AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 287858242X
Éditeur : Viviane Hamy (03/05/2007)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 89 notes)
Résumé :
"Chaque homme porte en lui un jardin idéal. Celui de Louis Guillaume Giblet de Montfaury alliait délicatesse et luxuriance, fraîcheur et noirceur.
Lumineux et ténébreux, mêlant les parfums de l'enfance aux effluves de mondes inconnus, il puiserait ses racines dans les voyages d'un jeune botaniste qui mettrait des années à le rêver, et une vie entière à le faire surgir de la douce terre de France. " C'est cet éden, protégé depuis des siècles par les murs d'un ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
carre
  01 août 2013
A ceux qui pourrait croire que « L'absence de l'ogre » est une auto fiction racontant les dernières frasques de Gégé Depardieu, que nenni rien de tout cela. Et entre nous, tant mieux.
Plus sérieusement, on retrouve avec le même plaisir le duo Lola Jost/Ingrid Diesel avec leur troisième aventure. Il faut dire qu'une ancienne flic, et une masseuse le jour et striptease la nuit qui s'entendent comme larron en foire, y a de quoi intrigué. Alors bien sur, Dominique Sylvain grossit de tant à autre les traits, on est proche de la caricature, mais bizarrement ces aventures policières un brin loufoque (les dialogues d'Ingrid sont un vrai plus) sont diablement sympathiques. L'intrigue habilement menée, tient solidement la route. Après « Passage du désir et « La fille du samouraï », le plaisir est toujours au rendez-vous, Sylvain a l'imagination débordante, et nous on est content de suivre ces drôles de « Pétroleuses ».
Commenter  J’apprécie          351
verobleue
  16 mai 2013
« L'absence de l'ogre » est le cinquième roman de Dominique Sylvain que je lis et le troisième mettant en scène les personnages d'Ingrid Diesel et de Lola Jost.
Ingrid Diesel, l'américaine et Lola Jost, française, ex-commissaire de police tentent d'innocenter un jardinier à la carrure d'ogre, accusé d'avoir étranglé une rockeuse gothique dans le Parc Montsouris. Ingrid connait Brad, devenu son ami après qu'il lui ait sauvé la vie, quatorze ans passés, en Louisiane. C'est le plus doux des hommes sauf qu'il a un problème avec l'alcool.
Je suis toujours conquise par les deux complices : les erreurs de traduction d'Ingrid me font sourire et les citations ironiques de Lola pimentent le dialogue.
Ce dont je raffole chez Dominique Sylvain ce sont justement les dialogues et l'évolution de ces deux personnages.
Un plus pour l'atmosphère bien retranscrite, que ce soit le couvent et sa supérieure, les parcs parisiens et ses jardiniers, le squat et ses artistes, La Louisiane après le passage de l'ouragan Katrina.
Le moins, c'est l'intrigue : elle part dans tous les sens et le dénouement est peu satisfaisant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Bill
  05 décembre 2007
Premier roman de la sélection de l'automne du Prix du Polar SNCF que m'a rapporté l'Homme de sa bibli, j'ai beaucoup apprécié la lecture de ce roman.
Sur fond d'opération immobilière dans le XIII° arrondissement (oui, oui, tout près de chez toi, Patricia), avec des réminiscences de la Nouvelle Orleans, avant, pendant et après Katrina, les différentes histoires qui composeent cet ouvrage et les différents milieux qui y sont décrits, y maintiennent un un rythme vif et palpitant.
Dans ce roman se croisent des religieuses en leur couvent et des musiciennes de hard rock dans leur squatt , des jardiniers en leurs jardins et ... une effeuilleuse de boîte de nuit ; une commissaire à la retraite et un policier qui refuse de se laisser mener par l'ambition, un chevalier du XVII° et une louve d'affaires américaine ....
S'yajoutent des dialogues qui font penser à ceux d'Audiard, une ambiance de film policier des années 60 et des descriptions de PAris comme je n'en ai pas lu depuis longtemps ....
Et bien ... maintenant, je n'ai plus qu'à partir à la recherche d'autres livres de cet auteur !
Et, vous connaissieez-vous D. Sylvain ? Et ce roman ?
Non ? ... Alors lisez-le vite !
http://les.lectures.de.bill.et.marie.over-blog.com/article-13679127.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Sharon
  26 avril 2015
J'aime beaucoup les enquêtes de Lola Jost, ex-commissaire de police à la retraite, et d'Ingid Diesel, masseuse le jour et strip-teaseuse le soir, j'ai trouvé cette lecture agréable mais Je n'ai pas trouvé que l'enquête était aussi bien construite que les précédentes, ou que les suivantes (Guerre sale, Ombres et soleil).
Pourtant, la construction de l'intrigue est riche, complexe, puisqu'elle nous emmène dans le passé des personnages, bien au-delà des mers. Elle nous emmène aussi dans un passé bien plus ancien, un passé reconstitué via un roman nous menant sur les traces d'un botaniste qui inspire encore beaucoup de personnes (et pas toujours dans le bon sens). Elle joue sur les identités, leur changement, parce que l'on a pris le voile, parce que l'on a choisi une autre voie que celle à laquelle votre famille vous destinait, parce que ce changement permet de tirer un trait sur le passé, ou parce qu'il leur fait retrouver leurs racines.
Au moment où j'écris cet avis, j'en ai presque oublié qui a été tué, et pourquoi, comme si le véritable sujet du livre était cet ogre, absent, cet ogre que l'on recherche et qui lui-même s'est cherché. J'en ai presque oublié l'identité du coupable aussi, sur lequel le dénouement passe très facilement, comme s'il importait peu, comme si le véritable sujet du livre était la famille, vous savez, cette famille traditionnelle que certains nous vantent tant et qui se révèlent dans ce livre particulièrement asphyxiante. L'amitié, au-dessus de la famille ? Pas seulement. L'idée est que sa famille est celle que l'on s'est choisie, que l'on a réussi à constituer. Peu importe les définitions qu'on lui donnera.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lamantalo
  25 juin 2011
Ayant déjà lu et apprécié plusieurs romans de Dominique Sylvain, c'est plutôt confiante que je me lançai dans L'absence de l'ogre. Malheureusement, je referme celui-ci avec moins d'enthousiasme que pour les précédents... Cela faisait pourtant un moment que je n'avais pas lu de livre d'elle, donc je ne suis pas sûre qu'on puisse accuser la lassitude/habitude...
La lecture a été globalement agréable et rapide, signe que j'y ai trouvé mon compte un minimum, mais je suis déçue par la construction de l'histoire que je trouve chaotique, brouillonne, longue par moments et bâclée sur la fin.
L'intrigue est tarabiscotée, ça part un peu dans tous les sens, mais la résolution finale, trop rapide et peu claire, me laisse sur ma faim...
Quant au langage annoncé "à la Audiard", il me donne plutôt l'impression d'être affecté, artificiel à force de chercher à créer du style... Et les personnages, notamment ceux du squat, me paraissent relever un peu trop du cliché (peut-être parce que c'est un milieu que je connais un peu ?).
En bref, mauvaise pioche ou auteur que je ne suivrai plus ? le prochain sera sans doute déterminant ! ;-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
verobleueverobleue   06 mai 2013
- Belle fille, dit Rachid.
- Le problème, c'est...
- C'est...?
- Qu'elle est aussi émouvante.
[...]
- Ca t'es déjà arrive?
- Il y a longtemps.
- C'est fini?
- Depuis que je suis marié avec Laetitia, je n'ai plus eu envie d'une autre fille. Ou juste une pensée, comme ça. Ca vient, ça passe.
- J'ai déjà trompé Béatrice, parce que je savais que ce serait sans conséquence. Mais là, c'est différent.
- Différent comment?
- J'avais tellement envie de la prendre dans mes bras, de l'embrasser, que j'en avais mal. Il ne faut pas que j'aille plus loin. Sinon...
- Sinon?
- Ma vie va exploser.
-Et tu n'as jamais eu envie de faire exploser ta vie?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
verobleueverobleue   13 mai 2013
- On est nettement plus chaudes que le commandant Duguin et son sbire [...]
- Nettement plus chaleureuses tu veux dire ?
- Oui, si tu préfères.
Ingrid était née pour réinventer le français et réconforter le monde entier.

Commenter  J’apprécie          170
chardonettechardonette   14 octobre 2012
Il quitta la piscine, héla un taxi sur le quai Panhard-et-Levassor. Il hésita un instant, finit par donner l'adresse de la rue Tagore. Le chauffeur s'avéra chauffeuse. Une femme d'une cinquantaine d'années qui voyageait avec son chien. Un quadrupède trop odorat et abruti par des heures passées sur un siège de voiture. Elle écoutait une de ces émissions nocturnes et feutrées, menée par une animatrice à la voix suave. Des auditeurs appelaient, surtout des femmes. L'une d'elles venait d'être quittée par l'homme de sa vie et tentait de prendre l’évènement avec philosophie.
- "Aujourd'hui, une de mes amies m'a fait cadeau d'une devinette du tonnerre, Anna. Elle n'a l'air de rien mais elle fait du bien..."
-"Faites-nous-en profiter, Sylvie."
-"Quel est le point commun entre les nuages et les hommes? Quand ils s'en vont, on peut espérer une belle journée..."
Duguin capta le regard de son chauffeur dans le rétroviseur, puis détourna la te^te et s'abandonna dans la contemplation de Paris.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
VALENTYNEVALENTYNE   10 février 2018
Après une éternité, les coups de pelle cessèrent. Des pas lourds raclèrent le gravier. Ingrid sentit une main rugueuse se poser sur sa joue, une respiration saccadée. Carmen en nage. Carmen en gardien de l’enfer et du paradis.
-Yankee, c’est l’heure.
Elle essaya de ruer. La Vampirella la souleva d’un seul mouvement et la balança sur son épaule. Elle la déposa dans la fosse, l’arrima avec des piquets de métal passés entre ses liens. Puis elle prit la lampe, éclaira le visage d’Ingrid couchée sur le dos et qui se débattait. Un piquet céda, les autres tinrent bon. Une pelletée de mottes atterrit dans la fosse. L’américaine tourna la tête. Son imagination prit possession de ses sens comme un cheval fou. La terre la recouvrait, pénétrait son nez, ses poumons, ses yeux. Elle gagnait en puissance. Devenait flot dru. Gagnait en démesure, devenait compacte, étau, comprimait sa poitrine, rompait sa cage thoracique, qui craquelait comme corolle de tulipes. Le manque d’oxygène mettrait le feu à ses poumons, à son cerveau. À tout ce qu’elle avait aimé, ses sentiments les plus délicats, ses désirs les plus intenses. Les pelletées s’enchaînaient, inexorables. Elle essaya d’articuler le nom de l’homme aimé, mais il fut pilonné par les coups répétés de la terre qui réclamait son dû, qui l’absorberait bientôt, comme elle en avait absorbé des milliards avant elle… Sans faire d’histoires… en oblitérant lentement celle des hommes…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
verobleueverobleue   06 mai 2013
- Comment peux-tu plaisanter Lola? C'est horrible.
- J'évacue la vapeur. Fais comme moi.
- Oh, toi, pour te remuer l'émotion et te glacer la tranquillité, il faut se lever tôt.
- On dit plutôt s'émotionner et glacer les sangs, Ingrid, mais ce n'est pas grave.
- S'émotionner, c'est moche comme mot.
- Je trouve aussi. Mais ça dit bien ce que ça veut dire.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Dominique Sylvain (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dominique Sylvain
Bob Garcia recevait sur la scène des déblogueurs les auteurs Maud Tabachnik et Solène Bakowsky à l'occasion de la dixième édition du salon international du livre de poche Saint-Maur En Poche.
Retrouvez vos livres dans notre librairie en ligne ! :
Féroce de Danielle Thiéry aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/111651-nouveautes-polar-feroce.html
Tabous de Danielle Thiery aux éditions J'ai Lu https://www.lagriffenoire.com/95209-divers-polar-tabous.html
Guerre sale de Dominique Sylvain aux éditions Points https://www.lagriffenoire.com/120763-article_recherche-guerre-sale.html
Kabukicho de Dominique Sylvain aux éditions Viviane Hamy https://www.lagriffenoire.com/56638-divers-polar-kabukicho.html
Les Infidèles de Dominique Sylvain aux éditions Viviane Hamy https://www.lagriffenoire.com/105451-divers-polar-les-infideles.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. Gerard collard? Jean-Edgar Casel
#soutenezpartagezcommentezlgn #librairie #livres #livre #lecture #culture #passiondulivre #lirepourleplaisir #lirerendheureux #bookstagram #livrestagram #instaculture #instalecture #instalire #romans #roman
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1630 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..