AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2723419517
Éditeur : Glénat (06/12/1995)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 64 notes)
Résumé :
Tout commence, ou plutôt se poursuit, sur les bûchers de l'Inquisition.

Frère Aymar n'a guère de pitié pour ses victimes. Mais face à lui il y a un autre monstre, plus sanguinaire encore : Kergan le vampire.

Ce dernier jongle avec l'éternité et ne cesse de poursuivre de sa haine les générations de la famille De Rougemont.

On le retrouve donc tant dans les rues chaudes de Paris dans les années trente que sur les canaux ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
BazaR
  05 septembre 2015
1933. Revoilà Vincent Rougemont qui rêve la vie de ses ancêtres qui ont combattus le sinistre Kergan le trouvère. A présent il s'agit du moine inquisiteur Aymar qui vécut au temps des guerres de religion.
Mais si dans le premier tome la partie moderne ne prenait que peu de place, les choses sont inversées ici. Vincent finit par accepter le destin de chasseur de vampire qui lui échoit, et devinez quoi ? On a repéré le fameux Kergan. Et il ne se cache pas l'infâme ; il voyage au grand jour. S'il vit encore à notre époque je suis sûr qu'il a des millions de followers sur Twitter. Et par le plus grand des hasards décidé par l'auteur, il se trouve qu'il est en contact avec une personne très proche de notre jeune futur héros.
L'histoire de l'inquisiteur Aymar m'est, au départ, apparue trop simpliste. En dehors de l'erreur historique – il n'y a plus d'Inquisition en France à l'époque d'Henri III – les premières cases décrivent le bonhomme de façon très cliché ; faussement halluciné par la foi, satisfaisant son goût pour la cruauté derrière les devoirs de son job. Je vous jure, j'ai cru revoir Bernardo Gui dans « le Nom de la Rose » (l'original n'était pas ainsi d'ailleurs d'après les sources).
Mais l'impression se révèle vite fausse. On découvre un homme qui a du mal à assumer son fardeau imposé par sa mère, celui de chaque fils ainé la famille Rougemont. Il a été préparé, sevré d'affection, poussé à se forger une carapace anti-empathie pour, un jour, pouvoir affronter sans faillir l'ennemi ultime.
J'ai apprécié le fait que, lorsque cet affrontement survient, c'est le vampire qui juge l'inquisiteur et le place devant ses propres crimes.
Car Kergan n'est pas qu'un banal prédateur prélevant un tribut raisonnable sur l'espèce humaine. Il est intégré à la civilisation. Il participe à la culture. Il offre en échange de ses repas une musique d'un niveau inégalé, développée par des siècles d'application. En quelque sorte, il gagne sa pitance.
Vous me trouvez cynique ? Mais si l'on réfléchit, les dégâts que va causer notre vampire dans les années 1930 ne sont rien en comparaison de ce qu'un certain Hitler s'apprête à faire.
Comme souvent avec les vampires charismatiques ; on hésite à accorder notre sympathie au courageux héros qui va l'affronter ou au monstre lui-même. Une sorte de syndrome de Stockholm peut-être…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          335
Foxfire
  24 avril 2019
Je crois que j'ai encore plus aimé ce 2ème tome que le 1er.
Maintenant qu'on connait les personnages et le concept de la lignée de chasseurs, la mise en place se fait rapidement et on est vite plongé au coeur de l'intrigue. L'histoire est prenante et bien menée. Les allers et retours entre moyen-âge et années 30 sont bien gérés et rythment le récit.
J'ai aimé découvrir un autre Rougemont en la personne d'Aymar l'inquisiteur. On pouvait craindre que ce personnage soit le décalque de Jehan, le chasseur du 1er tome, mais l'auteur parvient à proposer un chasseur qui se démarque du précédent. Avec Aymar Swolfs propose encore une fois un personnage plutôt complexe et évite de tomber dans le simplisme.
J'ai beaucoup aimé la partie située dans les années 30 qui est très cinématographique.
Le dessin est encore une fois solide et très agréable. On se promène avec plaisir dans un Paris nocturne et pluvieux à la fois beau et inquiétant. Swolfs excelle dans la représentation des visages, tout particulièrement les gueules ou les visages portant les marques du temps.
Ce 2ème volet palpitant se dévore très vite et j'ai hâte de m'attaquer au 3ème tome qui, apparemment, clôt un cycle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
lyoko
  25 octobre 2015
Une nouvelle génération de chasseur de vampire semble refaire surface.. Vincent de Rougemont fait de nombreux cauchemars sur ses ancêtres, a tel point qu'il recherche des infos chez son grand-père. Ce dernier lui offre un coffret dans lequel Vincent va trouver de nombreux écrits de ses aieuls.
Il fait donc la connaissance de Vladimir Kergan...
Un tome qui nous fait entrer a nouveau dans le passé de la famille De Rougemont, tout en restant plus présent dans la vie de Vincent.
Je suis toujours fascinée par les graphismes qui sont d'une qualité exceptionnelle. le vieux commissaire ,est un parfait exemple du talent de Swolfs. Les rides du visage sont d'une perfection incroyable et j'ai l'impression de voir Gabin.. et rien que pour ça, ces petits détails (on ne voit que 5 ou 6 dessins du commissaire sur tout la BD) cela vaut la peine de s'attarder.
Commenter  J’apprécie          290
Tatooa
  22 avril 2019
Un bon second tome, bâti sur le même principe que le premier.
Grâce aux cauchemars de Vincent, on en apprend sur un autre "De Rougement", inquisiteur de son état, et appréciant pleinement son dur métier...
Si le début est convenu, les développements sont intéressants. Les personnages se révèlent plus complexes et plus profonds qu'on ne le croit (c'est assez rare dans les BDs).
De manichéen, on passe au gris, vu qu'on ne sait plus trop qui apprécier dans l'histoire, on en viendrait presque à préférer Kergan le vampire esthète et artiste aux humains bien pitoyables, qui peinent à s'expliquer, que ce soit Vincent face à sa fiancée, ou Aymar face à ses "péchés"...
C'est vraiment bien fait, j'aime toujours beaucoup les dessins. le tome 3 m'attend, j'espère qu'il clôt le cycle. Bon j'avoue je ne me ferai sans doute pas prier pour acheter la suite, si ça reste aussi bien... :)
Commenter  J’apprécie          180
tchouk-tchouk-nougat
  28 mars 2015
Le moyen-age en cette période trouble de l'inquisition. Frère Aymar de Rougemont a une bonne excuse pour faire partie de cette sordide organisation. Il sait, lui, que les monstres existent vraiment. le lourd secret familial est retombé sur ses épaules d'ainé, il devra combattre le mal. Il devra chasser et bruler. Il devra trouver le prince de la nuit, ce maudit Kergan et ainsi en terminer avec cette malédiction.
Dans le Paris des années 30, Vincent Rougemont, découvre lui aussi cet héritage et que comme tous ses descendants, sa route va croiser celle de Kergan!
Les vampires ont beaux être les êtres classiques de la légende, cette histoire de Swolfs est efficace et bien racontée.
Voir le personnage principal découvrir la sombre vérité et devoir y faire face est très intéressant. Surtout qu'il va devoir se battre. le vampire s'intéresse de près à la jolie peau blanche de sa fiancée.
Commenter  J’apprécie          120
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
BazaRBazaR   05 septembre 2015
Aah! Cette chair que vous préférez détruire quand il vous est impossible de la posséder à votre guise! Quelle terrible et indestructible obsession! Je vous plains pauvres mortels!
Commenter  J’apprécie          200
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   28 mars 2015
-Tu es l'ainé des Rougemont... C'est donc à toi que revient le douloureux honneur d'accomplir la tache, la mission, pour laquelle tu es venu au monde!
-Tout cela est... insensé... injuste... Pourquoi moi?
-Parce qu'il en faut toujours un pour porter les malédictions... Afin que les autres puissent le montrer du doigt et garder l'illusion de vivre dans la quiétude!
Commenter  J’apprécie          30
belette2911belette2911   15 avril 2012
- Les démons que vous pourchassez sans relâche sont peut-être tapis dans quelque recoin de votre âme...
Commenter  J’apprécie          10
DomichelDomichel   29 octobre 2013
Les démons que vous pourchassez sans relâche sont peut-être tapis dans quelque recoin de votre âme…
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Yves Swolfs (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yves Swolfs
Yves Swolfs en interview pour planetebd.com .En 2002, Yves Swolfs enterrait son vampire "Le prince de la nuit", pour se consacrer aux aventures d?un autre type de chevalier dans "Légende". 13 ans plus tard, il l?exhume de son humus régénérateur, pour lui offrir un tome 7 autonome et en forme de préquelle : comment Kergan est-il devenu vampire, à l?époque de l?occupation romaine ? On retrouve avec plaisir le trait réaliste chiadé de ce dessinateur belge, qui conserve son savoir-faire artisanal. En interview, il nous a fait saliver : d?autres tomes sont en préparation?
autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3371 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre
.. ..