AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782810419777
548 pages
Editions Prisma (03/11/2016)
3.94/5   52 notes
Résumé :
De rebondissements rapides en coups de coeur romantiques, le parfait roman d'hiver à savourer au coin du feu... ou à offrir !À Londres, la neige tombe sans discontinuer à l'approche de Noël, mais Allegra Fisher n'a pas une seconde pour jeter un regard sur la City. Elle vient y négocier le plus gros contrat de sa carrière et ne peut se permettre le moindre faux-pas. Alors quand elle rencontre le séduisant Sam Kemp, elle ne peut pas non plus se laisser distraire. D'au... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
3,94

sur 52 notes
5
11 avis
4
11 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
1 avis

sylvaine
  12 octobre 2021
Nos baisers sous la neige de Karen Swan aurait aussi pu s'appeler Calendrier de l'Avent à la City .
Allegra Fisher est une femme d'affaires. Alliant à un physique idéal une tête bien faite , un charisme hors normes, Allegra évolue dans l' univers feutré de la Haute Finance. Bien décidée à ne pas céder sa place elle voit arriver d'un très mauvais oeil Sam Kemp au siège de la société... S'ensuit un chassé croisé mêlant affaires, sentiments et coups fourrés... Ne manquait plus pour Allegra et Isobel, sa soeur, l'annonce d'une grand-mère retrouvée morte 60 ans après sa disparition, une grand-mère dont elle n'ont jamais entendu parler !!
Une histoire bien ficelée, un séjour à Zermatt qui ne peut que donner l'envie de s'y rendre, des personnages attachants même si certains semblent ne se mêler qu' accidentellement au monde qui les entoure..Bien loin de mes lectures habituelles ce roman m'a tenue en haleine et je n'ai eu qu'une envie le finir le plus vite possible ... La nuit fut courte très courte!
merci à Virginie Bourgeon des éditions De Borée pour ce partage. Une fois encore j'ai apprécié le confort de lecture et le format de la collection Mon Poche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Gaoulette
  06 avril 2017
Note : 4/5
SURPRISE ! Je suis un pavé de 548 pages, avec une couverture pas alléchante. Je suis une histoire de Noël genre les films overdoses de M6 selon le synopsis. Au premier abord le lecteur va faire la connaissance d'une parfaite petit anglaise trentenaire, riche, intelligente, bien gaulée qui va trouver son idéal masculin. Je suis un titre qui annonce un roman à l'eau de rose sans prise de tête.
SUPRISE ! En apparence Nos Baisers sous la neige de Karen Swan reflète tout cela, mais en profondeur nous avons une trame et une sacré histoire passionnante. Franchement je n'ai pas vu venir les intrigues de l'auteure qu'elle sème aux grés de ses envies tout en gardant des évènements cohérents.
Allégra ce n'est pas qu'une jeune femme trentenaire bien dans ses baskets. J'ai découvert une femme qui se cherche et surtout qui a une soeur Isobel pétillante qui a été mon coup de coeur personnage. Allégra c'est un sacré bout de femme avec des convictions et beaucoup de préjugés. Je vous laisse découvrir ce personnage attachant. On a l'habitude d'hommes d'affaire sexy, taciturne, bien foutu, sexuellement ouvert dans nos romans fantasmes et bien cette fois nous l'avons au féminin. Nous sommes dans la tour d'ivoire d'Allégra tout au long de la lecture et on assiste avec elle à ses déboires.
Et puis nous nous attendons les fêtes de Noël avec impatience, avec sa neige, les piste de ski, lles cadeaux, les illuminations…. Les descriptions du village suisse et Londres sous la neige sont merveilleuses. On s'y croit totalement.
En fait Karen Swan m'a bien conquise et je ne m'y attendais pas. J'ai juste un gros bémol. Les personnages et leur histoire. Allégra, Isobel, Timo, Julia, Pierre…. Je pense avoir eu toutes mes réponses. Concernant Sam, avec toutes ces pages, il aurait été bien d'en rajouter un peu plus sur son passé avec Amy et sa rencontre avec Allégra. Zhou est complétement mis de côté alors qu'il fait une grande partie de l'intrigue. Bien dommage. Et puis nous avons Lars, qu'advient-il de lui…. Et le futur d'Allégra. Karen Swan nous donne des réponses sur les intrigues principales mais elle en a distillées d'autres qu'elle a zappé.
