AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Forbidden (157)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
helvetius
  03 février 2018
Depuis le temps que j'attendais cette traduction ! J'ai même acheté le livre en VO mais, facilité quand tu nous tiens...
Alors voilà, je ne sais pas si c'est le fait d'avoir attendu si longtemps mais je ressors plutôt déçue de cette lecture. Ce n'est pas que je n'ai pas été touchée, bien au contraire, le final est même déchirant mais voilà, j'ai trouvé que l'histoire était finalement longue et finissait par tourner en rond...Je n'ai pas compté, mais je crois que je n'ai jamais autant lu les mots "services sociaux" dans un roman et ça a fini par légèrement me courir sur le haricot. Et puis, je n'ai pas vraiment accroché avec les personnages, surtout celui de Maya, et je n'ai compris le geste final de Logan...
Maya est une jeune fille très bien, intelligente et gentille mais j'ai l'impression qu'elle ne sait pas ce qu'elle veut, fait un pas en avant pour en faire deux en arrière quand le point de non-retour est atteint. Bien entendu, la situation est très compliquée mais bon, une fois que c'est fait, c'est fait...Et je me demande si l'auteure en a fait exprès de lui coller une amie si nunuche et inutile, à croire qu'elle a créé ce personnage pour contrebalancer l'air trop sérieux que veut se donner Maya, mais ça ne marche pas vu que j'ai eu envie de les étriper toutes les deux. Logan est beaucoup trop passif à mon goût, trop timide, trop gentil, trop tout et c'est lassant. Il est attentionné avec sa famille, communique avec eux mais souffre d'un terrible manque de confiance en lui qui le rend asocial à un point extrême, c'est bien dommage quand on a ses capacités...Finalement, il subit sa vie et ne pense pas à lui, seulement aux autres. Et même à la fin, il ne pense pas à lui, aux conséquences qui l'accablent, il ne cherche qu'à protéger Maya et les autres, quitte à gâcher sa vie, pour que les autres continuent à vivre ensemble. Et c'est à partir de là que j'ai décidé de "détester" Maya qui ne comprend finalement rien à rien. le plan de Logan, certes, n'était pas le meilleur pour lui mais semblait le seul capable de limiter la casse...Elle aura encore une fois, pour moi, fait preuve d'égoïsme en pensant prouver son amour.

Bref, c'est une lecture qui forcement ne peut pas laisser indifférent, le thème de l'inceste étant déjà tabou à la base, le voir être mis en scène comme ça et finir de cette façon, c'est assez bouleversant. Je pense être ouverte d'esprit, je l'ai déjà dit plusieurs fois, je me fiche des liens qui unissent les gens, s'ils s'aiment vraiment, c'est l'essentiel, mais je peux comprendre que ce livre, ce thème, puisse susciter pas mal de débats, surtout quand la cible visée est le lectorat adolescent/ jeune adulte. Personnellement, j'ai plus été "choquée", et c'est un bien grand mot, par Malika de Valérie Valère car ici, les deux personnages sont ado et ont quasiment le même âge. L'auteure a une écriture plaisante à lire et heureusement car vraiment, si la lecture n'avait pas été si fluide, je ne sais pas si j'aurais achevé ma lecture sans sauter plusieurs chapitres tant l'histoire m'a semblé longue à se conclure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Varaha
  17 octobre 2017
"... tout ce que nous voulons, c'est être comme les autres et nous intégrer coûte que coûte."

Une famille déchirée, une mère seule, trop souvent absente, avec ses cinq enfants, peu de moyens pour les gérer et avec une nette tendance à la boisson. Voilà le décor de fond de ce roman. À l'avant plan, Lochan et Maya, frère et soeur qui tente de maintenir la famille et la maison à flot.
Toujours ensemble contre le reste du monde, ils sont de plus en plus proches, voire même un peu trop... Mais comment gérer ces sentiments et les trois plus petits dont ils assurent la charge et qui au moindre faux pas peuvent leur échapper ?
Dans ces circonstances, Lochan, le plus âgé, est le plus effrayé et donc le plus raisonnable mais ses bonnes résolutions ne tiennent qu'à un fil...

"Il m'est inenvisageable de lui refuser ce droit, le droit fondamental de chaque être humain à disposer de sa vie."

Globalement, au début c'est un peu lent mais la torture psychologique vécue par les deux protagonistes est terriblement bien décrite.

"Pourquoi la société tiendrait-elle tant à nous punir ? Est-ce notre faute si nous avons été engendrés par la même femme ? "

La fin est inévitable, mais toujours aussi terriblement dure à lire, à croire et à accepter.
Je termine ce roman les larmes aux yeux, me disant comme c'est dommage que la loi soit parfois si rigide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ptitelily01
  30 août 2017
L'épilogue de ce livre fait toute la magie de l'histoire. J'avoue que cela fait un moment que je l'attendais en français, j'ai essayé de le lire en VO, mais j'avais surtout peur de ne pas comprendre toute la subtilité de l'histoire en le lisant en VO. Et finalement, j'ai vraiment bien fait d'attendre. Alors oui, l'inceste est facilement un sujet tabou de nos jours, mais on a eu d'autres auteurs qui en ont parlé en France, dont j'ai lu un livre il n'y a pas si longtemps. Donc de mon côté ça n'a pas été forcément dérangement pour ma part, même si forcément cela m'a quand fait tiquer. Enfin bref, je m'éparpille un peu. L'histoire est assez prenante dès le départ, par le contexte familial dans lequel vivent nos deux personnages principaux. le fait d'avoir les deux points de vue nous permet d'avoir l'histoire dans son intégralité et je trouve que cela donne plus de vivacité au texte et à mon ressenti. Les personnages sont vraiment attachants, même les secondaires, puis au vu de leur situation familiale, on se prend facilement d'affection pour eux. Par contre, le tout met vraiment du temps à se mettre en place et en contre partie la fin est trop rapide. Je ne vais pas forcément en dire plus sur l'histoire, on sait le fond de l'histoire parle grâce au résumé et à toute la pub qu'il y a eu autour. Mais, pour ma part, il faut vraiment aller jusqu'au bout du livre. Comme je le disais plus haut, c'est vraiment l'épilogue qui m'a complètement bouleversé et m'a chamboulé. J'avais l'impression de ressentir tout ce que j'ai pu vivre durant les pages précédentes dans ce laps de temps très court. Comme si j'avais cessé de respirer ou de ressentir les choses pour ne pas être impliqué dedans, et pourtant cela été tout le contraire.


En conclusion, c'est une histoire vraiment bouleversante, après on aime ou on n'aime pas. Je peux comprendre que le côté inceste soit gênant, mais il faut savoir parfois voir au-delà de ce petit point pour vivre une histoire touchante et bouleversante. J'avoue que j'avais très envie de le lire depuis un moment, l'annonce en VF à renforcer mon envie et la pub autour m'a légèrement refroidi. Mais une fois ancré dans l'histoire, je n'ai pas pu en décrocher avant la fin. Personnellement, c'est le genre de livre qui vous marque et vous force à voir les choses autrement. Et si vous aimez ce genre de livre bouleversant, il faut absolument le lire.
Lien : http://plaisirdelire69.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
monparadisdeslivres
  15 juillet 2017
Méga Coup ♥

Pour la première fois je n'ai pas de mots cohérents pour ce petit bijou. Pourquoi ? Des histoires qui abordent des sujets tabous j'en ai lus un bon nombre mais des comme celui-là JAMAIS...

Un incroyable talent

Un univers que je ne connaissais pas et pour une première rencontre c'est tout simplement RE-MAR-QUA-BLE ! Il faut bien le reconnaître, Tabitha Suzuma manie les mots comme personne. Car aborder un sujet extrêmement tabou avec tant d'émotions faut le faire. Ce n'est pas donné à tout le monde de faire cela.
Avec une prose spectaculaire, percutante et envoûtante, l'auteure nous met face à une dure réalité. Une intrigue bien singulière qui est menée avec brio. Des émotions vives et des sentiments bruts qui sont dépeints avec un naturel désarmant. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas été à ce point absorbée, bouleversée et anéantie par ma lecture. À aucun moment, je n'ai su deviner l'issue de l'histoire. Je n'en reviens toujours pas.

