AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2970083469
Éditeur : Les Roses Bleues (01/09/2013)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 36 notes)
Résumé :
Cassandra Nothfield est étudiante à la faculté de Lettres de Limerick, Irlande. Si elle a une tendresse particulière pour son père, professeur retraité de Lettres, et une grande complicité avec sa soeur aînée, au caractère pourtant radicalement opposé au sien, Cassandra se sent en décalage avec sa mère et ses autres soeurs. Toutefois, aussi exubérantes que ces dernières puissent être, elle ne tolère pas qu'on les raille.
Pour qui se prend ce grand brun aussi ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
missmolko1
  21 février 2016
Tout le monde connaît Orgueil et préjugés de Jane Austen mais une version moderne de ce roman ça vous dit ? C'est le défi que révèle, avec brio, Jess Swann.
Le lieu de l'action :
Premier bon point (désolée si je ne suis pas objective) mais c'est en Irlande qu'elle a choisi de situer son roman. La plupart des romances d'aujourd'hui, ont pour cadre Paris, la ville de l'amour où le Royaume-Uni....
Ici, même si il y a un passage en Écosse et un à Londres, le reste se déroule en Irlande et je ne peux que saluer ce choix. Je suis malgré tout curieuse du choix de la ville, car d'un point de vu personnel, je pense que Limerick a beaucoup moins de charme que d'autres villes du pays comme Dublin, Cork ou encore Galway.
Par contre, et c'est bien là mon seul bémol, tous les personnages du roman portent tous des noms britanniques. Pourquoi ne pas avoir poussé le trait irlandais un peu plus loin. D'autant que la plupart des gens porte des noms irlandais comme Aoife, Clodagh, Siobaigh, Roisin et bien d'autres........
L'intrigue :
Cassandra est une jeune fille passionnée par la littérature et qui suit des cours à l'université de Limerick. Elle vit avec ses parents, son père est son modèle, lui aussi professeur de lettres à l'université, tandis que sa mère, franchement agaçante, passe son temps à lire les magazines people et à penser au futurs mariages de ses filles. Elle a également trois soeurs : Brittany, Vikky (diminutif de Victoria je suppose) et Nicole.
Brittany va bientôt tomber sous le charme de Matthew, héritier d'une chaîne de grand magasin tandis que Damon, l'associer de Matthew, arrogant et prétentieux, prend un très mauvais départ avec Cassandra. Ces deux-là se détestent au plus au point et pourtant dès les premières lignes on sait qu'ils vont finir ensemble.
J'ai pris énormément de plaisir a lire ce roman. Il est très bien construit. Certaines critiques parlent d'un début long a se mettre en route, pour ma part je n'ai trouvé aucune longueur et je l'ai dévoré.
Les personnages :
Cassandra est une héroïne très attachante que j'ai de suite adoré. Il est assez facile de s'identifier a elle. Matthew et Brit, forment eux un très joli couple.
Pour Damon, je l'ai vraiment détester toute la première moitié du livre. Je n'aimais absolument pas sa franchise et son coté blessant. Heureusement, il a su conquérir mon coeur sur la fin.
Il y a aussi tout un groupe de personnages secondaire qui gravitent autour de Cassandra, mais je ne vous en dis pas plus car c'est a vous de les découvrir.
C'est une excellente réécriture de célèbre roman de Jane Austen, que je vous recommande vivement. Et puis, je ne peux finir cette critique sans remercier deux personnes :
Ma copine Charlotte (MrsTurner) qui m'a offert ce livre pour mon anniversaire avec la complicité de Jess Swann, l'auteur, qui a eu la gentillesse de me dédicacer son roman. MILLE MERCIS a toutes les deux.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
AliceFee
  17 août 2015
Jess Swann est belge; peut-être que l'information ne vous paraît pas importante, mais elle l'est. Ce livre est la première austenerie francophone et je trouve qu'il est important de le signaler. du coup, vous vous demandez pourquoi je n'en ai pas parlé avant et je vais vous dire, je n'ai aucune excuse et maintenant que je l'ai lu, je me dis qu'il était vraiment temps.
Cassandra est étudiante à Limerick, elle a 3 soeurs, pas toutes très futées, une mère exubérante et un père qu'elle adore. Même si sa famille lui tape parfois sur les nerfs, elle n'apprécie pas qu'on la critique et encore mois de se faire elle-même snober par un beau et riche jeune homme...
La réécriture moderne est l'un de mes genres favoris d'austenerie, c'était donc déjà un point positif en faveur de ce livre avant même de l'avoir ouvert mais j'ai également buter par deux fois dès la première page sur des maladresses, ce qui faisait nettement pencher la balance dans l'autre sens. Bien que j'ai relevé d'autres erreurs au cours de ma lecture, je ne peux que constater que ça ne m'a empêché ni de l'apprécier, ni de le lire quasiment d'une traite.
L'histoire se déroule entièrement en Grande-Bretagne, et pas l'ombre d'une héroïne américaine à l'horizon, ça fait du bien. le cadre donne envie de voyager à travers l'Ecosse et l'Irlande et de découvrir plus avant sa culture déjà bien dépeinte. Les personnages sont également bien campés et attachants, ni trop proches, ni trop éloignés des originaux et j'ai finalement bien aimé le fait que leurs noms soient différents ce qui m'a permis personnellement de les réimaginer et de les visualiser d'une façon nouvelle pour une fois (non je n'avais pas Colin Firth en tête). D'ailleurs Jess Swann m'avait expliquée qu'elle changeait les noms pour laisser une chance à ses personnages d'exister et c'est exactement ce qui se produit, c'est très réussi. L'humour est également efficacement transposé et j'ai par exemple adoré l'étude comparative que le père de Cassandra fait des mérites de ses beaux-fils. Un dernier point que je ne pouvais évidement qu'aimer: les conversations sur la littérature des deux personnages principaux.
Il y a des aspects sur lesquels je suis plus mitigée en revanche. Certains choix d'adaptation moderne sont très bons, comme le Mexique, mais je n'en dirais pas plus pour ne pas vous spoiler, et d'autres m'ont moins convaincue. Pareil pour les traits d'esprit, certains dialogues ont perdu de leur panache dans leur transposition, Caroline Bingley par exemple manque cruellement de subtilité, mais cela reste de l'ordre du détail.
Enfin, il y a quelques petites choses que je n'ai pas aimé. Tout d'abord, il y a selon moi un vrai problème côté tutoiement/vouvoiement. D'ailleurs, ça ne devrait même pas avoir lieu d'être puisque logiquement les héros se parlent en anglais, mais surtout j'ai été gêné à plusieurs reprises par des "vous" qui n'étaient pas justifiés selon moi. J'ai également trouvé le "Darcy" trop empressé dès le départ et même Cassandra (Elizabeth) se rend compte un peu tôt et un peu vite de son amour pour lui je trouve. Pour finir, parlons érotisme. Une seule scène du livre l'est ouvertement et pour moi c'est largement suffisant. Je ne trouve pas que cela soit justifié mais ça ne m'a pas gêné non plus, cependant, et bien que je ne sois pas experte dans ce genre de lecture, je trouve que le mot "bas-ventre" devrait vraiment en être banni, potentiel érotique: nul!
Voilà, j'ai listé le bon et le moins bon mais c'est vraiment le positif qui domine et pour preuve, j'ai eu la chance de lire ce livre en numérique grâce à son auteur que je remercie mais je ne vais pas longtemps me faire prier pour l'acheter en version papier afin de l'ajouter à ma collection.

Lien : http://janeausten.hautetfort..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Demoiselle-Coquelicote
  19 mars 2014
Cassandra Nothfield est étudiante en littérature à la faculté de Limerick, où elle vit avec ses parents et ses trois soeurs. Lors d'une soirée cocktail, elle fait la connaissance de Matthew Lorley, qui possède une chaîne de magasins de vêtements, et de son ami Damon Drayton, à la tête d'un important groupe. Alors que sa soeur aînée Brittany tombe amoureuse de Matthew, Cassandra a bien du mal à supporter son ami hautain et prétentieux.

Je vais commencer avec les points que j'ai moins appréciés, parce qu'ils sont nettement minoritaires ! J'ai eu du mal avec un certain nombre de prénoms qui font très américains et qui font partie de ceux que je ne trouve vraiment pas jolis du tout. Cassandra, ça va, mais Brittany pas du tout… Matthew OK, mais Damon non ! Concernant les prénoms des soeurs Nothfield, il y a une justification dès le début du livre que je trouve très pertinente vu la transposition moderne de Mrs Bennet, mais j'avoue être déçue pour le nom de Darcy…

J'ai vraiment passé un excellent moment avec ce roman. Dès les deux premiers chapitres, j'ai été stupéfaite de voir à quel point j'appréciais ma lecture. Jess Swann ne s'est pas contentée de prendre l'histoire d'O&P et ses personnages et de les transposer de nos jours, elle a aussi fait des efforts pour apporter de l'humour à son texte, du sarcasme, de l'ironie et une critique de notre société d'aujourd'hui. Ce dernier aspect est particulièrement bien exploité au début du roman. Les riches comment les plus modestes en prennent pour leur grade et ce pour notre plus grand plaisir ! J'aurais aimé que ce côté soit encore plus travaillé, mais je trouve que ce qui a été fait est déjà super et manque cruellement à la majorité des productions austenesques. Quelques changements ont été faits par rapport au livre de Jane Austen, mais rien que de très normal.

Je ne vois pas de raison particulière pour placer l'histoire en Irlande, mais ça colle bien, alors ça ne m'a pas dérangée du tout. Ça aurait été encore mieux d'avoir plus de détails sur les différents lieux où passe Cassandra, car on la suit à Dublin, à Galway, en Ecosse, à Londres… C'est d'ailleurs Cass qui est narratrice. L'écriture est très moderne mais pas trop familière. L'héroïne a de l'éducation et j'ai beaucoup aimé la voir converser sur la littérature, notamment avec un certain personnage… J'ai bien retrouvé Lizzie en elle, comme j'ai retrouvé Jane en Brittany. La plupart des personnages sont remarquablement retranscrits. Je garde une tendresse particulière pour le père de Cassandra et Brittany. Mr Bennet reste l'un de mes personnages fétiches ! J'ai trouvé son épouse encore plus insupportable que dans la version originale (j'en venais même à espérer des choses peu charitables…). Stanley-Mr Collins m'a également tuée plus d'une fois, il est terrible. Comme d'habitude, je n'apprécie pas du tout Emily-Charlotte.

Le livre a un côté chick-lit qui plaira à certaines lectrices. En effet, Matthew et Damon (surtout Damon) sont très riches, et plus on avance dans le roman, plus on peut le constater. Jess Swann a su se retenir d'en faire trop et à reste globalement crédible. C'est agréable de pouvoir lire ce type de roman en ayant une héroïne qui n'est pas une bécasse ne pensant qu'à la mode. Il y a également des scènes où un soupçon (voire plus) d'érotisme est présent, et j'ai trouvé ça croustillant juste ce qu'il faut ! La relation entre Cassandra et Damon a un côté vraiment explosif qui n'est pas désagréable. Par contre, le passage à l'ère moderne réussit mieux à Lizzie qu'à Darcy : je trouve qu'on le « reconnaît » un peu moins que sa bien-aimée.

J'ai ri et pouffé de nombreuses fois, j'ai tourné les pages à toute vitesse, essayant chaque fois d'anticiper comment Jess Swann allait aborder telle ou telle péripétie de l'histoire originale. J'ai été surprise plus d'une fois et j'avais toujours hâte de retourner à ma lecture. Certes, ce roman a quelques défauts, mais je les trouve vraiment négligeables tant le divertissement qu'il m'a procuré est bienvenu. C'est un vrai plaisir à lire et je vous le conseille ! J'ajoute que le livre est un bel objet, soigné, et qu'il y a peu de fautes et coquilles. A présent, je me demande si je ne vais pas m'intéresser davantage à la maison d'édition des Roses Bleues. En tout cas, j'attends la prochaine austenerie de l'auteure – Constance et Séduction, qui va reprendre mon adoré Raison et sentiments ! – et son autre roman en préparation, La dame aux papillons.
Lien : http://sans-grand-interet.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ptitelily01
  25 décembre 2013
Je n'ai qu'une chose à vous dire !! Courez l'acheter et vite !!! J'ai complètement été envoûté par l'écriture et l'histoire dés le premier chapitre. Je savais que le coup de coeur pour la couverture allait l'être aussi pour ma lecture. Une fois de plus je me suis fiée à la couverture sans rien lire. Bah oui ça m'arrive et quand c'est le cas mon petit coeur de midinette est souvent maltraité mais il aime ça lol. J'avoue que je suis encore pas mal retourné par la fin donc mon avis risque d'être un peu brouillon. Je tenais déjà à dire que c'est une belle adaptation, je ne connais que les films de « Orgueil et préjugés » donc j'ai très peu de points de vue de comparaison. Et dans un sens, ce n'est pas plus mal. Par contre d'avoir lu cette version me donne très envie de lire « Orgueil et préjugés » de Jane Austen. Bon, on va arrêter de comparer, je ne pense pas que ce soit le but de ce livre. Surtout qu'il se passe plus à notre époque, même si par moment, je me suis retrouvé un peu embrouillé. J'ai eu l'impression d'avoir comme une faille spatiotemporelle. Et du coup, j'ai trouvé certaine chose ou geste assez vieillot. Mais ça a fait son charme, et mine de rien, j'ai plutôt bien apprécié ce côté-là, après, c'est aussi mon côté prince charmant qui fait que j'ai aimé. On suit le point de vu de Cassandra, ce qui nous permet facilement d'être à sa place et de ressentir ses sentiments à elle, enfin ça été le cas pour moi. D'ailleurs, mon petit coeur de midinette a été assez maltraité durant ma lecture. Mais il finit tout gonflé et souriant donc on ne dira rien. Comme je l'ai dis un peu plus haut la plume de l'auteur vous envoûte assez facilement, il y a pas mal de dialogue du coup ça permet de donner un bon rythme au livre et on ne s'ennuie pas. Même si par moment, j'étais très impatience de savoir la suite, mais je n'ai pas sauté de pages, c'est promis. On connaît forcement l'histoire, on sait forcement comment elle finit, comment elle se passe. Et pourtant à aucun moment, j'ai une impression de déjà vu ou autre. L'auteur à su nous créer ses propres personnages, même si on fond, on ne peut s'empêcher de faire des comparaisons. Et du coup d'avoir créé des personnages bien à elle fait qu'on n'a pas la lassitude ou l'impression de relire quelque chose. Enfin ça été, mon cas. Je risque de spoiler un peu, mais il y a une scène de sexe très bien détaillé, ce n'est pas un reproche loin de là. Je trouve qu'elle colle parfaitement au moment où l'auteur nous la propose. Elle n'y aurait pas été, je pense que j'aurais été un peu déçue. Mais elle tombe vraiment bien, au bon moment. Ce qui mine de rien à complètement achever mon coeur de midinette. Enfin bref après ça, on ne pouvait douter de la fin parfaite, même si j'ai eu des sueurs froides à un moment. Je passe surement à côté de pleins de choses que je voulais partager avec vous, mais en même temps, je n'ai pas trop envie de vous en dire afin que vous découvrir le livre par vous-même.