A part cette remontée, j'ai passé un agréable moment. Je n'aurais pas cru. J'ai adoré la vie d'Allégra ! Karen Swan, désolée des préjugés de départ mais merci pour cette agréable surprise. Je préfère largement ce genre de tournure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Cristina21
  25 janvier 2018
Ne vous fiez pas au titre et à la jolie couverture laissant croire qu'il s'agit d'une petite romance… Même si l'histoire se passe à Noël, il n'y a rien qui soit en rapport avec la "magie" de cette période. C'est un roman où se mêlent secrets de famille et manigances financières.
Alors qu'Allégra se bat bec et ongles pour décrocher un gros contrat, et même conserver sa position au sein de sa société, elle va mener sa propre enquête pour mettre au jour un lourd secret de famille. En Suisse, et accompagnée de sa soeur, Allégra va aller de découvertes en découvertes…
Ce roman est prenant. Les chapitres courts et les rebondissements donnent du rythme. C'est vrai qu'il y a une romance, mais elle est au second plan, ce qui laisse la part belle à l'intrigue.
Commenter  J’apprécie          180
Marlene_lmedml
  11 janvier 2017
Je vais commencer par vous dire que [Nos baisers sous la neige] est une énorme surprise littéraire pour moi. J'avais délaissé le genre contemporain suite à quelques déceptions et quand j'ai vu le résumé et la couverture de ce roman j'avoue avoir craqué dessus, totalement ! Et je peux vous dire que le contenu est à la hauteur.
Je m'attendais à une histoire vraiment très légère, un conte de Noël où tout se termine bien et où il n'y a aucunes encombres. Mais ce roman c'est bien plus que cela. [Nos baisers sous la neige] est une histoire de découverte, un bond dans le temps qui fera découvrir à nos héroïnes leurs origines familiales. Une intrigue extrêment bien ficelée par l'auteure qui nous mène loin dans nos réflexions où elle aborde des thèmes sensibles qui touchent à la famille. Tels que la maladie, l'amitié, l'amour mais aussi la pression que nos vies professionnelles peuvent avoir sur notre environnement familial et intime.
Allegra Fisher est un bourreau de travail, et elle excelle dans ce qu'elle fait. Evoluant dans un milieu essentiellement masculin elle a bien du mal à faire valoir ses capacités à faire le travail aussi bien qu'un homme, si ce n'est même mieux que ces comparses masculins. Mais sa rencontre avec Sam Kemp, un séduisant collègue va lui donner du fil à retordre, elle devra gérer son attirance pour lui et rester maître d'elle-même pour rester professionnelle. Kemp est très douée dans son domaine et elle ne voudrait pas perdre sa place face à lui. En parallèle, Allegra va apprendre l'existance d'un membre de sa famille, une grand-mère décédée dont elle n'a jamais entendu parler.
Cette double intrigue va s'entremêler, nous emmenant de New York en Suisse en passant par Paris. Notre héroïne va partir à Zermatt en Suisse avec sa soeur Isobel pour élucider cette histoire de grand-mère. Sur place elle se retrouvera confronter à Sam Kemp et à Zhou, le fils d'un de leur plus gros client.
Le scénario de ce roman est d'une richesse sans borne. J'ai été stupéfaite de la tournure que les événements ont pris au fil des pages. L'auteure a su tisser une intrigue pleine de mystère et de charme, nous plongeant dans une histoire familiale captivante. Les indices qu'elle sème au fur et à mesure nous permettent de compléter le puzzle, cependant j'ai tout de même été surprise jusqu'à la dernière page, c'est pour dire à quel point Karen Swan a bien écrit son histoire. On suit la destinée de toute une génération, c'est la quête familiale le plus passionnante que j'ai lu jusque là. A côté de cela, la trame de l'histoire qui concerne Allégra et sa vie professionnelle est tout aussi intéressante. L'auteure met en scène des personnages complexes qui usent et abusent de leur pouvoir. Dans les relations humaines, la pression sociale est très forte et elle se ressent dans les échanges entre nos personnages.