Une narration à deux voix qui ne va pas vous laisser indifférent.

Je ne vais pas vous mentir comme vous l'aurez vu dans le résumé, ce roman risque de perturber voir même embarrasser certains lecteurs qui refusent catégoriquement ce genre de relation. J'en fais moi même partie. Et pourtant découvrir l'histoire de ces deux âmes perdues m'ont touchée en plein coeur.
Lochan & Maya. Deux belles âmes qui vivent dans des circonstances tellement pitoyables mais malheureusement bien réelles de nos jours que j'ai eu le coeur brisé plus d'une fois. Il m'a été impossible de ne pas m'inquiéter pour eux, de ne pas souffrir avec eux, de ne pas vouloir les réconforter, de ne pas m'attacher à eux et de ne pas les aimer pour ce qu'ils sont... pour leur amour inconditionnel.

En bref

Un sans faute pour Tabitha Suzuma qui rejoint directement ma liste des auteurs préférés. Je n'ai jamais rien lu de tel. Et rien que le fait d'y repenser j'en suis encore sous le choc. "Forbidden" c'est bien plus qu'une simple histoire tabou. C'est un livre magnifiquement dérangeant et déchirante qui donne à réfléchir. C'est mon premier roman de cette auteure et ce ne sera pas mon dernier.
Lien : http://wp.me/p5AuT9-2VY
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
marinecaquineau
  09 février 2019
Lorsque j'ai commencé ce livre, je me suis tout de suite dis que je ne comprendrais, quoi qu'il arrive, jamais comment une soeur et un frère peuvent - ils tomber amoureux. de ce fait, je partais dans ce livre avec des aprioris et un avis déjà tranché avant même de l'avoir ouvert.
Je m'étais complètement trompée… J'ai accepté et compris la relation qu'entretiennent Lochie et Maya, bien que c'est une situation dans laquelle je ne me projette absolument pas et n'envisagerais jamais ! Leur situation et en effet particulière puisqu'ils s'occupent tous les deux et seuls, de leurs frères et soeur car leur père est parti et leur mère fait une apparition tous les 36 du mois, et la plupart du temps complètement bourrée. de part cette situation principale, je leur ai trouvé un courage fou et ils sont admirables pour cela ! Lorsqu'on commence à sentir leurs sentiments se développer nous ne sommes pas choqués car finalement on sait que c'est la continuité des choses. Ce que j'ai aimé c'est la façon dont l'autrice prend son temps afin de faire évoluer les sentiments de ses personnages mais aussi la façon qu'ils ont de lutter contre cet amour (surtout Lochie), car ils savent que c'est contre nature, interdit par la loi et pour eux, le principal argument, c'est que si une personne l'apprenait, les petits seraient placés en famille d'accueil. Pour en venir à la fin, elle m'a juste bouleversée. J'ai pleuré, beaucoup pleuré, car même si je sentais cet événement arriver j'espérais au fond de moi que ca n'arriverait pas. C'est un roman bouleversant, très bien écrit et construit. On s'attache aux personnages, à leur histoire et même si pour nous l'inceste est inenvisageable et qu'on part avec des aprioris, finalement on comprend… C'est un livre qui chamboule, qui nous broie le coeur, qui bouscule toutes nos convictions / pensées / préjugés et c'est pour cela que c'est un livre à lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
audrey1704
  15 janvier 2019
Avant toute chose, voici un avertissement pour les personnes refusant de lire des histoires qui parlent d'inceste. L'auteur nous narre l'histoire d'un amour impossible et interdit, d'un amour que notre société considére comme contre-nature et malsain. Pour ceux que cela dérange, vous êtes prévenus mais vous passez à côté d'une petite merveille.

Au début, j'avoue avoir eu du mal à adhérer, à entrer dans l'histoire sans doute l'appréhension de lire ce genre de romance divergente et dérangeante. J'ai demandé ce service de presse en connaissance de cause. Je savais de quoi ce livre retournait et j'ai eu envie de lire mais nos moeurs contemporains sont ancrés en nous et certains faits nous apparaissent comme perturbant. J'ai une mentalité assez ouverte et un livre reste avant tout une fiction. Après un début de lecture un peu lent, j'ai fini par me poser la question « dans quoi l'auteur m'entraîne ? » et au fil des pages cette lecture est devenue captivante. Perturbante mais captivante. L'écriture de l'auteure m'a happée à travers son récit et j'ai eu l'irrepressible envie de plus, de beaucoup plus comme une toxico, je me suis détectée de cette dose d'émotion pure.

Maya, 16 ans et Lochan, presque 18 ans, sont frère et soeur. Ils ont une grande et belle complicité. A eux 2, il assument leurs 2 petits frères et leur petite soeur. Les repas, les devoirs, l'école, les courses,… Ils ont établis un planning bien rodé et s'en sorte pas mal. Cependant c'est beaucoup de responsabilités pour leurs frêles épaules. Ils ne profitent pas de leur jeunesse: pas de sorties, peu ou pas d'amis… Leur père a quitté le domicile conjugale il y a plusieurs années et à refait sa vie en tirant un trait ses enfants. Leur mère n'est que l'ombre d'elle même. Elle est alcoolique et préfère se pavaner au bras de son petit ami plutôt que de s'occuper de ses enfants. Pour éviter que les services sociaux s'en mêlent et séparent leur fratrie, Lochan et Maya tente de sauver les apparences et essayent de maintenir un environnement familial équilibré.

Maya est une jeune fille studieuse et réservée mais assez sociable. À 16 ans, elle a énormément de courage et fait preuve d'une grande maturité. Lochan est un élève très doué à l'école mais il rencontre de sérieuses difficultés qu'il peine à surmonter. Très complices, ils vont s'apercevoir chacun de leur côté que leurs sentiments évoluent. Ils le savent leur attirance est impur, et ils s'aventurent sur une pente dangereuse. Peuvent-ils s'avouer leurs sentiments, vivre leur histoire même cachée, laisser libre cours à leur amour interdit ?

Leur duo m'a vraiment touché. Ces 2 personnages m'ont émue à maintes reprises.

L'auteur arrive à faire transcender leurs émotions à travers les pages. Son écriture se révèle être d'une intensité surprenante et troublante. Les mots de l'auteure coulent aisément et ont imprégné mon coeur et mon âme. La plume de Tabitha Suzuma est fascinante à lire. À la fois puissante et douce, à la fois troublante et apaisante. L'écriture est fluide, étoffée et diablement ensorcelante. C'est en partie la très agréable plume de l'auteure qui m'a permise de me laisser submerger par ce recit, de littéralement laisser cette « romance interdite » envahir mon esprit et mes sens.

Je n'ai pas occulté le lien unissant les protagonistes, Lochan et Maya, et je pense qu'en l'occupant on passe à côté de l'histoire. Mais malgré ce lien qui rend leur amour impossible, je voulais à tout prix qu'ils soient heureux. Leur amour est au yeux de la loi un crime mais s'aimer profondément, d'un amour irréfrénable est-il un crime ? L'avis de chacun divergera et je garderais le mien pour moi. Je dirais juste que ce roman offre une autre visibilité, apporte une autre vision et laisse les mentalités libres. Moi, j'ai vraiment aimé ce roman qui m'a fait trembler, qui m'a fait pleurer et qui a fait battre mon coeur d'une nouvelle façon. La promesse d'un « roman d'amour qui vous hantera longtemps » est tenue.

Ce livre respire, ce livre m'a rendu vivante. Ce livre est un merveilleux roman d'amour.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
delfine76
  21 novembre 2018
Au départ, je n'étais pas enthousiaste pour lire ce livre, hésitante j'ai reculé me disant que ça devait être un roman pour adolescentes et je me suis lancée.
Je n'est pas été déçue, j'ai eu beaucoup de mal à le lâcher jusqu'à la fin. L'histoire d'inceste dérange, met mal à l'aise, on juge en se disant que c'est déplacé et puis petit à petit on s'attache aux personnages et on finit presque par leur donner l'absolution. Un des seuls livres qui m'a fait pleurer, c'est pour vous dire l'émotion suscitée par ce roman très bien écrit.
Commenter  J’apprécie          30
yvantilleuil
  17 février 2018
« Forbidden » invite à suivre l'histoire de Lochan et Maya, les aînés d'une fratrie de cinq enfants livrés à eux-mêmes. le père est parti refaire sa vie en Australie, tandis que la mère, alcoolique et immature, n'a pas beaucoup plus envie de remplir son rôle. À deux, cette soeur et ce frère de respectivement seize et dix-sept ans élèvent à bout de bras le reste de la famille, c.à.d. le jeune Kitt, en pleine crise d'adolescence, et les petits Willa et Tiffin, baignant encore dans l'âge de l'innocence…

Avec ce roman, Tabitha Suzuma aborde un sujet totalement tabou, mais a la présence d'esprit de ne pas nous plonger immédiatement au coeur de cet amour absolument immoral et de surcroît répréhensible par la loi. L'auteure prend en effet le temps d'installer le contexte de cette histoire en partageant le quotidien de ces deux êtres obligés de jouer à papa et maman afin d'empêcher leur famille dysfonctionnelle de se disloquer. Au fil des pages, le lien fraternel entre Lochan et Maya s'estompe, ouvrant la porte à un amour certes absolument glauque, mais inéluctable.

Le récit alterne les points de vue de Maya et Lochan, permettant de partager les sentiments qui déchirent ces deux êtres épuisés par la vie, qui partagent le même fardeau familial, ainsi qu'un lien qui va bien au-delà de celui entre un frère et une soeur. Progressivement, le lecteur s'attache aux personnages et, au moment où la limite est franchie, ses valeurs sont totalement ébranlées et une partie de ses préjugés sont déjà au placard. Cet amour inacceptable continue inévitablement de déranger, mais l'envie de leur octroyer cette lueur d'espoir et de bonheur au sein d'une vie tellement injuste et difficile, cherche également à se faire une petite place. le noir et le blanc deviennent gris, le côté incestueux de l'histoire demeure répugnant, mais cherche à se faire oublier, abandonnant le lecteur le cul entre deux chaises, l'une condamnant cet acte dégoûtant et l'autre, ému par la pureté et la beauté de cet amour interdit qui défie toutes les conventions.

Une lecture dérangeante et bouleversante, mais fortement conseillée !
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Elyza
  19 janvier 2018

Forbidden est un roman dont j'entends énormément parler depuis sa sortie française. Avec un sujet aussi tabou et controversé, ce n'était pas du tout cuit pour qu'il sorte un jour en France (il date quand même de 2010) mais les éditions Milady se sont lancées. Je me suis procuré le livre peu de temps après sa sortie et il a été massivement choisi par mes abonnés sur YouTube pour intégrer ma PAL hivernale. Je savais avant de me lancer que l'histoire aborderait le sujet de l'inceste et j'étais curieuse de découvrir la manière dont ça allait être traité par l'auteure. Allais-je m'émouvoir pour le couple phare du récit ou au contraire allais-je me sentir mal à l'aise de leur relation ? 

Maya et Lochan sont donc frère et soeur. Ils ont une différence d'âge minime et s'occupent de leur fratrie qui se compose de deux petits frères et d'une petite soeur parce que leur mère ne prend pas son rôle au sérieux. Elle délaisse complètement ses enfants au profit d'une bonne bouteille et de son petit ami. Maya et Lochan doivent donc un peu comme un papa et une maman prendre en charge la gestion de la maison et des enfants en plus de leurs études puisqu'ils sont encore au lycée. 