En conclusion, pour ceux qui ne l'ont pas compris, bien sûr que c'est un coup de coeur !!! Il ne pouvait pas en être autrement. Cela fessait longtemps qu'on n'avait pas autant maltraité mon petit coeur de midinette. Je ne peux que vous le recommandé, surtout si vous êtes fleur bleu et que vous croyez au prince charmant.
Lien : http://plaisirdelire01.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MissMaureen
  10 décembre 2013
Amour, Orgueil et préjugés, voilà un titre qui doit attirer les janéites car vous l'avez compris, ce roman a des liens avec le roman de Jane Austen, Orgueil et préjugés. Bien que les romans soient liés vous ne retrouverez pas Elizabeth et Darcy, pas moins que le village de Meryton,...ou du moins pas tel quel... car le temps a passé... Jess Swann a eu la bonne idée de transférer le roman de Jane Austen à notre époque.
L'histoire reste dans l'ensemble inchangée, pour notre plus grand plaisir. Certains se diront peut-être que dans ce cas, le livre ne vaut pas la peine d'être lu, et bien ceux-ci ont tort! Les adaptations sont si bien faites que l'on en oublie presque qu'il est une version moderne d'Orgueil et préjugés. A chaque page, c'est une surprise de découvrir comment l'Elizabeth et le Darcy modernes (Cassandra et Drayton) évolue au 21ième siècle et de remarquer que cette histoire de 200 ans n'est peut-être pas si désuète que cela finalement... Et cerise sur le gâteau, les moindres petits détails d'Orgueil et préjugés sont retranscris, pas un seul n'a échappé à l'auteur! le tout a été écrit avec beaucoup d'humour: j'ai souris presque à chaque page!
Jess Swann n'a pas seulement modernisé les évènements du roman mais également les liens des différents personnages: ils sont beaucoup plus proches les uns des autres ce qui est normal puisque nous faisons un bond de 200 ans, j'ai eu un peu plus de difficultés à accepter ces nouvelles relations je l'avoue, mais elles sont tout à fait logiques et justifiées dans le roman.
La fin était à mon goût un tout petit peu trop "rose bonbon" mais à petites doses le "rose bonbon" fait du bien et n'enlève rien à la qualité du roman et de sa modernisation. ;)
Lien : http://lheureanglobelge.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations & extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
wentworth23wentworth23   16 décembre 2013
Le maire termina son discours trop vite à mon goût et la musique reprit sur un tempo plus sensuel. J’inspirai alors que les premiers accords d’une salsa s’élevaient.
— Il me semble que vous m’aviez promis une danse.
Drayton. Je ne pouvais pas me dérober sans être impolie, et j’acceptai la main qu’il me tendait.
Son bras enserra ma taille avec fermeté et son corps épousa le mien tandis que la mélodie langoureuse s’élevait dans la pièce. Je réalisai qu’il était bon danseur, et je me détendis tandis qu’il me guidait sur la piste. Mon regard accrocha le sien et je restai silencieuse avant de réaliser l’incongruité de la situation. Alors que je m’étais promis de ne pas côtoyer Drayton plus que nécessaire, voilà que je dansais la salsa dans ses bras ! Je pivotai légèrement et il me ramena contre lui avec aisance. J’inspirai. Me retrouver aussi proche de lui me troublait plus que je ne l’aurais cru. Cela augmenta encore ma contrariété et je pinçai les lèvres, bien décidée à ne pas lui adresser un mot, avant de me souvenir qu’il n’appréciait pas particulièrement devoir bavarder.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
EzzoxEzzox   08 août 2014
Drayton inspira lourdement et me fixa.

