AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782251012650
266 pages
Éditeur : Les Belles Lettres (01/01/1975)
4.62/5   4 notes
Résumé :
Les fameux "Budé" nous fournissent le texte original des auteurs antiques, accompagné de notes, d'explications et d'une traduction bienvenue dans le cas de Tacite, dont le latin est difficile autant qu'il est poétique. L'historien fait de la poésie, tragique, satirique, dramatique, en se servant des grands personnages de l'histoire : les cruels Tibère, Caligula, Néron, avant le théâtre de Racine, viennent jouer leur rôle sur la scène où les convoque l'écrivain venge... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Henri-l-oiseleur
  18 décembre 2015
Les livres IV à VI (le cinquième est fragmentaire) racontent le règne de Tibère et surtout celui de son favori Séjan, puis, après son élimination, les dernières et amères années de l'empereur. Une lacune ensuite nous prive de l'histoire de Caligula, et le livre XI, où le récit reprend, nous place pendant le règne de Claude et de sa femme Messaline dont il se débarrasse. Enfin le livre XII relate les dernières années de Claude, assassiné par Agrippine, et la montée de Néron sur le trône. L'intensité dramatique de ces Annales ne se détend jamais, et Tacite transmue l'histoire en théâtre tragique. Il n'est pas concevable de le lire comme un historien au sens classique du terme, bien sûr, mais comme un poète qui composerait ses oeuvres sur la trame d'événements qui se seraient vraiment passés.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   14 juillet 2016
(Sous Tibère). Sous les mêmes consuls, on publie la mort d'Asinius Gallus : qu'il eût péri d'inanition, le fait n'était pas contesté, mais on se demandait si c'était volontairement ou par nécessité. On consulta donc César (Tibère) pour savoir s'il permettait qu'on l'ensevelît, et il ne rougit pas d'y consentir, tout en accusant les événements qui enlevaient un inculpé avant qu'il eût été convaincu en face : apparemment on n'avait pas, en trois ans, trouvé le temps de donner des juges à un vieillard consulaire, père de tant de consulaires !

Isdem consulibus Asinii Galli mors vulgatur, quem egestate cibi peremptum haud dubium, sponte vel necessitate incertum habebatur. Consultusque Caesar an sepeliri sineret non erubuit permittere ultroque incusare casus qui reum abstulissent antequam coram conviceretur : scilicet medio trienno defuerat tempus subeundi judicium consulari seni, tot consularium parenti.

VI, 19 / 23
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Tacite (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Tacite
Tacite (vers 58-120), l'amour de Rome et le désespoir de l'historien : Une vie, une œuvre (1999 / France Culture). En 1999, dans la collection “Une vie, une œuvre” France Culture proposait un montage d'entretiens sur l'historien romain Tacite, avec Alain Michel, Claude Nicolet, Alain Pons, Jacques Gaillard et Claude Aziza, un documentaire signé Pascale Lismonde. Photographie : Statue de Tacite (Caius Cornelius Tacitus) (vers 58-120), historien romain. Parlement de Vienne, Autriche. • Crédits : Leemage - AFP. Diffusion sur France Culture le 25 mars 1999. Tacite aura-t-il été le premier “spin doctor” ? C'est une image peut-être un peu tirée par les cheveux et surtout anachronique pour évoquer l'historien de l'Antiquité contemporain de Néron... Il reste que Tacite fut tout à la fois haut serviteur de l'état et historien, conseiller du pouvoir et témoin de son temps. Il nous a laissé pour trace la vie politique du premier siècle après Jésus-Christ. Le lecteur curieux de notre histoire qui s'est un jour laissé happer par l'exploration des célèbres “Annales” aura saisi d'emblée l'extraordinaire passion de ces pages enfiévrées où s'entrechoquent l'ambition, le goût du pouvoir, la cupidité, le calcul, mais aussi l'amour. Tacite (en latin Publius Cornelius Tacitus) est un historien et sénateur romain né en 58 et mort vers 120 ap. J.-C. On connaît peu de choses sur la vie de Tacite. Les débuts de sa carrière et son contexte familial sont désormais mieux connus grâce à l'identification quasi certaine d'un fragment d'inscription latine avec son épitaphe. L'historien romain est né probablement en 58, sous Néron. De ce fragment et de son contexte archéologique on peut supposer que le nom complet de Tacite était Publius Cornelius Tacitus Caecina Paetus. D'une des “Lettres” de Pline le Jeune on déduit qu'il était vraisemblablement originaire d'Italie du Nord, ou de Gaule narbonnaise, peut-être de Vaison-la-Romaine. Il était issu d'une famille de l'ordre équestre. On sait grâce à Pline l'Ancien que son père probable, nommé aussi Cornelius Tacitus, fut procurateur de la province de Gaule belgique. En revanche, l'épouse de son père était peut-être issue d'une famille sénatoriale puisqu'elle semble avoir été une Caecina appartenant à une famille sénatoriale originaire d'Étrurie. Premier membre de sa lignée à entrer au sénat, Tacite fut donc un homo novus. Tacite a fort probablement suivi le parcours classique de l'éducation des jeunes aristocrates romains, il a fréquenté le grammaticus, puis le rhetor et il est possible qu'il ait été l'élève de Quintilien. Ses études et ses origines lui ouvrent les portes du forum et c'est ainsi que commence sa carrière vers 75, date à laquelle il situe plus tard son “Dialogue des orateurs” : grâce à Vespasien il entre dans l'ordre sénatorial.
Sources : France Culture et Wikipedia
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature latineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Les Chefs-d'oeuvre de la littérature

Quel écrivain est l'auteur de Madame Bovary ?

Honoré de Balzac
Stendhal
Gustave Flaubert
Guy de Maupassant

8 questions
8932 lecteurs ont répondu
Thèmes : chef d'oeuvre intemporels , classiqueCréer un quiz sur ce livre