AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782841813544
32 pages
Éditeur : Bilboquet (15/05/2012)

Note moyenne : 4/5 (sur 8 notes)
Résumé :
«Célestine était une petite dame aux cheveux gris et au regard doux. J’habitais en face de chez elle depuis très peu de temps, quand elle me demanda si je voulais bien visiter le Bois Bleu. Tout de suite, je lui répondis : « Bien sûr, si ma maman veut ! ». Elle s’approche de moi et me sourit. Je lui tends la main et nous partons toutes les deux vers le Bois Bleu qui est juste au bout de notre rue. Je sais qu’il est un peu mystérieux.» En compagnie de sa vieille vois... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
PegLutine
  06 novembre 2013
Du bleu, encore du bleu, toujours du bleu: bleu ciel, bleu pâle, bleu foncé, bleu pétrôle, bleu-vert... Tous les tons de cette couleur se retrouvent dans les magnifiques illustrations, et oui, avec cet album on peut dire que le "bleu est une couleur chaude"!
J'ai testé cette histoire avec ma fille de 6 ans qui était émerveillée par les dessins, qui avait hâte de tourner les pages pour savoir quel personnage de conte Violette et Célestine allaient rencontrer au fil du chemin. Mais elle a eu du mal à comprendre la fin. Comme je déteste qu'on me raconte la fin d'un livre, je n'en dis pas plus... Il y a juste quelques éléments dans l'histoire qui sont implicites. Pour les adultes, pas de pb, mais pour les enfants il faut expliquer un peu.
Dans tous les cas une très belle histoire d'amitié, de rencontres, d'imagination, de gourmandise...
Commenter  J’apprécie          90
Maplumedepaon
  31 mars 2021
Venez je vous emmène aujourd'hui visiter le bois bleu.
Qu'il est bon et merveilleux de s'y aventurer en compagnie de la douce et sage Célestine, et de la pétillante et mignonne Violette.
Grâce à Célestine, sa voisine aux cheveux gris et au si regard doux, Violette va découvrir la magie de cet endroit extraordinaire peuplé des plus célèbres héros de nos contes traditionnels.
Totalement envoûtée et charmée par les illustrations de toute beauté, ce livre est un immense coup de coeur.
Une histoire qui nous rappelle combien les moments passés avec les personnes âgées sont essentiels, tant pour leur redonner un peu de peps, que pour l'empreinte qu'ils laissent en nous et dont nous souviendront avec plaisir une fois qu'ils ne seront plus.
Commenter  J’apprécie          00
itzamna
  29 janvier 2014
La petite Violette part découvrir le Bois bleu en compagnie de Célestine, "une petite dame aux cheveux gris et au regard doux", la voisine de Violette. Toutes deux vont découvrir le Bois Bleu, un endroit mystérieux, peuplé de contes et de personnages féériques. Les magnifiques dessins d'Emmanuelle Colin nous accompagnent au cours du récit dans un univers plein de douceur et de tendresse. Suspendus dans la contemplation de ces véritables tableaux, on s'attarde à tourner les pages.
Je ne serais pas aussi enthousiaste concernant le texte qui m'a paru manquer de poésie, en regard des illustrations. On passe très vite d'un conte à l'autre et on sent bien qu'il y a urgence. Sans doute celle de Célestine qui sent bien que la vie ne lui laissera pas le temps de raconter dans le détail l'ensemble des contes.
J'avoue avoir été un peu déçue par l'histoire après avoir été tellement séduite par les illustrations. Je vous invite d'ailleurs chaleureusement à découvrir cette illustratrice sur son blog, au nom très évocateur pour moi (!), la fiancée au beurre salé.
Lien : http://itzamna-librairie.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Moussaron32
  01 septembre 2013
Célestine emmène Violette visiter le bois bleu; elles vont faire d'étranges rencontres, personnages de conte vont les aborder.
Commenter  J’apprécie          00
Yana
  03 août 2012
Un magnifique album, illustré de façon douce, avec pour thèmes : les contes, l'amitié, le souvenir, le deuil, la vieillesse
Lien : http://yanasaule.canalblog.c..
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Ricochet   19 octobre 2012
Pleine d’émotions, l’histoire capte rapidement l’attention et le deuil du dénouement, inattendu, touche intensément. Subtil et enchanteur, Au Bois bleu propose une balade riche en merveilleux.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Moussaron32Moussaron32   02 septembre 2013
Puis nous continuons et le gros chat bleu retrouve son paillasson.
Nous tournons à droite et j’aperçois Un château qu’aussitôt je reconnais :
C’est celui de la Belle au bois dormant. Il est exactement pareil à celui de mon livre de contes. Je n’ose plus parler.
Une fois de plus, Célestine me sort de l’embarras :
« Si tu veux voir la Belle endormie, elle se réveillera le temps de ta visite.
- Je croyais que seul le prince charmant pouvait la réveiller !
- C’est vrai, mais toi, tu t’appelles Violette et la Belle au bois dormant adore toutes les petites filles qui portent ce prénom. »
Sans plus attendre, je pousse la porte du château puis celle de la chambre de la belle.
Dès que je me penche vers le lit, elle ouvre les yeux :« Violette ! Que tu es belle !
Tu as de la chance de visiter le Bois Bleu avec Célestine ! »
Malgré ses efforts, aussitôt la Belle au bois dormant referme ses yeux et Célestine me dit qu’il ne faut pas s’attarder.
Au moment où nous sortons du château, une biche s’élance devant nous. A peine l’ai-je aperçue que déjà elle disparaît !
Célestine me demande de choisir une direction et cette fois, je tourne à gauche.
Tout de suite, je reconnais la maison des trois ours. Je m’approche de la fenêtre grande ouverte.
A ma grande surprise, les trois ours sont là, autour d’une grande table et ils sont tous les trois de la même taille. En me voyant, ils s’écrient : « Ah ! Te voilà revenue, Boucle d’or. J’espère que cette fois tu as prévenu ta maman ! »
A ce moment là, ils s’aperçoivent que je ne suis pas seule et bien sûr, ils reconnaissent Célestine :
« Bonjour ! Quelle surprise ! C’est donc toi qui nous ramènes Boucle d’Or ?
- Bonjour les trois ours ! Cette petite fille n’est pas Boucle d’Or. Elle s’appelle Violette !
- Oh ! Le joli prénom que voilà ! Excuse-nous, tu lui ressembles tellement. Venez ! Nous avons préparé des crêpes !
Nous acceptons et je ne peux m’empêcher de leur demander pourquoi ils ont autant changé. Ils se ressemblent comme trois gouttes d’eau alors que dans le conte, il y en avait un petit, un moyen et un grand.
« Mais oui, Violette, tu as raison mais le moyen a rattrapé le grand et le petit a rattrapé les deux autres » déclare le grand tout en nous servant de belles crêpes dorées dans une assiette bleutée.
Célestine se régale autant que moi. Je la regarde et j’ai l’impression qu’elle est un peu moins courbée. On dirait même que ses cheveux sont devenus un peu bleutés avec de jolis reflets !
C’est elle qui dit aux trois ours qu’il nous faut repartir. Je la suis et leur fais un signe de la main avant de m’éloigner : « Merci ! C’était très bon ! »
Nous les quittons sans plus de façons. Cette fois, c’est Célestine qui choisit la direction.
Elle s’engage sur un chemin qui devient de plus en plus étroit. Je marche en regardant où je mets mes pieds alors que Célestine avance avec beaucoup de facilité.
Brusquement, nous arrivons dans une clairière. Je lève les yeux et Blanche-neige est là, devant moi ! Elle a des mèches bleues dans ses cheveux.
Elle s’apprête à croquer la pomme empoisonnée que lui a donnée la méchante sorcière. Je crie : « Arrête, Blanche-neige! Tu vas t’empoisonner !
Elle me regarde, très étonnée :
- Comment le sais-tu petite fille ? - Je l’ai lu dans mon livre de contes. C’est ta belle-mère qui s’est transformée en sorcière. Elle veut t’empoisonner car elle est jalouse de ta beauté.