— Je… je ne peux plus résister. J’ai essayé de me raisonner mais je n’y arrive pas, lâcha-t-il d’une voix hachée.
[...]

— Tu me plais. En fait, je n’ai jamais désiré aucune femme autant que toi. J’ai cru que ce n’était qu’une attirance passagère et qu’une fois parti de Limerick, je t’oublierais, mais je pense sans arrêt à toi. Quand j’ai appris que tu étais à Dublin, si proche de la maison de ma tante, j’ai su qu’il fallait que je te revoie même si c’était déraisonnable.

Mon cœur accéléra encore, je n’arrivais même plus à penser correctement.

— Je me sens bien avec toi, tu es intelligente, amusante, spontanée et tu as les plus beaux yeux que j’ai jamais vus. Je n’ai jamais ressenti une chose pareille. Je sais que c’est de la folie, mais tu es la seule femme qui me fait cet effet-là. Il y a quelque chose chez toi qui m’attire et que je n’arrive pas à ignorer. Pourtant, j’ai essayé ! s’enflamma-t-il.

Non, c’était une plaisanterie, ce n’était pas possible.
Je devais mal entendre, il ne pouvait pas être en train de me faire une déclaration !
Pas lui ! Je plongeai dans son regard et mon souffle se bloqua dans ma poitrine. Il semblait vraiment sincère.

— Je sais bien que dès que notre relation sera connue, les journaux à scandale en feront des gorges chaudes. Ils publieront des articles sur toi, sur ta famille, et je passerai pour un con. Mais, je m’en fiche. Peu importe la grossièreté de ta mère et de tes sœurs, je ferai avec. Etre avec toi a plus d’importance que ma réputation.

Oh le…

— J’ai tenté de combattre mes sentiments. Mais je n’y arrive pas. Je suis tombé amoureux de toi, murmura-t-il.
[...]

— Je suis sûre que beaucoup de femmes seraient heureuses de t’entendre dire de telles choses, mais pas moi. Je n’ai jamais voulu te séduire et encore moins que tu tombes amoureux de moi. Je suis désolée, mais je ne ressens absolument rien pour toi. Tes inquiétudes pour ta réputation étaient donc inutiles. Je suis certaine que, grâce à elles, tu surmonteras très vite ta déception.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
smiwasmiwa   03 décembre 2013
- Je croyais que vous n’aimiez pas danser.
- Vraiment ? s’étonna Drayton. Au contraire, j’adore ça.
Je pris brusquement conscience de la chaleur de sa main contre mon dos et je déglutis.
- Vous savez qu’il est parfois appréciable de discuter avec son partenaire ?
Je sentis ses doigts s’affermir autour des miens tandis qu’il me faisait à nouveau tourner avant de me ramener contre son torse.
- De quoi souhaitez-vous que nous parlions Cassandra ?
Je ne répondis tout d’abord pas, en vérité, j’éprouvais de plus en plus de peine à penser à autre chose qu’à son corps contre le mien. Je me forçai à reprendre mes esprits et lui souris.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ptitelily01ptitelily01   24 décembre 2013
Il se pencha sur moi. Surprise par son geste, je ne songeai pas à bouger. Ses lèvres se posèrent sur les miennes pour un baiser léger avant de s’enhardir. Mon cœur accéléra et je m’abandonnai dans ses bras. Je n’avais pas la force de résister. Je n’en avais aucune envie. Il m’enlaça, étroitement alors qu’il continuait à m’embrasser avec fougue. Je perdis pied pour de bon. Je ne savais plus où j’étais. Plus rien ne comptait à part sa bouche sur la mienne. Ses mains caressèrent mon dos et je l’étreignis à mon tour. Ses cheveux soyeux glissèrent sous mes doigts et je sentis son parfum délicatement musqué alors qu’il me pressait conte lui. Une vague de désir monta en moi et je m’accrochai à lui, le cœur battant à tout rompre. Je ne voulais pas que ça s’arrête. Jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
wentworth23wentworth23   16 décembre 2013
Tout en parlant, il me guida pour une autre figure, puis son bras m’enlaça de nouveau.
— Vous ne paraissez pas être le genre de femmes qui manquent de conversation, au contraire.
Sa main glissa lentement sur mon dos et je m’écartai légèrement. Qu’est-ce qu’il faisait chaud dans cette maudite salle !
— Pourtant, je peux vous assurer que je peine souvent à trouver quelque chose à raconter et que je dois me forcer pour bavarder. En fait, je pense que nous nous ressemblons sur ce point, nous n’aimons pas parler pour ne rien dire et ne brillons pas par notre sociabilité.
Un léger sourire aux lèvres, Drayton me répondit tout en me ramenant contre lui.
— Je vous trouve sévère avec vous-même, Cassandra.
— Et avec vous aussi sans doute."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : austenerieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2605 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
. .