membres de l'organisation des Dollars dont Kadota qui se demande qui est le fondateur des Dollars. Sachant qu'en plus, les Dollars sont devenus la deuxième légende d'Ikebukuro. Et certains des membres ne sont pas très nets non plus (je pense à Yumasaki).
Comme vous le voyez il y a pas mal de personnages, mais on ne s'y perds pas vraiment je trouve, c'est assez facile à suivre et à replacer (mais c'est peut-être parce que j'ai vu l'animé et que je pouvais facilement savoir qui ils étaient).
Il y a pas mal d'action, de questionnements également, sur la mort, la vie, l'humanité, l'amour… Il y a un côté gore, glauque et malsain, et en même temps c'est complètement déjantée.
En bref, j'ai passé un super moment de lecture, je me suis vraiment éclatée. Et puis j'aime bien que tout finisse lié, et que la boucle se boucle.
Lien : https://jetulis.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lire-une-passion
  04 décembre 2016
Je vais être honnête : à la base, ce livre ne me tentait pas vraiment. Je ne sais pas, le résumé ne m'avait pas intriguée plus que cela. Cependant, l'attaché de presse me l'a tellement bien vendu que... j'ai craqué (il faut dire qu'il est très doué pour tenter n'importe quel lecteur haha). Et au final, je ne regrette absolument pas cette lecture, parce que j'ai tout simplement adoré ! Sans m'en rendre compte, j'ai dévoré les pages et arrivée à la fin, j'ai regretté de ne pas avoir la suite.
Nous sommes à Ikebukuro, où les gangs, les gens étranges et les légendes urbaine sont monnaie courante. Mikado, un lycéen normal, sans histoires, et invité à venir s'installer dans le quartier d'Ikebukuro, par son ami d'enfance. Ce dont il rêve, c'est de vivre des aventures extraordinaires et de sortir de sa vie banale. Ce dont il ne se doute pas, c'est que sa vie va prendre un véritable virage à 180 degrés, qu'il va rencontrer des personnes tout aussi louches les unes que les autres. D'autant plus qu'une légende raconte qu'une motarde sans tête se balade en ville... Qui est-elle ? Est-elle vraiment réelle ou seulement le fruit d'une imagination débordante ?
Comme je vous le disais plus haut, j'ai été très étonnée d'aimer autant ma lecture. Autant le dire : ce genre de lecture n'est habituellement pas ma came. Et pourtant : dès les premières pages, j'ai su que j'allais aimer. Pourquoi ? Grâce au suspense qui plane autour de tous ces personnages, mais surtout de la motarde sans tête. Certes, ce qui peut un peu prêcher avec cette lecture, c'est l'abondance des personnages. Il y en a vraiment beaucoup, et des fois, on peut vite se perdre avec tous ces prénoms que nous, occidents, n'avons pas l'habitude de croiser. Mais au fil des pages et des chapitres, on s'habitue, et on s'intéresse plus à l'intrigue qu'à ces prénoms atypiques.
Ce que j'ai trouvé très bien, c'est que chaque chapitre soit en quelque sorte dédié à un ou plusieurs personnages. Ainsi, on nous permet de mieux les connaître et de s'attacher ou non à eux. J'avoue que mon attachement va plus à la motarde sans tête. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'au fur et à mesure des pages, on en apprend plus sur elle, sur ce qu'elle a vécu, et aussi, pourquoi elle n'a pas de tête. Son histoire est touchante, même si elle n'est pas dévoilée dans son entièreté. Mais Mikado a aussi réussi à m'attendrir par son côté enfantin et innocent. Il débarque dans une ville dont il ne connaît rien, et tout ce qu'il veut, c'est que sa vie change. Et elle va changer. Et malgré tous les soucis qu'il va rencontrer, on est surpris de voir qu'il garde la tête haute, et qu'il ne perd pas la boule, comme beaucoup l'auraient fait à sa place.
Plus j'approchais de la fin, plus je me posais des questions sur le prologue. Je ne vais pas vous dire ce qu'il raconte, parce que ça spoile tout de même, mais juste... je me suis demandé pendant les ¾ de l'histoire à quoi il servait, pourquoi il était là. Et puis on arrive vers la fin, et tout se regroupe. Tous les liens se forment, et on comprend mieux ce fameux prologue et cela permet de voir les choses différemment. Ce que j'ai aussi aimé, c'est le fait qu'en plein milieu de l'histoire, il y ait des discussions entre des jeunes sur internet. Ces derniers alimentent les légendes, mais parlent surtout du mystérieux gang des Dollars, qui sème la terreur partout où il passe. Je dois bien avouer que ce gang m'a rendu très curieuse, et quand on a enfin les explications, je peux vous dire que j'ai été surprise... très surprise !
En résumé, un premier tome qui a réussi à me happer dès les premières pages. J'ai dévoré ce roman, et malgré le fait que ce genre d'intrigue ne soit pas ma came, j'ai été très surprise de voir que j'ai autant apprécié ! Les personnages sont certes nombreux, mais on s'attache à certains d'entre eux pour leur histoire, leur comportement et leur réaction. Un tome 2 que j'ai hâte de découvrir, surtout avec les quelques révélations que nous offre l'auteur à la fin !
* Je remercie Guillaume et Ofelbe pour leur confiance ! *
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
orbe
  25 octobre 2016
Mikado Ryûgamine arrive à Tokyo où il s'installe chez son ami d'enfance qui lui fait découvrir la ville et ses codes. Il lui conseille notamment de se tenir à distance des gangs et des bikers et de ne surtout pas s'approcher de Shizuo et Izaya, deux personnages étranges et réputés incontrôlables.
Mais Mikado est venu dans la grande ville pour dépasser ses peurs et vivre des aventures hors norme. Il va réussir son objectif au-delà de toutes ses espérances et même rencontrer la légende urbaine du motard sans tête…
Un roman inclassable et difficile à résumer. Les individus présentés sont nombreux et bien caractérisés. On suit principalement Celty, une fée d'un autre monde à la recherche de sa tête qui souhaite tenter de s'intégrer dans la ville et Mikado, un jeune homme lui aussi surprenant.
Une histoire riche en événements avec beaucoup d'énigmes dont celle des Dollars, une sorte de clan dont tout le monde parle sans jamais être certain de son existence. Avec une tension crescendo et un final subtil.
Un récit très original à découvrir !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
MaliaeMaliae   02 octobre 2016
Si l’on meurt pour se libérer d’une souffrance, ne vaut-il pas mieux en être conscient ? Si vous mourez pour échapper à la souffrance, est-ce que cela ne requiert pas, après, une forme qui reconnaisse que vous avez été délivrée ?
Commenter  J’apprécie          10
MaliaeMaliae   02 octobre 2016
– Ne t’inquiète pas. Ce ne sont pas des cadavres, on n’a fait que transporter deux femmes bourrées sur un banc.
– Dans des valises ?
Commenter  J’apprécie          10
ayanoaishiayanoaishi   12 octobre 2017
-vous vouliez peut-etre dire que vous ne souffrirez plus ? Sauf que mourrir signifie disparaitre de ce monde. Autrement dit, c'est vous qui disparaissez et non votre souffrance.

Ohw Izaya 😍
Commenter  J’apprécie          00
MaliaeMaliae   02 octobre 2016
De plus, les contrôles contre les traversées clandestines étaient beaucoup plus stricts que vingt ans auparavant. Une tête était devenue indispensable pour quitter le Japon.
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le chien jaune de Georges Simenon

Quel est le nom du commissaire chargé de l'enquête ?

Cremer
Maigret
Burma

10 questions
375 lecteurs ont répondu
Thème : Le chien jaune de Georges SimenonCréer un quiz sur ce livre