L'une des premières choses qui m'a traversé l'esprit au bout de quelques pages c'est que le récit est vraiment bien écrit. J'ai apprécié l'écriture fluide de l'auteure et je me suis immédiatement dit que l'histoire allait être agréable à suivre si je passais le cap de l'inceste. Et bien autant vous dire que je n'ai pas passé le cap. Ce récit m'a profondément mise mal à l'aise. Je suis absolument certaine que les sentiments contre nature des deux héros sont survenus à cause de leur situation familiale et c'est ce que vous dira également n'importe quel psychologue ou personne sensée. Inutile d'être particulièrement brillant pour voir que Lochan souffre d'énormes problèmes psychologiques entre sa phobie sociale et son manque de confiance en lui et que sa fratrie est son unique source de "stabilité". Leur rapprochement a beau se faire en douceur, ils ont beau tenter de lutter contre leurs sentiments, se renseigner sur ce qu'ils risquent tous les deux, j'ai trouvé l'ensemble malsain. 

Ce qui m'a également dérangé c'est le côté répétitif de l'histoire. Les corvées s'enchainent, les journées se ressemblent, les crises de Lochan aussi ce qui fait que je me suis clairement ennuyée pendant un bon tiers du livre. Ajoutez à cela un manque de crédibilité certain (Maya et Lochan passent leur temps à évoquer leurs sentiments respectifs en haussant le ton ou même parfois en criant. Vous allez vraiment me faire croire que personne dans la rue ne les a jamais entendu ?) 

J'attendais également la fin au tournant pour en avoir beaucoup entendu parler sur la blogo. Personne ne m'a spoilé mais le simple fait de voir partout des commentaires du type "oh la la cette fin !" était assez explicite en soit. Je n'ai donc pas du tout été surprise par la manière dont s'est terminé le récit même si j'avoue qu'à un moment donné l'auteure m'a fait douter et qu'il a fallu que je relise un paragraphe. 

En résumé j'aurai voulu me sentir transportée par cette lecture et par les sentiments de Maya et Lochan et finalement je me suis sentie mal à l'aise pour eux et par eux. Ce sont deux gamins qui se cherchent, qui sont fragilisés psychologiquement et qui doivent faire face à des responsabilités qui ne devraient pas être les leurs. Ce roman n'est pas mauvais en soit mais je n'ai pas été réceptive à cette histoire. 
Lien : http://elyzalecturesenchante..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Wolkaiw
  05 décembre 2017
À l'annonce et à l'approche de sa traduction, Forbidden a fait un buzz incroyable, je pense que cela est en parti due aux thèmes qui sont abordés dans le récit. du bien, du moins bien, des chroniques dithyrambiques ou salées, je crois qu'avec tous les avis présents sur la blogosphère j'avais besoin de me forger ma propre opinion, de comprendre pourquoi ce livre a autant fait parler de lui. Sans même l'avoir lu j'ai été capable d'en parler à une amie qui a souhaité l'acheter et l'a adoré! Une fois sa lecture terminée elle me l'a gentiment prêté afin que je vous ponde la chronique que vous êtes en train de lire.

Cette chronique ne ressemblera ni à un éloge ni à une critique salée mais plutôt à un mélange des deux, l'avis d'une fille en difficulté quant à l'idée de mettre des mots sur ce livre. Forbidden possède de grandes qualités mais je n'ai pas été convaincue par l'ensemble du roman, j'en garde un souvenir quelque peu mitigé. Vous donner mon ressenti sur ce livre n'est pas chose aisée mais je vais tenter de faire mon possible.

L'histoire de Forbidden est intéressante, je n'ai pas l'occasion de lire tous les jours des histoires qui traitent du sujet – tabou avouons-le – qu'est l'inceste. Je suis native d'une région dont un des plus gros clichés est justement l'inceste, voir ce thème mis en mot à susciter ma curiosité. Fordidden c'est l'histoire de la famille Whiteley qui n'est en rien une famille ordinaire, sa situation apparaît pour le moins précaire et instable. le père a quitté le navire, laissant à son ex-femme le soin de gérer cinq marmots. La mère ne pense qu'à sortir et boire jusqu'à s'en rendre malade, prêtant à peine attention à ses enfants, elle semble ne pas avoir quitté l'adolescence et vit dans une bulle imaginaire. Les plus jeunes bambins, à peine âgés de 5 et 7 ans, sont adorables, deux bouts de chou que le malheur n'a pas épargné. Pour compléter le tableau de cette famille déchirée, nous avons l'adolescent en pleine crise, qui se cherche et ne supporte pas l'autorité. Et enfin, parce que sinon l'histoire de Forbidden n'aurait pas lieu d'être, enfin nous avons les deux grands, frère et soeur qui ne se sont jamais considérée comme tels, je vous présente : Lochan et Maya.

le contexte de cette famille est, comme vous l'aurez compris, plus que compliqué. Maya et Lochan vont devoir assumer et assurer un rôle semblable à celui du père et de la mère de famille. Afin d'aborder quelque chose d'aussi sensible et délicat que l'inceste, l'auteure a choisi l'alternance des points de vue, Lochan puis Maya, Maya puis Lochan, certes cela dynamise le récit, mais d'un autre côté j'ai eu l'impression que tout n'en était que plus alourdi, presque redondant par moments. Je pense surtout que ce qui m'a gêné dans cette lecture, ce n'est pas tant le sujet abordé mais plutôt le dosage des émotions. Ce livre compte plus de 500 pages, un beau petit pavé en soi, mais durant les 470 premières pages, je n'ai rien ressenti, je n'ai pas réussi à éprouver le moindre sentiment, que ce soit de tendresse, de pitié ou de colère envers les personnages. J'ai lu l'histoire tout en restant presque stoïque, me demandant quand cela allait enfin démarrer. Tabitha Suzuma prend le temps de poser les bases d'un contexte difficile, mais j'ai trouvé cela beaucoup trop long, j'ai parfois eu l'impression de tourner en rond. Tout cela pour nous amener à une fin larmoyante à souhait ! Ce final c'est un trop-plein d'émotion qui donne envie de pleurer toutes les larmes de son corps. Sorte de condensé de toutes les émotions retenues par l'auteure durant la lecture. Je suis moyennement fan de ce procédé, cela me semble un peu too much.

Tabitha Suzuma a opté pour un style relativement simple, accessible au plus grand nombre, afin de raconter une histoire qui n'a rien mais absolument rien de simple. Une atmosphère lourde et une certaine tension règnent sur ce livre, ajoutant une touche encore plus dramatique au récit. de nombreuses situations compliquées jalonnent ce livre, déstabilisant le lecteur qui ne sait ce qu'il doit penser de telle ou telle action, de telle ou telle réflexion. Certains ont qualifié ce livre de dérangeant voire de gênant, je peux comprendre cela mais je ne comprends pas pourquoi cela a provoqué un tel scandale.

Je pense que le coup de génie de l'auteure réside dans sa capacité à nous interroger sur cette amour interdit. À travers cette histoire c'est le poids du regard que porte la société sur ce genre de relation qui est mis en avant, un regard accusateur souvent porté sans connaissance de cause. La loi punit les relations incestueuses, mais a-t-on le droit d'interdire un amour entre un frère et une soeur à partir du moment où cette passion est consentie par les deux partis ? A-t-on le droit d'empêcher deux personnes de s'aimer ? Pourquoi l'amour est-il une chose à la fois si belle et cruelle ? C'est là toute la question du livre, une belle question qui vous fera peut-être voir certaines choses autrement.

Forbidden c'est une belle histoire mais une histoire qui met trop de temps à se mettre en place. J'ai trouvé les émotions mal dosées, le dénouement arrive trop tard, provoquant une fin sans doute précipitée et trop intense, comme si on avait enfin crevé l'abcès. La relation entre Lochan et Maya est évoquée avec pudeur, tout en douceur, c'est sans doute ce qui m'a permis d'accrocher à l'histoire. Ce livre propose donc une belle réflexion sur l'amour et sur l'inceste, sur le regard des autres et l'autorité inconsciente que la société exerce sur nous.
Lien : https://wolkaiw.blogspot.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Tabitha Suzuma (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3534 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre