AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Rémi Saillard (Illustrateur)
EAN : 9782747029575
280 pages
Éditeur : Bayard Jeunesse (10/03/2011)

Note moyenne : 4.45/5 (sur 80 notes)
Résumé :

Après Le feuilleton d'Hermès, Murielle Szac invite les enfants à se replonger dans la mythologie grecque en suivant le personnage de Thésée. En 100 épisodes, le jeune héros grandit et se construit.

Il rencontre de nombreux personnages mythiques (Héraclès, le centaure Chiron, Œdipe, Phèdre et, bien sûr, Ariane et le Minotaure). Le récit de la vie de Thésée, en véritable récit initiatique, soulève toutes les questions essentielles : la guer... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
jeranjou
  18 mars 2013
« Papa, tu m'avais promis deux chapitres ce soir »
« Il est tard mon fils, il est déjà 21 heures »
« Alors un chapitre seulement »
« D'accord, "Le fil d'Ariane", mais tu dors tout de suite après »
Ecrit par Murielle Szac, le « feuilleton de Thésée » reprend la mythologie grecque sous l'oeil avisé du fameux Thésée. Sous la forme d'une centaine d'épisodes de deux à trois pages chacun, les thèmes (amour, haine, combats guerriers, relation père-fils, …) ou les personnages marquants comme Ariane et le minotaure restent évidemment la force de ce récit. Si vous avez oublié les évènements du précédent épisode, un petit rappel au début du chapitre vous rafraîchit la mémoire pour poursuivre les fabuleuses aventures de Thésée.
Comme il s'adresse aux enfants, je dois bien sûr évoquer la requête du soir. «Tu me lis un chapitre avant de dormir ? » Certains soirs, deux chapitres, papa !
J'avoue que j'y ai pris gout rapidement et que c'est avec un grand plaisir que
• j'ai assisté médusé au combat entre Thésée et le minotaure dans le piège tendu par le roi Minos,
• j'ai renoué le fil d'Ariane du labyrinthe inventé par le fameux architecte Dédale,
• ou encore que je me suis brulé les ailes avec Icare, le fils de Dédale justement…
Autant d'histoires instructives pour les enfants et offrant un vocabulaire particulièrement riche à leur âge.
Que du bonheur, que l'on peut partager en classe ou à la maison avec les enfants qui veulent découvrir la mythologie grecque !
"Encore une page, papa..."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          419
Titou483
  25 novembre 2017
Un livre expliquant les aventures de Thésée. Comme par exemple le combat contre le Minotaure. Ses rencontres avec des personnages mythologiques.
Commenter  J’apprécie          340
Asterios
  18 mars 2018
Deuxième opus après le feuilleton d'Hermès. l'auteure réalise le tour de force de produire un ouvrage aussi bon que le premier.
Il est construit de la même manière en cent chapitres qui explorent quantité de mythes à travers le regard de Thésée et de l'admiration qu'il voue à Héraclès. Cette dangereuse fascination est pondérée par son enseignant qui lui ouvre les yeux sur les actes et la réelle personnalité d'Héraclès.
L'objectif du livre est autant pédagogique qu'une réflexion sur la vie qui est bien saisie par les enfants. de nombreux thèmes sont abordés tous soulevant plus de questions les uns que les autres. Des éléments de réponses jalonnent les réflexions posées tout au long de l'ouvrage.
Lecture accessible et passionnantes.
Commenter  J’apprécie          172
VanessaV
  06 janvier 2016
"Le feuilleton de Thésée" de Mureille SZAC et illustré par Rémi SAILLARD est plus facile d'accès que celui d'Hermès. Les épisodes mettent en scène des héros mieux connus ainsi que des défis identifiables rapidement: Thésée et le minotaure, Dédale et Icare, Héraclès et ses 12 travaux, Oedipe et le Sphinx, les jeux olympiques.
Thésée est un tout jeune garçon, né d'une union entre une princesse, Aethra, et un roi, à moins que cela soit Poséidon qui en soit le père. Il bénéficie de la pédagogie et des conseils de son précepteur, Connidas et découvre grâce à lui comment devenir un homme aux valeurs morales et aux aptitudes physiques. Mais Thésée est admiratif de son grand cousin de Héraclès.
Envieux de cette force de la nature, demi-dieu puisque fils de Zeus, Thésée souhaite suivre ses exploits. Il découvre aussi la rage, la folie qu'Héra lui a insufflé et les meurtres que ce grand héros commet autour de lui. Les douze travaux se succèdent mais s'accompagnent aussi des violences d'Héraclès, mort de sa famille sous l'emprise de la déesse des déesses mais aussi de ses méprises aussi irrévocables, par exemple la mort des centaures, ennemis comme amis.
Connidas met en garde Thésée. Il va devenir un jeune homme, puissant, courageux et peut-être violent. Encore faut-il qu'il soit responsable de ses actes. Et effectivement, après le mystère de sa naissance, Thésée veut lui aussi ses exploits et peu à peu va à la rencontre de son père, le roi d'Athènes, Égée. Il souhaite être digne de la couronne et se portera volontaire pour suivre les jeunes hommes et femmes envoyés pour être sacrifiés dans le labyrinthe en Crète, tuera le Minotaure, emportera Ariane tout en ne la ramenant pas avec lui et fera mourir de douleur son père.
Oui, mais Thésée est devenu roi et cette partie-là du livre est aussi importante. Il érige la convention grecque d'être un bon hôte à celle d'accueillir tous les laissés pour compte. Il change le mode de gouvernement pour une démocratie. Il devra tout de même subir les conséquences de ses actes, gérer les liens avec le roi Minos ou sa descendance, accueillir Oedipe et Antigone tout en donnant une complète liberté à cette dernière. Et puis Thésée devient amoureux, prends femme et se perd... jusqu'à devenir aussi monstrueux que son cousin Héraclès.
"Le feuilleton de Thésée" nous parle de la fougue de la jeunesse, éblouie par la force et l'héroïsme. Elle parle aussi des actes insensés, violents, fous et la responsabilité que peut avoir l'homme même manipulé par les dieux. le livre parle de rédemption aussi, ou presque. de la sagesse d'un individu pris dans les feux de l'amour et dans la douleur de la perte.
Tout le long, nous pouvons comparer Héraclès et Thésée, le dernier grandit avec sagesse et pourtant.Il deviendra un autre, un mauvais père, un homme de parole mais aux actes intolérables... jusqu'à reprendre ses esprits. Et nous saurons comment Héraclès finit.
Autant à la naissance du monde et des dieux, thème du "Feuilleton d'Hermès", les focus sur les autres intervenants ou les flashbacks dépendaient des pouvoirs de ses nourrices, ici ce sont les oracles qui donnent le la. Thésée est ainsi témoin inactif de la vie d'Oedipe par exemple. Les femmes ont aussi un rôle plus complexe avec par exemple le très beau portrait d'Antigone.
L'auteure ne déçoit pas. le propos est complexe, la thématique mythologique, évidemment puits sans fond de délices et de péripéties, offre son lot de cruauté, de sang, de peur, de dégoût ou de passages fantastiques avec des créatures fabuleuses. Mais les réflexions amenées par les constants dialogues entre Thésée et son maitre ou son ami Iolaos sont de très belles ouvertures à la réflexion.
Le vocabulaire est riche, les épisodes addictifs. le jeu d'appel du prochain est haletant et c'est avec énormément de plaisir que nous suivons, non plus un dieu joyeux et hyperactif Hermès, mais un jeune homme à l'éducation parfaite en prise avec la vie, le pouvoir et les émotions.
Murielle SZAC a travaillé avec un autre illustrateur, Rémi SAILLARD. le résultat est toujours entre l'abstrait, le symbolique et le figuratif. Les doubles pages évoquent les défis sans jamais totalement les illustrer. Il y a aussi un soupçon de surréalisme, un peu DE CHERICO quelques fois. Les petits dessins ponctuant le texte apportent eux une respiration.
C'est bon, très bon!
Lien : http://1pageluechaquesoir.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Lagagne
  06 juillet 2011
J'ai beaucoup apprécié le découpage en épisodes courts et simples, parfaitement adaptés à la lecture à voix haute. Grâce à Thésée, nous découvrons, bien entendu, ses propres exploits, mais aussi les 12 travaux d'Héraclès ou l'histoire d'Oedipe. Les défauts et les qualités de chacun des héros ne sont pas épargnés. L'accent est mis sur les qualités humaines, la sagesse, l'intelligence et la bonté. Un brin moralisateur, mais n'est-ce pas le but de la mythologie ?
Commenter  J’apprécie          51

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Titou483Titou483   02 mars 2018
Cependant en approchant de chez Augias, une odeur infecte saisit les voyageurs à la gorge. " D'où vient cette puanteur ? ", s'inquiéta Thésée. " Regarde, répondit Connidas, les champs sont recouvert de fumier..." " On ne peut rien cultiver sous cette couche de bouse de vache ! ", s'étonna Thésée. " C'est justement le problème, expliqua Connidas Bouche-toi le nez, et cachons-nous derrière cette grange."
A cet instant, le maître des lieux arriva d'un pas nonchalant. Augias était gras comme un cochon. Ses habits étaient si tâchés qu'en les voyant on pouvait deviner tout ce qu'il avait mangé ces derniers jours! Manifestement l'odeur infecte ne le dérangeait pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
realexrealex   13 avril 2013
C’est ainsi qu’une idée folle lui traversa l’esprit « Je suis assez puissant pour atteindre le soleil, se dit-il. Ce doit être magnifique. »
Il prit donc de l’altitude et fila droit vers le soleil. Plus il s’en approchait, plus la chaleur se faisait sentir. Les oiseaux qui l’avaient accompagné dans ses virevoltes ne le suivaient plus.

Personne, ni être humain, ni animal n’aurait osé aller jusque là. Mais Icare se croyait plus fort que tout le monde. Il atteignit enfin le char du soleil conduit par le dieu Apollon.

Le char étincelait. Icare ébloui s’approcha, s’approcha. Oubliant toute prudence, il s’imaginait déjà en train de grimper le char. « Après tout, je suis le premier homme volant se dit-il, je suis digne de tenir les rênes de ce char.» Apollon fut il agacé par cet accès de vanité ? Ou bien la seule chaleur du soleil suffit-elle ?

Toujours est-il que la cire qui tenait les plumes d’Icare se mit à fondre. Quand le jeune homme s’en aperçut, il était trop tard ! Ses plumes se détachèrent et Icare perdit ses ailes. Il chuta du ciel jusqu'au fond de la mer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
Blandine54Blandine54   07 février 2021
"Notre voile ! cria soudain l'une des jeunes filles rescapées du voyage. Notre voile ! Thésée, tu as oublié de faire hisser la voile blanche ! Ton père t'a cru mort ! " Un murmure parcourut la foule. Thésée, accablé, tomba à genoux dans le sable. " Responsable, je suis responsable de la mort de mon père...", murmura-t-il.
La fête était finie. On rangea les instruments de musique, on éteignit les feux de joie. Chacun s'éloigna discrètement pour laisser Thésée face à son chagrin. Lorsque la nuit fut tombée, Thésée se releva. Il était seul sur la plage. Enfin, presque seul. Nausithoos était resté. Lorsqu'il vit le jeune homme sortir de son immobilité, il s'approcha. Il lui enveloppa les épaules de sa cape et dit : "La mer derrière nous, cette mer portera désormais et pour toujours le nom de ton père. Elle s'appellera la mer Egée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
jeranjoujeranjou   18 mars 2013
Elle poussa un soupire de compassion et murmura "Pauvre enfant. Qui que tu sois, tu as été bien mal accueilli sur terre. Tu t’appelleras Œdipe, «Pieds Enflés». Et désormais, tu seras mon fils."

La reine de Corinthe Periboea adoptant le fils abandonné par le roi Laios et mutilé au niveau des pieds.
Commenter  J’apprécie          180
Blandine54Blandine54   06 février 2021
Nausithoos répondit : "je sais. Rien n'est plus dur que de tenir sa parole. Tu viens de l'apprendre de manière tragique par deux fois. Mais seul celui qui a la mémoire de ses promesses, seul celui qui considère sa parole comme un acte qui l'engage, mérite le nom d'homme. Tu as de grandes choses à accomplir, Thésée, tu les accompliras si tu n'oublies plus jamais cela..."
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Murielle Szac (54) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Murielle Szac
Le Printemps des Poètes se termine bientôt ! On vous propose un dernier moment de partage autour de notre anthologie "Le désir – Aux couleurs du poème", avec Stéphane Bataillon, Hélène Dorion, Bruno Doucey, Louise Dupré, Aurélia Lassaque, Ariane Lefauconnier, Perrine le Querrec, Hala Mohammad, Carl Norac, Dimitri Porcu, Thierry Renard et Murielle Szac !
/ le désir – Aux couleurs du poème, anthologie, Éditions Bruno Doucey, 2021.
autres livres classés : mythologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1193 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

.. ..