Dès le début je me suis sentie happée par cette histoire parce qu'elle était tout ce que je n'avais pas imaginé. Je me retrouvée prise dans cette quête familiale, à chercher à assembler le moindre indice pour dévouvrir le vrai du faux. Les faux semblants sont très présents dans l'histoire, ainsi que les mensonges et les manipulations en tout genre. L'auteure a tellement bien mêler ses deux intrigues qu'elles ont fini par ne faire qu'une à la fin pour mon plus grand plaisir.
Nos personnages sont tellement passionnants qu'ils portent l'histoire très haut dans les sommets. Allégra est vraiment une jeune femme qui a un sacré tempéramment, elle évolue dans un milieu d'homme et elle a réussi à se blinder pour mériter sa place. Bien sûr en dehors du travail elle est un peu psychorigide et cette petite escale en Suisse va lui faire le plus grand bien et lui faire comprendre l'importance de la famille. Elle va aussi apprendre à lâcher prise et à tisser des relations sociales amicales. Sam Kemp, quant à lui est vraiment un homme très séduisant. Mais je n'ai pas réussi à le cerner de suite, il est resté très secret et son attitude a parfois pu lui faire défaut. Au fil du roman il m'est apparu comme quelqu'un de fiable malgré les zones d'ombres que je n'ai pas réussi à éclaircir. Isobel, est une petite boule d'énergie, beaucoup plus fofolle qu'Allégra elle apporte un côté très drôle et frais à l'ensemble de l'histoire. Zhou et Massi sont des personnages secondaires indispensable à l'ambiance du roman qui s'est totalement métamorphosé dès leur entrée en scène, un véritable régal que de découvrir ces deux hommes. Deux hommes avec de vrais valeurs.
Le récit est à la troisième personne, si bien que j'ai vraiment cru que l'auteure me racontait elle-même son histoire. Zermatt est un endroit magique, les descriptions et les recherches de l'auteure en ont fait un endroit que je rêverais de visiter. Un lieu avec une véritable histoire que l'auteure a su exploité à sa juste valeur, elle l'explique d'ailleurs dans les remerciements du roman.
Cette histoire contient une romance qui se développe longuement, sans précipitation. Karen Swan a un talent inoui pour rendre les choses vraiment émouvantes, pour faire ressentir à son lectorat des émotions vraies et sincères. J'ai adoré découvrir la plume authentique et envoûtante de Karen, un style enlevé et entrainant qui m'a enchanté et plongé dans une ambiance pleine de chaleur humaine.
En bref, cette lecture fut un véritable moment d'évasion. L'auteure met en lumière des valeurs qui sont chères à mon coeur. La famille, l'amitié véritable. Elle se permet d'aborder les différences et les pressions sociales dans un monde où tout le monde veut sa part du gâteau. J'ai voyagé du début à la fin pendant cette quête où Allégra et Isobel vont à la recherche de leurs origines familiales. Un récit d'une justesse et d'une richesse infinie tant sur le fond que sur la forme. Je n'aurais jamais imaginé vivre cette aventure avant d'ouvrir le roman. C'est un roman que je vous recommande chaudement.
Cette lecture en trois mots :
Surprenante – Passionnante et Emouvante
Lien : https://lmedml.com/2017/01/1..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Coetseslivres
  03 décembre 2021
Allegra est une femme d'affaires. Son monde, la finance. Elle se bat pour décrocher un gros contrat et par là même améliorer sa position déjà élevée au sein de l'entreprise. Mais Pierre, son patron, met Sam Kem sur le coup. Il risque fort de lui faire perdre ses clients, et c'est hors de question pour Allegra, même si elle le trouve beau gosse.
Jusque-là, effectivement, on a tout d'une pure romance. Sauf que… Allegra apprend avec stupeur que le corps de sa grand-mère, disparue dans la montagne depuis 60 ans, a été retrouvé. Une grand-mère dont ni elle ni sa soeur Isobel n'avaient jamais entendu parler…
A partir de ce moment-là, le livre prend un tournant.
Dans la 1ère partie (130 pages sur 600), on pourrait effectivement penser être dans une romance « banale ». Ce n'est pas tout à fait le cas. Il y est beaucoup question de travail, de rapports professionnels et beaucoup moins de vie privée. C'est mon petit bémol. Trop ancrée métier, qui plus est un milieu qui ne m'est pas familier, et je dirais presque hors de portée de la plupart d'entre nous. D'où un sentiment de longueur.
Cependant, il faut continuer la lecture. Dès que le corps est retrouvé, le rythme change, le « métier » prend une place moins importante. C'est fluide et agréable, porteur de mystères et de rebondissements avec un secret de famille. Les personnages sont plus humains et sentimentaux. de belles surprises dans cette partie-là que j'ai dévorée J'avais très envie de savoir ce qui se cachait derrière cette grand-mère mystérieuse. Il y a même un rebondissement auquel je n'avais pensé au départ !
Allegra, la trentaine, vit et pense boulot. Son bureau est sa maison. Carriériste et célibataire, elle n'a pas de vie sociale. Pas le temps. J'ai eu un peu de mal avec elle, elle est beaucoup trop éloignée de moi. Elle vit dans l'opulence, a des goûts de luxe. Mon ressenti s'adoucit dans la seconde partie, mais je ne peux pas dire que je l'ai trouvée attachante.
Sa soeur Isobel est par contre très sympathique. Une jeune maman pétillante possédant le grain de folie qui manque à sa soeur.
J'aurais aimé en savoir plus les autres personnages, comme Sam Kemp qui a quand même un rôle important. Petit regret donc.
Ceci dit, cette deuxième partie a effacé complètement les petites longueurs que j'ai pu trouver dans les pages précédentes, ce qui me fait dire qu'au final, j'ai passé un très bon moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
GaouletteGaoulette   06 avril 2017
Sa chambre à coucher était vaste : les murs étaient peints à la main d'un bleu céruléen, le lit recouverts de cachemire ivoire et le mobilier nacré. Quand à la chambre d'Isobel de l'autre côté du hall, tapissée comme elle l'était de velours bleu pastel rehaussé de pointes de corail, Allegra craignait sérieusement que sa sœur ne veuille jamais la quitter.
Commenter  J’apprécie          70
armand7000armand7000   03 juillet 2020
Sa tête lui disait qu’elle se laisse emporter. Sa tête lui disait de ne pas permettre que cela devienne plus qu’une simple attraction mutuelle, mais quel espoir avait-elle ? Deux nuits avec lui et son monde tournoyait déjà hors de son axe. Deux nuits avec lui et elle commençait à croire qu’elle avait trouvé quelqu’un en qui avoir confiance. Deux nuits avec lui et son coeur lui disait déjà que peut-être il valait plus qu’un simple deal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   11 janvier 2017
Sa tête lui disait qu’elle se laisse emporter. Sa tête lui disait de ne pas permettre que cela devienne plus qu’une simple attraction mutuelle, mais quel espoir avait-elle ? Deux nuits avec lui et son monde tournoyait déjà hors de son axe. Deux nuits avec lui et elle commençait à croire qu’elle avait trouvé quelqu’un en qui avoir confiance. Deux nuits avec lui et son coeur lui disait déjà que peut-être il valait plus qu’un simple deal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sld09sld09   20 novembre 2017
C'était le "Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants" que l'on nous vendait : la magnifique maison londonienne, le bébé qui gazouillait, le beau gosse. Même leurs photos en noir et blanc prises en studio et posées sur les étagères perpétuaient le mythe du bonheur familial. Mais elles ne disaient rien sur la télévision allumée qui se substituait à la conversation, sur les draps froissés dans la chambre d'amis où Lloyd dormait à présent "pour être frais et dispos au travail", de la répartition rigide des nuits du week-end où chacun s'occupait de Ferdy à tour de rôle, tout en rivalisant pour savoir qui des deux était le plus épuisé...Oui, c'était le rêve.Pas étonnant qu'elle n'en veuille pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
GaouletteGaoulette   06 avril 2017
Leurs regards se croisèrent et se figèrent. Un sourire amusé s'épanouit sur son visage à lui, adoucissant les angles et les contours. Elle s'efforça de lui répondre par un sourire bref et formel, à la limite de l'interrogation -quoi? vous voulez ma photo? - , mais ses yeux à lui, lui signifièrent qu'il était au courant de son petit jeu.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : hiverVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4482 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre