AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070134423
Éditeur : Gallimard (19/04/2013)

Note moyenne : 3.08/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Un homme, seul dans sa demeure perdue sur l’île de Wright, regarde fixement par la fenêtre, comme pour rattraper la femme qui vient de le quitter sans promesse de retour. À ses côtés, une arme. Que compte t-il en faire? Quels mots les époux ont-ils pu échanger qui aient provoqué une telle scène?
Nés tous deux sur les terres du Devon, Jake et Ellie semblaient pourtant promis l’un à l’autre depuis l’enfance. Après des années passées à tenter avec acharnement d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
ManouB
  28 mai 2018
Voilà un roman fort qui se déroule au sud-ouest de l'Angleterre dans le Devon, et en partie aussi sur l'île de Wight...
Jack Luxton est assis dans sa chambre face à sa fenêtre, un fusil est posé à côté de lui. Il pleut.
Au loin, il aperçoit la mer toute grise et le ciel plombé. Il vient de se disputer violemment avec sa femme, Ellie et, sans savoir quels mots ont été échangés, le lecteur pressent le drame.
Qu'attend-t-il exactement ? Il va falloir au lecteur beaucoup de patience pour démêler peu à peu les raisons de sa colère et comprendre comment Jack et Ellie en sont arrivés là...
En effet, tous deux natifs du Devon, et proches voisins, ils se connaissent depuis l'enfance.
Leurs parents étaient des éleveurs et ont été gravement touchés par la crise de la vache folle. Ils ont tout tenté pour essayer de sauver leur exploitation. Puis, il y a eu la fièvre aphteuse et les dettes qui se sont accumulées.
Après la mort de la mère, lorsque Tom et Jack se sont retrouvés seuls avec leur père, la famille a eu beaucoup de mal à s'en sortir.
Puis Tom est parti pour s'engager dans l'armée... Alors lorsque le père est mort, Jack et Ellie ont décidé de ne pas rester. Il fallait de toute façon vendre les fermes pour pouvoir éponger les dettes.
Ils ont acheté un terrain de camping sur l'île de Wight et la ferme des Luxton est devenue une maison de campagne.
Au camping, en fin de saison, lorsque les habitués sont partis, les caravanes sont inoccupées et c'est le moment que choisissent, chaque année Jack et Ellie, pour s'offrir quelques jours de vacances bien méritées au soleil...
Mais cette année, Jack a décidé qu'ils ne partiraient pas. Quelques temps auparavant, il a en effet reçu une lettre lui annonçant que Tom, son jeune frère engagé dans l'armée depuis des années et parti en Irak, venait de décéder.
Jack s'est rendu seul aux différentes cérémonies militaires. Ellie n'a pas voulu venir et maintenant que pour Jack, il n'est pas question de partir en vacances, elle ne comprend pas ses raisons.
Elle ne sait pas que Jack veut renouer avec ses souvenirs parce qu'il en a besoin...
C'est un roman difficile à lire au départ car il faut suivre le raisonnement de l'auteur et ses "va-et-vient" incessant entre le présent _ la vie des deux protagonistes donc_et les souvenirs de Jack et de sa vie familiale. L'auteur donne la parole tour à tour à chacun des différents personnages.
Après un démarrage difficile, lorsqu'on comprend ce qu'a été la vie de Jack, le lecteur se laisse prendre et veut en savoir plus.
Les événements s'imbriquent, le suspense monte en puissance jusqu'à ce que le puzzle se mette en place et qu'arrive enfin le dénouement.
L'auteur décrit les personnages avec une grande finesse psychologique.
Le lecteur entre dans l'histoire de cette famille d'éleveurs qui souffre de la perte de ses biens, de son endettement malgré le travail acharné qui est le leur quotidiennement. Jack et son frère cadet de 8 ans plus jeune, ont été très unis durant leur enfance mais ensuite, lorsque Tom n'a plus donné de nouvelles une fois engagé dans l'armée, Jack ne parlait plus du tout de lui et Ellie pensait qu'il l'avait oublié.
Mais ce n'est pas si simple...
Les liens familiaux sont là et les non-dits aussi. Jack replonge dans le passé tout en méditant sur ce qui est advenu. Ils ne pouvaient pas changer certaines choses, mais il aurait pu, ce matin là, empêcher Tom de fuir...
Ce roman pose bien le drame humain qui se noue derrière la perte d'un être cher.
Comment se protéger lorsque le passé resurgit sans prévenir ?
Comment Jack peut-il revenir en arrière pour pouvoir dire à son jeune frère, ce qu'il voudrait tant avoir su formuler à haute voix :" J'aimerais tellement que tu sois là" !
C'est ce qu'il avait écrit à Ellie durant son adolescence, et c'est ce qu'aujourd'hui il voudrait arriver à dire à tous les êtres chers qui sont partis et dont les fantômes le hantent...
L'intrigue est remarquablement bien construite. L'auteur sait parler avec beaucoup de pudeur et de tendresse de la douleur de la perte, de la solitude qui marque à jamais ceux qui restent, parce qu'ils ne peuvent oublier...
Il nous montre aussi dans ce roman, l'importance des ancêtres pour les générations futures...
Il aborde également les problèmes de société et le déclin et la paupérisation du monde rural.
C'est le premier roman de l'auteur que je lis mais ce ne sera pas le dernier, car j'ai trouvé ce roman très fort, profondément humain bien qu'assez sombre, je le reconnais.
Lien : http://www.bulledemanou.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Flodopas78
  14 juillet 2013
Le dernier roman de Graham Swift m'a fascinée par la maîtrise de l'intrigue et par la finesse de l'analyse psychologique des différents protagonistes. Tel un catalyseur, le personnage principal, Jake Luxton, grand gaillard taciturne, dernier survivant d'une longue lignée d'agriculteurs dans le Devon, guette par la fenêtre le retour de sa femme Ellie qui vient de le quitter suite à une terrible dispute. Derrière lui, posé sur le lit, un fusil de chasse, protagoniste silencieux, attend. A partir de cette scène, l'auteur construit un va et vient habile entre le passé et le présent, donnant la parole tour à tour aux différents personnages de l'histoire, dans une montée en puissance narrative efficace jusqu'au dénouement final. du grand Graham Swift dont j'avais également apprécié le Pays des eaux.
Commenter  J’apprécie          91
Michel7090
  15 janvier 2014
Voilà un livre fort, passionnant mais aussi bien exigeant à la lecture.
De quoi s'agit il ?
Jack attend à sa fenêtre le retour de son épouse Ellie. Il a un fusil à deux canons chargés. Ellie est partie après une dispute violente le matin même.
Et pendant l'attente, toute l'histoire de ce couple va défiler dans la tête de Jack.
Celle ci commence dans l'Angleterre des éleveurs de bétail. Les deux familles, celle de Jack et celle d'Ellie, vont tout perdre dans l'épidémie de la vache folle. Non seulement des animaux et de l'argent, mais d'une façon ou d'une autre elles éclateront. Seuls nos deux héros et Tom le frère de Jack vont s'en sortir. Tom en s'engageant dans l'armée et Jack et Ellie se verront offrir une seconde chance par un courrier inattendu.
Notre histoire se termine peu après le retour du corps de Tom mort en Irak.
Mais tout cela nous l'apprendrons en suivant les pensée de Jack dans son attente à la fenêtre.
Et cette pensée n'est pas linéaire, elle va elle vient, une chose en rappelant une autre.
Et l'écriture de Graham Swift est dense serrée.
C'est tout cela qui rend la lecture exigeante. Au sens où il faut rester concentré, attentif, pour ne pas se perdre.
Mais c'est aussi un plaisir de lecture, que d'avancer dans ce roman.
Donc allez y cherchez, le en bibliothèque et essayez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
marie504
  02 juin 2018
Livre difficile pour moi pour plusieurs raisons :
- le ou les sujets traités qui sont particulièrement difficiles : l'impact de la maladie de la vache folle dans une famille de paysans et la récurrence de la mort tout au long du livre,
- le style qui ne m'a pas plu,
- La lenteur et la difficulté à comprendre ce qui se passe dans le 1er tiers du livre.
Je n'aime pas interrompre une lecture et j'ai donc persévéré.
Peu à peu, on arrive à entrer dans l'histoire et dans les relations du couple constitué de Jack et d'Ellie, qui se connaissent depuis l'enfance et ont traversé plusieurs épreuves ensemble. Mais, lorsque Jack perd son frère, de nombreux malentendus remontent au point qu'Ellie ne saura pas soutenir son mari dans cette nouvelle épreuve.
Commenter  J’apprécie          60
claraetlesmots
  05 mai 2013
Jack Luxton attend derrière sa fenêtre un fusil posé à côté de lui. Son regard se porte en contrebas sur les caravanes inoccupées en ce mois de novembre de 2006 qu'ils louent avec sa femme Ellie l'été à des vacanciers. Principalement des habitués sur cette île de Wight. Quelques heures plus tôt, Ellie furieuse est partie en voiture. D'habitude, c'est eux qui partent en vacances au soleil à cette période de l'année mais une lettre arrivée quelques jours plus tôt a changé la donne. Tom le frère cadet de Jack qui le jour de ses dix-huit ans s'était engagé dans l'armée est mort en Irak. Jack a assité aux cérémonie militaires puis aux obsèques sans Ellie qui n'avait pas voulu venir. Pour Jack, les vacances sont à oublier. Il ne peut pas.
Jack un ancien fermier fermier du Devon, un agriculteur qui s'était retrouvé pris à la gorge par les dettes, privé de son outil de travail de ses vaches tuées et brûlées suite à l'épidémie de vache folle. Des années auparavant, sa mère Vera était morte laissant Jack et Tom son frère cadet de huit ans seuls avec leur père. Un homme taiseux, pas facile à vivre. Et puis Tom avait décidé de s'engager dans l'armée, de partir, de fuir. Jack n'avait rien dit, hormis un simple bon courage écrit sur une carte d'anniversaire. Il n'y eut plus que son père et lui engagé dans dans la poursuite de la ferme. Quand leur père s'est suicidé, Tom n'avait répondu au courrier de son frère et ne s'était pas rendu aux obsèques. Ellie qu'il connaissait depuis l'enfance avait été à ses côtés mais pour elle Tom avait oubliés son frère, sa seule famille désormais. le père d'Ellie avait rejoint celui celui de Jack eu de temps après alors que sa mère avait pris la poudre d'escampette des années auparavant. Ellie avait reçu en héritage d'un oncle des caravanes et elle avait une idée celle de réunir les deux fermes et de les vendre. Fini les problèmes financiers et agricoles, ils pouvaient tourner la page et goûter aux-aussi au bonheur. Jack avait accepté et suivi Ellie sans rien dire. Raccrocher son ancien métier et quitter le Devon mais sans l'oublier. Une victoire pour Ellie qui le voulait à elle toute seule.
la suite sur :
http://fibromaman.blogspot.fr/2013/05/graham-swift-jaimerais-tellement-que-tu.html
Lien : http://fibromaman.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (2)
LaLibreBelgique   30 avril 2013
Ecrivain britannique talentueux et multiprimé, Graham Swift portraitise un couple parvenu à l’heure du choix. Ce, à l’heure où l’agriculture a perdu la partie face aux crises et aux bouleversements.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Telerama   10 avril 2013
[Son talent est de] composer une matière romanesque qui entretient, avec la vie, une proximité d'une évidence saisissante, et même stupéfiante. [...] Cela tout en demeurant un romancier réaliste, ancré dans le quotidien, ses décors sans grâce particulière, ses objets ordinaires, ses gestes triviaux, répétitifs souvent, sans relief.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
claraetlesmotsclaraetlesmots   05 mai 2013
Au moment même où Ellie le prenait dans ses bras, le tenait- elle sentait le coton propre -, l'embrassait dans le cou en disant : " Ca va Jacko, ça va". Et qu'est ce que ça voulait dire - uniquement qu'il n'y avait pas de mal à pleurer pour un adulte? Au moment même où les larmes brûlantes jaillissaient - il ne pouvait pas en être autrement - des yeux de Jack Luxton, des yeux gris comme la pierre et, la plupart du temps, froids et sans expression comme ceux de son père. Ma foi, les gens ne sont pas du bétail.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Flodopas78Flodopas78   14 juillet 2013
Le fusil. Ce putain de fusil, dont il ne put jamais se convaincre de se débarrasser. Dont elle ne put jamais le persuader de se séparer. Pourquoi l'avait-il gardé ? Leur terrain était-il infesté par les lapins ? Pourquoi l'avait-il gardé ? Le fusil qu'il avait conservé tout ce temps dans ce placard, comme s'il pouvait y avoir son père là-dedans. Ce fusil, à propos duquel - d'une manière totalement absurde mais seulement pour répondre à l'outrage par l'outrage - elle avait été jusqu'à suggérer qu'il avait dû lui-même le tourner contre son père.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
isabrootisabroot   17 avril 2017
Mais il avait été tout ce qu’elle avait et la plupart du temps, en toute sincérité, tout ce qu’elle désirait avoir. Comme le bout de ses doigts avaient cherché son grand corps. Si seulement elle pouvait avoir tout de lui. Et elle avait même pensé un jour qu’enfin elle avait au moins ça, et avait forgé tout un avenir pour eux deux.
Commenter  J’apprécie          60
isabrootisabroot   11 février 2017
Sa mère est morte, pourtant elle n’a jamais cessé d’être, en théorie, à ses côtés. Il désire qu’elle n’ait jamais eu connaissance, ni souffert, ni même été témoin de tout ce qui a suivi sa mort. Y compris tout ce qui se passe maintenant. Mais ce serait la souhaiter morte. Morte purement et simplement. 
Commenter  J’apprécie          40
ManouBManouB   28 mai 2018
...alors Tom trouverait enfin le repos. Mais était-ce Tom, toujours avec lui, qui lui inspirait cette pensée ? Était-il ici ? Était-il parti ?
La pluie continuerait à crépiter au carreau et il tremblerait d'être de nouveau seul (mais l'était-il ?) dans la chambre où il l'avait été auparavant.
Commenter  J’apprécie          40
Video de Graham Swift (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Graham Swift
Voici la sélection de notre libraire de la semaine, Stanislas Rigot : « No home » de Yaa Gyasi, « La veuve » de Fiona Barton et « Le dimanche des mères » de Graham Swift.
autres livres classés : agricultureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
659 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre