AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les méchants de l'Histoire tome 1 sur 2
EAN : 9782800168586
64 pages
Dupuis (29/06/2018)
2.68/5   11 notes
Résumé :
Si le personnage du comte Dracula parle à tout le monde, peut-être est-ce moins le cas de Vlad III Basarab, dit "l'Empaleur". Pourtant, le vampire de Bram Stoker s'inspire directement de ce prince de Valachie aux méthodes sanguinaires, qui régna durant le XVe siècle. Bien qu'il soit resté célèbre pour avoir souvent eu recours à la torture dite du "pal", on méconnaît cependant sa véritable personnalité. Ce portrait se veut aussi véridique que possible : basé sur des ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique

Dracula… Pour certains, ce n'est qu'un personnage de romans, un vampire sorti de l'imagination de Bram Stoker.

Ce serait réducteur d'affirmer cela, puisque Stoker, pour son récit, s'est inspiré librement d'un personnage ayant réellement existé : Vlad III, dit aussi Vlad Drăculea (fils du dragon), Vlad Tepes, ou Vlad l'Empaleur (là, on comprend tout de suite son hobby), qui vécut en Roumanie au XVe siècle et était prince de Valachie.

La Valachie, pour ceux qui n'ont pas étudié leurs vieilles cartes de géographie, ça correspond aujourd'hui au sud de la Roumanie. C'était un des derniers rempart des chrétiens contre l'invasion ottomane.

Comme pour les autres tomes de cette série, les auteurs se sont attachés à nous faire découvrir le personnage, tout en y ajoutant des touches d'humour, des jeux de mots et des petites réflexions, des personnes empalées. Il a empalé tellement de gens qu'on ne les compte plus… Des forêts de pal, qu'il a planté.

Bilan carbone de Vlad : ou il a fait une grosse déforestation, ou il a recyclé des bois qu'il possédait avant… L'Histoire n'est pas précise sur ce fait.

Je connaissais une partie de l'histoire de Vlad Tepes, ayant lu Histoire vraie du vampirisme (Johannes van Aken), hélas, j'avais oublié les détails. Cette bédé lui étant exclusivement consacrée, les faits historiques sont plus nombreux et c'est moins rébarbatif à lire.

Dommage que ma mémoire ne soit pas bonne, au sinon, j'aurais eu de quoi alimenter les futurs repas de famille, avec quelques recettes de Vlad Tepes pour avoir de belles écrevisses ou pour un ragoût peu ragoutant…

Une fois de plus, j'ai adoré l'album de cette série qui manie avec habilité les faits historiques, les horreurs commises par le personnage historique, le tout enrobé d'humour, sans pour autant que cela desserve l'histoire, avec un h minuscule ou majuscule.


Lien : https://thecanniballecteur.w..
Commenter  J’apprécie          244

Qui était donc le vrai Dracula de son vrai nom Vlad Dracula fils de Vlad Dracul ? Parce qu'évidemment sa soif de sang est bien différente de celle du Dracula de Bram Stoker même s'il est inspiré de cet être tyrannique et cruel. La nouvelle série Les méchants de l'Histoire retrace la vie des plus sanguinaire méchants de l'Histoire à commencé évidemment par ce cher Dracula.

Prince de Valachie, région de Roumanie, Dracula né au 15ème siècle dans une famille dont le père vient de perdre son trône et est obligé de donner deux de ses fils aux ottomans, leur enfance n'est pas très saine puisqu'il subissent quelques sévices qui rendront Dracula pour le moins rancunier, de là viendrait son désir de vengeance qu'il qualifie facilement de justice. C'est ainsi que de nombreuses victimes que dis-je des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants sont tués sur ses ordres ... empalés sur un pieux, que ce soit ses ennemis ou ses propres sujets (selon la légende).

Ce qui est intéressant au-delà du côté historique de cette biographie est l'humour avec lequel elle est raconté, des gags côtoient L Histoire et le dessin rend moins terrible cette atroce méthode pour éliminer ses ennemis, un côté comique qui nous fait oublier forcément le personnage.

En conclusion je dirais que cette façon de s'approprier des faits voire une légende est tellement plus agréable à lire et à regarder que si c'était raconter de façon très formelle en s'attachant de trop près aux faits historiques.

Commenter  J’apprécie          30

Il y a quelques semaines j'ai lu une BD sur le même thème : "Sur les traces de Dracula" de Yves H. et Hermann. L'idée est la même : revenir sur l'histoire de Vlad Tepes. Dans la BD de Yves H, l'histoire est racontée avec un sérieux glaçant alors que, ici, les circonstances sont traitée avec force gags ridicules que je n'ai pas du tout trouvés drôles.

Autant la BD de Yves H. m'avait plu autant celle-ci m'a parue tout à fait dispensable.

J'ai sous la main le tome 2 de la série consacrée à Caligula...je pense que je vais passer mon tour.

Commenter  J’apprécie          70

Premier test d'emprunt d'une bande dessinée en numérique. Je ne savais pas si j'aimerais lire ce genre d'oeuvre en format numérique sur mon ordinateur ou non. L'essai n'est pas concluant et ce n'est qu'une des raisons pour laquelle je n'ai pas aimé ce premier tome de "Les méchants de l'Histoire".

Comme le titre l'indique, cette série de bande dessinée nous raconte dans chaque tome, la vie d'une personne que L Histoire a reconnu comme étant un méchant. Durant mon adolescence (comme bien d'autres), je me suis intéressée à Dracula et j'ai lu les classiques s'y rapportant. Je connaissais donc un peu le sujet. Mais la bande dessinée contient beaucoup d'information, peut-être trop d'info condensé en peu de pages pour que l'album soit compréhensible et agréable a lire.

Si j'avais lu un essai, une thèse scolaire, je me serais attendue a ce que ce soit très sérieux ou plein de référence mais cette BD, écrite sur un ton désinvolte laisse perplexe. Aussi, comme ce tome des Méchants de l'histoire oscille entre texte rigoureusement documenté et plaisanterie douteuse dans le dialogue, il est difficile de dire pour quel public cette BD s'adresse vraiment.

Donc je ressort de cette lecture plutôt mitigée, en ne sachant pas trop si j'ai appréciée cet oeuvre ou non. Je crois que Dracula sois aussi dense, qu'il y ait autant d'informations condensé dans aussi peu de pages m'a rebuté plus qu'excité.

Commenter  J’apprécie          20

https://dcafeine.blogspot.com/2018/12/dracula-par-j-sole-b-swysen.html

Dracula le sanguinaire ? Dracula le dépravé ? Dracula le vendeur de saucisses ? Ou tout simplement le Vampire ?

Et bien aucun de tous ceux là; Que nenni les amis car malgré le titre nous allons surtout découvrir l'histoire de Vlad "l'Empaleur" : un saigneur des plus violent qui régna vers le XVe siècle et et qui inspira justement Bram Stoker pour le fameux personnage de Dracula, suceur de ces dames (entre autres évidemment). Grosse fumisterie du coup avec le titre non ? :)

Et la bd dans tous cela , vaut-elle la peine ? D'emblée je vous dirais que NON!

L'histoire sur le papier semblait intéressante , suivre l'histoire du jeune Vlad , "vendu" par son père , qui se retrouva chez les Ottomans et qui fera ce qu'il doit faire pour retrouver ces terres et aux passages, se venger des personnes qu'il n'aime pas; sans oublier évidemment son système ingénieux et ma foi fort sympathique de bienvenue pour accueillir tous les envahisseurs : des forêts de personnes empalées. de quoi refroidir et faire reculer qui-que-ce-soit. Sa réputation continua bien après sa mort , colportéepar le tout venant.

Mais ça c'est la théorie. En pratique la bd est terriblement toufue, poussive, remplie de personnages ... En fait ce n'est que la retranscription d'un bouquin d'histoire au format bd.

Cela manque clairement d'envergure et aurai mérité d'être romancé; les auteurs voulant sûrement rester collé sur la chronologie du personnage, vont tous nous raconter, et quand je dis tous , c'est tous! . On passe dés lors rapidement en mode indigeste avec des sauts de date, de nouveaux personnages que l'on ne sait d'ou ils sortent etc ...

La cause de ce gros foutoir ? Pas de pilote au scénario ma bonne dame.

Julien Solé (fils de) fait un boulot sympa mais le dessin est vite oublié par la lecture elle-même.

Quand au scénario, il est inexistant; et d'ailleurs je ne comprend pas ce que fait Bernard Swysen en tant que scénariste. Nous n'avons ici qu'un aplat irréfléchi d'un bouquin d'Histoire, saupoudré de quelques petits mots d'humour qui tombe vite à l'eau; Même pas de quoi se mettre un croque-monsieur sous la dent.

Et si un jeune pupille , façon élève du fond de la classe, essaye de lire cette bd pour esquiver le livre d'histoire, il y perdra plus que son temps.

L'idée était pourtant louable : raconter l'histoire de certains méchant par le billet de la bande dessinée , la sottise humaine et la perfidie de l'époque etc... ; mais rien n'y fait, cette bd est digne d'une cake aux coco , lourde à souhait !

Bref, c'est sorti aux Editions Dupuis , dans la collection "La véritable histoire vraie de" (à noter des numéros dédiées à Attilla, Hitler etc... sont prévu et qui seront peut-être d'un meilleur acabit :) ) et c'est très mauvais.

Personnellement je ne recommande pas du tout cette bande dessinée qui ne servira même pas de faire-valoir à un livre d'histoire relance la vie de Vlad.

Si vous avez de l'argent , donnez le moi plutôt. Sur ce , je retourne dans ma tombe sucer ma tisane (private joke)


Lien : https://dcafeine.blogspot.co..
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (2)
Sceneario
04 septembre 2018
Le scénario est réellement très documenté, avec beaucoup de références. D'ailleurs, il faut s'accrocher pour ne pas trop s'y perdre, car entre les frères, les cousins, les oncles, les ennemis, les alliés etc, ça devient vite compliqué. [...] Les auteurs traitent peut-être le sujet avec beaucoup de dérision, malgré tout il en ressort un excellent album extrêmement instructif !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Sceneario
31 juillet 2018
Le scénario reste fluide et en fin de compte assez prenant, même si, encore une fois, il demande un peu de temps pour s’immerger ! Graphiquement, c'est là aussi assez efficace. Le style de Fredman insiste sur l'aspect caricatural de l'album, et du coup nous amène peut-être à passer à côté du propos de l'histoire !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (3) Ajouter une citation

- Je préfère mourir que tomber aux mains des turcs!

(La femme saute de la plus haute tourelle)

- C'est quoi cette bouillie infâme?

- Ce diadème... ce doit être la femme de Vlad!

- Ho, chère belle-soeur, ravi de vous rencontrer enfin! On m'avait vanté votre beauté, mais cela devait être très exagéré. P. 47

Commenter  J’apprécie          00

- Mathias a maintenant pas mal de sous pour racheter la couronne de Saint-Étienne... Il ne me plaît pas trop de m'en défaire! Après tout, "A.E.I.O.U"

- Voyelles!

- Mais non, ce n'est pas un jeu! "A.E.I.O.U." ça veut dire "Austriae Est Imperare Orbi Universo". P. 38-39

Commenter  J’apprécie          00

Votre papa est mort, exécuté par votre copain Jean Hunyadi ! Triste hein ? Ha ! Un détail, votre frère Mircea a été enterré vivant par les boyards de Târgoviste. Comme les gens sont méchants.

Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Bernard Swysen (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Swysen
L'histoire des diables rouges 1
autres livres classés : personnages historiquesVoir plus





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2762 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre