AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Tabary (Illustrateur)
EAN : 9782205054316
50 pages
Éditeur : Dargaud (11/01/2003)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 70 notes)
Résumé :
La légende raconte qu'à Bagdad la magnifique, un grand vizir répondant au nom d'Iznogoud, particulièrement mal intentionné, cultive l'ambition de ravir le trône du calife Haroun El Poussah. D'où son expression favorite qui revient sans cesse : "je veux être calife à la place du calife !". Secondé par Dilat Laraht, Iznogoud multiplie les tentatives les plus diverses et surtout les plus folles pour arriver à ses fins. En vain, bien sûr !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
BazaR
  19 janvier 2017
Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas ouvert un album d'Iznogoud. Ces premières aventures, je ne les avais jamais lues. Il s'agit d'une série de courtes histoires qui placent immédiatement les personnages principaux dans leur rôle éternel : Iznogoud, le Vizir qui veut devenir Calife à la place du Calife, son homme à tout faire Dilat Larath (les jeunes générations connaissent-elles la chanson de Gaston Ouvrard ?) et le fameux calife indolent Haroun El Poussah.
Les scénarios sont déjà dans la veine que je connais : un complot, un soupçon de magie, beaucoup de malchance (pour Iznogoud) et des alliés pas très futés. Bref, ça rate à chaque fois. C'est bipbip et le Coyote en Orient.
Mais malgré la présence de Goscinny qui accumule les calembours, je n'ai pas retrouvé la joie que j'avais à lire ces BD étant plus jeune. La faute peut-être au physique des personnages qui n'est pas encore tout à fait convergé, à l'absence de mimiques faciales, à des gags un peu trop téléphonés.
Mon histoire préférée est « La Horde », où un séide de Gengis Khan envahit le pays du calife. Pour s'y opposer, Iznogoud monte une armée extrêmement moderne, avec for ce aérienne en tapis et éclaireur fakirs. Mais le vizir compte bien profiter de l'occase pour renverser le calife. Seulement, le séide de Gengis – qui a des plans similaires de son côté – ne va pas lui faciliter la tâche.
Je lirai bientôt le tome 2. Aurai-je plus de chance ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          392
HORUSFONCK
  18 juin 2019
À l'origine, les aventures du grand vizir Iznogoud, de son fidèle Dilat Larath et du bon calife Haroun el Poussah parurent dans l'hebdomadaire Record.
Goscinny pouvait déployer, dans cette fantaisie des mille-et-une nuits, un humour continu peuplé de tous les calembours que lui refusait Morris dans les aventures de Lucky Luke.
Le ressort de cette série-culte, c'est cette obsession méchante et hargneuse
d' Iznogoud à vouloir devenir calife à la place du calife: une fable toujours plus actuelle, au vu des égos sur-dimensionnés et de l'avidité de certains dirigeants politiques contemporains. Par chance, la force d'inertie bienheureuse du calife Haroun el Poussah absorbe et déjoue les tentatives du vizir.
Dans cette quête de l'impossible, Iznogoud ressemble à Fantasio (puis Prunelle) toujours empêchés pour signer les fameux contrats avec de Maesmaker!
Goscinny, par la suite, rapatriera Iznogoud chez Pilote comme il l'avait fait pour Lucky Luke... Et le grand vizir de continuer encore et encore, pour le plus grand plaisir du lecteur, de tenter de ravir le poste de calife.
Iznogoud, sorte de Sysiphe de la bande dessinée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
rulhe
  16 décembre 2017
le grand vizir isnogoud et la
première apparition de Goscinny en tant scénariste,
et avant sa collaboration avec Uderzo. le grand vizir
isnogoud se passe a Bagdad, gouverne par le
débonnaire Haroun el pousa.
qui laisse son vizir règle les
affaires. mais se dernier n, a
qu' une ambition être calife
a la place du calife. et avec
son homme de main dilat la rath il va imaginer tout un tas de plants pour arriver à
ses fins. mais tout c, est plants se retourne contre lui.
on rigole beaucoup au jeu de mots, et au colère d,
iznogoud qui rappelle un peu celle d'un louis de funes,
et les dessins de tabary colle parfaitement au récit.
et apporte une touche de folie plaisante pour la série.
qui ne manque pas de fantaisie. c'est délirant, coloré et surtout très drôle 😁.pour toute la famille.👍
Commenter  J’apprécie          220
sevm57
  25 octobre 2020
Comme tout le monde, je connaissais Iznogoud de réputation (qui n'a jamais eu dans son entourage professionnel quelqu'un voulant être calife à la place du calife ?), mais je n'avais jamais eu la curiosité de lire la BD éponyme.
Cette lacune est désormais comblée et j'avoue avoir été très agréablement surprise. le duo Goscinny/Tabary fait mouche à chaque planche. L'humour est au rendez-vous, les jeux de mots fusent, les situations sont drôles et les personnages caricaturaux à souhait.
Commenter  J’apprécie          120
LunaZione
  27 novembre 2012
Bizarrement, je crois que c'est la première fois que je lis les aventures d'Iznogoud. Pourtant, ce n'est pas faute de tous les avoir à la maison ! D'autant plus que, plus jeune, j'aimais bien regarder le dessin animé...
Et bien, je dois dire que je suis très heureuse d'avoir enfin fait la connaissance de ce personnage culte de la BD française ! Il ne fera sans doute pas parti de mes chouchous, mais mine de rien, il m'a beaucoup amusé.

Iznogoud est un méchant très très méchant. Enfin, un méchant de livre enfant ! D'un autre côté, rien qu'avec son nom, on peux le deviner (même si je ne viens que de faire le rapprochement *sifflote*) : Iznogoud is not good !
J'ai beaucoup aimé découvrir ses plans plein d'imagination machiavélique, souvent compliqué et toujours drôle. J'ai encore plus aimé la façon dont tout ce qu'il entreprend semble voué à l'échec : à croire que ce petit monsieur est vraiment malchanceux.
Je dois dire que j'ai un petit coup de coeur pour le Calife qui m'a énormément fait rire : il n'y a vraiment pas plus blasé que lui. J'ai beaucoup aimé la façon dont les gens s'aperçoivent qu'il est stressé : "Oh ! Notre calife ne va pas bien, il s'est retourné deux fois pendant sa sieste de l'après-midi" (citation approximative) et encore plus ses répliques rares mais toujours drôles.

Personnellement, je n'accroche pas vraiment aux dessins : ils sont chouettes, colorés, et tout et tout... Mais le coup de crayon de Jean Tabary ne me plait pas plus que ça. Ce n'est pas une critique, ni quoique ce soit, juste des préférences personnelles.
J'ai vraiment hâte de découvrir la suite des aventures d'Iznogoud !
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   24 avril 2014
DILAT LARAHT : Il y a bien un marchand d'articles de magie qui vient de s'installer à Bagdad, mais...
IZNOGOUD : Qui est-ce ? Qui est-ce ?
DILAT LARAHT : C'est un Perse, je crois... un Mède... Je ne me souviens pas de son nom, mais je connais son adresse.
IZNOGOUD : Allons-y ! Conduis-moi !
(Ils arrivent à une porte avec un écriteau : INDJAPAHN.)
DILAT LARAHT : C'est bien ça, patron. Le Mède Indjapahn...

LE GÉNIE.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          271
BazaRBazaR   19 janvier 2017
Les féroces guerriers avançaient en rasant tout sur leur passage.
- Non seulement vous avez tout rasé, mais il faut encore que vous preniez mon or ?
- Oui. Ce n'est que demain qu'on rase gratis.
("La Horde")
Commenter  J’apprécie          290
sevm57sevm57   11 octobre 2020
Une fois qu’il a exécuté un ordre, le génie rentre dans les babouches....Il est un peu pantouflard.
Commenter  J’apprécie          40
rulherulhe   16 décembre 2017
- JE VEUX ÊTRE CALIFE A
LA PLACE DU CALIFE.
Commenter  J’apprécie          70
JCLDLGRJCLDLGR   13 décembre 2019
Iznogoud : O commandeur des croyants, je veux être devant vous que le ver de terre qui....

FFOUUUPP !!

Haroun el Poussah : Iznogoud ? Mai où est-il donc passé ?
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Video de Jean Tabary (2) Voir plusAjouter une vidéo

Plateau Jean Tabary
Alors que René GOSCINNY vient de mourir, Jean TABARY, le dessinateur d'Iznogoud, est invité sur le plateau du journal. Interviewé par Patrick LECOCQ, il évoque la création du personnage d'Iznogoud par René GOSCINNY ainsi que sa collaboration avec l'auteur. En alternance avec des inserts de la bande dessinée, Jean TABARY explique l'importance de René GOSCINNY dans la bande dessinée et...
autres livres classés : CalifesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16256 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..