- Oh merci beaucoup ! Il y a très longtemps Célestine me l’avait dit quand elle venait avec ses enfants mais j’avais complètement oublié. »
C’est alors que Célestine comprend que Blanche-Neige ne l’a pas reconnue. Elle s’approche et lui sourit
La jeune fille sursaute :
« Célestine ? Il y a si longtemps que tu n’es pas venue !
Les sept nains ne vont pas tarder à arriver. Ils vont être contents de vous voir. Je vais tout leur raconter ! »
Célestine lui dit que l’on ne pourra pas attendre l’arrivée des sept nains. Nous disons au revoir à Blanche-Neige qui nous regarde partir en agitant sa main. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Moussaron32Moussaron32   01 septembre 2013
"Célestine était une petite dame aux cheveux gris et au regard doux. J’habitais en face de chez elle depuis peu de temps, quand elle me demanda si je voulais bien visiter le Bois Bleu .tout de suite, je lui répondis : « bien sûr, si ma maman est d’accord !»
Aujourd’hui, je suis là devant chez elle et je l’attends. Elle arrive le dos un peu courbé. Elle s’approche de moi et me sourit. Je lui tends la main et nous partons toutes les deux vers le Bois Bleu qui est juste au bout de notre rue. Je sais qu’il est un peu mystérieux. Célestine se penche vers moi et me dit « Il ne faut pas t’étonner de tous les personnages que nous allons rencontrer ! – Est- ce que ce sont les personnages des contes de fées ?- Peut-être ! Peut-être ! « murmure Célestine en souriant.
Très vite, nous arrivons et j’entends toutes sortes de bruissements et de chuchotements. Je me demande si c’est le fruit de mon imagination mais je vois que Célestine tend l’oreille comme moi. Elle me rassure : « Ne crains rien ! Il y a tellement de vie ici ! »
Nous penons un chemin bordé de grands arbres dont les pieds sont ornés d’un tapis de fleurs bleues : « regarde ! ce sont des violettes ! – Je n’en avais jamais vu autant ! Est-ce que je peux en cueillir ? Un peu plus tard Violette, quand nous quitterons le Bois Bleu » Je n’ai pas le temps de lui répondre car une voix nous interpelle : « ohé,ohé »
Nous nous retournons et nous nous retrouvons nez à nez avec un petit bonhomme à la barbe bleue. Tout à coup j’ai peur et je serre bien fort la main de Célestine, Je pense au Barbe-Bleue des contes qui est si méchant.
Célestine comprend et fait les présentations : « Je te présente Barbe-Bleue, le coiffeur du Bois bleu ; coupeur de poils et de cheveux ! »
J’éclate de rire et je lui demande si les animaux viennent aussi dans son salon, Barbe-Bleue me répond et je suis très étonnée car il connaît mon prénom : « Bien sûr Violette, je viens de couper quelques poils de la queue de l’écureuil Bel-œil. Il la trouvait beaucoup trop touffue ! Mais où est votre salon Barbe-Bleue? Regarde juste derrière le gros chêne.
Je me précipite vers l’endroit qu’il m’indique et je découvre une petite maison bleue avec une jolie enseigne : « Chez Barbe-Bleue, le coupeur de poils et de cheveux »
Sur le paillasson, devant la maison, dort un gros chat bleu. Quand je m’approche, il se réveille, s’étire et vient se frotter contre les jambes de Célestine. Il a l’air tout heureux « Il va peut-être me suivre. Il connaît depuis le temps où je venais me promener avec mes enfants ! »
Je m’étonne une fois de plus. Je ne savais pas que les chats vivaient si longtemps mais Célestine m’explique que ceux qui habitent le Bois Bleu ne vieillissent jamais. « et ils ne meurent jamais ? Je ne sais pas » murmure t-elle en souriant. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Moussaron32Moussaron32   02 septembre 2013
"Célestine a l’air préoccupé. Je la sens un peu perdue. Elle regarde autour d’elle comme si elle ne savait plus où aller. Je l’observe à la dérobée quand une voix nous fait sursauter.
Je me tourne et je reconnais le petit Poucet. Il s’approche de Célestine :
« Je vous suis depuis le début et j’ai semé partout de jolis cailloux bleus. Vous allez pouvoir sortir de Bois Bleu sans difficulté ! »
Célestine pousse un soupir de soulagement et se penche vers le Petit Poucet pour l’embrasser.
Je lui demande si nous ne risquons pas de rencontrer l’ogre.
« Pendant qu’il dormait, Barbe-Bleue lui a coupé sa barbe et ses cheveux.
Quand il se réveillera, il ne se souviendra même plus qu’il était un ogre et il ne se reconnaîtra plus! Bravo ! Bravo ! »
J’ai envie de jouer avec lui mais Célestine me presse de rentrer :
La nuit va bientôt tomber sur le Bois Bleu.
Après un dernier signe vers le Petit Poucet nous partons :« Au revoir Violette et Célestine ! »
C’est normal qu’il connaisse mon prénom puisqu’il nous suit depuis le début !
Célestine se met à faire de grands pas comme si elle retrouvait toute son énergie ! En quelques enjambées, nous nous retrouvons presque à la sortie du Bois Bleu. Nous nous arrêtons et je fais un bouquet.
Toute à coup, je suis pressée de retrouver ma maman.
Quelques minutes plus tard, Célestine me laisse devant ma maison.
Je lui fais une grosse bise et je lui dis: « Le Bois Bleu c’était merveilleux ! » Elle me serre dans ses bras et me sourit
Elle a deux petites larmes au bord de ses jolis yeux bleus : « Au revoir petite Violette ! »
Je la regarde un instant s’éloigner : de nouveau, elle est toute courbée et ses cheveux ne sont plus bleutés. Je me sens un peu triste. Je me précipite vers ma maison.
Très vite, je me blottis dans les bras de ma maman et je lui raconte toutes mes rencontres. J’ai peur qu’elle me dise que j’ai un peu inventé mais elle se contente d’ajouter :
« Célestine est une vraie fée ! » C’est vrai, sinon comment aurait-elle pu m’emmener au Bois Bleu? Les jours suivants, je ne cesse de penser à elle.
Un matin, alors que je suis à peine réveillée, maman vient me voir dans ma chambre et m’apprend que Célestine s’en est allée. Je ne lui demande pas où car je le sais.
Je dis à maman : « Le fil de sa vie s’est cassé, mais dans ma tête, il continuera à se dérouler quand je penserai à elle et à la belle journée que nous avons passée au Bois Bleu.
Célestine est une fée et les fées durent l’éternité.
Le bouquet de violettes que j’ai cueilli au Bois Bleu est toujours dans le petit vase, posé sur la commode. Je remarque pour la première fois que les fleurs ne sont pas fanées.
Elles aussi ont un parfum d’éternité…"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
itzamnaitzamna   29 janvier 2014
Je dis à maman : Le fil de sa vie s'est cassé, mais dans ma tête, il continuera à se dérouler quand je penserai à elle et à la belle journée que nous avons passé au Bois Bleu. Célestine est une fée et les fées durent l'éternité.
Commenter  J’apprécie          00
itzamnaitzamna   29 janvier 2014
Célestine lui dit que l'on ne pourra pas attendre l'arrivée des sept nains. Nous disons au revoir à Blanche-Neige qui nous regarde partir en agitant sa main.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Jeanne Taboni Miserazzi (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jeanne Taboni Miserazzi
Sous les coups de pinceaux de Marie-Cécile Distinguin-Rabot, peintre et illustratrice, Lulu prend forme. Lulu l’échalas est un personnage imaginé par Jeanne Taboni Misérazzi. Le regard triste Lulu l'échalas va découvrir tout l’intérêt d’avoir une taille bien différente des autres. C’est suivi d’une ribambelle de nuages qu’il cheminera contre vents et marées avant de rencontrer ceux qui sauront le faire sourire.
autres livres classés : transmissionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1193 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre