AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782820515988
466 pages
Castelmore (23/05/2014)
4.13/5   63 notes
Résumé :
Mystères et sortilèges ! À la maison, rien ne va plus depuis qu'Élie et son frère Karl ont perdu leurs parents. Karl nourrit une obsession absurde pour les canards en plastique et leur tante Magalie se met à fabriquer des badges à la chaîne.Le jour où l'adolescente surprend des messes basses entre eux deux où il est question d'un Ordre mystérieux et de sortilèges, Élie se demande si elle n'est pas la seule personne saine d'esprit de sa famille... Intriguée par tant ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
4,13

sur 63 notes
5
18 avis
4
9 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

Yendare
  24 septembre 2019
J'avais craqué sur un coup de tête grâce à la très belle couverture et à la critique enthousiaste de Witchblade sur ce livre en finissant par acheter ce premier tome au format numérique. Mauvais choix je viens d'acheter celui-ci au format papier ainsi que le tome 2 aux passages. En effet j'ai tout simplement adoré ma lecture. Cela faisait un moment  qu'un livre de littérature jeunesse ne m'avait pas autant  happé.
Ce roman ne m'aura tenu occupé qu'une journée, commencé le matin peu à près du réveil, puis finit tard dans la soirée. L'histoire se met en effet vite en place et le tout se laisse lire presque tout seul. J'ai beaucoup apprécié le personnage d'Élie qui ne comprend pas le comportement étrange de sa tante et de son grand frère juste après la mort de ses parents et se demande si ces derniers ne deviennent pas complètement fous. Mais la jeune fille a de la ressource et les découvertes et révélation qui vont suivre vont lui dévoiler tout un pan caché de sur sa famille. Hé bien oui Ellie fait partie d'une famille bien particulière parce que celle-ci pratique la magie.
Rien d'une grande originalité ici, une énième série où une jeune adolescente découvre qu'elle vient d'une famille magicienne et ou le lecteur découvre en même temps qu'elle tout ce qui attrait à la magie. Alors oui c'est vrai ce n'est pas super original mais c'est bien réalisé : le personnage d'Ellie est attachant, le système magique intéressant, la plume de Lise Syven est agréable et l'intrigue très prenante. J'ai ici tout ce qui me faut pour être pleinement satisfait de cette lecture jeunesse.
En bref tous les éléments sont réunis pour passer un excellent moment de lecture et j'attends avec impatiente l'arrivée du deuxième tome qui ne devrait pas traîner longtemps sur une étagère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          525
Witchblade
  19 mai 2015
Livre découvert, lors d'une visite à ma librairie habituelle, principalement grâce à sa belle couverture rouge et un petit mot de la libraire qui l'avait apprécié. Je trouvais curieux ce titre, j'en ai maintenant l'explication et j'ai bien fait de ne pas résister à la tentation quand je l'ai trouvé à acheter d'occasion! Que je vous explique maintenant pourquoi!!
En premier lieu, l'histoire. Nous rencontrons Karl et Elie peu de temps après le décès de leurs parents suite à un accident de voiture. Leur tante Mag devient leur tutrice légale et tente tant bien que mal de gérer cette nouvelle famille. le roman est un peu construit comme un journal intime car chaque chapitre comporte une date. Notre narrateur est Elie, jeune orpheline de 13 ans, elle tente de faire face à son chagrin. Jusqu'à ce qu'elle surprenne des messes basses entre son frère et sa tante qui lui fait craindre qu'ils n'ont plus toute leur tête. Vu son caractère bien trempé, Elie va tout faire pour savoir ce qu'il se trame et pour avoir le coeur net sur la santé mentale de son frère et de sa tante. Quand elle va enfin connaître la vérité, tout change pour elle ainsi que la perception qu'elle a de sa vie et de sa famille. le seul hic pour ma part est que le changement est brusque et pourtant, elle accepte plutôt facilement. À part ça, ce roman se lit très vite, à tel point que les 450 pages ont été pliées en 2 jours. Les pages défilent toutes seules tellement on veut connaître la suite des aventures d'Elie.
En deuxième lieu, l'univers. L'auteur nous a créé un univers d'urban fantasy plutôt intéressant ; par certains côtés, il fait penser à celui d'Harry Potter. Comme nous évoluons aux côtés d'Elie, nous découvrons au fur et à mesure de ses expériences ce monde magique l'entourant et dont elle n'avait aucune connaissance avant que ses pouvoirs ne se révèlent à elle. Un univers assez intéressant donc et qui évolue doucement, sans brusquer Elie ni le lecteur. Nous avons donc des explications claires tout au long du roman. Petit plus intéressant, l'auteur a glissé des illustrations à la fin de certains chapitres importants. J'ai apprécié tout particulièrement celui de Mirza, illustration vraiment très belle.
Et en troisième lieu, les personnages. Notre personnage principal est donc Elie, une jeune fille de 13 ans qui vient de devenir orpheline et qui a un sacré caractère. Elle est également très fouineuse et comme dit son frère (Karl, 16 ans), c'est une petite peste. Son principal défaut est la curiosité car elle ne peut s'empêcher d'écouter aux portes et donc de temps en temps, de se mêler d'affaires qui ne la concernent pas. Mis à part ça, elle peut avoir un coeur en or et penser au bien de sa famille. Certaines de ses répliques m'ont bien fait rire en tout cas et il me tarde de la retrouver dans de nouvelles aventures. Malheureusement, comme elle est la narratrice, les autres personnages sont assez survolés voire même plutôt caricaturaux pour certains. J'espère que l'auteur va approfondir les plus importants dans les prochains tomes de cette série, celle-ci commence très bien pour ma part.
Comme vous l'aurez compris, ce premier tome a été, pour moi, un bon coup de coeur malgré quelques petits défauts. Dès que je reçois le tome 2, je l'attaque car l'histoire, le style, le personnage principal ainsi que l'univers m'ont beaucoup plu. Les petits bémols viennent du trop rapide changement d'attitude d'Elie en apprenant la vérité sur sa famille et 3 coquilles de la part de la maison d'éditions (un oubli de mot, un rajout de mot et « un court de sport »). À part ça, un vrai délice ce petit pavé (qui, si ça avait été écrit plus petit, il n'aurait compté que 300 pages à peine). Je vous conseille donc plus que fortement de découvrir cette nouvelle série dont le tome 2 est déjà sorti (février 2015). Pour ma part, je compte bien la suivre de très près.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
florencem
  23 septembre 2016
Encore une saga que l'on m'a conseillée il y a un petit moment de cela. Je ne sais pas trop pourquoi d'ailleurs, je l'avoue. J'ai de moins en moins de plaisir à lire des romans jeunesse qui, en un sens, n'ont pas assez de maturité. Je sais, c'est paradoxal. Mais à côté j'aime énormément Percy Jackson et L'Epouvanteur. Donc l'un n'est pas dissociable de l'autre. Après certes, je ne suis pas là cible visée.
J'ai passé un bon moment et je poursuivrai la saga. Donc même si ma chronique commence un peu négativement, j'ai tout de même pris du plaisir dans ma lecture. L'histoire est très sympathique. On découvre un monde actuel où la magie et en particulier des mages vivent parmi nous. Nous explorons en surface toute la mythologie et l'organisation des subliminaux, de quoi nous mettre l'eau à la bouche sans pour autant trop nous en dévoiler. Élie, notre héroïne, se voit catapultée dans ce monde tout comme nous et à travers ses yeux nous découvrons tout son nouvel univers.
Les choses auraient pu en rester là mais un drame ayant frapper sa famille fait que des secrets refont surface et entraîne notre héroïne et ses proches dans une aventure périlleuse. La trame est plutôt chouette et bien menée. Nous allons entre surprises et révélations même si le schéma est classique. On se doute de beaucoup de choses mais il est très plaisant de suivre l'intrigue et en particulier l'aboutissement de tout cela. La fin m'a par contre laissé une impression de happy end un peu facile. Je m'attendais à une grande confrontation mais en même temps vu l'âge d'Elie et ses pouvoirs naissants difficile de faire autrement.
Parlons un peu d'Elie d'ailleurs. Je pense que c'est grande partie à cause de notre héroïne que je n'ai apprécié à 100% ce tome. Et quand je n'accroche pas au héros… le problème avec Elie réside dans le fait qu'elle est à double facettes. D'un côté elle veut qu'on la considère comme une adulte, qu'on lui fasse confiance, qu'on lui dise tout. de l'autre, elle se conduit comme une enfant. C'est propre à l'adolescence, certes, mais j'ai trouvé que son caractère était trop tranché. Soit noir, soit blanc. C'est une véritable fouineuse qui se mêle de beaucoup trop de choses et qui même si elle veut bien faire, devrait réfléchir à deux fois. Très souvent, après avoir justement pris quelques minutes de réflexion, elle s'en rend d'ailleurs compte. du coup, son sacré caractère la dessert plus qu'autre chose à mon goût. Il y a un côté un peu caricatural dans le traitement des adolescents. Karl, son grand frère, m'a paru plus « réel » en un sens. Avec ses défauts mais plus agréable, plus attachant. Magalie, leur « tantine »… ne m'a pas convaincu non plus. le fait de justement l'appeler « la tantine » à tout bout de chemin n'arrange rien. Cela lui donne un côté péjoratif, à côté de la plaque. Remarquez, elle se venge avec des « choupette » très régulièrement. L'oncle Henry, par contre, ou le professeur particulier des enfants avaient beaucoup plus de prestance. Mais on ne les voit qu'à peine.
Un tome sympathique donc, même si je n'ai pas trop accroché aux personnages. Je me dis que la suite devrait montrer plus de « maturité » vu que notre héroïne grandira donc je tenterai l'expérience. Par contre, le langage SMS, je dis stop ! Surtout pour nous mettre la traduction après…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
ectanengam
  28 octobre 2014
Mon avis sur…


L'histoire

Voici un roman jeunesse qui plaira de par la qualité de son écriture, son histoire prenante et ses personnages attachants.
On découvre Elie et Karl, deux adolescents qui viennent de perdre leurs parents dans un accident de voiture. Au tout début du livre, leur mort est extrêmement récente et on vit avec eux ce manque et ce vide grandissant dans leur vie. Ils doivent s'habituer à vivre sans la présence réconfortante de leur père et mère, et il leur faut trouver un nouveau rythme avec leur tante, qui vient habiter à la maison pour prendre soin d'eux.
Et au milieu de cette épreuve déjà si difficile, voici que des événements étranges se produisent. Outre les messes basses (pas si basses que cela puisque l'héroïne Elie entend tout) de Karl et de sa tante, ou leur comportement fort bizarre à plusieurs reprises, voilà qu'ils sont suivis dans la rue et qu'Elie se découvre des pouvoirs ! Une fois la révélation faite qu'elle est, comme toute sa famille, une magicienne, l'action commence et on se sent réellement transporté dans l'histoire.
Car en effet, des éléments troublants quant aux parents d'Elie et de Karl vont surgir, entourant de mystère leur mort et Elie va tout mettre en oeuvre pour tirer cela au clair, quitte à se mettre elle-même en péril !
Je ne souhaite en dire davantage, car les différents événements qui se produisent donnent un vrai relief à cette histoire. C'est un roman jeunesse où les révélations se mêlent à l'action, dans laquelle les personnages, tous plus touchants les uns que les autres, nous transportent littéralement jusqu'aux toutes dernières pages.
Les personnages sont tous particulièrement attachants, surtout évidemment l'héroïne, une adolescente intelligente, sensée mais téméraire et parfois un peu trop curieuse. Elle n'hésite pas à garder de lourds secrets pour elle et va seule au-devant du danger afin de protéger ceux qu'elle aime. Elle parait aussi forte que fragile et c'est cette dualité en elle qui m'a beaucoup plue. Bien que ses parents soient morts et qu'ils lui manquent terriblement, elle ne se laisse pas abattre. Sa vie continue et la tristesse se transforme en nostalgie au fil des pages.
Karl est un des personnages importants, mais demeure en retrait, du coup j'ai eu un peu plus de peine à le cerner pour le moment. Toutefois, je ne doute pas qu'on en découvrira un peu plus dans les prochains tomes. Je pense qu'il peut acquérir une vraie dimension, même si on sent déjà que la plus douée en matière de magie dans la famille est la jeune Elie.
Fatou, la meilleure amie d'Elie, est aussi un des personnages phare de ce livre. Drôle, à l'écoute, sensible, elle est présente tout au long de l'histoire et donne des couleurs à ce premier tome par sa joie de vivre, son courage mais aussi ses sautes d'humeurs et ses colères. On a reconnait des situations cocasses de quand nous étions nous-mêmes des adolescent(e)s (les premiers émois amoureux, les premières jalousies, les premières disputes pour des broutilles…) et c'est émouvant.
S'il y a un petit point qui m'a dérangé, c'est l'usage du « je » dans ce roman, car nous nous trouvons à la place d'une adolescente de 13 ans, qui pourtant utilise des termes d'un adulte. J'ai eu l'impression d'avoir un décalage à certains moments (surtout au début du livre), où je me disais « Jamais à 13 ans je n'aurais pensé ainsi ». L'usage d'un narrateur externe aurait pu pallier à cela, même si j'avoue que, du coup, on se serait probablement moins attaché du coup au personnage d'Elie. Egalement, sa manie d'écouter sans cesse aux portes m'a parfois un peu mis les nerfs en pelote, car elle le fait tout du long. Mais ce ne sont que des petits points qui n'enlèvent en rien la qualité de ce récit fantastique.
La fin de ce premier tome nous donne réellement envie d'avoir déjà la suite entre nos mains et j'ai hâte de pouvoir la dévorer dès sa sortie en 2015 ! Je me réjouis de retrouver Elie, Karl, sa tante, son petit copain, Fatou et toute la bande de potes pour voir comment leurs histoires évoluent. Je me demande aussi comment Elie, du haut de ses 13 ans, va apprendre à maîtriser sa magie et si la grande méchante va resurgir, car je sens qu'elle n'a pas encore tout donné dans ce premier tome, loin de là !


L'écriture

La plume de Lise Syven est simple, directe, touchante, sans fioriture et adéquate pour représenter une adolescente de 13 ans (en dehors du point noté plus haut). Elle nous emmène dans son univers avec une facilité déconcertante et nous transporte jusqu'aux toutes dernières pages grâce notamment à sa capacité à nous faire vivre ses histoires. C'est une auteure que je suivrai avec la plus grande attention à l'avenir !


La symbolique

Il est difficile de parler de ce livre sans aborder le deuil que vit Elie et Karl au travers de ce premier tome. Si dans les premiers pages du livres, la mort de leur parents est récente, on voit passer les différentes étapes de leur deuil au fil du roman : la tristesse, la colère, l'acceptation et finalement la vie qui reprend son fil, où, même si on ne peut oublier, on recommence à vivre, à aimer, à ressentir. On prend d'autres habitudes et on « vit avec ». Car la vie ne s'arrête pas avec une mort, mais dans le cas d'Elie elle continue, très différente mais tout aussi belle.
Lien : http://labibliotheque.wix.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
DawnG
  14 novembre 2015
Élie va avoir 14 ans et vit des instants difficiles. Elle vient de perdre quelques jours plus tôt ses parents. Son grand frère Karl est heureusement un soutien, tout comme sa tante Magalie, la jeune soeur de sa défunte maman. Au collège, Élie n'arrive plus vraiment à suivre, l'esprit dans le vague, des bas dus à son état d'esprit, ses notes et sa motivation dégringolent. Mais là encore, elle peut compter sur sa meilleure amie Fatou pour l'aider à ne pas sombrer. Un soir, Élie écoute une conversation entre son grand frère Karl et sa tante Mag. Ils semblent de plus en plus lui cacher des choses. Qu'est donc l'Ordre dont ils parlent ? Cette histoire bizarre de badges qui seraient la seule chose que Magalie serait faire parce qu'elle est nulle dans le reste ? Plus tard, Karl semble fasciné par un canard en plastique, pourquoi ne cesse-t-il pas de lui en demander la couleur ? Elle les entend parler de sortilèges ! Ils essaient tous d'aller de l'avant mais ces mystères perturbent la jeune fille. Mais que se passe-t-il dans cette maison ?
Magalie décide donc deux choses : raconter la vérité à Élie sur sa famille et éviter à ses neveux de passer les fêtes de fin d'année chez eux. Elle achète donc un voyage de dernière minute direction le soleil et la plage. ça n'effacera en rien ce qui est arrivé et toute leur peine mais ça aura le mérite de leur changer un peu les idées et d'ambiance. A leur retour, c'est la stupéfaction ! La maison a été cambriolée pendant leur absence. Enfin, cambriolée, disons qu'il y a eu plus de vandalisme que d'objets disparus. Étrange. Et cette mare de sang retrouvée au bas d'une des portes ? Que cherchait donc les cambrioleurs ? Et si tout cela avait à voir avec la mort des parents de Karl et Élie ?
Au départ donc, j'ai eu un peu peur pour deux choses. 1/ parce que pour des adolescents qui perdent leurs parents, j'ai trouvé Élie assez détachée mais il n'en était rien. Il m'a suffit d'être complètement immergée dans la lecture pour comprendre la façon dont l'auteur a voulu aborder ce sujet difficile et d'approuver sa façon de faire. 2/ il y a des coquilles dans les dates des chapitres, c'est dommage, ça m'a perturbée au début (il faut dire que j'ai le chic pour repérer ce genre de détails que d'autres ne verraient même pas, mais je suis de nature à décortiquer que voulez-vous). Mais ensuite embarquée dans l'histoire d'Élie, je n'y ai plus prêté attention. Je ne pourrais même pas dire si ça se reproduit ou non !
Donc, cela très vite mis de côté, j'ai passé un excellent moment de lecture. Je ne me suis jamais ennuyée dans l'histoire. Les rebondissements et les découvertes d'Élie sur le monde qui est désormais le sien m'ont captivée. Ce n'est pas évident quand on crée un univers de magie, de mystères et de secrets de ne pas répéter des procédés qui ont déjà été réalisés et je trouve que Syven s'en tire vraiment très bien. La magie se fond dans le quotidien et les différentes natures de cette dernière ne sont pas toutes détaillées ce qui garde du mystère pour la suite mais le lecteur en sait assez pour s'imprégner dans cet univers qui est désormais celui de la jeune adolescente et l'apprécier.
Élie ouvre donc les yeux sur son nouvel univers et ce n'est pas forcément facile. Elle a d'abord une réaction logique, une sorte de rejet puis d'incompréhension et de trahison. Elle s'interroge sur ce qui sont ou étaient vraiment les gens autour d'elle. Puis, elle apprend certains choses qui vont la pousser à rechercher la vérité sur la tragédie qui touche sa famille. Elle va donc comprendre et accepter. Apprendre et finalement murir plus vite sans s'en rendre compte. Élie est attachante. Elle a de la répartie, de la gouaille et du bon sens. Bien sur, elle reste une collégienne avec ses tracas d'ado, les copines, les mecs,… Elle va devoir apprendre à concilier ses deux univers. Facilité peut-être par certaines révélations surprises ^^ Mais le danger rôde et elle sera amenée à prendre des risques. Toutefois, ces derniers seront cohérents et pas si impossible pour une jeune fille de son âge. C'est bien dosé de la part de l'auteur. J'ai vraiment apprécié cet aspect.
C'est un jeunesse rapide à lire et entraînant. Une écriture fluide et simple. Un premier tome qui garde une part de mystère et qui arroche le lecteur. Je ne suis pas d'accord avec certains qui ont pu trouver le vocabulaire trop djeuns, c'est même parfois le contraire pour moi. Élie ne s'exprime pas toujours comme une fille de 13 ans. le style est simple lui aussi mais c'est rythmé, ce qui permet au jeune lecteur de rester accroché à sa lecture. Puis, ça reste le récit d'une adolescente, ça correspond bien ^^
Je me suis attachée à Élie et à sa famille, dans son ensemble. J'ai beaucoup aimé ce qu'ils sont, ce qu'ils représentent. Tous les personnages secondaires sont importants pour comprendre Elie et sa famille. Ce n'est peut-être pas un récit hyper dense ou détaillé mais on a envie de suivre le destin de cette jeune fille. C'est souvent drôle, parfois émouvant et on retrouve des valeurs qui toucheront le public visé (et les autres) l'amitié, la famille, l'amour, la transmission de certaines valeurs.
Lien : https://lesdecouvertesdedawn..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
YendareYendare   19 septembre 2019
- [...] Je me demande si les souvenirs que j’ai ne sont pas factices. Peut-être qu’ils jouaient la comédie.
Magalie repose son verre et pèse ses mots :
- Tu te trompes, Choupette. Ils étaient eux-mêmes avec vous, ils n’avaient pas besoin de devenir quelqu’un d’autre. Beaucoup de gens ont de multiples facettes. Moi, par exemple, je suis totalement différente au boulot et je parie que tu serais surprise si tu m’y côtoyais. Pourtant, tu me connais par cœur.
- Tu travailles en tant que secrétaire médicale. Ce n’est pas comparable à une double vie de mage Robin des bois.
Elle balaie ma remarque d’un revers de main :
- Ce n’est pas si différent. Tes parents étaient des gens bien, tu le sais, non ? Ils t’ont caché un autre aspect de leur personnalité mais ils te l’auraient révélé un jour ou l’autre. Ils étaient avant tout tes parents. Ils se sont occupés de toi depuis ton premier souffle, ils ont changé tes couches, vécu tes joies, tes peines, tes découvertes. Ils ont eu la larme à l’œil lorsque tu leur as récité ta première poésie, ils ont toujours pensé à ton anniversaire et ils t’ont emmenée aux urgences le jour où tu t’es cassé le bras. Je pourrais continuer pendant des heures et te rappeler ces preuves d’amour qu’ils n’ont cessé de te donner…
- Mais ce serait cruel, dis-je, un sanglot étranglé dans la gorge, parce qu’ils ne sont plus là et que tout ça, c’est fini.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
WitchbladeWitchblade   31 mai 2015
Papa m'a raconté que le futur n'est pas prédéterminé, il change avec ce qu'en font les gens. (…) Malheureusement, la vie est rarement aussi simple ; en faisant tout pour qu'une prédiction se réalise, une personne risque au contraire de l'empêcher de s'accomplir.
Commenter  J’apprécie          260
YendareYendare   24 septembre 2019
Le frangin dort de travers, un pied hors du lit, un bras appuyé contre le mur. Je plains la pauvre femme qui partagera ses nuits. Les clés n’ont pas bougé de la commode. Je les saisis avec précaution, sans pouvoir éviter un léger cliquetis. Karl se retourne bruyamment et je retiens ma respiration. Il grogne dans son sommeil, on dirait un ours !
Commenter  J’apprécie          160
WitchbladeWitchblade   31 mai 2015
Notre assurance nous a envoyé un psy pour nous aider à surmonter le deuil. Sans façon. Non seulement il avait la poignée de main mollasse, mais il n'a pas écouté un mot de ce que je lui ai raconté : il a gribouillé des damiers sur son bloc pendant que je parlais. Il m'a appelé « ma petite » et m'a offert une sucette à la fin de la séance pour, je cite, « récompenser mon courage à verbaliser mes émotions ». J'ai failli lui demander s'il se moquait de moi.

(Elie).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
WitchbladeWitchblade   01 juin 2015
La subliminalité est une magie qui s'adresse à l'esprit. Il s'agit de cacher un sortilège dans un support, un texte, une image, de la musique...
Commenter  J’apprécie          270

Videos de Lise Syven (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lise Syven
Avec James Morrow, Sylvie Lainé, Lise Syven et Andri Snaer Magnason Écoutez l'intégralité de la conférence sur : http://www.actusf.com/spip/Imaginales-2017-Recits-de-science.html
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1317 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre