AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de AliceFee


AliceFee
  17 août 2015
Jess Swann est belge; peut-être que l'information ne vous paraît pas importante, mais elle l'est. Ce livre est la première austenerie francophone et je trouve qu'il est important de le signaler. du coup, vous vous demandez pourquoi je n'en ai pas parlé avant et je vais vous dire, je n'ai aucune excuse et maintenant que je l'ai lu, je me dis qu'il était vraiment temps.

Cassandra est étudiante à Limerick, elle a 3 soeurs, pas toutes très futées, une mère exubérante et un père qu'elle adore. Même si sa famille lui tape parfois sur les nerfs, elle n'apprécie pas qu'on la critique et encore mois de se faire elle-même snober par un beau et riche jeune homme...

La réécriture moderne est l'un de mes genres favoris d'austenerie, c'était donc déjà un point positif en faveur de ce livre avant même de l'avoir ouvert mais j'ai également buter par deux fois dès la première page sur des maladresses, ce qui faisait nettement pencher la balance dans l'autre sens. Bien que j'ai relevé d'autres erreurs au cours de ma lecture, je ne peux que constater que ça ne m'a empêché ni de l'apprécier, ni de le lire quasiment d'une traite.

L'histoire se déroule entièrement en Grande-Bretagne, et pas l'ombre d'une héroïne américaine à l'horizon, ça fait du bien. le cadre donne envie de voyager à travers l'Ecosse et l'Irlande et de découvrir plus avant sa culture déjà bien dépeinte. Les personnages sont également bien campés et attachants, ni trop proches, ni trop éloignés des originaux et j'ai finalement bien aimé le fait que leurs noms soient différents ce qui m'a permis personnellement de les réimaginer et de les visualiser d'une façon nouvelle pour une fois (non je n'avais pas Colin Firth en tête). D'ailleurs Jess Swann m'avait expliquée qu'elle changeait les noms pour laisser une chance à ses personnages d'exister et c'est exactement ce qui se produit, c'est très réussi. L'humour est également efficacement transposé et j'ai par exemple adoré l'étude comparative que le père de Cassandra fait des mérites de ses beaux-fils. Un dernier point que je ne pouvais évidement qu'aimer: les conversations sur la littérature des deux personnages principaux.

Il y a des aspects sur lesquels je suis plus mitigée en revanche. Certains choix d'adaptation moderne sont très bons, comme le Mexique, mais je n'en dirais pas plus pour ne pas vous spoiler, et d'autres m'ont moins convaincue. Pareil pour les traits d'esprit, certains dialogues ont perdu de leur panache dans leur transposition, Caroline Bingley par exemple manque cruellement de subtilité, mais cela reste de l'ordre du détail.

Enfin, il y a quelques petites choses que je n'ai pas aimé. Tout d'abord, il y a selon moi un vrai problème côté tutoiement/vouvoiement. D'ailleurs, ça ne devrait même pas avoir lieu d'être puisque logiquement les héros se parlent en anglais, mais surtout j'ai été gêné à plusieurs reprises par des "vous" qui n'étaient pas justifiés selon moi. J'ai également trouvé le "Darcy" trop empressé dès le départ et même Cassandra (Elizabeth) se rend compte un peu tôt et un peu vite de son amour pour lui je trouve. Pour finir, parlons érotisme. Une seule scène du livre l'est ouvertement et pour moi c'est largement suffisant. Je ne trouve pas que cela soit justifié mais ça ne m'a pas gêné non plus, cependant, et bien que je ne sois pas experte dans ce genre de lecture, je trouve que le mot "bas-ventre" devrait vraiment en être banni, potentiel érotique: nul!

Voilà, j'ai listé le bon et le moins bon mais c'est vraiment le positif qui domine et pour preuve, j'ai eu la chance de lire ce livre en numérique grâce à son auteur que je remercie mais je ne vais pas longtemps me faire prier pour l'acheter en version papier afin de l'ajouter à ma collection.

Lien : http://janeausten.hautetfort..
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus