AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2918719595
Éditeur : Editions du Riez (30/10/2012)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Dans notre monde, elle est une étudiante parmi tant d’autres. Dans le monde d’Ès qu’elle visite nuit après nuit, elle est un esprit guerrier. Elle y affronte une armée, des sorciers et des dragons, par amour pour Tadjal, un tigre fabuleux qui l’aide à comprendre sa véritable nature.
Elle s’est attachée à lui, aux humains qu’il protège, à la cité d’Ispare que l’empire s’apprête à assiéger. Pour les sauver, elle doit changer le cours de la guerre et empêcher le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Tsukibou
  29 novembre 2012
Merci aux éditions du Riez pour la découverte de ce roman qui m'a laissé pantoise !!
Une jeune fille comme les autres, avec une vie d'étudiante dans notre monde se retrouve embarqué dans une guerre millénaire dans le monde d'Ès qu'elle rejoint nuit après nuit, à travers son sommeil...!elle découvre alors un monde bien plus palpitant que sa vie réelle, un monde ou les Tigres, les chevaux-dragons, les dragons et la magie existe. Elle s'implique alors de tout son être dans un conflit qui pourrait avoir de graves conséquences sur son corps...
Réussira t-elle à sauver l'Ès par amour pour Tadjal, son gardien, tout en maintenant l'Équilibre entre son corps et son esprit ?!
J'avoue avoir mis un peu de temps à le lire, je vous explique le pourquoi du comment. Outre les aléas de la vie qui font que mon temps de lecture s'est vue diminuer ces derniers jours, je n'ai absolument pas l'habitude de lire de la Fantasy ! Comme vous le savez, je lis principalement de l'Urban Fantasy, Romance Paranormale et Jeunesse néanmoins, j'étais particulièrement curieuse de découvrir un roman des éditions du Riez (oui bon dans ma PAL se trouve le Pantin sans visage et Coeur empoisonné (qui s'est perdue dans ma bibli ça m'angoisse un peu, je ne le trouve plus! Mais ce n'est pas pareil, c'est du Graphics))
Et donc après une demande de partenariat, les éditions m'ont proposé de découvrir le premier tome de la saga « Les chroniques de Siwès, La guerrière fantôme » de Syven, après avoir lu la quatrième de couv' et vu la couverture j'ai sauté sur l'occasion et ai accepté !!
Une fois le livre reçu et le prologue lu, je me suis dis « oula, ça va être d'un compliqué cette histoire, il va vraiment falloir que je m'accroche » car, oui à peine le prologue lu et j'étais déjà perdue dans la foule de détails qu'il y avait !! Nous sommes directement plongés dans un monde qui n'est pas le notre avec, des termes inconnus, sans vraiment d'explication sur ce qu'il se passe, nous sommes juste en compagnie d'un jeune homme qui assiste à une cérémonie qui tourne court car un Marjak débarque... (Haha vous non plus vous ne savez pas ce qu'est un Marjak ou l'Herrès ou l'Arh, l'auteur elle-même ne les explique pas vraiment on en comprend la signification au fil de l'histoire) et bien voilà dans quoi nous sommes plongés sans préambule! de quoi se perdre non ?! Et finalement, plus les chapitres s'enchaînaient, plus je comprenais le lien des personnages, l'histoire, la façon dont nous cheminions dans les différents lieux, avec les différents personnages et créatures et je me suis surprise à dévorer les pages tout en me forçant à m'arrêter pour bien assimiler tout ce qu'il pouvait se passer au cours d'un chapitre, d'une page, d'un paragraphe !
Et donc c'est avec un plaisir non dissimulé que je vous annonce que j'ai adoré ce roman !! Certes je n'ai pas vraiment de point de comparaison en Fantasy, même si j'en ai lu quelques-uns, j'ai trouvé l'univers original, propre à l'auteur, la façon d'amener une « simple humaine » dans cet univers fantastique m'a vraiment beaucoup plu, la découverte de la magie, des Fabuleux, des Puissants, des personnages est vraiment prenante, on se laisse emporter sans difficulté dans ce monde où une part de poésie flotte constamment autour de nous, dans la nature, dans les Fabuleux, grâce à l'Herrès (le pouvoir, la magie)
Laissez moi vous parler un peu de ce que contiens ce roman, d'abord nous avons l'environnement, tout cela fait très médiéval, les maisons de nobles, les cavaliers, les arbalétriers, les archers (et non ce n'est pas pareil!), la description des vêtements, les dragons, la forêt (si, si, une forêt c'est médiéval!!), les mages, les stratèges, les cheveux, les créatures fabuleuses (je me répète là non?!) Bref, un univers qui m'est apparu comme médiéval et qui m'a plu énormément, j'ai adoré m'imaginer l'environnement, la forêt, les grottes, la ville d'Ispare, les emblèmes des maisons Lluhaniennes, tout ça, tout ça !
Comme je sens que vous allez me demander s'il y a de l'action, des combats, des batailles acharnées je vais vous répondre... Oui, il y a des batailles et des défis et contrairement à ce dont je m'étais attendue pour un roman de fantasy, les descriptions de ceux-ci n'ont pas été trop détaillées, trop sanglante, trop horrible, c'est vrai que généralement dans ce type de roman les batailles à coup d'épée et de magie sont tragiques et plutôt horribles en pertes pour les deux camps mais, ici, même si l'on comprend que c'est loin d'être une partie de plaisir, on ne se voit pas écoeurer par une plaie suppurante ou un bras coupé ou arraché... Néanmoins, on reste en état de guerre donc tout n'est pas tout rose, on n'a pas atterri au pays des bisounours non plus !!
Pour ce qui est de l'histoire, celle-ci démarre au quart de tour, l'auteur nous met la tête dedans dès le prologue, on peut donc dire que l'on ne perd pas de temps, même lorsque Siwès entre en scène, elle est rapidement projetée dans ce monde inconnu et s'y adapte comme s'il était fait pour elle.
J'ai aimé le cheminement, le développement de Siwès, des personnages, les émotions sont présentes et sincères, c'est du moins ce que j'ai pu ressentir. Il n'y a pas que les combats et la guerre entre l'Herrès et l'Arh, ce qui m'a bien plu, on entre aussi un peu dans l'intimité, le quotidien de certains personnages...
En ce qui concerne les personnages, ils sont tous passionnants et je suis certaine qu'ils nous réservent encore bien des surprises !
Siwès est une jeune femme de dix-neuf ans, elle possède un physique plutôt frêle, une chevelure flamboyante et un caractère déterminé, franc et loyal. J'ai beaucoup aimé ce personnage, un peu perdue dans sa réalité mais, se sentant parfaitement à sa place dans le monde d'Ès, même si elle est un esprit guerrier elle garde toujours sa part d'humanité et sa fragilité, je l'ai trouvé touchante et particulièrement attachante dans ses réactions et sa façon d'appréhender ce monde inconnu et surtout son gardien Tadjal, un lien se forme immédiatement entre eux et c'est vraiment très beau !
En parlant de Tadjal justement, voici un Fabuleux, un Tigre particuliers, majestueux, impressionnant, le lien qui le lie à Siwès est tout pour lui ! Sa mission auprès des humains est aussi importante mais, pour des raisons bien différentes... Il possède un caractère très difficile à cerner, il ne comprend pas les humains et ne cherche pas à les comprendre, pour lui ils sont presque insignifiants, on ne sait pas trop comment l'aborder, l'approcher et le comprendre, cette part de mystère m'a beaucoup intéressé, à l'instar de l'histoire de son monde dont j'attends d'en savoir davantage et bien plus encore dans le second tome.
Du côté des fabuleux, nous rencontrons également Hellone et Krine qui sont des Adiales... mais que sont ses créatures ?! Et bien ce sont des chevaux-dragons au caractère très difficile, elles gardent une part sauvage, sont puissantes et féroces, mieux vaut être du bon côté plutôt que de devoir se frotter à elles...
Et puis les Dragons bien évidemment, je ne m'aventurerais pas à les nommer parce que euh... ils ont des noms un peu compliqués et si je loupe une touche j'aurais trop honte... il faut juste savoir que les Dragons ne sont pas les meilleurs amis des hommes, ils ne s'entendent pas particulièrement bien, ce n'est pas pour autant la Guerre entre eux et... enfin lisez vous verrez c'est... épique =P
Du côté des humains il y à Tomas, un jeune capitaine charmeur, mais, très sérieux dans son travail, il prend très au sérieux ses missions et la survie de ses hommes même, s'il sait que tous ne reviendront pas indemne d'une bataille quelle qu'elle soit...
Baxian, un espion, très mais, alors très intéressant, je lui prédis un grand avenir dans la suite, il est l'humain que j'ai le plus apprécié, allez savoir pourquoi * sifflote *… Il est loyal à sa cause mais, porte néanmoins un fardeau qui pourrait lui poser quelques soucis … et pas des moindres...
Tila et Olliane les deux autres personnages féminins également intéressantes, l'une est naïve, l'autre tête brûlée, les deux sont des arbalétrières (j'ai appris un mot!!), je crois qu'à l'instar des autres personnages nous ne sommes pas au bout de nos surprises avec ces demoiselles !
Et pour finir je vais vous parler de la plume et du style de l'auteur. Je vous l'avoue tout de suite j'avais peur de tomber sur quelque chose de trop détaillée, trop descriptif, trop lourd et finalement j'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur écrit ! C'est agréable, fluide, certes descriptif mais, sans jamais être lourd, le récit est totalement immersif, on s'embarque dans l'aventure sans jamais le regretter. On découvre petit à petit une part de poésie, de douceur au milieu d'une guerre qui semble sans fin positive possible. La fin m'a laissé bouche bée, je suis restée coite devant de telles révélations (haha vous vous demandez de quoi je peux bien parler n'est-ce pas ?! ^.^ ) Bref j'ai hâte de découvrir le second tome et ainsi retourner dans le monde d'Ès aux côtés de Siwès, Tadjal et leur petite compagnie !
En conclusion, alors que j'avais peur de ne pas accrocher à ce roman de fantasy, j'ai été plus qu'agréablement surprise par l'univers mit en place par l'auteur, ses personnages sont attachants et passionnants, son univers créatif et original, son histoire intrigante, passionnante et palpitante quant à sa plume elle est vraiment immersive et magique !! Que du bonheur, une lecture dont je me souviendrais un bon moment !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Tatooa
  23 août 2015
Mince alors... J'ai un très gros coup de cœur pour ce livre ! J'en suis la première surprise, vu qu'à l'origine, je n'avais acheté ces bouquins qu'à cause de leurs couvertures faites par Vincent, que je suis depuis longtemps, et dont j'ai deux toiles à la maison.
Si je l'ai lu, c'est qu'une fois de plus la couverture m'a happée. Et que j'ai bien fait ! C'est une belle histoire.
Je ne crois pas avoir lu quoi que ce soit d'approchant, même si le fond paraît assez "bateau" quand on lit le quatrième de couverture.
Le début est totalement déroutant. On plonge dans un nouveau monde sans préavis, on accompagne Siwès dans cette découverte. L'extrême fluidité du style de l'auteur m'a beaucoup aidée à plonger avec Siwès, et son inventivité dans les termes dépayse sans paumer, ce qui est tout à fait remarquable. (Attention cependant à une répétition métaphorique, la "nuit de velours" qui réapparaît régulièrement dans le texte, un petit "tic" d'écriture...)
La psychologie des personnages est abordée à coups de petites remarques, de phrases qui paraissent anodines, notamment pour Baxian, Olianne et Siwès, mais qui approfondissent à chaque fois leur caractère, leurs contradictions. C'est fait très finement et d'une façon progressive.
Les Puissants, les fabuleux, les dragons, les animaux mythiques et fantastiques sont fascinants, vraiment. Je dois avouer que ce livre m'a renvoyée à ma propre adolescence, c'est sans doute pour cela que j'y ai plongé avec tant de facilité. Je ne sais pas si les gens qui ne savent pas ce que c'est que de se réfugier dans une relation privilégiée avec un animal pour échapper à une solitude étouffante et une souffrance qui ne peut sortir, peuvent apprécier ce livre à sa juste valeur, mais pour ma part, j'ai bien connu, et ça m'a beaucoup parlé...
En bref, j'ai un gros gros coup de cœur pour ce bouquin que j'ai littéralement dévoré. Et je saute ce soir sur le second...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
Lire-une-passion
  05 mai 2015
Honte à moi (oui, j'aime bien commencer une chronique comme ça, c'est engageant, hein?), ce livre est dans ma PAL depuis... euh, longtemps. Pourquoi il y est resté aussi longtemps ? Euh... Je n'ai moi-même pas la réponse. D'autant plus qu'aucun livre de chez les éditions du Riez ne m'a déçue, et qu'en plus, j'adore la plume de l'auteure, connue avec sa saga « La Balance Brisée ». Donc je n'ai aucune excuse, je le sais ! (pardon, Lise ^^). Bref ! J'ai terminé ce livre, et je peux vous dire qu'elle n'a pas son pareil pour nous faire passer d'un sentiment à l'autre en peu de temps ! La fin m'a achevée, je dirais, et j'ai vraiment hâte de pouvoir lire la suite et fin !
Dans notre monde, Siwès est une fille ordinaire et étudiante. Mais lorsqu'elle rêve la nuit, elle se retrouve à Ès, un monde qu'elle visite chaque nuit. Pour l'amour pour Tadjal, un tigre qu'elle a pris en affection dès sa première rencontre et pour les humains qu'il protège, elle va mener une guerre qu'elle ne pensait voir qu'exister dans les livres. Pour sauver ce monde des dragons-défunts, elle va devoir mettre à jour et comprendre sa véritable nature et dès lors, deviendra la guerrière fantôme, celle qui fait trembler même le plus dangereux des méchants, seulement à sa présence et à son appellation.
Je ne mentirai pas en disant que les premières pages ont été assez bizarres pour moi. Je m'explique : ayant connu l'auteure grâce à sa série jeunesse, il était différent de me lancer dans un univers complètement adulte, plus complexe et avec plus de combats. Attention, je ne dis pas là que la plume de l'auteure est différente, bien au contraire, je l'ai trouvé parfaite et très incisive et prenante. Juste que ça m'a fait bizarre de me plonger dans un univers plus complexe. Et il est vrai aussi, mais bon là, j'avoue je chipote lol, que la façon de présenter Siwès quand elle parlait m'a déstabilisée. Mais rassurez-vous, j'ai vite compris pourquoi ce choix, et je m'y suis très vite habituée.
Si vous recherchez un livre de fantasy bourré d'action, sans temps mort, avec des personnages au caractère fort, jetez-vous tout de suite dessus ! Vous ne serez pas déçus, croyez-moi ! Je savais qu'en ouvrant ce roman, je risquais d'être prise dans l'action avec du mal à le lâcher, et c'est bien ce qui est arrivé l'action est rythmée, avec beaucoup de bouleversements et de retournements de situations. Siwès, même si elle est la guerrière fantôme tant redoutée, a tout de même des faiblesses que j'ai apprécié découvrir, la rendant ainsi plus réelle et plus touchante.
Je n'extrapolerai pas en disant que sa première (et la plus grosse) et Tadjal, le tigre. le lien qui les unit est devenu fort dès leur première rencontre. Un coup de foudre a opéré, autant d'un côté que de l'autre, même si l'animal se montre moins expressif. Prête à tout pour le protéger, elle se met rapidement en danger, et ayant un caractère fort et un peu trop sûre d'elle, elle approche bien des fois la mort et la rupture du lien qui lui permet encore de vivre sur Terre.
Outre Siwès que j'ai beaucoup apprécié pour sa façon d'être mais surtout son assurance (bien qu'elle lui porte souvent malheur), j'ai aussi beaucoup accroché à d'autres personnages. Tout d'abord Tadjal (bah oui, hein!). Ce tigre est... particulier. Déjà doué de parole, c'est quelque chose de rare (voire d'inexistant, mais après tout, c'est de l'imagination, hein!), mais comment dire... il a aussi son petit caractère bien spécial, qui fait qu'on ne peut que l'aimer (et s'énerver contre lui, à des moments, ce qui, vous conviendrez, est totalement contradictoire!). Il a beaucoup d'humour et sait faire preuve de sarcasme et est souvent pince-sans-rire. Et je pense que ce qui m'a fait craquer sur lui, c'est surtout ses réserves envers Siwès. Il l'aime d'un amour inconditionnel, ça on le ressent lors de la lecture, mais il a ce petit quelque chose qui le tient assez distant d'elle, par peur de souffrir, si jamais il lui arrivait quelque chose. On a toujours dit que les animaux avaient souvent plus de coeur que les humains, et je pense que c'est aussi ce qu'a voulu faire passer Syven dans ce roman. Et je dois dire que c'est très bien amené.
Ensuite, vient Baxian (mon coup de coeur « humain » du roman). Tiraillé par son passé et par ce qu'il veut entreprendre, il a une psychologie bien plus complexe, et du coup plus poussée que les autres personnages. Il est touchant dans sa faiblesse, dans ses gestes, ses mots, ses pensées. Il ne sait plus très bien où il en est à certains moments, et on a juste envie de le prendre dans nos bras et de le réconforter. D'autant plus que la position dans laquelle il se trouve (autant dire ce qui est : « le cul entre deux chaises »), n'est vraiment pas facile à supporter, et je trouve qu'il a énormément de courage à faire ce qu'il fait. J'ai vraiment hâte de le retrouver dans la suite.
Les autres personnages sont aussi très intéressants, comme Tomas, en qui je n'ai eu quasiment aucune confiance tout le long du roman (surtout à partir d'un certain moment), mais que j'ai malgré tout su apprécier pour ce qu'il était. Bien sûr, je ne pourrais pas terminer ma chronique sans parler des adiales, les chevaux-dragons. Autant dire que je suis fan de l'idée. Ils ont de la prestances, sont forts, ont beaucoup d'humour et très fidèles. Une race vraiment intéressante à découvrir !
En résumé, et même si je ne vous ai pas trop parlé de l'intrigue par peur de spoiler, car beaucoup de choses arrivent, je vous conseille sincèrement ce roman, qui vous prendra vraiment aux tripes. Une plus belle, incisive, prenante, et simple. Les mots et les phrases coulent tout seuls, à tel point qu'on ne se rend pas compte qu'on avance vite dans le roman. N'ayez pas peur de l'épaisseur, car croyez-moi, arrivés à la fin, vous allez trouver qu'il était bien trop court ! Des personnages attachants, des liens humains/animaux très bien trouvés, décrits et qui touchent beaucoup. de l'action en permanence, saupoudrée de bouleversements et de retournements de situation pour la plupart surprenants !
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ExtraVagance
  17 décembre 2015
Avec Les Chroniques de Siwès, je découvre un nouvel auteur et un nouvel univers. Et j'adore ce que j'y vois. On a une guerre de conquête avec l'empire du Lluhan, à la société très hiérarchisée, avec des règles strictes et une discipline de fer, qui cherche à envahir des cités libres – un ensemble encore indéterminé de peuples et de villes – grâce à l'Ahr et aux dragons-défunts. Les fabuleux – des créatures remplies d'Hérrès – constituent du côté des cités libres un bestiaire intéressant : il y a des tigres, des dragons, des chevaux-dragons… On a Siwès, jeune femme banale dans notre univers, esprit guerrier sur Ès. Elle s'y rend en laissent son enveloppe physique derrière elle dans des moments de sommeil. Sa vie calme auprès de sa famille peine à rivaliser avec la magie d'Ès, et son amitié avec Tadjal. Mais ce séjour en Ès n'est pas de tout repos pour elle : plus elle agit, plus elle se dépense et risque sa vie en esprit, plus son corps fatigue. Toutefois on découvre en même tant qu'elle les merveilles d'Ès et on comprend son envie d'y rester. Ce monde, nous le découvrons aussi par les yeux d'autres personnages : Baxian, infiltré dans l'armée lluhanienne, ou Tomas capitaine d'Ispare. On suit leur vie, leurs coutumes, leur quotidien.
Il m'a fallu un peu de temps pour me plonger dans le roman, mais une fois l'intrigue lancée, il y a des rebondissements sans temps morts, des stratégies de batailles, des conseils militaires ou des alliances politiques, et c'est passionnant ! J'ai terminé ce roman complètement emballée et enthousiaste à propos de ce que j'avais lu et tellement impatiente de lire la suite ! Côté style, l'écriture de Syven est efficace, fluide et bien rythmée (je n'ai rien à y redire pour une fois ! ^^).
Les éditions du Riez proposent là un bon roman de fantasy, avec un monde original, une héroïne elle-aussi originale, différente, touchante, et plusieurs personnages secondaires très intéressants. L'auteur embarque facilement son lecteur dans l'action, pour le laisser respirer seulement sur les dernières pages. C'est donc un excellent roman de fantasy, peu connu, mais qui mérite d'être découvert par le plus grand nombre. Et Syven est une auteur que je continuerai de suivre parce qu'elle a fait avec ce roman du très bon travail.
https://letsbeextravagant.wordpress.com/2015/12/16/les-chroniques-de-siwes-1-la-guerriere-fantome-lise-syven/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Demoiselle-Coquelicote
  24 février 2014
Le livre s'ouvre avec un prologue. Des mages entreprennent un rituel, qui doit appeler un esprit guerrier à leur aide. En effet, la paix en Ès a volé en éclat lorsque l'empire du Llhuan a fait tomber la ville de Labothen.
À présent, ses armées menacent la ville d'Ispare, dont le fabuleux Tadjal est un allié. Une jeune fille est irrésistiblement appelée à travers les brumes de son sommeil. Elle apparaît dans le monde d'Ès en tant qu'esprit, et Tadjal, un tigre du Sitob, est son gardien. Pour le défendre, celle qu'il appelle Siwès va se jeter à corps perdu dans la guerre.

Siwès se retrouve donc dans un autre monde par le biais de ses rêves. En suivant la musique des clochettes du Sitob, elle arrive en Ès, laissant son corps mortel endormi dans notre monde. Au départ un peu perdue, se demandant si son rêve n'est rien de plus ou s'il relève d'une autre réalité, Siwès s'intègre très rapidement, grâce à Tadjal. Comme je l'ai déjà indiqué, Tadjal est un fabuleux, un animal doté en grande quantité de cette magie qui court dans chaque être, l'Herrès. Il sait l'utiliser de manière à se battre, ce qu'il a choisi de faire aux côtés des Isparites. Siwès, quant à elle, n'existe dans ce monde que grâce à l'Herrès, qui lui fournit une enveloppe de fortune. Elle est donc une laückfillès, n'apparaît que sous la forme d'esprit, incapable de sentir la chaleur ou le froid, les matières. Mais elle voit et elle entend, et surtout, elle n'est pas dénuée de pouvoir...

Il n'y a qu'une seule chose qui m'a gênée pendant cette lecture. Siwès vient de notre monde, mais on ne la voit quasiment jamais dans sa « vraie » vie. On ignore son véritable prénom et presque tout de sa vie, dont elle ne peut se souvenir quand elle se trouve en Ès. Je comprends bien pourquoi Syven a fait ce choix, c'est logique au vu de l'histoire, et je suis certaine que le tome 2, le Lion à la langue fourchue encore à paraître, nous apportera de nouveaux éléments. Néanmoins, j'étais embêtée de savoir qu'elle venait d'un autre monde sans que ce soit explicité davantage. C'est sûrement ma curiosité qui fait que je veux tout savoir tout de suite !

J'ai adoré le monde d'Ès. Les fabuleux sont, eh bien... fabuleux ! Les tigres du Sitob, les adiales, les dragons... Leurs caractéristiques, leurs interactions avec les humains sont passionnantes. J'ai été très touchée par les relations Siwès/Tadjal, Tomas/Hellonne et une autre que je ne révèlerai pas car elle apparaît tardivement dans le roman. L'Herrès et l'Arh, son pendant déformé, sont aussi très intéressants, et je suis sûre que la suite nous révèlera bien d'autres choses à ce sujet ! On croise des mages, des meneurs, des nécromants, des ishtars, mais aussi des humains plus conventionnels, les Stratèges, des généraux, de simples soldats, des arbalétriers, et tout un tas de sorts et de bestioles peu ragoûtants... Syven équilibre bien ses personnages, il y a des hommes et des femmes, tous avec leur caractère. Il n'y a que leur physique que j'ai du mal à retenir. Leurs relations sont bien développées, il y a ce qu'il faut de romance pour faire battre mon petit coeur. le roman n'est pas non plus dénué d'humour et d'intrigues politiques, ainsi que de beaux combats (j'ai eu très peur moi à un moment ! On ne menace pas de tuer des personnages comme ça, nanmého !).

J'ai beaucoup aimé la plume de Syven, travaillée et subtile, qui m'a très bien emportée dans cet autre monde que j'ai très vite voulu visiter moi aussi. Je crois bien n'avoir vu aucune faute et seulement quelques coquilles dans la version numérique, c'est du très beau travail. Les en-têtes de chapitre sont joliment stylisés, et la couverture que j'ai déjà pu admirer en salon est magnifique. Je n'avais pas aimé ma précédente lecture des éditions du Riez, mais là je suis comblée !

C'est l'ennui quand on a beaucoup aimé un roman, on ne sait pas toujours comment l'encenser ! Tout ce que je peux vous dire, c'est que je suis exigeante, en particulier en fantasy. Je me lasse vite, alors qu'ici j'étais de plus en plus impatiente de reprendre ma lecture, et la fin de ce premier tome m'a fait trépigner ! J'ai vraiment hâte d'avoir la suite, et je ne sais vraiment pas sous quel format je craquerai... Syven fait partie de ces auteurs français qu'on ne connaît pas assez et qui méritent de l'être bien plus que tout un tas d'auteurs plus ou moins minables. Je la suivrai avec attention, et je compte bien me procurer également son roman Au sortir de l'ombre, qui m'attire aussi beaucoup... Bref, lisez Les Chroniques de Siwès !
Lien : http://sans-grand-interet.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (2)
Elbakin.net   15 février 2013
si vous voulez vous plonger dans une histoire très proche de la tradition de la fantasy épique, vous pouvez vous atteler à ce roman qui reste suffisamment intéressant pour procurer un moment agréable.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
SciFiUniverse   31 janvier 2013
Vous ne serez jamais perdu car les éléments de cet univers sont bien connus mais l'histoire apporte son lot d'originalité et le point de vue est clairement différent des romans habituels du genre.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
TatooaTatooa   21 août 2015
- Souviens-toi que tout a un prix. Ce qu'on te donne, on te le reprend toujours sous une autre forme. (Tadjal)
- Je crois au désintéressement. (Siwès)
Ses pupilles mordorées réapparurent entre ses cils :
- Ne confonds pas l'intention avec l'effet. Humaine ou fabuleuse, chaque créature est soumise aux conséquences de ses actes.
Commenter  J’apprécie          120
TatooaTatooa   22 août 2015
- Tu n'es pas content, vieil homme, et tu transpires de peur. (Tadjal)
- Tu m'as caché la véritable nature de Siwès et tu m'as manipulé, lui reprocha vivement le yan Dether. Tu nous as placés dans une position désastreuse !
- Ne fais pas mine de t'emporter. Je te connais, tu es froid comme un serpent et tes pensées sont doubles. Tu m'as beaucoup appris sur ton espèce.
Commenter  J’apprécie          90
Demoiselle-CoquelicoteDemoiselle-Coquelicote   24 février 2014
Aussi étrange que cela parût, les humains étaient honteux de leurs corps. Ils prétendaient que les vêtements les protégeaient du froid, ce que le tigre admettait volontiers, les pauvres créatures n'avaient quasiment pas de poils pour se tenir chaud ; mais à Ispare, quand le soleil d'été rendait les rues brûlantes et asséchait les gorges, ils s'habillaient de voiles, de chemises bouffantes, de robes... Tout être pourvu d'une minimum de bon sens se serait débarrassé de ces étoffes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
TatooaTatooa   23 août 2015
Lorden'Deryl, ta suffisance risque de te perdre bientôt. Tes préjugés parasitent ton esprit et tu en oublies ce qui est important : rien n'est jamais gagné d'avance. Vous devez survivre à tout prix pour rentrer ensuite à Ispare.
(Siwès)
Commenter  J’apprécie          100
TatooaTatooa   19 août 2015
Peste soit de leurs maudits dragons-défunts ! L'empereur ne reculait devant rien pour s'assurer la victoire mais il finirait pas s'en mordre les doigts. Les marjaks échapperaient un jour au contrôle des maîtres-nécromants, et ceux-ci regretteraient amèrement d'avoir ramené ces créatures à la vie.
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Lise Syven (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lise Syven
Avec James Morrow, Sylvie Lainé, Lise Syven et Andri Snaer Magnason Écoutez l'intégralité de la conférence sur : http://www.actusf.com/spip/Imaginales-2017-Recits-de-science.html
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
971 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
. .